AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Until they move no more [ Thomas - Ulysse ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 03/05/2017

» messages : 541

» points : 643

» avatar : Luke Evans

» multicomptes : Connichieur & Morphinou & Kazusexy



MessageSujet: Until they move no more [ Thomas - Ulysse ]   Lun 3 Juil - 14:39

Ca ne faisait que quelques jours que Thomas avait quitté le camps, et on pouvait dire qu'il n'était vraiment pas tranquille. Ses nuits étaient courtes, elles n'avaient jamais été longues mais le moindre bruit le réveillait. Il était certain de sa décision pourtant. Mais l'ancien militaire n'avait aucune velléité à retourner auprès de ses anciens collègues soldats aux ordres d'une armée maintenant toute puissante. C'était dangereux pour de nombreuses raisons qu'il n'avait que trop souvent vues. Et pour la population, et pour lui. Ho, ils avaient dû être furieux en constatant son départ. Certains de ses camarades l'auraient bien suivi mais pensaient sans doute leur chance de survie supérieur en restant. Ou avaient un peu trop peur des représailles qui attendaient un déserteur. Même s'ils avaient déserté pour une noble cause, comme lui. Et puis il y avait ceux qui étaient juste contents de pouvoir se défouler sur qui ils voulaient. Thomas avait quelques noms en tête, de façon assez prévisible.

Il arriva au tournant d'une ruelle et toujours un peu baissé, sur ses appuis pliés pour être moins remarquable facilement malgré sa taille, il traversa un croisement pour s'engager dans une ruelle. Il n'avait pas encore d'idée précise sur sa destination mais son but premier était de trouver des vivres, pour pousser un peu plus loin jusqu'à la prochaine ville. Il entendit alors des voies plaintives qui n'annonçaient rien de bon.qui lui glacaient le sang. Il savait pertinemment ce qu'elles signifiaient au fond de lui, qu'il n'y avait rien qu'il puisse faire une fois que ce genre de voix sortait de la bouche de quelqu'un. Malgré tout, Thomas était incapable de tourner les talons. Il se dirigea vers la source tout en sachant le spectacle qui l'attendait. C'était pire, encore. La personne prise au piège par plusieurs de ces monstres n'était pas seule. C'était un homme, avec deux enfants. Les siens, peut être. Plus maintenant. Leur nuque était ouverte et déchiquetées, un des morts vivants avait déjà attaqué la jambe du jeune garçon qui s'éteignait en pleurant. Les cris de la gamine s'étaient tus aussi, ne restait que leur père -c'était ecident- qui laissait entendre son désespoir. Il portait déjà plusieurs marques sur lui, et n'avait sans doute plus de velléité de survivre, la raison qui aurait pu le pousser à fuir ceux qui finissaient leur repas sur lui gisait à ses pieds. Thomas croisa son regard avant qu'il se fasse engloutir. Il se voyait en lui. Il n'avait jamais eu de gosses. Il aurait adoré, mais s'évertuait à fuir les potentielles possibilités. Il avait ses élèves. C'était un peu comme ses gamins. Combien d'entre eux avaient fini comme ça...

Sans s'en apercevoir, son coeur s'était mis à battre beaucoup plus fort et plus vite. Ses yeux étaient rivés sur le spectacle et le temps qu'il réalise et qu'il tente de se battre contre les changements qui s'opèraient, il était trop tard. Il n'avait pas une fois pu s'arrêter. Mais il n'y avait personne dans les alentours qu'il puisse encore blesser, alors Thomas laissa libre court à sa rage. La transformation était douloureuse, mais à vrai dire il n'était déjà plus vraiment lui même, et le loup, lui, avait l'air de s'en foutre royalement d'avoir mal ou pas. Il voulait juste déchirer. Mordre, détruire ces êtres qui avaient pris tant à tout le monde. Même si Thomas l'homme savait que c'était vain et qu'ils n'y étaient pour rien, la bête qu'il devenait n'en avait rien à faire. Trop de choses enfouies, trop de violence retenue. Il en fit valdinguer plusieurs de ses bras devenus énormes et griffus. Il avait séparé celui qui s'était attaqué au garçon et lui avait arraché la tête. Il les mis en pièce, recevant de nombreuses retaliations, s'en fichant, jusqu'à ce qu'un bruit derrière lui l'interrompe. Il se retourna pour voir un homme à l'entrée de la ruelle. Il ne faisait pas la différence entre les rôdeurs qui ne bougeaient plus tellement, et celui, bien vivant, qui se tenait là. Ce serait le suivant, jusqu'à ce qu'il tombe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Until they move no more [ Thomas - Ulysse ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ULYSSE mâle yorkshire toy 5 ans SPA DOUAI 59
» MOVE SON NAN MIZIK LA
» Tim Thomas
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Memories & Other Spaces :: Memories-
Sauter vers: