AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Another day of Sun ☼ [Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 14/01/2017

» messages : 229

» points : 575

» avatar : James Paxton

» crédits : Ours & Tumblr

» multicomptes : basil carver

The Cool Kids

» pouvoir : Intimidation ; Phéromones dominantes.

» appartenance : Brave Enough


Who I Am
» état de santé : Rien à signaler.
» inventaire : I got that sunshine in my pocket ♪
» compagnons de route : Jolvak (chien) & Gabriel (angelot)
MessageSujet: Another day of Sun ☼ [Gabriel]   Mer 21 Juin - 3:31

« Morning rolls around. »
Fin-Mai 2016 - Gabriel
We'll have to see.Fin mai. Grand ménage.
Le printemps est là, les températures agréables aussi, les jours plus longs, les soirées à discuter. Les raids en ville, aussi, pour se trouver de quoi manger.
Othello avait retrouvé Gabriel, ensuite Iris. Son moral était remonté à bloc jusqu'à l'attaque de ces zombies de merde, à la gare, où il a fait la connaissance d'Archibald et Coleen. Deux personnages hauts en couleur et pourtant attachants, en son sens ; surtout le demi-muté avec sa tête de chiot et sa présence d'esprit.
Il avait survécu jusque là, alors parfois, souvent, il s'autorisait à profiter d'une vie plus paisible. Un semblant d'ancien monde où, pour des raisons de santé mentale, il entretenait certains espaces de vie. Comme sa chambre, par exemple ; depuis que Gabriel vit avec lui, il s'est décidé à garder sa chambre en état, l'aérer le plus souvent possible. Elle donne sur la rue, alors parfois il s'assied à la fenêtre et il regarde cette ville morte, la nuit, sans lumière. Il s'imagine comme elle devait briller, comme c'était beau. Puis parfois il est rejoint par Gabriel ; alors ils profitent tous les deux d'un moment calme où ils peuvent converser, discuter.
Othello prend soin de ses affaires, désormais. Il a tout bien trié, organisé. Les piles neuves sont dans une boîte, les usagées dans une autre, avec des étiquettes dessus. Il a aussi rangé ce qui ne lui servait pas, lui paraissait futile et oppressant, dans les placards. Les consoles de jeux, par exemple, qui font juste envie pour rien, au final.

Et aujourd'hui, il compte s'occuper du jardin. Avec les beaux jours, et malgré les orages, ils pourront faire un feu dans le jardin au lieu d'utiliser le gaz. C'est d'ailleurs bien plus recommandé ; et ils trouveront bien des trucs à faire cuire sur ce feu de bois. Mais pour ça, il faut faire taire les herbes folles du jardin, tondre un peu tout ça, les haies aussi. Le terrain n'est pas immense, et au fond se trouve cette fameuse cabane. Le blond se doute bien qu'il y a là-bas tout ce qu'il faut pour entretenir la pelouse, voire même des conserves supplémentaires ! Pas qu'ils commencent à en manquer, les raids dans les autres maisons leur ont sauvé la vie ; mais plus il y en a, mieux c'est. La sécurité avant tout. Alors il avait proposé à Gabriel de l'aider dans cette tâche. Ca devrait pas être bien compliqué, tout de même ; la tondeuse marche à essence, normalement, et il doit y avoir de jerrycans avec. Parfait quoi.
Sauf qu'il faut enfoncer la porte. C'est un cabanon, ça ne va pas résister longtemps ; il a déjà défoncé une porte d'usine, c'est pas ça qui va l'arrêter.
Jetant un regard en arrière à Gabriel, il lui glisse un sourire malicieux. Devant la porte, là, il s'apprête à faire sauter les planches de bois..

Prêt ? Gaffe aux projections !

Et il n'attend pas pour asséner un puissant coup de marteau. Évidemment, le bois ne cède pas tout de suite, alors il doit recommencer, intimant d'un bras vers l'arrière à Gabriel qu'il doit reculer pour ne pas se blesser. Othello fait, en quelques coups, sauter le verrou et ainsi la porte s'entrouvre enfin.
Jolvak lève le nez et son grognement est instantané. Y a quelque chose dans ce cabanon, et...
Et bordel de merde.

L'odeur lui prend subitement les narines alors que son visage se froisse, qu'il serre les dents en une grimace de dégoût. Putain, ils ont laissé pourrir quoi là-dedans ? De la viande ? Du lait ? Il pousse doucement la porte, ne comprenant pas ce qu'il se passe. Et pourtant, la lumière qui filtre par les fenêtres de l'abri laissent deviner l'origine de l'odeur. La silhouette, sombre et nauséabonde, se balance encore au bout de la corde qui la maintient au plafond. Elle dégouline encore d'un mélange de sang et de fluides corporelles. Othello sent sa respiration se couper, la nausée lui monter à la gorge, gorge qui se serre subitement alors qu'il porte une main à ses lèvres, en profite pour se pincer le nez. Ne pouvant détacher son regard de l'immonde charogne qui pend au plafond, il se content de reculer, repoussant Gabriel à son tour, avant de se retourner vers celui-ci, de le saisir par les épaules, les yeux embués par l'odeur pestilentielle et la vision d'horreur que ça lui a provoqué.

Gabe. Gabe, regarde-moi. Ses iris bleues cherchent celles de son ami. Il faut qu'il se change les idées, et protéger Gabriel est la seule activité qui lui vient à l'esprit. Tu regardes pas là-dedans. Tu vas pas là-dedans. O.K. ?

Ses mains tremblent alors que son esprit songe à vitesse grand V. Qu'est-ce qu'il va faire de ça ? Va pas falloir qu'il y foute les mains, si ? Bordel. Il se sent pas bien là.
© 2981 12289 0

_________________
we met when we were young i told you where to go you had those creepers on you showed me how to roll.
@Lovely - Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t400-othello-rambert#1
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 06/01/2017

» messages : 678

» points : 1779

» avatar : Tyler Young

» crédits : mermaid tears

» multicomptes : Kyle & Nathaniel



» pouvoir : invisibilité


Who I Am
» état de santé : mort de trouille, mais en bonne santé
» inventaire :
» compagnons de route :
MessageSujet: Re: Another day of Sun ☼ [Gabriel]   Mar 11 Juil - 17:30


Another day of sun
ft. Tello ♥

Le printemps avait pointé le bout de son nez. Ça avait toujours été la saison préférée de Gabriel et ça n'avait pas changé. Il faisait bon dehors et les journées commençaient à se rallonger. C'était tant mieux parce que le jeune homme n'aimait pas beaucoup l'obscurité. Il était un vrai trouillard, de toute façon. Mais la nuit n'était rassurante pour personne depuis quelques mois. Le danger était partout, tapi dans l'obscurité, prêt à bondir. Gabriel était vraiment heureux d'avoir retrouvé Othello et d'avoir pu s'installer chez lui. Plus ils passaient de temps ensemble et plus il l'appréciait. Même plus que ça. Dès qu'il voyait le blond, son cœur s'affolait ou loupait un battement, des papillons prenaient son ventre en otage et il se mettait à sourire comme un idiot. Tout ce temps n'avait rien changé à ce qu'il ressentait pour Tello. Mais évidemment, il n'avait toujours pas osé lui dire tout ça. Il avait trop peur de se faire rejeter et d'être infiniment déçu. Le jeune homme était toujours gentil avec lui, doux, souriant, protecteur...bref, il était parfait. Mais agirait-il encore de la même façon en découvrant que le brun était amoureux de lui ? Il avait cessé de se voiler la face depuis un moment. Il avait accepté ses sentiments, même s'il ne les avait toujours pas extériorisé. Peut-être que son ami ne le voyait que comme un petit gars perdu qui avait besoin de protection. Peut-être qu'il le considérait même comme un gamin. Il n'en savait rien...mais il était bien trop effrayé à l'idée de le perdre ou de le voir changer de comportement envers lui. Alors, il se taisait, ne disait rien et gardait tout pour lui. Rester à ses côtés était déjà plus que ce qu'il avait espéré.

Quoiqu'il en soit, Othello avait décidé de passer la tondeuse dans le jardin qui en avait bien besoin. C'était une très bonne idée et ça leur permettrait de profiter davantage de ce petit espace vert. Gabriel suivit donc son ami jusqu'au petit cabanon dans le jardin. Ils ne l'avaient pas encore ouvert et bizarrement, le jeune homme ressentait une sorte d'appréhension. C'était ridicule...non ? Il recula alors que le blond s'apprêtait à défoncer la porte, se protégeant le visage avec son bras, au cas où. Pourquoi le chien grognait-il ? Ça ne lui disait rien qui vaille et, peureux comme il l'était, il resta planqué derrière Othello. Othello qui agissait soudain de façon étrange. Et puis, même si Gabriel ne voyait pas encore ce qui se trouvait dans ce cabanon, l'odeur, elle, lui parvint bel et bien aux narines et il déglutit péniblement, alors qu'il sentait déjà la nausée s'emparer de lui. Qu'est-ce que c'était ? L'instant d'après, Othello lui avait attrapé les épaules et lui demandait de le regarder et de ne pas regarder ni pénétrer dans le cabanon. "Qu'est-ce qui se passe ?" Il avait murmuré ces mots comme s'il craignait être entendu par quelqu'un d'autre que son ami. Son ami qui était tout tremblant et qui n'avait pas l'air bien du tout. "Tello ? Tu trembles..."

Là, il était clairement inquiet. Il savait que le jeune homme lui avait dit ça pour le protéger, mais ne pas savoir était juste horrible. Alors, il ne put s'empêcher de lever les yeux par dessus l'épaule du blond pour apercevoir une forme vaguement humaine balancer au bout d'une corde. Merde. La réaction de l'adolescent ne se fit pas attendre. Il se retourna et rendit son maigre repas du matin. Il était blanc comme un linge et se sentait vraiment très mal. Merde. Il aurait dû écouter Othello. Il aurait dû... Il se laissa tomber à genoux, ses jambes ne le supportant plus, tremblantes, en coton. "Q-Qui...c'était ?" Le propriétaire des lieux ? Sans doute...Cela conférait tout de suite une autre perspective à la situation. Et ça n'avait absolument rien de réjouissant. Comment allaient-ils faire ? Ils allaient bien devoir l'enlever de là... Gabriel sentit les larmes lui monter aux yeux. "On...On peut pas le laisser là...On doit..." Il n'avait jamais connu cette personne et pourtant, il se sentit triste. Triste que quelqu'un en soit venu à de telles extrémités pour en finir. Triste que personne ne l'ait trouvé avant. Il ne l'avait même pas regardé en détail, mais il savait déjà que cette image allait le hanter pendant un bon moment. Bon sang. Pourquoi devait-il être aussi sensible ?

"Je me sens pas bien, Tello..." Il se releva tant bien que mal et n'écouta que son envie du moment en se blottissant dans les bras du blond, fermant les yeux et enfouissant son visage dans son cou. Il voulait être rassuré, sentir la présence du jeune homme contre lui. Alors peu importe si c'était embarrassant, il n'avait pas envie de se prendre la tête, aujourd'hui. Pas après tout ça.


EXORDIUM.

_________________

   
Run, Gabe, run !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t373-i-m-not-a-magicia
 
Another day of Sun ☼ [Gabriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Canterbury-
Sauter vers: