AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 They always come back. Especially when you moved on. (Andy & Amy )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 18/09/2016
» messages : 1786
» points : 1444
» avatar : Troye Sivan
» crédits : Ilyria (avatar), Alaska (signature)
» multicomptes : Cupidon le mignon, Suraj le sage, Iris la fuyarde & Kjell le héros solitaire !

» pouvoir : Apaisement par contact, mais ne s'en rend pas compte. Se croit humain.
» appartenance : Sans groupe fixe.
MessageSujet: They always come back. Especially when you moved on. (Andy & Amy )    Lun 1 Jan - 18:58

Les jours avaient passé depuis qu’il avait rencontré Archibald. Quelque part, il se complaisait peut-être dans l’isolation que cette rencontre impliquait. Il avait quelqu’un. Pour lui. Quelqu’un qui semblait avoir besoin de lui. C’était tout ce qu’il avait. Tout ce dont il avait besoin à dire vrai. Maintenant que le spectre de sa “possible transformation” par goutte de sang dans l’oeil s’était évaporé comme neige au soleil. Ils étaient eux deux, et quelque part, ça lui suffisait à lui. Il savait que sa grand-mère et sa mère allaient finir par le retrouver. Il le savait. Alors, il attendait juste. Il fallait juste survivre jusqu’à leur retour. Et faire en sorte qu’Archie survive lui aussi. Parce qu’il ne voulait pas partir où que ce soit sans lui. Alors il fallait survivre en étant que deux. Une chance qu’il ait été élevé par une paranoïaque survivaliste, n’est-ce pas ? En tous cas, c’était utile pour trouver de la chair fraîche à offrir à Archie. Parce que vivre avec un semi zombie, c’était aussi ça. Les talents de chasseur du petit brun était du coup fort utile. Poser des pièges était devenu son quotidien. Aller les relever aussi. C’était une routine presque rassurante.

Du coup, il était parti faire sa tournée habituelle des pièges. Pour les relever. Pour vérifier qu’un zombie ne l’ait pas devancé. Il avait un peu de mal à les tuer depuis qu’il vivait avec Archie. Il avait un peu l’impression de le tuer lui à chaque marcheur qui tombait sous ses implacables coups de couteau. Mais… Il ne pouvait pas se laisser aller à quelque sentimentalité à l’égard de ces pauvres êtres. Ils n’avaient pas eu de chance, et on ne peut leur racheter de la chance hélas. Plusieurs pièges étaient vides… Dans l’un, il réussit à trouver un lapin. Chouette. Cela calmerait la faim perpétuelle d’Archie. Il acheva le pauvre rongeur et le glissa dans son sac. Il reprit sa route. Et… Le prochain point de relève avait l’air d’attirer un petit groupe de zombie. Ah non. Ils n’allaient pas manger le repas d’Archie !

Hey ! Ouhouuuh !” lança-t-il aux zombies qui changèrent de cible.

Heureusement, ils n’étaient que trois. L’important, c’était qu’ils n’arrivent pas trois en même temps sur lui… Alors il courut un peu, histoire de les perturber et surtout les espacer. Il accomplit ensuite avec presque habitude sa macabre execution. Cependant, arrivé au troisième larron, celui-ci s’avéra plus vif, ou alors, c’était Amethyst qui était plus fatigué. Ils basculèrent tous les deux au sol. Et alors qu’il était en bien mauvaise posture, le zombie au dessus de lui, sa main le repoussant avec difficulté, le mort vivant se stoppa, se calmant, s’apaisant étrangement, le regardant juste de ses yeux vitreux. Amethyst se dégagea de son emprise, sa tête tournait. Sans doute l’adrénaline qui embrumait son esprit mais pas assez pour qu’il en oublie de planter son couteau dans la tête du zombie. Il était couvert de sang noir. Mais il était en un seul morceau et Olivia, sa chienne aussi. Il prit une seconde pour souffler, mais déjà la canidé s’éloignait en jappant gaiement.

T’arrêtes jamais toi…” souffla-t-il soudainement épuisé, l’esprit comme dans du coton.

Mais il comprit un peu mieux pourquoi la chienne sautillait comme ça. C’était un chien qui s’était pris les pattes dans son collet. Mince. C’était la première fois que ça arrivait. Il s’approcha doucement.

Pardon mon tout beau… Comment tu as fait pour passer là ?” murmura-t-il après avoir carressé le chien qui lui paraissait étrangement familier.

Il défit les liens autour de sa patte, et le chien se jetta sur lui, affectueusement. Son cerveau tournait encore trop au ralenti pour qu’il comprenne vraiment qui était ce chien.

Calme-toi mon beau… Calme-toi… Tout va bien… On va retrouver… Ta maison ?

Et alors qu’il se relevait, sa tête se mit à lui tourner, sa vue se faisant un peu trouble. Malgré ça, il discerna une silhouette qui approchait en courant… Il porta sa main à son couteau, le pointant devant lui.

Approchez pas !” qu’il intima méfiant, sans reconnaître l’homme, tout était si flou, si brumeux.

Il peinait à rester sur ses deux pieds sans tanguer… Zut. C’était vraiment pas le moment…

_________________
There for you
So when your tears roll down your pillow like a river, I'll be there for you, I'll be there for you. When you're screaming, but they only hear you whisper, I'll be loud for you. But you gotta be there for me too... •• ALASKA (Troye Sivan & Martin Garrix)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t803-amethyst-i-ll-be-
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 17/10/2017
» messages : 65
» points : 217
» avatar : Richard Madden
» crédits : DΛNDELION
» multicomptes : Joshua Matthews

» pouvoir : Illusionniste
» appartenance : BLACK WALKERS
MessageSujet: Re: They always come back. Especially when you moved on. (Andy & Amy )    Dim 14 Jan - 4:26

They Always Come Back.Andrew était revenu avec Christopher au campement occupé par les Black Walkers. Après avoir convaincu Matthew que Christopher était, à ses yeux, son nouveau petit trésor, Alexander avait été facile à convaincre. Un petit tour de main, des yeux de chiens battus, et finalement, Alex’ avait accepté en roulant des yeux, l’air exaspéré par les nouveaux qu’ils avaient pris. Chris faisait désormais partie des Black Walkers et Andrew ne pouvait pas en être plus heureux. Ayant découvert qu’ils étaient allés à la même école, sans jamais s’intéresser plus que ça à l’autre, ça avait quelque chose d’étonnant. Le monde était petit pour retrouver, même des années plus tard, des gens avec qui tu avais partagé un bout de chemin. Sa rencontre avec Chris’ lui avait donné espoir qu’il puisse un jour revoir des gens qu’il avait aimés. Ça serait magnifique. Bien sûr, il ne pourrait jamais marcher à nouveau aux côtés de Aya, ni revoir ces parents. Ça, il le savait. Aya était morte dans ces bras, et ces parents… il y avait peu de chances qu’ils soient encore en vie, il le sentait au fond de lui. Mais les Black Walkers et Christopher lui donnaient espoir… Pour la première fois, il lui donnait espoir que quelque chose de bon pouvait un jour arriver. Que, peut-être, un jour les zombies finiraient par disparaitre. Qu’ils trouveraient peut-être un remède. Lui qui avait perdu espoir depuis plusieurs mois, se tirant presque une balle dans la tête, désormais, il voyait enfin une certaine lumière, un certain espoir que ça aille mieux.

Andrew se rappelait encore le temps où il était le leader central de son groupe, le jeune homme excentrique qui aimait bien avoir le dernier mot et qui détestait, par-dessus tout, qu’on essaie d’aller au-dessus de lui et qu’on change ces plans à la dernière minute. Il était ce garçon hyperactif, qui bougeait toujours d’un côté et de l’autre, mais qui était loyal et généreux envers les autres. Ce n’était pas un garçon qui voulait blesser, jamais intentionnellement du moins. Oui, il avait blessé. Dû à sa vérité frappante (parfois froide), à sa manière de vouloir toujours travailler seul jusqu’à ne pas écouter les conseils de ses amis ou, encore, sa façon irréfléchie de sauter dans « la bataille », il avait parfois blessé ces amis. Mais jamais il n’avait voulu le faire intentionnellement. Il était de nature trop froide, il le savait, et il essayait fort de travailler sur ça depuis qu’il faisait partie des Black Walkers. De cette époque-là, il se rappelait encore de ces êtres chers. Andrew se rappelait de son meilleur ami, qui lui avait tant apporté. Il se rappelait de Vicky, sa petite-amie, avec qui il aurait été prêt à aller n’importe où pour elle. Et il se rappelait aussi, très bien même, de Amy, Amethyst. Et tous ceux qui les avaient vus ensemble auraient pu dire qu’ils étaient bel et bien amoureux. Ce n’est pas parce que deux personnes ne finissent pas ensemble qu’ils s’oublient pour autant. Oui, c’est vrai que ça n’a pas fonctionné entre eux, mais Andrew n’a jamais pu l’oublier. Amethyst avait fait partit de sa vie, et faisait toujours partit de son cœur encore aujourd’hui. Il se rappelle de ces sourires, de ces phrases encourageantes, ou tout simplement de leurs baisers échangés. Il se rappelle de son amour, si fort, qu’il avait éprouvé pour lui. Andrew avait été amoureux de Amy. Et c’est une chose qu’il n’essayerait jamais de cacher. Il avait été amoureux d’Amy, et désormais, il était inquiet de ne pas savoir où il était. Andrew ne pouvait pas imaginer que son ancien petit-ami était mort. Il ne voulait pas s’imaginer ce scénario horrible. Il voulait simplement espérer qu’il aille bien, et qu’il était avec des gens bons.

Andrew était parti ce matin-là pour se dégourdir les jambes, sortant avec Grey Wind comme à son habitude. Mais rendu au milieu de leur petit trajet habituel, Grey Wind, alerté par un bruit, avait bifurqué et continué son chemin plus loin, faisant pester Andrew qui n’avait pas pu le suivre. « Grey Wind, reviens! Grey Wind! » Il prit rapidement un autre chemin, le cœur battant. S’il perdait son chien… Non, il ne voulait pas imaginer perdre son bébé. Grey Wind l’avait accompagné dans toutes ses mésaventures, il avait besoin de lui! Il sentait son cœur battre plus vite dans sa poitrine, paniqué, alors qu’il courait rapidement pour essayer de trouver son chien-loup. Sa course fut déviée quand il reconnut l’aboiement de son chien. Andrew courra rapidement dans la direction où il avait attendu son chien, le souffle court. Et c’est là qu’il tomba nez à nez avec son chien, bien en santé. En premier lieu, bien trop inquiet pour lui, il ne remarqua pas tout de suite l’homme en face de lui.

« Grey Wind! », dit-il en soupirant de soulagement, avant de relever la tête lentement, hoquetant de surprise en voyant une arme pointée sur lui. Pourquoi Grey Wind n’attaquait pas cet homme? Pourquoi il…
Oh.
Oh… Est-ce que… est-ce que c’était vraiment Amethyst? Andrew sentit lentement des larmes de bonheur lui monté aux yeux, qu’il cacha rapidement, toujours autant surpris. Amy… « Amy, c’est vraiment toi? », murmura Andrew surpris, avant de rapidement se redresser. « C’est moi, Andrew, Amy’! », dit-il rapidement, le regard brillant. Il ne pouvait pas le croire. D’abord Chris’, maintenant Amethyst… Il ne pouvait pas croire sa chance.

Sans arriver à s’arrêter, Andrew alla rejoindre Amy en courant, ne pouvant pas croire que le jeune homme allait l’attaquer. De plus, Amy était en train de chanceler dangereusement. Il arriva rapidement au côté de son ami, venant rapidement passé ses bras autour de lui pour le retenir contre son torse, glissant sa main au milieu de son dos. « Amy… Je suis là… Tout va bien. », murmuras Andrew, protecteur comme toujours. Il posa sa main sur son front, repoussant quelques mèches de ces cheveux. « Tu es blessé? » Grey Wind jappa, inquiet, venant poser doucement son museau contre la main de Amethyst, cherchant à le rassurer.
© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t929-andrew-cole-lance
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 18/09/2016
» messages : 1786
» points : 1444
» avatar : Troye Sivan
» crédits : Ilyria (avatar), Alaska (signature)
» multicomptes : Cupidon le mignon, Suraj le sage, Iris la fuyarde & Kjell le héros solitaire !

» pouvoir : Apaisement par contact, mais ne s'en rend pas compte. Se croit humain.
» appartenance : Sans groupe fixe.
MessageSujet: Re: They always come back. Especially when you moved on. (Andy & Amy )    Sam 20 Jan - 22:21

Amy ? Il rêvait ou cet homme en face de lui connaissait son surnom ? Qui c’était ? Il plissa les yeux dans l’espoir d’y voir mieux, mais sa vue était bien trop trouble, ça tournait trop autour de lui. Il ne comprenait pas bien ce qui lui arrivait. Le zombie ne l’avait pourtant pas mordu ? Alors quoi ? Qu’est-ce qu’il avait ? Il arrêta de vouloir le voir, et se concentra sur sa voix. Sur cette voix qu’il reconnaissait. Cette voix qu’il aimait. Il savait qu’il l’aimait. Andrew ? Qu’est-ce qu’il faisait là ? C’était son chien qu’il avait sorti de son piège ? Pourquoi ne l’avait-il pas reconnu ? Il avait la tête qui tournait si fort. Il laissa tomber son couteau. Il ne voulait pas blesser Andy. Surtout pas Andy. Pourquoi Andy réapparaissait maintenant dans sa vie ? C’était une hallucination, ou quelque chose comme ça ? Pourtant cela lui sembla si réel quand son bras passa autour de ses épaules. Il se laissa glisser contre lui. Tout contre lui. Comme avant. Comme si jamais rien n’avait changé entre eux. Comme quand Andrew l’aimait encore. Comme il n’aurait pas dû.

Tout va bien…” répéta-t-il comme pour se convaincre.

Mais ses jambes étaient flageolantes et sans l’aide d’Andrew, il n’aurait pas tenu debout. Il ne savait pas ce qui lui arrivait. Archibald ne devait pas le voir dans cet état. Sinon… Sinon il refuserait de rester avec lui. Il devait être en état de se défendre pour rester avec lui, c’était leur marché. Il ne voulait pas le briser. Il voulait rester encore avec Archie. S’il était blessé ? Il n’en savait rien… Il n’avait pas l’impression mais… Vu son état…

Non… Je… Je crois pas…” murmura-t-il péniblement. “Je… Je suis… Juste… Fatigué… Andy…

Il avait besoin de fermer les yeux. Et il s’écroula un peu plus contre son ami. Il n’y tenait plus. Sans savoir ce qui se passait. Il espérait juste que Livia n’allait pas s’enfuir. Mais non, la chienne suivit les deux autres individus, jappant avec l’autre chien. Veillant à ce qu’on prenne soin de son maître.

Il fallut une bonne heure avant qu’Amethyst n’émerge de cette insconcience inexplicable. Il se réveilla dans un sursaut, et un cri. Comme on sort d’un brouillard trop oppressant. Il ne trouva pas son couteau à sa ceinture. Il se sentit en danger. Puis… Son regard parcourut la pièce. Il vit Livia. Grey Wind ? Et… Andrew. Il n’en croyait pas ses yeux. Ce n’était pas qu’un rêve.

Andy…” murmura-t-il d’une voix tremblante, les yeux plein de larmes.

Jamais il n’aurait cru le revoir. Il n’avait pas voulu croire qu’il le reverrait. Il avait envie de pleurer. De l’embrasser. De le serrer dans ses bras. Un peu tout à la fois. Mais… Il se sentait encore affaibli, comme grogui par une énorme fatigue. Il s’assit sur… le lit ? Où étaient-ils ? Il tendit la main pour saisir celle d’Andrew. Cela lui faisait tellement de bien de le retrouver. Et serrer sa main le fit se sentir comme enveloppé de coton. Ou c’était ses sentiments qui lui faisait ça ? Il ne savait pas…

(Andrew va hélas subir la non maîtrise qu’Amy a de son don, donc, Andy va se sentir… Super bien, genre sérénité du bonheur extrême ! xDD Y’a pire comme punition xD )

_________________
There for you
So when your tears roll down your pillow like a river, I'll be there for you, I'll be there for you. When you're screaming, but they only hear you whisper, I'll be loud for you. But you gotta be there for me too... •• ALASKA (Troye Sivan & Martin Garrix)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t803-amethyst-i-ll-be-
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 17/10/2017
» messages : 65
» points : 217
» avatar : Richard Madden
» crédits : DΛNDELION
» multicomptes : Joshua Matthews

» pouvoir : Illusionniste
» appartenance : BLACK WALKERS
MessageSujet: Re: They always come back. Especially when you moved on. (Andy & Amy )    Mar 6 Mar - 8:19

They Always Come Back.Andrew avait glissé ses bras autour de lui en sentant Amethyst venir de plus en plus s’appuyer sur son corps, son regard devenant encore plus inquiet au fur et à mesure qu’il voyait l’état de son ancien petit-ami. Ce n’était pas parce que tu cessais d’être avec quelqu’un que tu devais obligatoirement cesser de l’aimer. Oui, Andrew avait rompu avec Amy, mais jamais ce dernier n’avait pu quitter son cœur. Le jeune homme, qui était présentement dans ces bras, occupait et occuperait toujours une place importante dans le cœur de Andrew. Sentir à nouveau sa chaleur contre la sienne lui fit encore plus réaliser ce fait : Amy était toujours là, dans son cœur, et sa place particulièrement n’avait pas changé.

« Tien bon, Amy, je t’en pris. Tout ira bien… », murmura-t-il en venant glisser ses bras sous le corps léger de son ami, le serrant contre lui. « Grey Wind. Livia. Venez! », dit-il aux deux animaux, avant de rapidement commencé à marcher vers la petite maison qu’il connaissait comme étant sécuritaire et non loin de où ils étaient. Son souffle était rapide, alors qu’il ne pouvait quitter des yeux le corps léger d’Amy. Il était normal, avec le temps d’apocalypse, que son Amy aille l’air encore plus léger, mais… Il avait l’air plus fragile, dans ces bras. Était-ce le fait qu’il était évanouit ou le fait qu’il ne l’avait pas vu depuis des mois qu’il lui donnait cette impression? Sans doute les deux… Si son cœur appartenait désormais à quelqu’un d’autre, jamais il ne pourrait abandonner Amy. Jamais. Le jeune homme l’avait tant aidé, et surtout, lui avait tant apprit. Vous pensez vraiment que rompre avec quelqu’un est facile? Ce n’est jamais facile, surtout avec une personne aussi belle qu’Amy. Mais au fond de lui, il savait qu’il avait fait le bon choix. Amy méritait quelqu’un qui allait l’aimer autant qu’il le méritait, et Andrew n’avait pas pu lui donner ça, après un moment. C’est la vie. Il y a des couples qui sont fait pour ne pas fonctionner, mais est-ce que cela veut vraiment dire que tout est finit? Pour Andy, la question ne se posait même pas : Amy était son petit protégé, sa perle rare. Et que son amour appartienne désormais à Christopher ne changeait pas ça.

Ils arrivèrent à la maison en question, où Andrew monta rapidement à l’étage, essayant de ne pas se laisser avoir par sa claustrophobe. Comme à chaque fois qu’il venait dans cette maison, vu que celle-ci avait toutes ces portes et ces fenêtres de bien barricadé, cela faisait en sorte que sa claustrophobie sortait plus souvent. Il monta à l’étage, venant avec douceur poser Amy sur le lit. Il fit signe à Livia de veiller sur son maitre, pendant qu’il posait son sac au pied du lit, allant rapidement vérifié les barricades de la maison. Il finit par se poser contre un mur, soupirant lentement, veillant sur Amethyst, le regard calme. Même dans un monde aussi sombre, il ne pouvait s’empêcher de sourire en regardant Amy. Quelle joie de le revoir… Quelle… bonheur de l’avoir à ces côtés à nouveau. Il attendit patiemment, jusqu’à entendre la crie de Amy qui le fit rapidement se redresser, coupant la légère transe où il était tombé. « Amy! », dit-il en allant rapidement le rejoindre, s’arrêtant quand il croisa le regard mouillé de son ex petit-ami. Son cœur se stoppa dans son battement, figeant en voyant son ami avec une expression aussi douce. Pendant un moment, plus rien ne comptait. Plus rien, sauf Amy. Il sentit sa main venir prendre la sienne et un immense bonheur le prit, le rejoignant rapidement pour venir se laissé tombé à genou devant lui, venant attirer Amethyst avec force dans ces bras, glissant une de ces mains dans ses cheveux, l’autre se posant dans son dos. Son Amethyst… Était là. Sa perle rare, la douceur de son âme. Andrew avait toujours eu un caractère fort, têtu et impulsif. Amy avait toujours réussit à lui amener une certaine douceur dans sa vie. « Tu vas bien…! Tu vas bien! », dit-il dans une joie immense, très proche de l’euphorie totale. Il se sentait tellement heureux, libéré d’un énorme poids. « Tu vas bien… J’ai tellement eu peur, Amy! J’ai tellement eu peur de te perdre! » Andy finit par se reculer pour venir poser ses mains sur les joues de son ami, le détaillant rapidement. Il allait bien… Il allait bien. Grey Wind jappa joyeusement, tout heureux, venant lécher la main de Amethyst. « Comment…? Comment tu as fait pour survivre jusqu’ici? Est-ce que tu as des amis avec qui te tenir, un groupe? Est-ce que tu te nourris assez? Est-ce que… », Andrew sursauta un peu, conscient de la rapidité de ses questions. « Désolé! Je… suis tellement soulagé de te revoir. Est-ce que tu as faim…? »

© 2981 12289 0


HRP: Désolé pour l'attente, vraiment!
En espérant que tu l'aimes! ooh

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t929-andrew-cole-lance
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: They always come back. Especially when you moved on. (Andy & Amy )    

Revenir en haut Aller en bas
 
They always come back. Especially when you moved on. (Andy & Amy )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Davy Back Fight !
» I'll never forget. Please, come back. ♦ Lou
» Back to Hogwarts...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Country Side :: Farms-
Sauter vers: