AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Up & down darling - Feat. Les Jumeaux Terribles & Nathours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 07/01/2017

» messages : 635

» points : 634

» avatar : Jaimie Alexander

» crédits : Morning Rose

» multicomptes : Black Syphilis / Baby Ezio



» pouvoir : Nécromancie


Who I Am
» état de santé : Very good !
» inventaire : deux flingues, un avec silencieux, l'autre non ; un couteau et une machette ; quelques fringues ; ses trois peluches fétiches, qu'elle a pu récupérer dans son ancienne appartement ( un hibou, un tigre et un monstre violet)
» compagnons de route :
MessageSujet: Up & down darling - Feat. Les Jumeaux Terribles & Nathours   Ven 26 Mai - 3:19


UP & DOWN DARLING !
Les taquins jumeaux Donovan & Nathours



J'avais squatté un certain nombre de jours chez James, avec grand plaisir puisque j'adorais la compagnie de mon frère jumeau, mais son petit coin de paradis commençait à devenir un peu étroit pour deux adultes, dont une tueuse aimant se balader à heures non fixes, sans prévenir. Enfin vous me direz, ça me changeait de mes squats imprévus et sauvages, j'avais presque l'impression d'avoir une maison, comme avant, avec James, comme si rien n'avait changé. Enfin si : maintenant, en plus de tuer des gens, je tuais des morts-vivants. Léger petit plus dans le programme de départ, mais pas non plus un vrai problème. M'enfin, le fait est que je n'avais pas encore trouvé le moyen concret de dire à mon frère que je venais à peine de retrouver que j'avais besoin d'un peu de solitude, ou d'au moins un peu de place pour moi disons. J'adorais partager mon temps avec lui, mais je savais que lui aussi il aurait besoin à un moment ou à un autre de respirer, et je ne souhaitais pas que nous nous disputions à ce sujet plus tard. Alors quand j'avais proposé une sortie dans le quartier commercial pour trouver de quoi grignoter correctement et pour nous changer les idées, j'essayais en fait de repérer un endroit tranquille dans lequel nous pourrions nous installer. Nous étions, au passage, aller récupérer quelques-unes de mes affaires, que j'avais laissé dans mon dernier squat. J'allais quand même pas abandonner mon nouveau petit bébé, mon sniper adoré ! Ni mes trois peluches que je trimballais toujours avec moi, des peluches que James et des amis m'avaient offert quand j'étais adolescente ... Ah ben pendant qu'on y était, on pourrait passer voir ce que ces amis en question étaient devenus, ils habitaient dans le coin que nous étions en train de quadriller. En plus, la nuit tombait et des zombies commençaient à se regrouper en masse, nous ne pourrions pas tous les éliminer, pas sans prendre beaucoup de risques, et quand la sécurité de mon frère était en jeu, je détestais prendre des risques. Autant se planquer pour la nuit dans un coin qui nous était familier, et peut-être avec une présence amicale à nos côtés. Enfin amicale, tout était relatif ... Depuis la dernière fois que je l'avais vu, il avait pas mal changé, et James ne le reconnaitrait sûrement pas, ça m'étonnerait qu'il l'ait revu depuis son accident. Et dire que quand on était gamins on avait fait les 400 coups ensemble ! Les 400 coups et nos premières petites expériences aussi d'ailleurs, maintenant que j'y songeais, sourire aux lèvres.

" James, je sais que tu préfèrerais qu'on rentre à ta base pour y passer la nuit, mais je connais une planque tranquille dans le coin, même si on risque peut-être d'y croiser un ours grognon en pleine hibernation. On y sera safe pour la nuit au moins, ça nous évitera de faire le trajet du retour dans la nuit, lui expliquais-je en observant les zombies qui commençaient à nous barrer la route vers l'université de toute façon. Tu me suis ? "

Voyant qu'il avait l'air plutôt d'accord, je nous fis bifurquer, vers une petite allée discrète, qui allait nous permettre d'accéder au garage de notre ami commun, une entrée plutôt pratique quand nous devions faire le mur tous ensemble pour aller faire des conneries en extérieur. J'espérais sincèrement qu'il avait gardé sa mauvaise habitude de ne pas fermer cette porte à clé, sinon on allait avoir l'air malins si on devait toquer à la porte d'entrée ou aller fouiller l'appart' d'en face pour trouver la clé, celui au-dessus de la boutique de fleurs de la famille Massari, les parents de notre camarade. La porte pivota sans trop faire de bruits et je fis un grand sourire à mon frère, fière de moi que mon plan se déroule sans accro. Enfin ... On avait pas encore croisé l'ogre maitre de ces lieux, c'était probablement pour ça. Toujours souriante, j'entrais sniper en main, au cas où, avant de faire rentrer James et de fermer derrière lui.

" Nath ? Nath t'es dans le coin ? Oh, le bolide, c'est la folle furieuse et Jamiechou, nous tire pas dessus, fanfaronnais-je à voix haute, pour éviter tout problème. James, t'étonnes pas s'il commence à nous dire bonjour en nous insultant, c'est sa manière de nous dire qu'il tient à nous. C'est un ami, d'accord ? Un très bon ami. A toi aussi d'ailleurs, précisais-je en lui tapotant gentiment l'épaule. Peut-être que sa tête d'ours mal léché te dira quelque chose, ne t'étonnes pas, d'accord ? Ah, au fait, son nom c'est Nathaniel Massari, si jamais ça te revient pas, ajoutais-je, prévoyante, étant donné que ce ne serait sûrement ni la première ni la dernière fois que sa mémoire lui jouerait des tours."

@James Donovan & @Nathaniel Massari

EXORDIUM.





_________________


Dress up like a little devil ♪

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t378-don-t-fear-death-
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 06/04/2017

» messages : 546

» points : 1315

» avatar : Jack Falahee

» crédits : Morphine

» multicomptes : Coco & Eli



» pouvoir : Phytokinésie

MessageSujet: Re: Up & down darling - Feat. Les Jumeaux Terribles & Nathours   Sam 27 Mai - 23:55

Up and down darling


Si ce n'était pas le bonheur, la situation actuelle s'en approchait clairement pour James. Oh bien sûr, y'avait toujours l'Apocalypse dehors mais rien ne comptait plus que le fait d'avoir retrouvé sa petite sœur. Il y avait encore des moments où il s'arrêtait juste pour la regarder, persuadé qu'il était simplement en train de rêver mais non, c'était bien la réalité et le sourire qu'il affichait ne le quittait plus depuis. Peu importe que la chambre dans laquelle ils squattaient ne soit pas adapté pour deux, il s'en fichait. Quand il avait besoin de se retrouver un peu avec lui-même, il se posait sur un bouquin ou écrivait dans son journal. C'est qu'il y en avait des choses à dire sur ces derniers jours et, plus que tout, le jeune homme ne voulait en oublier aucune miette. Cette joie intense qu'il avait ressentie en la voyant, ce sentiment de plénitude, ce vide qui s'était comblé tout naturellement. Évidemment, il n'était pas dupe, il connaissait sa jumelle. Il savait bien que ça ne durerait pas indéfiniment. En tout cas, pas à l'université. Il voyait déjà en elle, par moment quand elle pensait qu'il était occupé à autre chose, les signes du lion en cage. Il était le calme de la gémellité, elle était celle qui débordait tout le temps d'énergie. Et son accident avait encore exacerbé cette différence entre eux. Alors forcément, la proposition d'aller faire un peu de shopping - façon de parler, bien sûr - il se doutait de ce que ça voulait dire. Et ça l'amusait sincèrement de voir qu'après tout ce temps, elle pensait encore qu'il ne voyait pas clair dans son petit jeu. Emi avait besoin d'un peu d'air et il était tout à fait prêt à lui accorder !

Il se laissa donc guider en centre ville de Canterbury, à l'affût du moindre danger qu'ils pourraient courir. Mine de rien, ça le stressait beaucoup plus d'être avec sa jumelle qu'à l'époque où il était seul... parce qu'il avait bien trop peur qu'il lui arrive quelque chose. Le pire étant, bien sûr, que ce soit sa faute à lui. Son handicap, il ne l'oubliait jamais. Même si sa vie en dépendait, il était incapable de se taper un 100 mètres et dans un le mode apocalyptique dans lequel ils vivaient à présent, ça pouvait tout simplement signer son arrêt de mort. Il avait appris depuis longtemps à vivre avec le fait qu'il ne pouvait plus tout faire comme avant et, ces dernières semaines, il s'était aussi fait une raison sur le sujet. Mais Emi... jamais elle ne le laisserait, il le savait. C'est d'ailleurs pour ça qu'il ne négocia pas quand elle proposa d'aller dans une planque tranquille qu'elle connaissait. Il hocha donc la tête et hâta autant que possible le pas alors que la nuit tombait déjà.

"J'te suis, p'tite tête. Pas comme si t'avais pas tout programmé, de toute façon." répondit-il, taquin avec un sourire qui en disant long sur le fait que ça le faisait bien marrer.

Pour lui, l'important, c'était d'être avec Emilya. Peu importe le lieu. Évidemment qu'il aimait bien le petit confort qu'il s'était créé à l'université et surtout, la proximité des bouquins mais ce n'était pas ce qui comptait le plus à ses yeux. Pour elle, il aurait pu dormir dans les égouts, sous un pont ou peu importe l'endroit où elle aurait voulu l'emmener. Il se laissa donc guider dans une ruelle plus étroite qui serait un vrai coupe-gorge si jamais des zombies venaient à apparaître. Autant dire que ce n'était pas le moment de s'attarder, ni même de poser des questions. Heureusement, sa sœur ouvrit rapidement la porte d'un garage et il s'engouffra à sa suite. Elle avait beau être armée, il était hors de question qu'elle court des risques toute seule, même si elle s'était mis en tête que c'était à elle d'assurer leur sécurité.

"Et j'suis déjà venu ici ?"

Il regardait partout autour de lui mais franchement, ça ne lui disait rien. Putain ce qu'il aimait pas ça. IL ressentait déjà cette sensation oppressante, celle d'être prisonnier de sa propre tête, pris au piège de souvenirs absents. Heureusement que la présence d'Emi l’apaisait ou il aurait probablement fait une crise de panique. Et il ne voulait pas l'inquiéter, ça non ! Aussi se força-t-il à respirer profondément et calmement, sans chercher à se rappeler de quoique ce soit. Prendre les choses comme elles venaient, c'était ça la solution... Nathaniel, le nom lui disait bien quelque chose, vaguement mais impossible de mettre un visage, ni un contexte, c'était frustrant.

"Tu l'as revu depuis le début de tout ça, ton ours mal léché ?" finit-il par demander, inquiet qu'ils puissent tomber sur un zombie calfeutré dans la maison.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t574-james-donovan
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 27/04/2017

» messages : 277

» points : 807

» avatar : Chace Crawford

» crédits : tenshi

» multicomptes : Kylou & Gaby



MessageSujet: Re: Up & down darling - Feat. Les Jumeaux Terribles & Nathours   Lun 10 Juil - 19:30

Up & down, darling
ft. Emilya & James
Comme souvent, Nathaniel s'était enfermé chez lui, ne sortant que pour aller voir son frère et, récemment, il avait pris sur lui pour sortir et essayer de trouver de quoi les nourrir, son frère et lui. Enfin, surtout son frère. Car souvent, il lui laissait la plus grosse part. C'était son petit frère, il devait prendre soin de lui. C'était son devoir en tant qu'aîné, même si la plupart du temps, il ne faisait que râler sur le pauvre Ezekiel. Mais râler, c'était un peu sa spécialité puisqu'il le faisait envers tout le monde. En deux ans, il était devenu un véritable ours grognon, espérant sans doute faire fuir les gens qui voudraient s'approcher d'un peu trop près. Toutefois, ça semblait marcher de moins en moins bien puisque les gens avaient l'air décidés à l'emmerder à la moindre occasion. Certains essayaient même bêtement de se rapprocher de lui dans l'espoir de percer sa carapace, sans doute. C'était énervant. Ne pouvaient-ils donc pas comprendre qu'il voulait juste rester seul ? Le pire dans cette histoire, c'était que tout au fond de lui, il n'en avait pas vraiment envie. Tout au fond de lui, il se languissait même d'une présence humaine à ses côtés. Bien entendu, il essayait de refouler cette envie qui était devenue d'autant plus forte après qu'il ait revu Ulysse. Il poussa un soupir depuis son lit où il s'était allongé pour faire une petite sieste. A vrai dire, il s'ennuyait comme un rat mort. S'il lui restait au moins la télé, ça l'occuperait ! Mais il avait lu quasiment tous les livres en sa possession, certains même plusieurs fois, et à présent, il se demandait parfois quoi faire. Tout comme il se demandait parfois ce qu'il foutait encore là. Ce qu'ils foutaient tous encore là. Le monde partait en couilles et ça n'allait pas s'arranger, c'était certain. A quoi bon continuer à se battre ? Ça semblait tellement futile et pourtant, certains s'accrochaient. Pourquoi ? Ça le dépassait totalement. Mais peut-être ces gens-là avaient-ils une bonne raison de se battre. Au fond, Nathaniel n'était pas si différent que ça. Il avait son frère et même s'il avait parfois des idées noires, il savait pertinemment qu'il n'en ferait rien car son frère avait besoin de lui et il ne pouvait décemment pas l'abandonner. Il en était hors de question.

Quoiqu'il en soit, au lieu de dormir, il était en train de fixer le plafond, repensant au passé qui semblait tellement lointain et pourtant si proche. Avec Ulysse, une partie de ce passé avait refait surface et il ne pouvait s'empêcher de repenser aux autres personnes qu'il avait connues et qu'il avait chassées de sa vie à la suite de son accident. Est-ce qu'il s'en voulait ? Sans doute un peu. Mais ce qui était fait, était fait. Bien sûr, il repensa aux jumeaux. A Emily et James avec qui il avait passé beaucoup de bons moments. A une époque, ils avaient même été plutôt proches. Il avait eu quelques nouvelles d'Emily de temps en temps, il savait qu'elle allait bien, qu'elle était là, quelque part. Mais il ignorait tout au sujet de James. Depuis que ce dernier avait été victime d'un accident, il n'avait plus eu aucune nouvelle. Il ne savait même pas si le jeune homme était toujours en vie. Dans un sens, c'était assez ironique qu'ils aient été victimes d'un accident, tous les deux. Et puis, comme si le destin prenait un malin plaisir à le faire chier, il entendit soudain une voix provenant du salon. Emily ? Il ne savait plus à quand remontait la dernière fois qu'il l'avait vue, mais pour le coup, il ne s'y était pas attendu. Une seconde ? Elle avait parlé de son frère ? James était là ? Avec elle ? Ou bien disait-elle uniquement ça pour le faire sortir de sa cachette qui n'en était pas vraiment une ? Non...elle n'oserait pas plaisanter ou mentir sur ça.

Lorsqu'il avait entendu la jeune femme, il avait tout d'abord voulu la faire partir au plus vite, mais si James était avec elle, c'était une autre histoire. Malgré son changement de personnalité assez radical, il se souciait toujours des personnes qui furent jadis ses proches et James en faisait partie. Bon sang, il s'était vraiment inquiété pour ce crétin. Il poussa un grognement et passa de son lit à son fauteuil avant de sortir de sa chambre et de se diriger vers le salon. Il voulait en avoir le cœur net. Savoir si James était vraiment là, en bonne santé. D'ordinaire, il aurait aussitôt râlé, voire gueulé, mais là, il resta un instant totalement silencieux, les yeux écarquillés, en posant son regard sur le jeune homme qui se tenait aux côtés d'Emilya. Il était là. Il était vraiment là. Merde. Nathaniel n'aurait jamais cru être submergé par toutes ces stupides émotions d'un coup. Du soulagement surtout. Et de la joie également. Merde. Lui qui pensait ne plus jamais pouvoir ressentir de la joie après son accident et l'apocalypse. Et la seule fois où il avait ressenti une joie incommensurable depuis le début de tout ça, ça s'était terminé en désillusion. Même plus que ça. Un véritable coup dur, mais qui lui avait aussi appris à relativiser davantage. Il avait certes encore beaucoup de travail en la matière, mais c'était un début.

Retrouvant finalement l'usage de la parole et ne voulant pas rester planté là comme un con, il se tourna en premier lieu vers James. "Tu es vivant..." Merci, Captain Obvious. Il n'en revenait tout simplement pas. Tentant de se reprendre, il secoua la tête avant de s'adresser à Emilya, cette fois. "Qu'est-ce que vous faites là ?" Il avait tenté de prendre son ton grognon habituel, mais c'était un peu raté. L'émotion qu'il ressentait toujours en voyant James devant lui, en vie, avait eu quelque peu raison de lui et il se détestait pour ça. "Bordel, t'es en vie !" Comme si répéter ces mots lui permettrait de mieux réaliser.

© 2981 12289 0

_________________


Life's a bitch and it hurts like hell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t630-un-italien-des-fl
 
Up & down darling - Feat. Les Jumeaux Terribles & Nathours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les jumeaux
» Juliette récupère les jumeaux [PV JB et Ninon]
» Les Jumeaux
» Balade avec les jumeaux
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Canterbury :: Stores-
Sauter vers: