AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Parce que nous nous reconnaissons dans notre douleur. » [Layne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 01/10/2017
» messages : 193
» points : 85
» avatar : Matt Cohen
» crédits : Moi-Même
» multicomptes : Andrew C. Lance

» pouvoir : x
» appartenance : WHITSTABLE CASTLE
MessageSujet: « Parce que nous nous reconnaissons dans notre douleur. » [Layne]   Mer 11 Oct - 2:30


just tell me that... you will be okay.

   

   
Pendant un moment, il ferma les yeux et se laissa transporter dans un autre monde, malgré le danger extrême que cela apportait d’être couché, sur une rue, les mains posés sur le visage, au milieu de tout danger. Des zombies, des humains, des mutants pouvaient arrivé à tout moment et Joshua était simplement couché là, au milieu de la rue, sa respiration lente, mais constante, étant le seul bruit qu’il faisait. Les mains posées sur ses yeux, il avait les jambes étendues. Son couteau et son pistolet toujours accrochés à sa ceinture, il profitait simplement des quelques secondes de silence, de ce parfait silence. Même au château, il ne connaissait pas de tels silences. Il sentit le métal froid de son médaillon ce glisser sous le haut de son chandail, tombant sur le côté. En se concentrant bien, Joshua aurait presque pu sentit les lettres gravé de « William » sur son médaillon. Un léger picotement remonta à ses yeux, à son nez, mais il le ravala rapidement, secouant la tête. Passant sa langue sur ses lèvres pour les humidifier, cela devait faire quelques minutes que Joshua était couché là, à écouter le silence, à profiter de ce moment de repos dans sa recherche de ressources pour son groupe, au château. Le ciel était nuageux, en ce samedi après-midi. Mais rien ne pouvait faire bouger Joshua en ce moment, même s’il devait commencé à pleuvoir. Il était bien là. Certains l’aurait traité d’inconscient d’être ainsi étendu au danger, et c’était vrai, je suis bien d’accord avec eux, mais Joshua avait besoin de cette période où il ne faisait que profiter du silence, sans pensée. Sans pensée à son frère, à Nathaniel, à Ezekiel, à tous ces amis qu’il avait perdu, à cette peur qui l’avait prit tant de fois et l’avait amené à faire des choix idiots…

Un léger son sur la gauche le fit sursauter et rouvrir les yeux rapidement, se redressant en position assise pour venir sortir son arme, pointant son pistolet devant lui. Étant prêt à tirer en enlevant la sécurité, il s’arrêta néanmoins en voyant qu’il n’avait pas à faire à un zombie, ni à quelqu’un qui semblait menaçant. C’était un jeune homme… Il baissa lentement son arme, fronçant les sourcils pour essayer de reconnaitre un visage, qui sait. Joshua finit par s’approcher du jeune homme, après s’être relevé.

« Eh! Vous avez besoin de quelque chose? »

Puis, c’est là que, étant plus proche et que le jeune homme relevé la tête vers lui, qu’il le reconnu. Pendant un moment, ils avaient marchés côte à côte, en compagnie de son frère… et du petit-ami du jeune homme. Layne. Heureusement, Joshua avait une bonne mémoire pour les visages et les noms associés avec. Layne… Pourquoi était-il seul?

« Layne…! Qu’est-ce que tu fais ici? », dit-il en s’approchant rapidement du plus jeune, inquiet, puis la réalité lui frappa : Si Alvin n’était pas avec lui, c’est qu’il était… mort, comme William… Joshua garda le silence un moment, avant de glisser légèrement sa main sur l’épaule du jeune homme. « Est-ce que tu es blessé…? », dit-il en baissant les yeux pour regarder de lui-même.
   

   
©️ MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t902-j-aimerais-dire-q
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 11/09/2016
» messages : 5100
» points : 7081
» avatar : tarjei sandvik moe
» crédits : l.mactans, tumblr
» multicomptes : bebi cheyenne & ian la diva.

» pouvoir : liquéfaction, pour transformer les objets moyens en eau pure.
» appartenance : seul sur la route.
MessageSujet: Re: « Parce que nous nous reconnaissons dans notre douleur. » [Layne]   Ven 13 Oct - 13:03



The storm is coming now, can we survive somehow
Layne était seul, triste, en colère, à bout de forces mentales. Dire qu’il avait toujours compté sur son esprit puisqu’il ne pouvait pas compter sur son corps de lâche. Mais pour la première fois depuis qu’il était débarrassé du lycée, il se sentait très mal. En fait, il ne s’était jamais senti aussi mal. Il n’avait jamais été amoureux et même s’il n’avait pas de mal à imaginer que les adultes puissent dire que c’était surement une histoire de gamin, c’était réel pour lui. Et puis, ce n’était pas comme si Alvin l’avait juste largué. Alvin était mort, sous ses yeux. L’autre grosse conne avait fait un truc à son amoureux, comme un transfère de vie de sa personne à celle du garçon qui était mourant. Layne était tellement en colère qu’il souhaitait sa mort… Il leur souhaitait à tous leur mort, à ces trois psychopathes qui s’étaient trouvé sur leur chemin. On lui avait arraché Alvin et sa raison de vivre au passage. Et pourtant, il était en vie. La belle ironie. Depuis qu’il avait brûlé la maison de son petit ami, Layne se contentait d’errer comme une âme en peine… dans la forêt, sur les routes, évitant les zombies du mieux qu’il pouvait… une part de lui se disait qu’au moins, il mourrait, il ne souffrirait plus, mais l’autre partie ne voulait pas qu’Alvin soit mort en vain… Comme toujours, il était passé devant pour le protéger… même son pouvoir ne l’avait pas sauvé… Il était trop gentil, du genre à vouloir sauver la veuve et l’orphelin. Layne était plus méfiant… si seulement il l’avait empêché d’aller voir ces gens.

Il marchait donc sans but dans les rues de Canterbury. Il sursauta en entendant une voix. Il connaissait l’homme en face, mais le flingue pointé dans sa direction retenait son attention. Il pouvait bien presser la détente, ça n’avait plus d’importance désormais. Il n’avait pas besoin d’aide. Il n’avait plus besoin de rien ni de personne. De toute façon, personne n’avait jamais été là pour lui… Ses parents n’avaient jamais vu sa détresse et ceux qui savaient ne l’avaient jamais aidé… les profs voyaient et ne faisaient rien. Ouais, selon les cinq phases d’acceptation de la mort, il en était à la colère là. Il en avait fini avec la dépression… enfin, visiblement, ces phases n’étaient pas si distinctes parce qu’il était encore dans la dépression en vrai. Il alternait les deux états. Le mec en question, c’était Joshua. Il l’avait rencontré à l’époque où il était encore avec Alvin, à l’époque où il pensait que finalement, la fin du monde ce n’était pas si terrible. Le blond n’avait pas vraiment envie qu’on s’inquiète pour lui. C’était pour Alvin qu’il fallait s’inquiéter… mais Alvin… il était mort. Il recula d’un pas après que l’autre se soit approché. « Ça va, j’ai rien. Et je traîne, c’est tout. T’es tout seul ? » Demanda-t-il en cherchant du regard une trace du petit frère de l’autre. Est-ce qu’il avait aussi perdu William ? Ou est-ce qu’il était juste ailleurs, en sécurité ? Enfin, là, Layne avait du mal à avoir de l’empathie pour les autres, il avait l’impression que son monde s’était effondré et qu’il était seul. Même en face de Joshua, il se sentait seul.
claude gueuse

_________________
i'll set fire to the whole place, i don't even care about our house it's not the same in here since he left anyways. burn it down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t599-layne-words-are-w
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 01/10/2017
» messages : 193
» points : 85
» avatar : Matt Cohen
» crédits : Moi-Même
» multicomptes : Andrew C. Lance

» pouvoir : x
» appartenance : WHITSTABLE CASTLE
MessageSujet: Re: « Parce que nous nous reconnaissons dans notre douleur. » [Layne]   Dim 15 Oct - 22:51


just tell me that... you will be okay.

   

   

Pendant un moment, Joshua avait vécu une période, suite à la mort de William, où mourir ou vivre n’avait plus eu d’importance. Ou errer seul était sa seule façon d’oublier, de se laisser mourir en silence. Ou abattre des zombies jusqu’à s’épuiser complètement avait été la seule chose dont il était capable. Il se rappel suite à sa mort avoir été si détruit qu’il n’avait même pas réaliser combien le monde continuait de s’effondrer. Quand tu perds quelqu’un d’aussi proche, tu te déconnectes complètement de la réalité, tu oublies le reste, et tu tombes dans une peine profonde, une colère, une envie de tout abandonner. Tu passes par plusieurs phases : Le déni, la tristesse, la colère, l’abandon… et après plusieurs mois, années parfois, on disait que l’acceptation arrivait. Qu’on finissait par accepter la mort de l’autre : que la douleur baissait. Pas qu’elle disparaissait, mais qu’elle devenait plus facile à vivre avec. Joshua essayait donc d’apprendre à vivre avec, de voir le positif, là où il en avait, d’aider les gens quand il le pouvait. Aider les gens l’aider lui-même à oublier le reste, à oublier combien il avait mal d’avoir perdu celui qui avait toujours été à ses côtés.

Et en voyant Layne, il pouvait presque ressentir la peine du jeune homme venir le frapper en plein cœur, alors qu’il se redressait du sol pour venir rapidement s’approcher de lui. Il était seul : Ce fut la première chose qui frappa avec force Joshua. Alvin n’était pas là. Où était-il? Mais l’évidence le frappa à son tour : S’il n’était pas là, si Layne semblait aussi touché, s’il semblait errer sans but, c’était parce que Alvin n’était plus. Et que Layne vivait la même période que Joshua avait vécu : Errer sans but jusqu’à oublier. Jusqu’à ce laisser mourir. La main de Joshua se serra un peu plus sur l’épaule de Layne, son regard s’assombrissant lentement à ses paroles : Mais pas à cause, cette fois-ci, des souvenirs… C’était à cause qu’il n’était pas capable de voir Layne dans cet état. Cela lui rappelait trop sa propre période, quand il avait été seul… Et il ne voulait pas que Layne vive ça.

« Je suis tout seul… », murmura Joshua, lentement, avant de glisser sa main dans les cheveux de Layne avec douceur, les sourcils froncés. Il avait toujours été très fraternel. « Tu sembles épuisé… Est-ce que tu as faim, soif…? » Son inquiétude paraissait sans doute dans sa voix, alors qu’il regardait autour d’eux pour s’assurer qu’aucun danger n’était présent. Il tourna la tête vers une des petites maisons. Il pourrait aller se reposer là. « Est-ce que… tu veux prendre une pause? », dit-il en indiquant la maison. Layne… Il avait tellement peur pour le plus jeune, peur de le quitter des yeux et de le perdre tellement il semblait lui-même perdu. Comment Alvin avait-il pu mourir? Que s’était-il passé? Tant de questions, que Joshua n’osait poser et n’allait pas poser. Par respect.

   

   
©️ MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t902-j-aimerais-dire-q
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 11/09/2016
» messages : 5100
» points : 7081
» avatar : tarjei sandvik moe
» crédits : l.mactans, tumblr
» multicomptes : bebi cheyenne & ian la diva.

» pouvoir : liquéfaction, pour transformer les objets moyens en eau pure.
» appartenance : seul sur la route.
MessageSujet: Re: « Parce que nous nous reconnaissons dans notre douleur. » [Layne]   Lun 16 Oct - 20:10



The storm is coming now, can we survive somehow
Le brun aussi était seul… est-ce que William était mort ? Arthur se mordilla la lèvre inférieure pour ne pas pleurer… ça le mettait en colère… toutes ces morts, toutes ses souffrances. Il voulait refaire le monde. Il voulait que tout redevienne comme avant. Peu importe si ça incluait qu’il continuerait d’être persécuté au lycée et qu’il ne connaîtrait jamais Alvin… ça voudrait dire que sa famille, celle de Joshua et Alvin étaient en vie. À propos d’Alvin, d’ailleurs, il n’avait jamais pu rencontrer ses parents… il avait vu les photos de la famille, de sa sœur… Ils avaient l’air d’être heureux… Mais tout ça, c’était fini. Il ne restait plus personne de sa famille. Dans une parfaite comédie romantique, il aurait rencontré Alvin par hasard, durant son voyage scolaire, ça aurait été un coup de foudre et ils seraient resté en contact… L’artiste voulait venir faire ses études aux États-Unis… là, ils auraient pu vivre la parfaite histoire d’amour. Mais ils n’étaient pas dans une comédie romantique, ils étaient coincés dans un film de Romero, condamnés à perdre les être chers, les uns après les autres. Pourquoi continuer à s’attacher ? C’était perdu d’avance, il n'y avait plus rien de bon à l’horizon. S’il mourrait, il en aurait fini avec tout ça… alors pourquoi son instinct de survie continuait à le faire avancer ?

Il secoua la tête lorsque l’autre lui demanda s’il avait faim ou soif. Il avait perdu l’appétit depuis la mort d’Alvin. Déjà qu’il mangeait peu en temps normal… là, il s’était à peine s’il faisait un repas par jour… manger c’était désagréable comme sensation. « Je vais bien je te dis. Je suis pas en sucre, je suis encore en vie après tout ça ! » Lâcha-t-il agacé et en colère, son accent américain se faisait toujours entendre plus fortement dans ces moments. Il n’était pas en colère contre Joshua, mais contre lui-même, contre le monde actuel… il réalisa cependant qu’il avait vraiment été désagréable… il n’était pas le seul à souffrir… Il essayait de ne pas l’oublier, mais le fait que Joshua le prenne pour une petite chose fragile l’avait poussé à répondre comme un petit con. « Désolé. Je voulais pas… être agressif. Je vais bien. » Il n’osait pas retourner la question à l’autre. Parce qu’il n’avait pas aimé qu’il lui pose la question : c’était évident, ni lui, ni Joshua n’allaient bien. Ils étaient seuls désormais. Leurs proches étaient morts et ils ne les reverraient plus jamais. Comment ça pouvait aller ? Il avait perdu son amoureux et il ne pouvait pas se blottir dans les bras de sa mère… si elle était vivante, elle était à l’autre bout du monde…
claude gueuse

_________________
i'll set fire to the whole place, i don't even care about our house it's not the same in here since he left anyways. burn it down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t599-layne-words-are-w
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 01/10/2017
» messages : 193
» points : 85
» avatar : Matt Cohen
» crédits : Moi-Même
» multicomptes : Andrew C. Lance

» pouvoir : x
» appartenance : WHITSTABLE CASTLE
MessageSujet: Re: « Parce que nous nous reconnaissons dans notre douleur. » [Layne]   Dim 22 Oct - 7:23


just tell me that... you will be okay.

   

   

La question qu’on se posait tout, dans une situation comme celle actuelle, c’était que faire lorsque tous tes espoirs s’étaient envolés? Que faire lorsque plus personne n’était là pour toi? Que faire quand tu rencontres une personne qui n’a qu’une envie : Se laisser mourir. Joshua était passé par ce stade là, lui aussi, suite à la mort de William, mais il avait continué à avancer pour les Massari. Les deux jeunes hommes l’attendaient, quelque part, et il avait donc continué à avancer, continuer à espérer les retrouver. Et tout son chemin parcouru avait obtenu fruit, vu qu’il avait rencontré Cupidon qui avait pu le guider jusqu’à ces deux amis. Mais lui avait eu une raison à s’accrocher, une raison à remonter. Est-ce que Layne en avait encore une? Que faire quand tu rencontres quelqu’un qui semble n’avoir plus aucune raison de se battre? Joshua le fixa dans les yeux, baissant lentement la tête sur le côté sans savoir quoi faire, sans savoir quoi dire. Tout ce qui résonnait en lui, c’était que le jeune homme devait lui était brisé, autant que Joshua l’avait été. Et malgré tout son désir de l’aider, il ne savait absolument pas quoi faire. Il ne pouvait pas ramener les morts…

Joshua remit son fusil à sa ceinture, puis il avança lentement la main, venant prendre le poignet de Layne pour le rapprocher de lui. « Ce n’est pas grave. Je… Je comprends un peu ta douleur... », murmura-t-il lentement, avant de tourner les talons, tirant doucement Layne avec lui pour aller dans une des maisons proches. Il relâcha Layne quand ils furent à l’abri et, posant son sac sur le comptoir, il sort de l’eau. Il cherche un moment un bout de serviette et quand il finit par en trouver un, il le mouille légèrement avant de revenir vers Layne pour venir doucement nettoyer son visage et sa nuque, en silence. « Est-ce que tu as faim? », demanda-t-il simplement en finissant de nettoyer son visage avec douceur, se reculant. Des légers bruits le font bouger, et Joshua se rend vers une des fenêtres, venant regarder à l’extérieur en fronçant les sourcils. Des zombies. Il grogne un peu pour lui-même, replaçant ces cheveux foncés d’un geste de la main, avant de se tourner vers son ami. « On ferait mieux de resté ici un moment, le temps que les zombies s’éloignent. » Et dans sa tête, il cherche toujours comment aidé Layne. Comment lui donné le gout… de se battre à nouveau?


   

   
©️ MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t902-j-aimerais-dire-q
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 11/09/2016
» messages : 5100
» points : 7081
» avatar : tarjei sandvik moe
» crédits : l.mactans, tumblr
» multicomptes : bebi cheyenne & ian la diva.

» pouvoir : liquéfaction, pour transformer les objets moyens en eau pure.
» appartenance : seul sur la route.
MessageSujet: Re: « Parce que nous nous reconnaissons dans notre douleur. » [Layne]   Mar 24 Oct - 22:15



The storm is coming now, can we survive somehow
Il comprenait, ouais peut-être… mais le blond avait du mal à laisser les autres l’aider où compatir actuellement. Il était trop anéanti par la perte de son amoureux et s’était renfermé sur lui-même. Un sentiment de devoir rester seul pour toujours, de n’avoir plus envie de rien, de vouloir se laisser dépérir. Il voulait juste se retrouver sur une île déserte, seul, se laisser mourir sans personne pour lui dire de vivre. Il voulait envoyer chier le monde tout entier, crier sa colère au moins d’en perdre la voix, vomir le peu qu’il réussissait à avaler tellement tout lui semblait répugnant. Il laissa donc Joshua l'entraîner, de toute façon, il n’avait pas vraiment assez de volonté pour se débattre. Il était juste là. En fait, il avait l’impression d’être lui-même un zombie, ni mort, ni vivant. Errant sans but autre que celui de continuer à marcher. Ils étaient entrés dans une maison. Et maintenant ? Super, ils étaient peut-être à l’abri des zombies… sauf s’il y en avait à l’intérieur. Le blond était en mode « emo dépressif » selon les critères de lycée sur lesquels il se basait. Jamais il n’avait été dans un tel état, même lorsque tout allait mal.

L’autre commença à lui nettoyer le visage. Le blond se dégagea. Il n’avait pas huit ans. Ça l’agaçait d’être pris pour un pauvre petit garçon. Personne ne s’était jamais inquiété pour lui (et il n’avait jamais laissé personne s’inquiéter), ce n’était pas maintenant que ça allait commencer. Il avait vécu l’enfer au lycée et n’avait jamais demandé d’aide alors ça n’allait pas commencer maintenant. Il considérait qu’il n’était plus un gosse depuis qu’il avait compris ce que c’était d’avoir envie de se tailler les veines, de pleurer à s’en faire vomir ou au contraire d’être trop brisé pour pleurer. D’être mentalement éteint et mort… « J’ai pas faim. Je suis pas un gosse, je peux me débrouiller. » Répondit-il le plus calmement possible, n’arrivant cependant pas à masquer son agacement. « Alvin est mort, je suis vivant. C’est comme ça. Si j’avais besoin qu’on s’occupe de moi, je serais mort, c’est tout. » Il espérait que cette fois, Joshua allait comprendre qu’il n’avait pas envie d’être pris en pitié ni d’être protégé. Alvin était mort parce qu’il voulait sauver la veuve et l’orphelin, parce qu’il avait dit à Layne de rester derrière. « Tu faisais quoi, là ? Au milieu de nulle part.... » Demanda-t-il finalement en priant mentalement que le changement de sujet soit efficace.
claude gueuse

_________________
i'll set fire to the whole place, i don't even care about our house it's not the same in here since he left anyways. burn it down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t599-layne-words-are-w
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 01/10/2017
» messages : 193
» points : 85
» avatar : Matt Cohen
» crédits : Moi-Même
» multicomptes : Andrew C. Lance

» pouvoir : x
» appartenance : WHITSTABLE CASTLE
MessageSujet: Re: « Parce que nous nous reconnaissons dans notre douleur. » [Layne]   Dim 5 Nov - 4:20


just tell me that... you will be okay.

   

   

Joshua s’était avancé jusqu’à la maison pour y être en sécurité avec Layne, et suite à ça, il avait voulu s’occuper du jeune homme, mais vu sa réaction, ce dernier ne voulait aucunement de l’aide. Joshua soupira lentement en s’éloignant, ne voulant pas le déranger, retournant pour y déposer la serviette sur le bord du lavabo avant de s’approcher de la fenêtre pour regarder à l’extérieur, les mains derrière le dos. Cette douleur, bien que moins présente depuis un moment, lui revenait parfois : Celle d’avoir perdu son frère, celui qui l’avait toujours suivit dans toutes ces idioties. Et il comprenait cette douleur de perdre son seul amour, pour avoir perdu Nathaniel durant un long moment, jusqu’à avoir cru ne jamais le retrouver. Il avait eu de la chance, mais il savait que peu de gens avaient cette chance, rendu dans leur monde actuel. Joshua passa sa main dans ses cheveux lentement, se tournant à nouveau vers Layne pour le regarder. Il lui aurait bien conseiller d’aller au château avec, mais il voyait très bien que Layne n’était pas apte d’aller nulle part : tout ce qu’il désirait, c’était d’attendre la mort… « Je cherchais des ressources. », dit-il lentement. « Je suis au château, désormais, et je m’occupe principalement de trouver des choses à manger, à boire pour les autres. C’est une belle place. » Il n’allait pas lui demander de venir, il savait déjà sa réponse, et de tout, il voulait laisser à Layne le temps … d’accepter la mort d’Alvin, ou du moins, de diminuer sa peine. C’était quelque chose de difficile, et même Joshua avait encore du mal parfois. Il posa sa main sur le cadre de la fenêtre, fixant dehors en fronçant les sourcils, avant de se tourner à nouveau vers Layne.

« Est-ce que tu as vu les… le groupe qui attaque les autres? », demanda-t-il, curieux, vu que lui ne les avait pas encore croisés. « On dit qu’il mange les corps… », dit Joshua lentement en frissonnant, fixant à nouveau à l’extérieur. Il avait eu de la chance, jusqu’à maintenant, pour ne pas avoir croisé leurs chemins, mais cela lui faisait peur d’un jour… le croisé. Il tourna le dos à la fenêtre, venant fixer Layne dans les yeux. « Et dire que je pensais qu’on ne pouvait pas tombé plus bas que ce qu’on avait… » Et ouais… Mais bon Joshua était du genre à espérer un lendemain plus ensoleillé, alors il continuait d’espérer… Espérer que leur monde redevienne comme avant.


   

   
©️ MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t902-j-aimerais-dire-q
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 11/09/2016
» messages : 5100
» points : 7081
» avatar : tarjei sandvik moe
» crédits : l.mactans, tumblr
» multicomptes : bebi cheyenne & ian la diva.

» pouvoir : liquéfaction, pour transformer les objets moyens en eau pure.
» appartenance : seul sur la route.
MessageSujet: Re: « Parce que nous nous reconnaissons dans notre douleur. » [Layne]   Ven 17 Nov - 1:13



The storm is coming now, can we survive somehow
Bon, au moins, il ne lui parlait plus de lui. Il avait réussi à changer de sujet. Layne n’avait pas envie de parler de lui, de la perte de son amoureux, de l’enfer qu’il vivait depuis. Il était au bout de sa vie comme on disait. Et de toute façon, il pouvait bien la perdre, sa vie, il ne s’y accrocherait pas. Il ne tenait plus à personne ici bas et ne comptait plus pour personne. Jamais il ne reverra son père, sa mère ou sa sœur alors à quoi bon. Il ne pouvait pas traverser l’océan atlantique à la nage et quand bien il trouvait un moyen, New York n’existait sûrement plus et ses parents non plus. L’autre était donc au château. C’était la deuxième fois qu’on lui en parlait. Il n’avait pas envie de rejoindre un groupe de survivants. Si c’était pour s’attacher des gens qui allaient mourir, non merci. Il avait déjà assez donné avec Alvin. Il voulait passer à autre chose. S’il avait vu un groupe de cannibale ? Il grimaça. C’était dégueulasse de bouffer des gens.

« J’ai juste vu une vieille sorcière qui vole la vie des gens et un maboule avec un lance-flamme. » Est-ce qu’ils avaient mangé Alvin après l’avoir tué ? Est-ce que c’était possible que son amoureux ait fini par servir de repas à des tarés ? Il fallait qu’il pense à autre chose où il allait se mettre à vomir. Il avait fui et ne savait rien du sort qui avait été réservé à l’autre… il l’avait vu s’effondrer… Et le mec au lance-flamme l’avait traqué… sans son pouvoir, le blond serait mort sans aucun doute. Il avait la preuve que son pouvoir débile pouvait être puissant… Liquéfié le pont l’avait littéralement épuisé… mais au moins, l’autre avait abandonné sa traque. Sans quoi, il serait mort aussi… il se serait fait bouffer ? « Pourquoi tu traînes seul tout en sachant qu’un tel groupe de personnes existent ? » Demanda-t-il finalement, un peu sur un ton de reproche. Il était peut-être déprimé et soûlé, mais n’avait pas envie que des gens meurent… enfin, il voulait que la sorcière et l’homme au lance-flamme meurent.
claude gueuse
[/quote]

_________________
i'll set fire to the whole place, i don't even care about our house it's not the same in here since he left anyways. burn it down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t599-layne-words-are-w
 
« Parce que nous nous reconnaissons dans notre douleur. » [Layne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UC] "Nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu'à la fin, nous nous déguisons à nous même" F. de la Rochefoucauld
» Nous nous sommes déjà croisé ! [ft. Danel]
» Quelqu'un faussement oublié reste toujours dans notre cœur [ PV : SANI ! ]
» «Nous ne nous souvenons pas des jours, nous nous souvenons des moments» (scénario - Andreas L. Swan)
» Mais que pouvons nous bien faire dans une chambre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Canterbury-
Sauter vers: