AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Doggy trick feat. Andrew C. Lance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/02/2017
» messages : 340
» points : 950
» avatar : Kit Harington.
» crédits : DARKDREAMS.
» multicomptes : Matthou & Elliot & Jonathan

» pouvoir : Contrôle de la peur.
» appartenance : Moi-même ♥
MessageSujet: Doggy trick feat. Andrew C. Lance    Sam 21 Oct - 16:35

Doggy trickChristopher & AndrewSo, I guess we are who we are for alot of reasons. And maybe we'll never know most of them. But even if we don't have the power to choose where we come from, we can still choose where we go from there. We can still do things. And we can try to feel okay about them.Les journées de Christopher se ressemblaient toutes. Ou du moins, quand quelque chose n'arrivait pas. Mais depuis le départ d'Elias, rien de spécial n'était arrivé, au contraire. Enfin, si ce n'était Ghost qui s'était mis à grignoter les pauvres pieds de chaises qui tenaient encore debout par un quelconque miracle. En gros, l'ancien banquier s'ennuyait à mourir. Et dans un sens, il en était heureux. Effectivement, s'il s'ennuyait, ça voulait dire que rien de grave n'était arrivé. Mais le problème, c'était qu'il  commençait à perdre un peu la tête, et Ghost aussi. L'animal passait ses journées couchés devant les fenêtres ou la porte d'entrée, couinant quand son maître passait pour lui faire comprendre son envie. C'était difficile pour l'ancien banquier de sortir, maintenant. Il vivait un peu avec cette peur constante depuis son altercation avec Emilya. Enfin, s'il pouvait appeler ça comme ça... Autant Elias lui manquait un peu, autant que la jeune femme pouvait bien pourrir en enfer qu'il s'en fichait complètement. Depuis ce qu'elle lui avait fait, Christopher avait un mal fou à lui pardonner, malgré que ça soit la sœur de son meilleur ami. Comment le pourrait-il ? Il en gardait encore les traces, physiques et psychologiques. La douleur, il savait gérer, il avait tellement l'habitude ; mais les accusations, vraies ou non, portées par Emilya l'avait énormément blessé. Lui qui se sentait déjà coupable pour son frère, voilà que c'était pire maintenant...

Mais Christopher avait pitié du pauvre chien qui n'en pouvait plus. Lui aussi avait été choqué par ce qu'il s'était passé, et il était nerveux depuis. Alors aujourd'hui était enfin le jour où le jeune homme s'était décidé à sortir. Il faisait plus frais dehors, désormais, alors il s'habilla en connaissance de cause. S'armant, Ghost et lui décollèrent enfin de l'appartement, le chien lâcha un mini aboiement de bonheur dans les escaliers. Tant que c'était pas dehors... Et voilà qu'ils étaient en route pour une longue marche, profitant de cette balade pour chercher des choses intéressantes. Il ne restait plus grand-chose dans les rues, mais avec un peu de chance. Cela faisait bien une demi-heure qu'ils marchaient quand d'un seul coup, Ghost partit en courant, direction le parc animalier. Haussant un sourcil, Christopher soupira et le suivit, essayant d'appeler discrètement son nom. Mais rien n'y faisait. En effet, le chien venait de trouver un nouvel ami, et un des plus rares, qui plus est. Surpris, l'ancien banquier s'arrêta, la bouche grande ouverte. Devant lui, reniflant son chien avec entrain, se trouvait un petit singe. C'était logique, vu le lieu, mais avec cette apocalypse, la plupart s'était enfui ou avait été massacré par les zombies, ou même par les survivants, pour la nourriture. « Incroyable... » murmura-t-il en regardant la scène, tel un enfant qui venait pour la première fois dans un zoo. C'était le genre d'endroit qu'il adorait et détestait ; son amour pour les animaux contrastait avec le fait qu'ils étaient tous en cage, gardé loin de chez eux pour être exposés à des gamins et leurs parents.

Mais un bruit au loin effraya soudainement le petit singe qui partit en lâchant de petits cris, et Christopher sursauta, sur ses gardes. Il allait sortir son arme lorsque Ghost repartit d'un seul coup en courant, bien moins discret cette-fois ci. Pourquoi avait-il besoin d'aboyer quand il trouvait quelque chose, franchement ? Les chiens, c'était pas sensés sentir le danger ? Soupirant une nouvelle fois, le jeune homme se mit à courir à son tour, cherchant frénétiquement Ghost qu'il n'entendait plus maintenant. La végétation avait bien trop poussé ici, et il n'arrivait pas à faire deux mètres sans se prendre un truc dans la tête ou ailleurs. Maudissant l'animal, il tourna sur sa droite quand il arriva à un virage, et ce fut le drame. Ne voyant pas clair à cause de l'espèce de plante devant lui, voilà que Christopher venait de se cogner dans quelque chose, son postérieur n'appréciant pas la chute qui allait avec. Relevant le regard, il se figea en se rendant compte que ce n'était pas un quelque chose, mais bien un autre être humain. Déglutissant, sa main se posa immédiatement sur son arme, et une fois celle-ci sortie, il la pointa sur l'homme devant lui. « Vous êtes qui ? » Question totalement idiote et inutile, mais il n'avait pas spécialement réfléchi sur le moment. Ce fut à ce moment précis que Ghost arriva de derrière l'homme, et au lieu de plaquer l'inconnu au sol, il se jeta sur Christopher, tout content. « Ghost ! Mais, arrête ! » Et voilà, son arme était tombée au sol, et son chien continuait de lui faire la fête. Il avait vraiment pété un câble, ou quoi ? L'animal était bien trop imposant pour qu'il s'en débarrasse aussi facilement, alors il abandonna, attendant qu'il se décolle de lui-même. Ce qu'il ne tarda pas à faire quand il remarqua la mauvaise humeur de son maître.
© 2981 12289 0

_________________

       
You must come back home


Dernière édition par Christopher Winchester le Lun 23 Oct - 2:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t491-flowers-bloom-chr
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 17/10/2017
» messages : 65
» points : 217
» avatar : Richard Madden
» crédits : DΛNDELION
» multicomptes : Joshua Matthews

» pouvoir : Illusionniste
» appartenance : BLACK WALKERS
MessageSujet: Re: Doggy trick feat. Andrew C. Lance    Lun 23 Oct - 2:40


It was real for me
And chance has made that... our paths cross again.



Le jeune homme soupira un moment en se redressant dans le lit, alors que presque immédiatement, Grey Wind faisait de même, s’étirant, avant de se lever sur ses pattes, ce tournant pour faire face à son maitre, déjà alertes à chaque bruit pour protégé son maitre. Andrew glissa sa main  dans le poil de son chien-loup avec douceur, tendrement, venant le rapprocher de lui pour glisser ses lèvres sur le truffe mouillé de son adorable compagnon. Mais son regard est un peu voilé, pendant une fraction de seconde en pensant que, s’il y a de ça quelques mois, il aurait rencontré cette troupe, il aurait sans doute pu sauver sa sœur. Mais il est seul aujourd’hui. Enfin, il a été seul jusqu’à longtemps, sans Aya à ses côtés, sans cette petite boule d’énergie qui illuminait chacune de ces journées. Heureusement, son chemin, guidé par Derek, l’a fait tombé sur les Black Walkers, un groupe auquel il s’est accroché depuis désormais 1 mois. Un groupe qu’il a envie de protégé, vu qu’il n’a pas réussit à faire de même avec sa petite sœur. Il s’est déjà lié à Iris, Matthew, Alex’… Il se sent proche d’eux, il se sent bien avec eux, alors qu’il y a quelques semaines, il se sentait horriblement mal d’avoir perdu sa sœur. Alors qu’il y a quelque temps, il était prêt à tirer une balle dans son crâne pour arrêter la souffrance. Mais désormais, il allait mieux. Non pas que la douleur était totalement disparut et, selon Andrew, elle n’allait jamais complètement disparaitre. Un deuil, ça ne disparait pas, ça finit juste par devenir plus facile à supporter avec le temps, avec les gens auxquels tu t’accroches. Et Andrew s’est accroché à ce groupe.

Ce matin, il s’était levé donc, prenant son sac en y glissant quelques bandages, avant de le mettre sur ses épaules, son arme à la ceinture. Il appela Grey Wind qui vient rapidement le suivre, bondissant sur ses pattes pour fermer la marche. Il prévient Alexander qu’il sort, et suite aux recommandations d’Alex, il sort. Aujourd’hui, il a envie de bouger, de se dégourdir les jambes, et Grey Wind en a besoin, lui aussi. Alors ils sortent ensemble, une de ces mains proche de son arme par habitude. Il s’enfonce dans les paysages à coupé le souffle, il s’enfonce dans la beauté du moment, essayant, pendant un moment, de voir la beauté malgré leur monde détruit. Et il la trouve : Dans ces petites plantes qui, malgré tout la douleur du monde, continue d’essayer de pousser. Dans ces quelques oiseaux, papillons, qu’il peut voir. Grey Wind jappe légèrement, un bruit très discret avant de partir en courant devant lui pour « chasser » les papillons, restant néanmoins toujours dans le vision de son maitre.

Après un moment, alors qu’il s’approchait d’un genre de parc, du moins c’est ce que imaginait Andrew en voyant la place, il alla voir non loin s’il trouvait quelque chose. Mais en relevant la tête, il remarqua que Grey Wind avait disparut. Son cœur manqua un battement, alors qu’il se redressait rapidement, commençant à marcher en vitesse dans le parc. « Grey Wind? », essaya-t-il de ne pas crier, mais sa voix paniquée lui donnait envie de crier le nom de son chien. Heureusement, Grey Wind avait dû sentir son ton paniqué, ou du moins, que son maitre allait le chercher, car le voilà, plus loin, en train de revenir vers lui, mais son regard semble brille, et semble vouloir lui montrer quelque chose. Alors ni une, ni deux, Andrew commence à marcher rapidement pour aller dans la direction de son chien-loup. Il s’enfonce dans une végétation plutôt haute, et alors qu’il n’est plus qu’à quelques pas de son chien, il lâche un léger crie surpris quand quelque chose lui fonce dessus. Ou plutôt quelqu’un, vu quand se tournant, il voit un jeune homme, désormais au sol. Il cligne des yeux, mais n’a pas le reflexe de poser sa main sur son arme en voyant que le jeune homme en face de lui… est humain. Ou du moins, ce n’est pas un zombie. Mais son vis-à-vis ne semble pas être de cet avis, vu qu’il sort tout de suite son arme pour le pointer sur Andrew. Ce dernier leva rapidement les mains dans les airs, surpris.

« Je ne vous veux rien! », mais avant même qu’il puisse se présenter, un chien sort de derrière lui. À première vue rapide, il croit que c’est Grey Wind. Mais son poil est blanc. Andrew fronça les sourcils en voyant l’animal sauter, sans doute sur son maitre. Un autre chien-loup? Il cligne des yeux, surpris, avant de se tourner en voyant Grey Wind venir frotter son museau contre la jambe de son maitre.

« Oh! Je comprends mieux, Grey Wind! Tu avais trouvé un ami, alors tu es aller le rejoindre? », dit Andrew en souriant. Son chien jappa très légèrement, à peine, alors que Andrew secoue la tête en riant. Puis, il se baisse, venant agripper avec douceur le chien de son… enfin de l’autre homme. « Eh! Ghost, c’est ça? », il jette un regard au maitre, souriant. « Ghost, laisse ton maitre respirer. » Il tire le chien-loup vers lui, avec douceur pour ne pas lui faire mal, avant de venir tendre la main à l’homme en souriant pour venir l’aidé à se relever, sortant les deux des herbes hautes pour mieux se voir. Relâchant avec douceur sa main, Andrew fronce les sourcils en fixant le survivant. Son visage lui dit quelque chose… Mais il ne se rappel pas qui exactement. Mais il lui dit bien quelque chose… Grey Wind vient s’assoir à côté de son maitre, fixant de ses grands yeux curieux le nouveau et son chien-loup.

« Je m’appel Andrew, Andrew Lance. Désolé, je ne voulais pas vous faire peur. », dit-il doucement. « Je pense que Grey Wind et votre Ghost se sont sentit de loin, et ont été curieux de se rencontrer. » Il secoue avec douceur la tête en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t929-andrew-cole-lance
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/02/2017
» messages : 340
» points : 950
» avatar : Kit Harington.
» crédits : DARKDREAMS.
» multicomptes : Matthou & Elliot & Jonathan

» pouvoir : Contrôle de la peur.
» appartenance : Moi-même ♥
MessageSujet: Re: Doggy trick feat. Andrew C. Lance    Sam 18 Nov - 18:03

Doggy trickChristopher & AndrewSo, I guess we are who we are for alot of reasons. And maybe we'll never know most of them. But even if we don't have the power to choose where we come from, we can still choose where we go from there. We can still do things. And we can try to feel okay about them.Dire que Christopher était sur les nerfs aurait été un faible mot. Il n'irait pas jusqu'à dire qu'il était énervé, mais tout ça le rendait très... à vif. Il avait complètement confiance en Ghost, mais pas au point d'accepter qu'il parte comme ça et qu'il le désarme devant un inconnu. Avec tout ce qu'il se passait et ce qui leur était arrivé, Christopher aurait espéré que son chien soit un peu plus méfiant envers les autres maintenant... Pourtant, voilà qu'il ne réagissait pas face à cet homme, et qu'il faisait la fête à son maître comme si tout était normal. Il venait de tomber dans un monde parallèle ou quoi ? Avant que Ghost ne se jette sur lui, l'ancien banquier avait pu entendre les paroles de l'autre, qui déclarait ne rien lui vouloir. Au fond de lui, il aurait aimé le croire sur parole, mais c'était difficile. Parce que s'il voulait vraiment lui faire quelque chose, y a très peu de chance pour qu'il l'avoue immédiatement. « Ghost... » murmura-t-il lorsque quelque chose le fit sursauter. Un autre chien ? L'homme aussi possédait un animal à quatre pattes ? Oh. Se calmant un peu, Christopher regarda le sien dans les yeux pendant quelques secondes. C'était donc pour ça. Il avait dû sentir l'odeur d'un autre canin dans les environs, et excité d'avoir découvert un nouvel ami, il était parti en courant vers la source. L'ombre de l'homme attira le regard de Christopher qui fronça des sourcils, le regardant enlever Ghost de lui avec douceur. Peut-être était-il vraiment du côté des gens qui ne cherchent pas les ennuis...

Et voilà qu'il lui tendait désormais la main pour l'aider. Déglutissant, il attrapa ladite main et se laissa emporter vers le haut, s'essuyant le pantalon pour enlever toute trace de saleté. Inutile, vu l'état dudit pantalon. Il plongea ensuite ses yeux dans le siens, et un sentiment de déjà vu s'empara de lui soudainement. Il le connaissait. C'était certain : il n'oubliait jamais les visages et celui-là lui était bien trop familier pour qu'ils se soient juste croisé une fois ou deux dans la rue. Le regard de Christopher retomba alors sur le chien qui venait de prendre place aux côté de l'homme, et il faillit sursauter face à la ressemblance avec Ghost. Il n'était pas du tout de la même couleur, mais ils étaient très sûrement de la même race. Et c'était la première fois que l'ancien banquier voyait un autre chien loup depuis qu'il avait adopté le sien. « Oh. Je vois. » répondit-il, regardant les deux chiens qui se fixaient aussi du regard, la langue pendante et la queue en mouvement. Ils étaient vraiment content de se voir, et ça faisait, dans un sens, plaisir à voir. « Je suis désolé. Pour l'arme. Je... vous m'avez fait un peu peur, je dois avouer. » rit-il nerveusement, ramassant son dû, qu'il rangea en sécurité dans sa ceinture. « Je m'appelle Christopher Winchester, enchanté. Même si je dois avouer que vous me dîtes quelque chose. Enfin, votre visage et votre nom. » Mais c'était difficile de se rappeler d'où et comment, ou même pourquoi. Après cette apocalypse, Christopher s'était retrouvé seul, encore plus qu'il ne l'était déjà avant, et ses anciennes connaissances... il n'avait pas vraiment gardé contact avec quiconque après le meurtre de son beau-père et l'emprisonnement de son frère. Ils étaient déjà des outcast avant, alors bon...

Les deux chiens étaient maintenant en train de se sentir, prêt à jouer, apparemment. Mais à croire que le moment était réellement mal choisi, puisqu'ils s'arrêtèrent soudainement, et des grognements d'animaux se mélangèrent à ceux de zombies. Se figeant, Christopher attrapa par réflexe son arme, ainsi que le bras d'Andrew. « Il faut partir d'ici. On ne voit rien, et on va finir par se faire encercler dans ce parc stupide. » Et voilà qu'il était de nouveau sur les nerfs. Mais cette fois-ci, ils allaient faire face à une vraie menace, et ils étaient en grand désavantage avec les grandes herbes qui leur barraient le chemin. Au moins, avec un peu de chance, cela ralentirait aussi les zombies qui ne pouvaient pas vraiment éviter les obstacles. Ils n'étaient pas assez intelligents. Enfin, certains si. Christopher s'en rappelait très bien de ces zombies presque capables de réfléchir et surtout de contrôler les autres mangeurs de cervelles plus faibles. Mais ils étaient rares, et il n'en avait rencontré qu'une seule fois pour le moment, alors avec chance, c'était juste des zombies normaux... « On doit trouver un endroit pour se cacher le temps qu'ils soient attiré par autre chose. » continua-t-il alors qu'ils commençaient à partir, les chiens à leurs côtés, prêt à réagir à la moindre menace qui ferait son apparition.
© 2981 12289 0

_________________

       
You must come back home
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t491-flowers-bloom-chr
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 17/10/2017
» messages : 65
» points : 217
» avatar : Richard Madden
» crédits : DΛNDELION
» multicomptes : Joshua Matthews

» pouvoir : Illusionniste
» appartenance : BLACK WALKERS
MessageSujet: Re: Doggy trick feat. Andrew C. Lance    Dim 19 Nov - 22:41


It was real for me
And chance has made that... our paths cross again.



Jusqu’à récemment, Andrew avait été beaucoup sur les nerfs, énerver pour un rien, mais surtout, complètement perdu, prêt à s’enlever la vie ou a tué tout ceux sur son chemin. Pendant un moment, il avait vraiment voulu s’attaquer à tout ce qui bougeait, jusqu’à vouloir s’ôter la vie pour oublier la douleur que cette nouvelle vie lui avait apporté. Enfin, était-ce une vie? C’était plutôt une fin, une fin sans solution, une fin sans début et sans réel terminus. Une fin qui n’avait jamais de fin. Depuis la mort de sa sœur, Andrew n’avait plus eu de raison de continuer à avancer, de se battre contre un monde qui ne faisait qu’allait de plus en plus mal au fil des journées. Il avait eu envie de tout abandonner, de crier sa rage que rien n’aille bien. Au fond de lui, il avait perdu tout espoir que le monde redevienne normal. Alors pourquoi avait-il continué à se battre? Suite à sa tentative, Derek lui avait fait comprendre qu’il y avait encore des gens qu’il devait protéger… Qu’il pouvait devenir un leader, quelqu’un qui protègerait les gens sachant moins bien se défendre. Et c’est là qu’il avait rencontré la troupe d’Alexander, les Black Walkers, et qu’il s’était éprit pour eux. Et depuis, il était sa raison : Il les protégeait. Il allait chercher à manger pour eux, il chassait, il se battait pour eux. Que la mort lui vienne, il allait continuer à défendre les siens. C’est ce qu’il voulait depuis qu’il était jeune : protégé les autres. Et désormais, il pouvait réellement le faire. « Tu es un leader né, Andrew. Tu dois protéger les tiens ». Les paroles de son père lui reviennent en mémoire, et il se sent sourire. Peut-être que le fait de n’avoir pas eu sa mère longtemps, et d’avoir eu un père bourreau du travail, l’avait aidé à développer cette capacité. Leader, protecteur, attentif, Andrew avait été vite respecté à l’école car il apportait un véritable soutient et avait un charisme assez fort.

L’aidant à se relever, Andrew sentit la chaleur de la main de l’homme dans la sienne et il en soupira doucement, son regard devenant plus attentif. « Tu ne t’es pas fait mal, au moins? Ne t’en fait pas, je comprends que, dans le monde actuel, on soit tous un peu paranoïaque. Je le suis aussi, habituellement, mais tu m’as l’air d’un homme de confiance. Et même Grey Wind semble aimer ta présence. Tu dois donc être un bon gars. » dit Andrew avec sincérité, penchant la tête en lançant un sourire calme à son vis-à-vis. Il fronce un peu les sourcils au nom de l’homme, hochant un peu la tête : Son visage et son nom lui disait vraiment quelque chose, mais d’où? « Ta tête me dit aussi quelque chose. Ah oui, je te tutoie, donc tutoie moi aussi! On doit avoir dans le même âge! », dit-il en riant. Difficile à croire que le jeune homme avait tenté de s’enlever la vie quelques mois plutôt, mh? Andrew avait désormais une raison de se battre, les Black Walkers, et au fond de lui, ne me demandez pas pourquoi, mais il sentait qu’il devait aussi protégé ce jeune homme en face de lui, qui semblait… perdu? Il ne serait dire, mais il sentait un appel à l’aide de cet homme, il sentait qu’il devait l’aider. Et, sans vouloir trouver de raison, car parfois la raison est futile, il se sent proche de cet homme. « Je vais essayer de me rappeler où je t’ai vu… car ta tête me dit vraiment quelque chose! » Il glissa sa main dans le pelage de Grey Wind, qui continuait de se pencher vers Ghost, le regard dans les yeux en jappant un peu.

Puis des bruits de zombie les firent tout deux arrêté, Andrew se tourna vers les bruits en fronçant les sourcils, alors qu’il sursautait un peu en sentant l’autre lui prendre la main. Il baissa la tête, fixant sa main un cours instant, avant de suivre rapidement le jeune homme, leurs chiens à leurs côtés. S’enfonçant dans la haute herbe, ils marchèrent rapidement, jusqu’à ce que Andrew lui fasse signe de le suivre, se dirigeant vers une ferme qu’il savait non loin. Il se mit à courir pour fuir les bruits qui se rapprochaient. Arrivé devant la ferme, il ouvrit rapidement la porte, faisant signe à Chris de rentrer, avant de laisser les deux chiens passés. Puis, il se baissa vers Grey Wind, venant porter sa main à son museau. « Grey Wind, reste avec Christopher pour moi, d’accord? Regarde moi… », il claqua un peu des doigts et son chien le regarda, attentif. « Christopher est notre ami maintenant. Tu dois le protéger, comme tu me protèges. Je vais aller m’assurer que les zombies ne nous trouve pas, toi tu dois resté et le protéger, d’accord? Il est important pour ton papa… », dit Andrew doucement. Son chien, comprenant, jappa silencieusement, avant de venir frotter son museau sur sa joue. « Je reviens, Chris’! Reste là! »

Puis il partit rapidement, refermant la porte de la ferme, alors que Grey Wind restait devant Chris, prêt à le défendre. Andrew se dirigea vers les bruits, irréfléchi comme il était, mais ce n’est pas comme s’il n’était pas rendu habitué. Il prit son couteau à sa ceinture, et se faufilant dans les herbes hautes, il tua les trois zombies les plus proches, juste pour s’assurer que ceux-ci ne viennent pas briser leurs répits. Puis, il sortit des herbes hautes et déchira le pant de son pantalon. Il mit des pierres à l’intérieur et le referma pour faire une sorte de petite balle avec des pierres à l’intérieur. Puis, prenant un bon élan, il le lança très loin, du côté opposé où il était. Dans des bruits sourds, les zombies commencèrent à se diriger vers le bruit. Voilà. Bon, pour le moment, ça allait suffire. Dans un silence parfait, il revient vers la ferme, ouvrant très doucement la porte pour ne pas faire de bruit, avant de la refermer. Grey Wind se dirigea vers lui, venant doucement se frotter contre sa jambe alors que son maitre se baissait à sa hauteur. « Merci Grey Wind… », murmura-t-il à son chien-loup, souriant en venant poser ses lèvres contre son museau, avant de se relever pour se tourner vers Chris. « J’ai attiré les zombies plus loin, mais on va rester un moment ici, juste pour être certain. » dit-il en souriant. « Maintenant qu’on a plus de temps… Tu es blessé? Tu as faim? Tu as soif? », demanda-t-il, inquiet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t929-andrew-cole-lance
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/02/2017
» messages : 340
» points : 950
» avatar : Kit Harington.
» crédits : DARKDREAMS.
» multicomptes : Matthou & Elliot & Jonathan

» pouvoir : Contrôle de la peur.
» appartenance : Moi-même ♥
MessageSujet: Re: Doggy trick feat. Andrew C. Lance    Ven 22 Déc - 21:50

Doggy trickChristopher & AndrewSo, I guess we are who we are for alot of reasons. And maybe we'll never know most of them. But even if we don't have the power to choose where we come from, we can still choose where we go from there. We can still do things. And we can try to feel okay about them.Rencontrer quelqu'un qui lui disait quelque chose au milieu d'un troupeau de zombies n'avait pas réellement été ce qu'il avait prévu. En fait, il aurait peut-être préféré que rien ne se passe, quitte à ne jamais avoir vu ce presque inconnu. Il était intrigué par l'autre, mais s'ils mourraient maintenant, ça aurait été d'une belle inutilité, tout ça. Il ne savait même pas pourquoi il se sentait étrangement attiré par cet inconnu. Comme si quelque chose les liait mais impossible de se rappeler quoi. Plus Christopher le regardait, plus il se disait que oui, cet inconnu ne l'était peut-être pas complètement et qu'ils avaient dû, un jour, se connaître assez pour avoir des souvenirs l'un de l'autre. Et maintenant, il était tout le deux là, dans la même merde. Comme tout le monde, à vrai dire, mais sur le moment, c'était comme si l'autre était le seul qui comptait à ses yeux. Était-ce à cause de son impression de déjà vu ? Le fait qu'il possède un chien presque semblable au sien ? Tant de choses semblaient les lier, mais tout était tellement flou que ça en devenait presque énervant. « Je vais bien. Juste un peu secoué. » sourit-il à l'homme pour la rassurer, jetant ensuite un coup d’œil au fameux toutou. « C'est fou. La ressemblance, je veux dire. Hormis la couleur, bien entendu. » ajouta-t-il en regardant les deux animaux se renifler et tout le bazar. Si y en avait bien deux qui étaient contents, c'était les deux canins.

Et apparemment, l'autre aussi avait l'impression de le connaître. Ce qui devait très certainement dire qu'effectivement, c'était vrai. Ils décidèrent ensuite de se tutoyer, et Christopher hocha la tête, approuvant. C'était toujours une habitude de vouvoyer les personnes qu'il venait de rencontrer ou qu'il ne connaissait pas, mais avec Andrew... c'était différent. L'homme insitsa sur le fait qu'il le connaissait et voulait vraiment se rappeler d'où, et l'ancien banquier était totalement d'accord. C'était rageant de ne pas réussir à mettre de souvenirs sur un nom, surtout quand ce souvenir se trouvait juste devant. Mais pour le moment, ce n'était malheureusement pas le plus important, bien au contraire. En effet, les zombies avaient du les entendre, les sentir ou même les voir, mais dans tous les cas, ils se dirigeaient dans leur direction et s'ils ne bougeaient pas, ils n'allaient pas tarder à être complètement encerclé. Ils se mirent alors à courir entre les grandes herbes qui leur fouettaient parfois le visage ou les jambes, mais peu importait, ils devaient continuer. Survivre, c'était ce qui comptait, et quelques égratignures, ce n'était rien comparé à une morsure. Même s'il avait déjà mordu, il préférait ne pas revivre l'expérience. C'était pas la chose la plus agréable au monde, surtout quand après, tu te mettais à muter.

Ils étaient arrivés à une espèce de ferme que devait connaître Andrew et ils entrèrent à l'intérieur en vitesse, les zombies n'étant pas loin derrière eux. Ces trucs n'étaient jamais bien loin, de toute manière. Haussant les sourcils quand Andrew ordonna à son chien de le protéger pour lui, il se mit à secouer la tête. « Tu ne vas pas quand même y aller tout seul ! » Mais apparemment si, vu qu'il venait de le faire. Il était malade le mec ou quoi ? Il aurait pu resté ici avec eux, et attendre que la petite horde passe. Et pourquoi était-il si inquiet, d'ailleurs ? Il n'était pas du genre à être sans cœur, mais là, c'était comme si quelqu'un de sa famille ou qu'il aimait était en train de mettre sa vie en danger. Pour lui, qui plus est. Bon dieu, pensa-t-il en soupirant, caressant les deux chiens pour les calmer et se réconforter un peu, aussi. Au bout de quelques longues minutes, Andrew revint enfin, et Christopher se détendit immédiatement, alors que Grey Wind se dirigeait vers le jeune homme pour le saluer. « Bon boulot. » sourit-il alors que Ghost remuait sa queue comme s'il approuvait aussi. Tel maître tel animal, après tout.

« Un tout petit peu, mais pas au point de devoir faire un festin. » Bon, peut-être mentait-il, mais en même temps, qui dirait non à un festin en ces temps ? Personne. Et ça, il pouvait l'affirmer avec confiance. « J'ai quelques trucs dans mon sac, mais pas grand-chose. Ça aurait dû simplement être une balade pour qu'il se défoule. » dit-il en montrant du menton Ghost qui s'était couché dans un coin. Ils se posèrent à leur tour, fatigué de leur petite course rapide mais quand même effrénée. « C'est fou quand même. Je veux dire, plus je te vois, plus je me dis que j'ai vu quelque part. Tu viens d'où ? On est peut-être allé à la même école, ou on avait les mêmes cercles d'amis. Je ne sortais pas beaucoup, donc c'est peu probable qu'on se soit vu pendant une fête ou autre. » grimaça-t-il, voulant débuter la conversation par ce qu'il le chiffonnait depuis le début. Et le plus logique pour lui, c'était de penser qu'ils se connaissaient d'avant. Mais si c'était le cas, alors ils n'avaient jamais été amis. Christopher n'en avait pas énormément et n'était pas du tout populaire, au contraire. Peut-être se connaissaient-ils de vu, après tout...
© 2981 12289 0

_________________

       
You must come back home
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t491-flowers-bloom-chr
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 17/10/2017
» messages : 65
» points : 217
» avatar : Richard Madden
» crédits : DΛNDELION
» multicomptes : Joshua Matthews

» pouvoir : Illusionniste
» appartenance : BLACK WALKERS
MessageSujet: Re: Doggy trick feat. Andrew C. Lance    Jeu 11 Jan - 18:41


It was real for me
And chance has made that... our paths cross again.



Andrew avait été le genre de garçon populaire à être amis avec presque toute l’école, parce qu’il était charismatique, sympathique et avait un bon leadership. Il était le garçon populaire que les filles trouvaient charmant. Alors il lui était étonnant que, s’il avait connu cet homme lors de ces classes, il n’arrive pas à se remémorer plus que ça son visage. Pourtant, en tant qu’ancien futur avocat, il avait toujours eu un bon sens de l’observation et une bonne mémoire. Alors quoi? Ses souvenirs lui faisaient déjà défauts? C’était un peu triste à un si bas âge. Mais il fallait aussi avouer qu’il en avait rencontré des gens, lors de sa scolarité. Tellement. Un sourire amusé, triste, se dessina sur ses lèvres. Désormais, de ces anciens amis, il ne lui restait que Grey Wind. Il ignorait si certains de ces amis avaient survécu à tout ça, il ignorait où étaient rendu ses propres parents, s’ils étaient encore en vie… Il savait seulement qu’Aya était morte.  Un gout amer lui traversa les lèvres, alors qu’il regardait ailleurs en soupirant. Si ça n’avait pas été de Derek, ou désormais des Black Walkers, il se serait tiré depuis longtemps une balle dans la tête. Lui qui s’était cru plus puissant que ça, plus résistant… il faut dire que quand tu perds la personne la plus précieuse à tes yeux, tu perds vite gout à la vie, dans le monde actuelle. Disons qu’il fallait avoir une bonne raison pour continuer à vivre. Heureusement, Andrew avait trouvé sa maison, il avait trouvé les Black Walkers et s’y sentait désormais chez lu. Et en voyant le jeune homme presque inconnu devant lui, il regrettait encore moins son choix d’être encore en vie. Il était heureux, heureux de pouvoir rencontrer une personne aussi belle qui faisait déjà battre son cœur. Surprenant comme rencontre, mais à la fois, dans le monde d’apocalypse, Andrew avait envie d’aimer, pour le temps qu’il leur était encore possible. Il voulait apprendre à connaitre les gens dont il croisaient la route, et s’il avait un coup de foudre, alors soit. Ce n’est pas lui qui allait être contre. Il était Maitre de son Destin, comme il avait souvent dit. Indépendant, mature, mais surtout très libre de ces choix, il avait toujours laissé la vie le conduire. C’est sans doute pour ça qu’il détestait ne pas être le chef, qu’il détestait qu’on se mette à travers son chemin et qu’il avait encore parfois de la misère à respecter l’autorité d’Alex, habitué que ce soit lui, la figure d’autorité. Un des plus gros défauts de Andrew était qu’il avait la fâcheuse manie de ne penser qu’à lui, de ne faire qu’à sa tête, et donc de ne pas demander l’avis des autres avant d’agir – comme il allait bientôt faire en allant attaquer les zombie seuls, sans demander l’avis à Chris -.

Andrew tourna la tête vers Chris, surpris, avant de rire joyeusement, le regard calme en fixant les deux chiens-loups qui se tournaient joyeusement autour, penchant un peu la tête sur le côté. Au moins, eux, ils étaient heureux de se trouver un ami. « Oui! On dirait presque des frères, si ce n’était que de leur couleur! Il est magnifique, Ghost! », dit-il avec sincérité, le regard brillant. De tout façon, les mensonges, c’était pour les idiots.

Suite à ça, Andrew allait faire fuir les zombies, avant de retourner auprès de ce semi-inconnu, le regard brillant. Grey Wind alla le rejoindre joyeusement, bien heureux de retrouver son maitre comme toujours bien debout. Andrew ferma bien la porte pour s’assurer qu’ils ne soient pas dérangé, la bloquant légèrement avec ce qu’il trouvait, avant d’aller rejoindre Chris, croisant son regard avec douceur. Ce qu’il était certain, c’est que Chris lui faisait de l’effet. Comparativement à ces deux amoureux dont il s’était le plus éprit (Amethyst et sa petite-amie, Vicky), Christopher ne leur ressemblait pas vraiment. Quoique. Amethyst avait toujours été adorable. Chris avait un peu le même regard doux que le sien. Mais surtout, Chris avait une aura douce et rassurante qu’il dégageait en permanence, sans que Andrew ne puisse l’expliquer. Il se sentait simplement bien en sa présence. Si Matthew aurait été là, il aurait bien trouvé ça drôle tien. Un sourire amusé se glissa sur les lèvres de Andrew, qui dû retenir un rire. Matthew était toujours du genre à voir de l’amour partout. Mais si c’était le cas? Ça arrivait, un coup de foudre aussi vite? Peut-être pas de l’amour, mais Andrew était bien… charmé par le jeune homme en face de lui.

Il vient s’assoir aux côtés de Christopher, laissant son Grey Wind venir se coucher dans un coin avec Ghost, comme le surveillant. Tel Maitre, Tel Chien. Il rigola doucement, attendrit par la scène, avant de poser son regard sur Chris en souriant. « Donc, donc… Je viens de Londres. J’ai été à l’école du quartier. Si tu étais peu populaire, je sais pas trop si tu trainais avec moi. », dit-il en riant. « J’étais le genre de gars toujours bien entouré, qui détestait être seul et préféré attirer l’attention! Au contraire de toi, je faisais toujours des fêtes! J’étais vraiment un gamin excentrique. », dit Andrew en riant joyeusement, le regard doux. Il leva un peu les yeux, regardant autour de lui, avant de soupirer lentement. Il détestait être enfermé à quelque part, merci sa claustrophobie. Il tira son sac vers lui, secouant la tête, sortant une canne que lui avait donné Matthew avant de partir. Il l’ouvrit tranquillement, avant de la tendre à Chris. « Tu as faim? », dit-il en souriant. Qu’aurait dit Matthew? Sans doute un truc concernant l’amour, encore une fois. Il passa sa main sur sa nuque lentement, fixant Chris dans les yeux sans détacher son regard du sien, avant de sursauter un peu en entendant des légers bruits, que sa phobie ne faisait que augmenter. En espérant que les murs ne commencent pas à vouloir l’emprisonner, tien… « On est peut-être aller à la même école? », dit-il après un moment, réfléchissant.

Il grogna un peu en essayant de se remémorer, fixant le visage de Chris en penchant la tête sur le côté. Il dû bien rester quelques minutes ainsi sans rien dire, avant de cligner des yeux. « Tes pas ce gamin un peu bizarre qui a disparut au milieu d’une année? », dit Andrew en se redressant un peu, surpris, pour se mettre devant lui. « Mais ouais! C’est ça! Tu es le Christopher qui a disparut du jour au lendemain! C’était trop dommage, j’adorais ta petite tête! T’étais tellement adorable avec tes cheveux frisés! Du coup, ça, ça n’a pas changé! », dit joyeusement Andrew en venant glisser ses doigts dans les mèches foncés du jeune homme en face de lui. Andrew et sa sincérité d’avocat… « Mais ouais, on avait trouvé ça tellement bizarre avec les copains! T’étais aller faire quoi? » , demanda Andrew en délaissant avec douceur les cheveux de Chris, le regard calme.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t929-andrew-cole-lance
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/02/2017
» messages : 340
» points : 950
» avatar : Kit Harington.
» crédits : DARKDREAMS.
» multicomptes : Matthou & Elliot & Jonathan

» pouvoir : Contrôle de la peur.
» appartenance : Moi-même ♥
MessageSujet: Re: Doggy trick feat. Andrew C. Lance    Dim 11 Fév - 1:13

Doggy trickChristopher & AndrewSo, I guess we are who we are for alot of reasons. And maybe we'll never know most of them. But even if we don't have the power to choose where we come from, we can still choose where we go from there. We can still do things. And we can try to feel okay about them.Le regard de Christopher vagabondait pas mal sur les deux chiens qui ressemblaient tous les deux plus à des loups qu'à un petit caniche. Avaient-ils un lien de parenté ou venaient-ils du même endroit ? C'était pas le genre de questions que les gens normaux se poseraient, mais en les voyant tous les deux ensemble depuis de longues minutes, c'est la première question qui lui arriva en tête. C'était presque comme s'ils se connaissaient déjà, même. Ghost n'était pas du genre à devenir ami avec n'importe qui, et encore moins maintenant avec cette apocalypse. Mais avec Grey Wind, c'était différent. « Oui, il est magnifique. Grey aussi. D'ailleurs, pourquoi l'avoir appelé Grey Wind ? C'est assez original, comme nom. » répondit-il, regardant toujours les deux toutous être heureux ensemble. Maintenant qu'il y pensait, peut-être que Ghost en avait besoin, de ce contact avec un autre animal qui ne tentait pas de leur bouffer le cul. Si le contact humain manquait à Christopher, alors pourquoi pas Ghost ? Il devait supporter son maître tous les jours, sans autres chiens pour s'amuser ou créer des liens. La solitude, ce n'était pas un sentiment qui n’appartenait qu'aux Hommes, bien au contraire. Même s'il devait bien l'avouer, il était encore un peu vexé que son meilleur ami ait trouvé quelqu'un d'autre aussi rapidement. Quel traître, ne put s'empêcher de penser le bouclé en rigolant intérieurement. Si les gens savaient ce qu'il se passait dans sa petite tête, on le prendrait facilement pour un fou, des fois.

L'atmosphère était détendue, voire presque étrange. C'était comme si Christopher ne savait ni quoi faire, ni quoi dire. Il se sentait presque timide en face de l'homme alors qu'il n'y avait pas lieu à l'être. Il ne croyait pas en ces histoires de coup de foudre, d'amour au premier regard. En fait, l'amour en général, c'était pas réellement son truc. Il n'avait pas vraiment de bons exemples, en même temps. Que ce soit ses parents, son beau-père ou même sa propre vie, rien n'a jamais été bon dans ces histoires. Il avait beau chercher, il ne trouvait aucuns points positifs et seulement des négatifs. Peut-être était-il seulement attiré par Andrew ? C'était fort probable, aussi. Il était bel homme, même plus que ça, et surtout il n'était pas hostile ce qui devenait assez rare dans le coin. Le fait qu'il possédait un chien semblable au sien était un point bonus, il devait bien l'avouer. Il avait vraiment besoin de contact humain beaucoup plus rapproché parce que là, c'était carrément devenu de la frustration. Gêné, Christopher ne laissa pas le silence presque trop confortable s'installer trop longtemps et reprit la conversation qu'ils avaient eu plus tôt sur le fait de se connaître d'avant tout ça. C'était une impression qui ne partait pas, et le bouclé avait vraiment besoin de savoir si c'était une réalité ou juste sa petite tête. Un peu comme ces impressions de déjà vu que personne ne comprenait à part le cerveau. Même si avec Andrew, c'était différent. Ce n'était pas qu'un souvenir physique, c'était bien plus que ça.

« Je viens de Londres, aussi. C'est peut-être là-bas qu'on s'est croisés... » Avaient-ils été dans la même école ? Au même endroits, tout simplement ? Ne serait-ce qu'une rencontre hebdomadaire quelque part pouvait suffire, Christopher avait une mémoire des visages assez poussée. Mais effectivement, si Andrew était populaire, alors ils n'avaient pas dû être amis. Christopher était toujours seul, avec seulement quelques amis pour l'accompagner. Et en général, ses amis n'étaient pas des plus populaires, eux aussi. Ils étaient un peu la petite bande qui personne n'embêtait vraiment mais que personne n'appréciait vraiment aussi. « Merci. » sourit-il gentiment à l'autre jeune homme, prenant quelque chose à grignoter. « Oui, peut-être. » répondit Christopher, vaguement. Il était perdu dans ses pensées, cherchant lui aussi à savoir où il avait pu voir Andrew. Mais apparemment celui-ci avait une meilleure mémoire parce qu'il fut le premier à réagir. Son cœur manqua un battement quand il entendit ses paroles, et son estomac se noua un peu. Il rougit un peu en sentant sa main dans ses cheveux, mais ce sentiment réconfortant était bien trop minime par rapport à celui qui le hantait depuis quelques secondes maintenant. « Ah. Oui, c'est moi. Ah, ah. » rit-il, nerveux. Que pouvait-il dire ? Il ne parlait jamais de son passé, de sa famille. En même temps, à qui pouvait-il en parler ? Il ne pouvait pas vraiment arriver devant les gens et leur dire quelque chose du genre ''bonjour, je suis orphelin, tout va bien chez vous ?''.

« J'ai eu quelques problèmes de famille. J'ai dû quitter la ville avec ma mère. » Andrew. Il commençait à se rappeler de lui, maintenant. Et malheureusement, malgré son affection pour lui maintenant, il se rappelait très bien qu'il avait, pendant un temps, détestait le pauvre jeune homme. Il n'avait rien fait, mais quand on était dans la situation de Christopher, les gens populaires et qui semblaient avoir une belle vie, ça passait mal. Même si d'après quelques rumeurs, la vie d'Andrew était pas si géniale que ça. « Je me rappelle de toi. » Il n'en rajouta pas plus, inquiet. Et s'il commençait à le voir autrement, maintenant ? « Il fait chaud ici, tu trouves pas ? » essaya-t-il de changer de sujet. Il avait déjà de la chance qu'Andrew ne soit pas déjà au courant pour son frère. Les journaux en avaient pas mal parlés, mais l'affaire avait rapidement été étouffée par des histoires politiques et environnementales. Heureusement pour lui, d'ailleurs. Ça lui avait permis de pouvoir se reconstruire une petite vie sans qu'énormément de personne ne reconnaisse son nom de famille ou même son visage. Retirant sa veste, il la jeta sans vraiment faire attention à ne pas la froisser. « Et toi ? Je veux dire, qu'est-ce que tu fais à Canterbury ? Et ta famille ? » Il se rappelait qu'il avait des frères et des sœurs. Le nombre, impossible de s'en remémorer, mais au moins, il savait qu'il avait de la famille.
© 2981 12289 0

_________________

       
You must come back home
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t491-flowers-bloom-chr
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Doggy trick feat. Andrew C. Lance    

Revenir en haut Aller en bas
 
Doggy trick feat. Andrew C. Lance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Country Side :: Wingham Wildlife Park-
Sauter vers: