AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Please don't be mad at me [ Nora & Cecil ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 10/08/2017
» messages : 1169
» points : 1801
» avatar : Harry Styles
» multicomptes : Connie, Kazu, Thomas, Morphou

MessageSujet: Please don't be mad at me [ Nora & Cecil ]   Sam 10 Mar - 23:36

Un cafouillage total, voilà ce qu'était le cerveau de Cecil à l'instant present. Comme si on avait mis dans une même casserole de la Barbapapa et de la harissa, et mélangé le tout. Déjà qu'en temps normal il était difficile de démêler ses pensées quand il fallait prendre des décisions sérieuses, mais là, quelque chose ou plutôt quelqu'un d'important était à la clef. Quelqu'un de précieux comme la prunelle de ses yeux. Et il le voyait affronter quelque chose contre lequel il ne pouvait rien faire. Cecil n'avait pas osé redemande à Cupidon ce qu'il comptait faire. C'était cruel, non ? De lui demander lequel de lui ou d'Oscar il voulait garder. De lui demander de choisir. Et en même temps est-ce qu'il serait capable de renoncer ? Le jeune sportif préférait encore partager avec ce type dont il ne connaissait que le nom et à peine plus plutôt que de devoir dire adieux au joli garçon vétérinaire. Un garçon. Un mec pour qui il se mettait dans des états pareils, c'était une première. Et il n'avait personne à qui en parler. Pas même Nora.

Ça faisait longtemps qu'il était à Whitestable maintenant. Trop longtemps. Il était arrivé avec son crush et attendait que son amie le rejoigne, c'était elle qui lui avait parlé de ce camps en premier. Cecil ne voulait pas croire qu'il lui était arrivé quelque chose, même si le risque était plus grand pour elle qui n'avait pas subir de mutation la rendant de ce fait immunisée en quelques sortes... Non. Elle était fragile. Forte à la fois, mais si vulnérable face au virus. Et peut être qu'elle était coincée dans son campus, incapable d'en sortir seule. Le garçon avait essayé d'en parler à qui voulait bien l'écouter mais personne ne risquait sa vie pour des inconnues maintenant, et personne ne connaissait assez Cecil pour avoir envie de lui faire une faveur de cette taille de toute façon. Quand il eut fini et épuisé ses ressources, il se rendit à l'évidence que c'était seul qu'il retournerait à l'endroit où il avait retrouvé son amie. Le soleil était à peine levé quand il était parti.

Le sac sur son épaule presque vide au cas où il trouverait de quoi ramener au camps sur le chemin, il n'avait rien dit à personne et profité de sa permission pour s'éloigner en direction du campus. Le temps était assez clair pour ne pas se faire surprendre par un rôdeur, et si le chemin était plus long qu'il ne se souvenait, son endurance ne lui avait pas fait défaut et il avait retrouvé plusieurs heures après le chemin par lequel il était arrivé la première fois. Comme cette première fois d'ailleurs, il avait escaladé des débris pour montrer sur l'abris en béton au dessus de l'entrée principale et avait grimpé le reste comme un singe avant d'arriver en haut. Il se montra d'avantage prudent des qu'il pénétra dans les couloirs, et murmurant le nom de Nora, une batte à la main, il avançait doucement.

« Nora, c'est moi Cecil, ouvre s'il te plaît ! »

Il avait supplié devant sa porte. Il avait été inquiet seulement à ce moment là, autant parce qu'il était dans un cul de sac de vouloir de fac, mais aussi parce qu'il avait peur qu'elle ne soit plus là pour oui répondre.

« Merde Red tu m'as fait peur ! »

Il soupira en lui sautant au cou quand elle ouvrit enfin. Il était vraiment soulagé. Puis il la prit par les épaules l'air faussement fâché, plutôt incrédule en réalité.

« Qu'est-ce que tu fais encore là ! Je t'attendais au camps moi, t'as encore de l'eau chaude c'est ça ? J'me suis fait dessus en voyant que t'étais toujours pas arrivée... Si tu savais... »

Il était intenable déjà en temps normal... Il se mordit la lèvre. Il avait envie de confier tout le reste, ils se faisaient ce genre de confidences depuis qu'ils n'étaient plus ensembles mais là... Cupidon... C'était un tout autre sujet. Il était du coup un peu emmerdé. Et si elle le jugeait pour ce qu'il avait fait ?


(J'espère que ce début t'ira !!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 02/07/2017
» messages : 296
» points : 538
» avatar : Hayley Williams
» crédits : Boulet
Red is the new Blake
MessageSujet: Re: Please don't be mad at me [ Nora & Cecil ]   Mar 20 Mar - 22:26


Déception était un mot bien faible pour ce qu'elle ressentait. C'était un sentiment lourd, qui lui brulait la gorge et lui retournait l'estomac. Il ne semblait pas vouloir disparaître. Rien n'y faisait. Elle avait la gorge nouée depuis des jours. Parfois, elle respirait par coup, comme avant de sangloter, mais elle se retenait, fort, et déglutissait comme elle le pouvait.

Rien n'avait traversé son estomac depuis son retour dans sa petite chambre étudiante, restée miraculeusement intacte. En même temps, elle n'avait rien pu se mettre sous la main à cause de ces drôles de personnages en ville. Non pas qu'elle fut certaine de réussir à avaler quoi que ce soit dans son état…

Vide. C'était à la fois son sentiment et l'état de sa maison à Whitstable. Nora voulait se crier à elle-même qu'elle était ridicule. Elle ne pouvait pas réellement se morfondre de quelque chose qu'elle avait déjà prévu. Et pourtant, elle devait avouer à son esprit orgueilleux que, si, sa carcasse s'était brisée en rentrant chez elle.

Il lui avait fallu deux jours et demi pour arriver jusque chez elle après avoir quitté Cecil. La route n'avait pas été de tout repos. Elle avait joué à chat avec des zombies et avait bien failli y laisser quelques cheveux. Elle avait marché la première nuit. Le lendemain avait été très tendu. En fuyant une nouvelle ordre, one mauvaise chute dans les bois l'avait fait s'écrouler près d'un terrier assez gros pour qu'elle s'y faufile. Nora y avait passé une très longue nuit, dans l'attente et le silence surréaliste des animaux qui veillaient eux aussi face à la menace apocalyptique.
Le lendemain, au petit jour, elle était reparti en courant et crapahutant ça et là, esquivant tout contact humain.
Elle ne pouvait pas dire qu'elle ne reconnaissait pas sa ville puisqu'elle y avait passé la majorité de sa vie, mais voir l'état de délabrement qui gagnait le village portuaire lui brisa une première fois le moral. Prenant les raccourcis qu'elle connaissait les yeux fermés, elle était arrivée devant sa petite maison familial. Elle savait que c'était inutile d'avoir trop d'espoir, mais ce fut plus fort qu'elle. Elle entra par la porte de derrière -au cas où-, et appela ses parents puis son frère en chuchotant. Rien.

Elle refit les pièces quatre fois avant de faire le tour de la maison de manière automatique, et après monté et descendu l'escalier une dizaine de fois, elle se laissa choir sur le sol de sa chambre d'adolescente et elle retint ses larmes. Il n'y avait personne, pas un chat. Elle resta deux jours à retourner la maison. Rien n'avait vraiment été volé ou abimé, mais il n'y avait pas à manger dans les placards, et pas un indice sur la localisation du reste des Blake. C'est à ce moment que cet affreux sentiment avait pris place, crépitement au fond de sa gorge comme de la bile. Elle l'avait amer.

Nora était donc reparti, non sans avoir laissé un indice pour les autres. Le retour fut aussi tumultueux que l'aller. Elle se tordit même la cheville violemment en sautant d'un arbre. Le dents serrées, elle avait claudiqué en courant jusqu'à se rendre directement en ville. Elle n'avait pas trouvé refuge tout de suite dans sa chambre étudiante. Elle voulait voir Grincheux et lui dire qu'elle avait échouée -d'une certaine manière-, et lui dire qu'elle était rentrée. Savoir qu'il allait bien.

Mais son coeur s'était brisé une deuxième fois Grincheux, Nathe, n'était plus là. Disparu, envolé. Elle était ressortit effarée de son petit appartement, le coeur en miette, croyant au pire. Ni fauteuil roulant, ni cigarette éparpillée comme les cailloux du Petit Poucet, ni Nathe. Evaporé. Dans son état de léthargique elle n'avait pas vu venir un mutant fuyant des zombies dans la cage de l'immeuble de Nathe, et s'était retrouvée bousculée, à passer par dessus la rambarde et s'écraser deux étages plus bas sur sa cheville endolorie et des débris de verre. Une longue coupure courait depuis sur l'extérieur de son avant-bras droit, et elle avait un hématome et une petite plaie sur la tempe gauche.

D'ordinaire taquine, elle broyait du noir depuis presque une semaine. C'était miraculeux qu'elle ait réussi à revenir jusqu'ici saine et sauve. Mais elle n'avait plus rien à manger, et le pansement sur son bras se faisait vieux, collant à sa peau, grattant et tirant sur sa plaie qui semblait s'infecter. Il n'y avait plus que de l'eau froide dans l'appartement. C'était la seule bonne chose : ça avait gardé Red éveillée depuis plusieurs jours et plusieurs nuits.

Elle refusait de dormir. Ses cauchemars la hantait à nouveau, et maintenant elle y ajoutait Nathe d'elle-même. Ce n'était qu'une question de temps avant que viennent y apparaitre sa famille. En plus, ça chauffait vraiment en ville et la Blake ne doutait pas que bientôt un de ces rigolos de mutants penserait à lui rendre une visite de courtoisie.

Du coup, elle restait assise sur sa chaise, au milieu de la pièce, face à la porte, un couteau de cuisine à la main. Elle avait envie de pleurer. Ca faisait des jours qu'elle cherchait un plan, mais elle ne pensait qu'à sa maison vide, à Nathaniel disparu et de temps en temps à Cecil.

Ce jour là, elle fixait la porte une fois de plus sans la voir, songeant à Cecil et se demandant si lui aussi allait disparaitre. Quand elle entendit sa voix, elle ricana d'un rire triste en se disant qu'elle hallucinait, jusqu'à ce qu'on tembourine sur sa porte et que son nom se répète plusieurs fois. Elle cligna des yeux, stupéfaite, et alla ouvrir, son couteau à la main.

Il se jeta sur elle immédiatement, la prenant par surprise. Elle écarta automatiquement le couteau mais ne lui rendit pas son étreinte, trop choquée. Son Cecil était là. Il se détacha, lui disant qu'il avait eu peur, ou enfin c'est ce qu'elle compris à travers ses oreilles sifflantes et sa gorge endolorie par l'émotion des semaines écoulées. Ses yeux se mirent à pleurer tout seul, en silence. Elle hoqueta.

Il avait l'air en bonne santé et sans blessure. Elle fut tellement soulagée qu'elle crut tourner de l'oeil.

"Cecil…" sa voix enrouée lui fit l'effet de robocop. Elle fut prise d'un mauvais frisson et se mit à claquer des dents. "Je les ai pas trouvé, ils sont tous partis… sanglota-t-elle finalement, imaginant le pire et songeant à Nathaniel, son Grincheux en fauteuil roulant.





Spoiler:
 

_________________
Because All We Know is Falling
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t728-catch-the-red-hea
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 10/08/2017
» messages : 1169
» points : 1801
» avatar : Harry Styles
» multicomptes : Connie, Kazu, Thomas, Morphou

MessageSujet: Re: Please don't be mad at me [ Nora & Cecil ]   Dim 25 Mar - 1:23

Bien que soulagé de la retrouver, Cecil restait inquiet quand à l'attitude de Nora. Même son appartement n'était plus le même que lorsqu'il l'avait laissé, et elle... Elle était méconnaissable. Le jeune Sparrow se sentait impuissant face aux larmes qui couraient sur son visage, il bégaya quelques sons avant de la prendre contre lui et la serrer à nouveau, la berçant doucement. Pauvre Nora... Il ne voulait pas ça pour elle. Il était dans la même situation, ayant perdu son oncle et le peu d'amis qu'il avait, mais aussi bizarre que ça puisse paraître il savait qu'il était beaucoup moins sensible qu'elle face à tout ça. Il savait qu'il passait à autre chose, quelle que soit l'épreuve. Et Red ? La si gentille et si généreuse rouquine, est-ce qu'elle était équipée pour ça ? Il la garda contre lui longtemps, et attendit un peu avant de dire quoi que ce soit, que ses larmes de tarissent un peu.

« Je suis désolé Nora... J'espère qu'il n'est rien arrivé. On doit toujours y croire. »

Tout comme il essayait de croire que tout allait bien pour son oncle alors qu'il n'avait pas eu de nouvelles depuis trop longtemps. Depuis ce message dans sa maison de campagne, qui datait de déjà loin... Cecil préférait croire en lui et en sa chance. Il lui devait au moins ça.

« Mais tu peux pas rester toute seule ici... C'est trop dur. Tu leur doit de survivre, toi aussi. Tu leur a laissé un mot ? Si tu veux, on y retourne et... J'ai été à Whitestable tu sais. On m'y à emmené et ils m'ont accepté là bas, on est pas seuls... »

Il lui sourit aussi gentiment qu'à son habitude, et rangea ses cheveux derrière ses oreilles, essuyant ses joues.

« Je suis venu te chercher. Si tu es d'accord, seulement. Tu veux bien repartir avec moi ? »

Il ne voyait rien qui l'a la retienne ici maintenant, aucune raison qu'elle refuse. Mais il n'était pas le genre à forcer la main des gens. Et il la respectait trop aussi pour ne pas respecter sa volonté. Il attendit qu'elle soit prête à lui donner sa réponse. Et quand enfin elle se sentir prête, Cecil aida la jeune fille à préparer ses affaires pour quitter son refuge. Il n'avait plus le même visage que quand il était arrivé la première fois. Et vu ce qui se passait en ville... Qui sait combien de temps de serait passé avant que l'un des groupes violents qui sévissait dans le coin ne lui tombe sur le coin du nez. Cecil avait entendu des histoires... Seule, Nora ne faisait pas le poids. Ensemble ils étaient forts. Il l'aida à Portet le nécessaire et ils se mirent en route. Pour une fois, le jeune Sparrow était sur ses gardes. Il avait développé cette tendance quand il avait des gens à protéger, c'était assez nouveau. Il pensa à Cupidon au camps et des papillons se réveillèrent dans son estomac. Il s'était promis de garder ça pour lui et en même temps... C'était Nora. Il n'avait jamais rien su lui cacher, qu'ils soient ensemble ou pas.

« Je t'ai pas dit... C'est un gars que je connaissais qui m'a introduit au camps. Cupidon. Il travaillait au cabinet vétérinaire où j'allais avec mon oncle... J'étais tellement content de tomber sur lui ! »

Il commença maladroitement.

« Je pense pas qu'il y ait de problème pour que tu viennes mais je suis nouveau alors... Peut être qu'il faudra que je lui demande de nous appuyer. Mais il le fera hein, c'est vraiment quelqu'un d'extra. Je suis sur qu'il te plaira ! »

Il l'espérait. Son avis comptait pas mal, aux yeux de Cecil. Il se demandait déjà si elle allait être aussi surprise que lui de ce qui lui était arrivé. Ou peut être qu'elle s'en serait douté. Elle était tellement maligne, sa Nora !


(J'ai avancé un p'tit peu j'espère que ça ira !!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 02/07/2017
» messages : 296
» points : 538
» avatar : Hayley Williams
» crédits : Boulet
Red is the new Blake
MessageSujet: Re: Please don't be mad at me [ Nora & Cecil ]   Sam 31 Mar - 12:48


Nora sanglota un moment dans les bras de Cecil. Ce n'était pas vraiment son genre de craquer, mais là, avec toute l'accumulation de ses derniers mois, l'angoisse, la fatigue, et la déception, tout ce capharnaüm de sentiments avait eu raison de ses dernières barrières. Elle pleurait un bon coup, sans doute ressemblerait à un zombie encore quelques jours, et peut-être repartirait-elle comme si de rien n'était.
Elle se laissa bercer par les bras réconfortant de son ex et cuddle buddy. Sur le coup, elle n'avait pas à aligner deux mots, mais elle espérait vraiment qu'il se rende compte qu'elle était heureuse qu'il soit là pour elle, qu'il soit revenu la chercher. Dans sa tête, une partie raisonnable de son cerveau savait qu'elle n'aurait pas pu tenir encore longtemps ici, seule.

Cecil lui chuchota des mots réconfortants, et après quelques temps elle se détacha doucement du brun en reniflant, les bras toujours autour de sa taille, et leva ses yeux vert dans sa direction. C'était chiant d'être petite. Red opina du chef pour lui signifier qu'elle partait avec lui. Après tout, plus rien ne la retenait ici. Des fous saccageaient la ville, et Grincheux avait disparu. A cette pensée elle du ravaler une énième vague de larmes et serra les dents, tremblotante.
Des mèches de cheveux collaient ses yeux humides de larmes mais Cecil les écarta gentiment, les glissant derrière ses oreilles. Elle se laissa aller à la caresse avant de l'aider à empaqueter quelques unes de ses affaires.

Elle ne pourrait pas tout prendre, et de toute façon, c'était mieux ainsi. Elle fourra certains sweat de son frère dans son gros sac autour de son appareil photo, des affaires de secours, une brosse à cheveux et du fil et un élastique. Dans un autre sac elle glissa un carnet, deux livres, son couteau et ses dernières bouteilles d'eau potable. Cecil prit un sac et elle glissa l'autre sur ses épaules sans trop d'entrain. Elle essaya de ne pas regarder en arrière sa petite chambre étudiante avant de partir, mais ce fut plus fort qu'elle. Elle y avait vécu les trois dernières années, c'était dur de dire au revoir, et de réaliser que la vie qu'elle avait voulu mener ici pour réaliser ses rêves futurs prendrait fin lorsqu'elle claquerait la porte.

Elle ne claqua pas la porte.

Mais elle disparu du bâtiment en suivant silencieusement Cecil, les yeux gonflés et les pommettes rougies, le souffle parfois encore saccadé.


Dans sa tête, les rouages se remirent en marche. Elle pouvait bien retourner à la maison, c'était toujours plus en sécurité qu'ici. La Blake se voyait mal débarquer dans le refuge qu'avait évoqué son compagnon de route. Sans aucun doute elle serait la seule humainement humaine à proprement parler, et cette simple idée lui hérissait le poil pour une raison plus ou moins inconnue. Elle n'était pas sûre d'être très bien accueillie là bas. Puis Cecil ouvrit la bouche, et confirma ses craintes : on entrait pas là dedans par hasard et aussi simplement.

Or Nora ne devait rien à personne et n'aimait pas particulièrement devoir prouver sa valeur, encore moins à des inconnus. Et voilà qu'en plus par sa faute, Cecil pouvait se retrouver dans l'embarras.

"Désolée que tu sois dans une situation difficile parce que t'es venu me chercher…" souffla-t-elle entre deux foulées. Elle regarde autour d'eux, c'était silencieux sur la route ; un peu tendu, pas rassurant. Mais ses sens étaient annihilés par la fatigue et les pleurs, elle avait du mal à rester concentrée. "Mais je suis contente que tu l'aies fait."
La jeune femme aux cheveux flamboyant le regarda en coin avec un petit sourire, mais sincère.

Elle repassa rapidement les mots de Cecil en tête, et deux choses s'imposèrent à elle, sinon trois.
Si le refuge dont Cecil parlait était bien le château, alors peut-être elle-même connaissait-elle quelqu'un sur place. Après tout, Kyle, big brother numéro2, lui avait bien proposé de le suivre, mais elle avait refusé à l'époque. Si c'était bien le même endroit, et s'il y était encore, peut-être que sa pourrait jouer en la faveur de Cecil.

"Je connais peut-être quelqu'un sur place qui pourra t'aider…" réfléchit Nora à voix haute.

Le deuxième point est que le prénom de "Cupidon" lui évoquait quelques chose. Elle était sûre de l'avoir entendu quelque part. Enfin, le troisième et dernier point qui s'imposa à elle est que son ami balanca pas moins de trois éloges à propos du dit Cupidon dans la même phrase, allant jusqu'à dire qu'il lui plairait. Or, ils le savaient tous les deux : Nora ne se fiait qu'à ses propres intuitions, et rarement aux avis des autres. Qu'il laisse glisser ces quelques mots éveilla sa curiosité et lui décrocha un sourire taquin.

"Ah oui ? Qu'est-ce qu'il a de spécial ce Cupidon, hormis son prénom, pour que tu me le vendes comme ça ?", questionna Red, plus ou moins innocemment.

Elle tenta de réajuster son sac sur son épaule droite mais sa coupure la tirailla violemment, elle inspira brutalement sur le coup en gémissant, et serra les dents en continuant à avancer.
Elle ne savait pas si elle pourrait marcher aussi vite qu'elle le voulait sur autant de kilomètres avec sa cheville gauche. Elle priait juste intérieurement pour qu'ils n'aient pas à se mettre à courir. Bien sûr, c'était comme demander l'existence du Père Noël ou qu'on ne puisse se nourrir que de tiramisu toute sa vie.



(Pas de soucis pour moi du tout ! Smile )

_________________
Because All We Know is Falling
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t728-catch-the-red-hea
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 10/08/2017
» messages : 1169
» points : 1801
» avatar : Harry Styles
» multicomptes : Connie, Kazu, Thomas, Morphou

MessageSujet: Re: Please don't be mad at me [ Nora & Cecil ]   Jeu 19 Avr - 23:12

En vérité, Cecil était un peu coincé. Si Nora refusait de le suivre il n'avait aucun plan B mais... Pourquoi est-ce qu'elle refuserait, en fait, il ne se serait même pas posé la question. Elle était toute seule et... Même si la rousse avait toujours été plus indépendante et intrépide que lui, être seule alors que le Monde était dans l'état dans lequel il se trouvait c'était trop triste. Trop tragique. Et tant qu'on avait des amis, il valait mieux rester groupés pas vrai ? Son oncle était sans doute à des kilomètres de là et le jeune homme n'avait aucun ne serait-ce que début d'idée pour le retrouver, il était sa seule famille et Nora... Elle était là bien vivante. Bien sûr qu'il était venu la récupérer. Il ne comprenait pas vraiment son hésitation. Et il fut grandement soulagé quand elle dit qu'elle était contente qu'il soit venu. La culpabilité commençait à le ronger depuis qu'ils avaient commencé à marcher. Il ne remarquait pas ses blessures, la tête de Cupidon flottant dans son esprit à son évocation.

« Oh euh... C'est compliqué en fait ! Il était assistant vétérinaire à la clinique et il était là quand j'avais emmené Beethoven... Je suis tombé sur lui tellement par hasard ! J'étais trop content ! »

Il commença, bien plus enthousiaste que même son lui habituel. Il ne s'en rendait pas compte, mais il souriait d'un air proche de la béatitude, aussi.

« Et du coup je l'ai suivi au camps et il m'a aidé... Mais si tu connais quelqu'un c'est encore mieux ! »

Il dit, se tournant vers elle. Et puis il se stoppa.

« Oh désolé, ça va ? Je marche trop vite ? Tu veux que je porte ton sac ? Ou toi ? »

Il demanda. Il regretta de s'être laissé emporter et il s'empressa d'adapter son allure à celle de la jeune fille. Ses pensées étaient toujours un peu ailleurs mais il essayait de faire attention. Cecil n'imaginait pas la suite sans Nora maintenant, il devait faire plus attention. Mais du coup, la question de la suite se posait... Comment est-ce qu'elle allait trouver Cupidon ? Ils étaient amis depuis bien trop longtemps pour que Cecil imagine que ce dernier puisse lui déplaire mais de là à ce qu'elle comprenne ce qu'il ressentait pour le garçon... Et si elle ne comprenait pas ? Ou n'acceptait pas ? C'était son ex après tout, et même s'ils avaient toujours été ouverts par la suite, un garçon c'était nouveau... Cecil était penseur. Mais il n'attendit pas longtemps avant d'aborder le sujet qui lui brûlait les lèvres.

« Tu sais... Je l'aime bien...bien, je crois. Enfin non, j'en suis sûr. Quand je le vois c'est comme si plus rien n'avait d'importance. Tant qu'il va bien je vais bien tu vois ? Je veux... J'ai envie d'être avec lui tout le temps. »

Et bien plus encore. Mais ça ça allait être plus bizarre à expliquer à son amie. Et en même temps même s'il ne le disait pas elle comprendrait pas vrai ? Ils se connaissaient trop bien. Cecil récupérait les feuilles et les brindilles à sa portée pour jouer avec, et marchait plus doucement pour son amie. Il n'avait pas envie d'arriver trop vite. Ça voulait dire la sécurité c'était vrai, mais aussi faire face à un rival et une situation compliquée. Mais Nora était là... Mais Cupidon n'était pas à lui seul. Dieu que c'était compliqué la fin du monde. Il jeta le tout par terre et secoua sa crinière avec ses doigts pour se remettre les idées en place, et finit par la regarder droit dans les yeux avec son air de chiot perdu.

« Il a un copain... Mais il m'a dit qu'il m'aimait bien. J'sais pas quoi faire, j'ai l'impression d'être retourné au lycée Red ! J'suis tellement pas doué, et si je lui faisait du mal en étant trop stupide ? »

Sa spécialité. Il y avait ceux qui faisaient exprès et il y avait ceux comme lui. Et depuis qu'il avait compris ça, il flippait. Et s'il blessait Nora aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 02/07/2017
» messages : 296
» points : 538
» avatar : Hayley Williams
» crédits : Boulet
Red is the new Blake
MessageSujet: Re: Please don't be mad at me [ Nora & Cecil ]   Sam 5 Mai - 12:30

Cecil, dans sa bulle, se laissa embobiner bien volontiers dans la boutade de Nora. Il bredouilla et manqua presque trébucher, ce qui en plus de surprendre la rouquine lui décrocha un sourire en coin. Elle se retint de ricaner. C’était un sympathique sentiment après ces derniers jours.
Lorsqu’il lui décrivit le personnage, elle ne put que se dire que ça lui évoquait vaguement quelque chose. Mais Nora ne se remettait pas le personnage. Elle ne savait plus qui lui avait parlé d’un pareil bonhomme. Son cerveau était trop grogi pour pousser plus loin la réflexion.

Cecil se tourna vers elle, la détailla de haut en bas et elle eu la vague impression qu’il prenait en compte son état soudainement. Elle serra la lanière de son sac, mal à l’aise d’être perçue de la sorte. Ce n’était pas vraiment son genre d’avoir l’air frêle et fatiguée.
« Tu veux que je te porte ton sac ? ou toi ? »

Elle failli s’arrêter de marcher et lança un regard non-mais-tu-te-moques-de-moi à son ami, blasée. Elle le détailla de la tête aux pieds, un sourire au coin se logeant à nouveau sur ses lèvres.

« Cecil, je pense que je suis plus costaude que toi, avant que t’arrives à me porter il faudra que la Lune entre en collision avec la terre. Mais merci, t’es mignonne ! », le charia-t-elle, en lui donnant un coup de coude dans les côtes et lui lançant un clin d’œil.

Il grogna et lui lança un regard faussement courroucé. Elle se mit à rire, essayant de passer outre la douleur de sa cheville et son bras qui lui tirait. Leur marche continuait, et elle était bien contente qu’ils n’aient rencontré aucun zombies jusqu’ici. Elle espérait fortement que ça resterait comme ça jusqu’à leur lieu d’arrivée.
Cecil se remit à baragouiner dans sa barbe, mais elle compris l’essentiel : son meilleur ami et ancien copain avait un crush sur le jeune homme dont il lui parlait depuis tout à l’heure. Elle en perdit son latin, sa mâchoire se décrochant doucement alors que Cecil continuait sur sa lancé, regardant ses pieds ou droit devant lui, alors que Nora le fixait, les yeux écarquillés et la bouche grande ouverte. Il lui aurait poussé une deuxième tête qu’elle l’aurait surement regardé pareillement.

« Ma féminité vient de prendre un méchant coup, ça me brise le cœur », finit-elle par lâcher, sur le cul, clignant des yeux devant le jeune homme. « Je devrais peut-être m’ouvrir à d’autres univers, j’ai moins de risque que ma masculinité en prenne une coup ! » marmonna la Blake pour elle-même.

Elle lui lança tout de même un sourire.

« C’est mignoooooon », ne put finalement s’empêcher de chantonner la Blake, trop contente pour son ami.

Puis il cracha enfin le morceau. Le jeune homme en question avait un copain.

Ah. Par Dana, c’est qu’il n’avait pas de chance son pauvre Cecil. Le voilà qui se retrouvait dans une sacrée position. On aurait dit un drama asiatique. Nora se sentit un peu mal pour lui. Ca devait être le bazar dans sa tête. Découvrir son attirance pour un gars, et finalement ne pas savoir quoi faire de ça ni savoir comment s’y prendre. Puis voir que la personne sur laquelle on crush est déjà prise avec des ambiguïtés partout ? Brrrr, très peu pour elle, finalement, le célibat c’était pas un si mauvais plan. Elle avait un cœur à prendre, mais si c’était pour se retrouver dans ce genre de situation, elle préférait devenir none de sentiment. Compliqué quand on est demisexuel ou qu’on pense l’être.

Red pencha la tête sur le côté en réfléchissant. Elle se demandait ce qu’elle aurait bien pu faire à la place de Cecil.

« Hmmm… » lâcha-t-elle, fronçant les sourcils. « Faudrait peut-être que vous soyez clairs tous les deux, et que vous fassiez table rase ? » suggéra Nora. « Je ne sais pas comment il est avec son copain, et j’ai beau avoir entendu parler de ces couples en union libre ou prêts à se partager, je ne souhaiterais pas quelque chose comme ça pour toi Cecil… Je voudrais pas que ça te fasse du mal… », elle lui prit doucement la main et la pressa gentiment, un petit sourire aux lèvres.

« Tu mérites que quelqu’un te porte toute son attention. S’il ne peut pas, pour tout un tas de raisons qui peuvent être compréhensibles, à ta place j’essaierais de laisser couler… Je ne veux pas que ça te prenne la tête ou que ça te fasse souffrir plus que ça ne devrait. »

Nora se mordilla la lèvre. Elle réajusta son sweater autour de son coup et son sac par la même occasion.

« Mais quoi qu’il arrive je te supporterai –sauf si tu fais vraiment le con, évidemment. Même si tu m’as laissé pour passer du côté obscur de la force ! »

Elle lui tira la langue en le taquinant, l’air espiègle.

_________________
Because All We Know is Falling
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t728-catch-the-red-hea
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Please don't be mad at me [ Nora & Cecil ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Please don't be mad at me [ Nora & Cecil ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azénora
» [Présentation] Logane Nora Waldorf ~
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» Pique-nique improvisé [ PV Nora & Irving]
» Nora Weaver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Canterbury :: The University-
Sauter vers: