AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Old loves they die hard [Kjell & Oscar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 06/11/2016
» messages : 412
» points : 623
» avatar : Luke Pasqualino
» multicomptes : Grumpy Lys, badass Feli et Jesus le ... jesus.

» pouvoir : Camouflage anti-zombies
» appartenance : Whitstable
MessageSujet: Old loves they die hard [Kjell & Oscar]   Lun 8 Jan - 22:09

C'était une sacrée mêlée d'émotions en tout genre qui l'envahissait. Il était en colère, mais il y avait plus que ça. Il était tellement blessé. Il avait fait confiance à Cupidon et ce dernier l'avait trahi de la pire des façons. Est ce qu'il pourrait lui pardonner ? Il n'en savait rien. Il n'était pas certain de pouvoir lui faire confiance à nouveau. Rien ne lui prouvait que Cupidon ne recommencerait pas, à part sa parole. A laquelle il ne pouvait plus accorder grande valeur. Et puis il y avait son ego , sa réputation. De quoi aurait il l'air si ça se savait ? Si on savait qu'il avait pardonné ça ? Plus préoccupant encore, est ce que les gens n'essaieraient pas de le rouler ? De trahir sa confiance, encore et encore ? Il ne voulait pas passer pour un faible.

Mais d'un autre côté, il n'avait pratiquement que Cupidon, ici, au camp. Et.. Dans ce monde. Et il n'y avait pas vraiment d'autre garçon au camp qui aurait pu l'intéresser comme le blondinet. Et puis il aimait bien sa présence. Et il aimait bien être au camp. Il ne voulait pas repartir dehors. Il y avait son père, aussi, ici. Mais jour après jour, il avait d'avantage l'impression de le perdre. Cet ingrat ne pensait qu'à sa relation avec un gars pas plus âgé que son propre fils. Cette relation le revulsait. Le peigne cul qui s'était fait une place de choix auprès de son père le répugnait. Ce n'était qu'un sale profiteur, ça crevait les yeux à des kilomètres. Il avait bien tenté de mettre son père en garde. Malheureusement, ce dernier ne voulait rien entendre. Il avait dû prendre ça pour une crise de jalousie. Comme si ça n'était pas normal de vouloir un peu d'attention de la part de son père. Mais non, malgré ce qu'il osait dire, ce dernier avait toujours trouvé tous les prétextes du monde pour ne pas assumer son rôle de père. Alors en fin de compte, il n'était pas bien sur que sa présence au camp soit un atout.

Il ruminait tout ça, en s'éloignant d'un pas vif du camp. Il avait laissé Bonus au camp. Entre les zombies, les rues délabrées et les survivants affamés, il ne faisait pas bon être un chevreau dehors ces temps ci. Oscar ne remarqua qu'à moitié ses pas qui le menaient vers les habitations les plus proches, tombant en ruines. Celles à proximité du camp avaient été fouillées de fond en comble depuis bien longtemps. Le camp n'avait pas fait de cadeaux. Ils avaient tout raflé pour venir enrichir leur stock. Il continua à avancer, traversant une horde en retenant sa respiration. Il ne maîtrisait pas encore vraiment sa mutation mais chaque sortie à l'extérieur du camp lui faisait prendre un peu plus confiance en ses propres capacités. Parfois, il appréciait cette sensation de froler la mort en marchant parmi eux. Leurs yeux vides le faisaient toujours frissonner. Il s'interrompit soudainement en entendant le bruit d'une porte que l'on forçait. Les zombies ne faisaient pas ce bruit. Intrigué , il s'approcha à pas de loup, traversa le reste de la meute pour se diriger dans la direction du bruit. Il répéra rapidement un attique, dont l'échelle était bien cachée. Pas une silhouette humaine à l'horizon. Celui où ceux qui s'étaient aventurés là ne semblaient pas avoir laissé quelqu'un faire le guet. Raison de plus pour aller voir. Il y avait peut être des choses intéressantes là haut. Et si la personne était seule, il pourrait probablement récupérer une partie du butin. Oscar s'approcha, tachant d'être le plus silencieux possible lorsqu'il grimpa à l'échelle. Il observa par une fente dans les planches du mur pour n'y voir qu'une silhouette. Son couteau à la main, il passa discrètement par la porte. Et se retrouva face à deux yeux globuleux qui le fixaient. Un sursaut et un mouvement de recul plus tard, il réalisa. Ce n'était qu'un furet. Un putain de furet. Minute. Il connaissait ce furet. Il releva les yeux vers la silhouette, qui s'était retournée. Et son sang ne fit qu'un tour. Kjell. Son premier compagnon de route. Qui l'avait abandonné quand il était au plus mal. Il sentit son cœur se serrer dans tous les sens. Ses sentiments pour lui n'étaient pas oubliés. Et.. Il ne l'avait pas pardonné non plus. Décidément, il les choisissait bien. Et ça semblait être son jour de chance. Il avait envie de se jeter sur lui. De le serrer dans ses bras. Et de le frapper de toutes ses forces, ce qu'il n'avait pas pu faire quand Kjell l'avait lâchement laissé.

"Évidemment. Y'a que les lâches comme toi pour être encore en vie. J'imagine que le remords de me laisser crever seul t'as pas empêché de dormir.."

Lâcha-t-il. C'était un peu froid comme bonjour. Un peu. Et pourtant, malgré la haine qui bouillait en lui, la colère déjà présente et encore attisée, une partie de lui etait infiniment heureuse de le revoir. Il lui avait manqué. Et ils avaient vécu des choses fortes ensemble. Jusqu'à ce que Kjell l'abandonne lâchement. Il l'avait aimé. Vraiment. Et puis haï. Et tout ça venait se meler au bouillon de sentiments déjà bien trouble qui lui torturait l'esprit.


_________________
arcciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Old loves they die hard [Kjell & Oscar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OSCAR MALE X CANICHE 6 ANS . NORD 59 - ADOPTE
» Oscar et la dame Rose
» [relaxe amende] escroquerie poitiers le 15 mars oscar 2000
» OSCAR CANICHOU 15 ANS TORTURE ASSO ROSALIE (VAR 83)
» « Be yourself, everyone else is already taken » Oscar Wilde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Memories & Other Spaces :: Memories-
Sauter vers: