AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Flower Power [Ez & Scar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 06/11/2016

» messages : 346

» points : 492

» avatar : Luke Pasqualino

» multicomptes : Grumpy Lys, Gali la trouillette et Jesus le ... jesus.



» pouvoir : Camouflage anti-zombies

» appartenance : Whitstable

MessageSujet: Flower Power [Ez & Scar]   Dim 14 Mai - 20:26

En un rien de temps, les choses s'étaient bien envenimées au camp. En particulier avec Cupidon. Entre la disparition de Charles et son père récemment débarqué, c'était devenu compliqué. Le brun était loin de se réjouir de la présence de son père. Enfin... il s'en était réjoui au début. Il était en vie, en sale état mais en vie, il était là, à ses côtés... Mais c'était avant de réaliser que s'il était là, si près de lui, ce n'était absolument pas pour lui. C'était juste pour filer la parfaite idylle avec son petit protégé de l'ancien camp. Un petit con qu'Oscar n'avait jamais pu piffer, même s'il avait joué le jeu jusqu'à présent. Il lui avait paru supportable jusqu'à réaliser qu'il en pinçait pour son père. Et la situation l'avait amusé jusqu'à ce qu'il réalise que c'était réciproque. Voir que son père remplaçait sa mère par un petit merdeux à peine plus âgé que lui, ça le dégoûtait. Et il ne supportait pas de voir toute son attention accaparée par ce dernier. Alors forcément, les choses étaient devenues compliquées. Evidemment, Oscar n'avouait rien en frontal. Il ruminait dans son coin. Et prenait la mouche lorsque Cupidon lui faisait comprendre qu'il se comportait mal avec son père. Se comporter mal... haha... Cupidon ne pouvait pas comprendre. Il ne pouvait pas imaginer comme cette relation était douloureuse. Alors une fois de trop, il avait haussé le ton. S'était énervé et était parti.

A présent, il s'en voulait. Il aimait vraiment Cupidon. Et il savait que rien n'était de sa faute. Même s'il estimait qu'il n'avait pas à lui reprocher son comportement avec son père. Mais... Oscar s'en voulait de s'être fâché contre lui. Il n'y était pour rien. Cupidon était adorable avec lui. Lorsqu'il ne parlait pas de son père, en tout cas... Et puis il ne voulait pas le perdre. Il l'aimait, lui aussi.

Il en était là, à repasser la conversation dans sa tête, à regretter ses mots un peu trop durs, à se demander comment se faire pardonner. Il en était là, donc, lorsqu'il passa devant une boutique de fleurs. Il n'y fit pas vraiment attention jusqu'à ce qu'un tilt se fasse dans sa tête. Les fleurs... elles n'étaient pas fanées. Elles étaient en excellent état. Il y avait là une belle collection de plantes en tout genre, aux couleurs éclatantes... Soit les fleurs avaient une résistance à toute épreuve, soit quelqu'un s'en occupait de temps à autre... Mais en fait, ça n'avait pas trop d'importance. Ce qui en avait, c'était que ça ferait un parfait cadeau pour Cupidon. Lui qui adorait le jardinage... Sans plus réfléchir, Oscar fit le tour du bâtiment. Y'avait toujours une entrée de livraison dans ces boutiques. S'y reprenant à deux fois, il escalada le muret de la cour et... bingo ! Une porte dérobée. Il s'apprêtait à devoir la forcer mais à sa grande surprise, elle s'ouvrit sans résistance ! Fallait croire que finalement, c'était un peu son jour de chance... Le brun entra dans la boutique et en fit le tour avant de commencer à attraper quelques pots... Il ne pourrait pas transporter. Mais peut-être deux pots et quelques fleurs ? Alors il commença à couper les plus jolies fleurs, histoire de se faire un bouquet...

Il en avait déjà quelques unes en main lorsqu'un bruit le fit sursauter et lâcher les fleurs. Merde ! Il n'était pas seul ! Le brun s'avança, le couteau à la main... Priant pour tomber sur un zombie et pas sur le propriétaire des lieux. Si tant est qu'il n'était pas encore zombifié...

_________________
arcciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 28/04/2017

» messages : 124

» points : 237

» avatar : Grant Gustin

» crédits : Tag

» multicomptes : Black Syphilis / Psycho Emi




Who I Am
» état de santé :
» inventaire :
» compagnons de route :
MessageSujet: Re: Flower Power [Ez & Scar]   Mar 23 Mai - 17:48


FLOWER POWER
Scarou le voleur & Eze l'agressif



Ces derniers jours avaient été véritablement tendus, autant pour Nathaniel que pour moi. Nous nous étions enfin autorisés à aller fouiller les appartements voisins, chose que nous nous étions refusés de faire jusqu'alors, par pure compassion envers les anciens habitants, que nous connaissions pour la plupart. Nous avions pu trouver quelques rares conserves et des consommables encore en état, mais très peu. S'en était suivi une dispute tonitruante entre nous deux, à propos du partage de la nourriture et des repas que nous allions faire, du rationnement que nous devions mettre en place. Mon frère ainé estimait que j'avais le droit à une part plus importante, étant le plus jeune et que je m'occupais encore de la boutique de nos parents, mais je croyais dur comme fer que c'était à lui que revenait la majeur partie de la nourriture, puisque c'était lui qui prenait le plus de risques à chaque fois que nous sortions. Il était le seul de nous deux à être armé et à descendre les rares zombies qui trainaient dans le coin, puisque je me refusais totalement à le faire. J'avais beau emmener le katana de papa avec moi quand nous sortions, il restait toujours dans son fourreau, je ne l'avais encore jamais utilisé. Et à vrai dire, je n'avais même jamais essayé de tirer la lame hors de son cache, à aucun moment de ma vie. Si ça se trouve, il n'y avait même pas de lame en vérité, c'était un faux katana depuis le départ ... Enfin bref, nous nous étions une nouvelle fois disputés à propos du partage et nous avions fini par partir chacun bouder de notre côté, chacun de son côté de la rue dans son appartement, avec la moitié de nos dernières trouvailles.

Je me trouvais à l'entrée de la boutique de fleurs, ayant entendu du bruit devant. Personne ne s'y trouvait, ni zombies ni humains, alors je me détendis un peu et passais une main distraite sur les fleurs qui se trouvaient encore dans la vitrine. Remarquant qu'elles étaient un peu sèches, j'étais allé chercher un arrosoir dans la seconde serre pour les abreuver un peu d'eau fraiche. J'étais plus que ravi que mes parents aient jugé bon d'installer une citerne pour récolter l'eau de pluie : ça nous évitait à Nathaniel et moi de gâcher le peu d'eau potable que nous avions. Une fois les belles fleurs de l'entrée arrosées, j'en avais repéré une qui était malheureusement morte. Un peu déçu de constater ça, je l'avais retiré de la vitrine et avait retiré la plante du pot de fleur, lorsque du bruit s'était fait entendre dans la serre où j'avais mis toutes les fleurs : quelqu'un en avait ouvert la porte. Qui ? Qui avait pu rentrer ici, dans mon oasis de paix ? J'espérais que ce ne soit pas un zombie, mais je n'étais pas plus ravi à l'idée que ce soit un humain : ils étaient prêts à tout maintenant pour survivre, surtout à tuer les gens sans défenses, et malheureusement, c'était mon cas. Je gardais mon pot de fleur à la main, comme si ça allait être un bouclier suffisant et ouvrit la porte qui séparait la boutique de la serre, mais celle-ci grinçait comme ce n'était pas permis. Apercevant une silhouette brune armé d'un couteau qui me paraissait bien plus que suffisant pour m'éviscérer, je m'accroupis derrière une des tables sur lesquelles je posais les végétaux dont je prenais soin. Le voyant s'approcher, je pris mon courage à deux mains et lançais le pot que j'avais gardé. Il alla s'exploser sur le sol à côté de l'intrus et je grimaçais, déçu.

" Pas ... Pas un pas de plus ! Je ... Je suis armé, et je n'hésiterais pas à vous faire du mal si vous avancer encore ! Reposez tout de suite ce que vous avez pris à sa place ou sinon ... Sinon je vous tire dessus, déclarais-je avec ma voix tremblante, en me rendant compte que j'avais laissé ma sarbacane et mes munitions de poisons dans ma chambre - je croisais vraiment les doigts pour que l'intrus ne tente pas le tout pour le tout. Et déposez votre arme sur le sol aussi ... Et poussez là vers moi du pied, ajoutais-je, en me rappelant de comment se passait ce genre de situation dans les films ou les séries que je regardais. Je ... Je vous veux pas de mal, mais vous avez pas le droit de voler mes fleurs ... "


Scarou ♥:
 

EXORDIUM.





_________________

You made me a Believer,
You break me down, you build me up,
Believer,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t633-ezekiel-ezio-mass
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 06/11/2016

» messages : 346

» points : 492

» avatar : Luke Pasqualino

» multicomptes : Grumpy Lys, Gali la trouillette et Jesus le ... jesus.



» pouvoir : Camouflage anti-zombies

» appartenance : Whitstable

MessageSujet: Re: Flower Power [Ez & Scar]   Sam 3 Juin - 23:12

C'était peut-être pas le plus beau bouquet du monde, le choix était un peu dépareillé et il n'était pas maître fleuriste mais... il espérait que l'attention ferait plaisir à Cupidon. Qu'elle lui ferait comprendre qu'il tenait à lui, même si parfois il ne se comportait pas de manière exemplaire. Il faisait son possible... Et il tenait vraiment à ce que leur relation soit durable. Alors même s'il n'était pas un si grand romantique que ça, les fleurs ça semblait être la solution idéale.

Et son bouquet était presque à son goût lorsqu'un bruit le fit sursauter. Au milieu de tout ce calme et de ce petit havre préservé de l'apocalypse, il avait oublié le reste, l'espace d'un instant. Et le réflexe stupide de vouloir garder le bouquet en main pour ne pas perdre tout ce dur labeur et ce beau cadeau l'empêcha de se saisir de son flingue. Si c'était un zombie, il comptait sur sa mutation pour passer inaperçu et s'enfuir. Et un survivant...

Et d'un coup, un pot s'écrasa à côté de lui. Cette fois, le bouquet tomba, de surprise. Et Oscar poussa un petit cri. Ok... c'était... Définitivement pas un zombie. Les zombies ne lançaient pas de pots de fleurs. Et les survivants... mais qui balançait des pots de fleurs, bordel ? Une silhouette apparut et Oscar regarda le jeune homme, un peu apeuré et au moins aussi intrigué que ça. La peur partit relativement vite en entendant le ton paniqué de l'autre homme et le brun leva un sourcil perplexe. Euh... bon... c'était ... inattendu ça. Il plissa les yeux, se retenant de faire un pas vers l'homme, tout en constatant que...

"Et vous me tirez dessus avec quoi ? Votre pot de fleurs ?"


Non mais... enfin il voulait bien faire semblant d'avoir peur mais la scène était tellement incongrue qu'il n'avait pas pu s'en empêcher. Et dans la foulée, il fit un demi-pas de plus en avant, pour mieux observer l'homme que le contre-jour lui cachait un peu.

"Il va falloir apprendre à menacer, si vous voulez être pris au sérieux. J'ai aucune raison de lâcher mon couteau. Ni de remettre le reste à sa place. De toute façon, ça ne vous appartient pas."


Il partait un peu vite du principe que l'habitant initial du lieu était mort et que l'autre n'était qu'un squatteur. Comme la plupart des gens par ici. Mais quoi qu'il en soit... non, il ne pouvait pas prendre ses menaces au sérieux. Même si .. il craignait un peu de se prendre le deuxième pot dans la tronche. Et en plus, son bouquet était éparpillé au sol à présent.

"Vous m'avez fait perdre mon bouquet, tout ça pour quoi ? Vous comptez en faire quoi des fleurs ? Les offrir aux zombies contre votre survie ? C'est ça votre truc ?"

Demanda-t-il encore, faisant mine de ranger son arme lentement dans sa poche.

"Je vous ferai pas de mal si vous coopérez. Alors à moins que vous en ayez un besoin vital, ces fleurs sont à moi."


Lui dit-il calmement. L'autre avait l'air suffisamment sincère pour qu'Oscar ne soupçonne pas une embuche. Mais il restait tout de même aux aguets. Bien que sa voix soit relativement calme et posée, il y avait un brin de suspicion. Parce que défendre des fleurs avec un pot, c'était étrange. Alors pour l'instant, sa main était toujours posée sur son couteau. Il n'était pas expert en lancer d'armes blanches mais... l'essentiel, c'était d'impressionner pour l'heure.

_________________
arcciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 28/04/2017

» messages : 124

» points : 237

» avatar : Grant Gustin

» crédits : Tag

» multicomptes : Black Syphilis / Psycho Emi




Who I Am
» état de santé :
» inventaire :
» compagnons de route :
MessageSujet: Re: Flower Power [Ez & Scar]   Jeu 3 Aoû - 2:30


FLOWER POWER
Scarou le voleur & Eze l'agressif



Je détestais, mais alors à un point phénoménal, genre stratosphérique même, les voleurs. On avait dû devoir gérer ce souci là un certain nombre de fois avec mon frère mais on avait pas tous les deux la même méthode de dissuasion : lui c'était plutôt du genre "Attention ou je vais tirer" et ensuite il sortait son tromblon d'un calibre pouvant créer un trou de la taille de ma tête dans le torse de quelqu'un. Bizarrement, c'était souvent très convaincant avec les gens et c'était rare qu'il ait des problèmes maintenant. Pourtant, y'avait tellement plus à voler dans un garage auto qui avait été à la pointe de la mode que dans une boutique de fleurs, on était bien d'accord ? Et pourtant, c'était toujours moi qui devait supporter les vols les plus travaillés, pourquoi donc ? Y'avait rien d'intéressant chez moi, j'avais juste des fleurs ... Encore, si on avait été dans le monde réel, celui d'avant, je comprendrais, un vol à main armé ou ce genre de chose, mais là maintenant, l'argent n'avait plus aucune importance ! D'habitude, je les repérais à l'extérieur et j'utilisais ma sarbacane et les poisons que je créait avec certaines des plantes que j'avais dans ce bâtiment. Mais là ... Là, je l'avais tout simplement laissé dans ma chambre et je m'étais laissé surprendre. Pas de chance. Et j'avais pas l'air particulièrement crédible vu le ton de mon voleur.

" Euh ... En attendant, mon pot de fleur a failli vous toucher hein, fut tout ce que je trouvais à répliquer, de façon très intelligible, bien joué Ezio ... "

Nan, mais, il osait insinuer que c'était pas chez moi, qu'il avait le droit de voler mes fleurs, les fleurs de la boutique de mes parents ! Il mériterait que je lui lance un autre pot de fleur, mais je tremblotais un peu trop pour ça pour l'instant, et je préférais rester caché.

" J'ai tous les droits ici, contrairement à vous ... C'est ... C'est chez moi ici, j'habite ici depuis des années. Alors euh ... Je vous prie de poser votre couteau s'il vous plait ? "

Les menaces ne fonctionnaient pas, peut-être que la politesse si ? Je détestais être faible comme ça, mais fallait bien que je me rende compte de la vérité : je faisais pas le poids face à une vraie menace. Bon sang, Nath, pourquoi tu es pas à la maison, sanglotais-je mentalement. Et maintenant le nouveau venu semblait me prendre pour un idiot : il faisait semblant de ranger son couteau, mais c'était pas pour ça qu'il était pas dangereux. Tout le monde était dangereux maintenant. Enfin, tout le monde sauf moi ... Je tremblais sincèrement de peur à l'idée de ce qu'il pourrait me faire avec cette arme. J'étais pas un guerrier moi, j'étais un scientifique, et encore, à peine depuis le début de tout ce bazar !

" Je ... Je prends soin des fleurs, j'ai promis à mes parents de le faire. Et puis ... Ce sont mes fleurs quoi. J'en fais ce que je veux, et c'est pas un voleur qui va me faire la leçon ! Elles sont bien plus précieuses que vous imaginez, elles sont utiles ! "

Mon dieu mais qu'est-ce que je faisais ? La peur me rendrait trop téméraire ou quoi ? Mais pourquoi est-ce que je jouais au héros maintenant, pourquoi ? Mais c'est vrai quoi, elles m'étaient essentielles ! C'était les fleurs de mes parents, la boutique de mes parents, je ne pouvais pas le laisser profaner tout ça comme il le souhaitait. C'était ma maison, mon foyer ... Décidant que s'il ne m'avait pas encore attaqué c'est qu'il était prêt à négocier, alors je pouvais tenter de sortir de ma "cachette" pas si bien cachée.

" Doucement, s'il vous plait, me tirez pas dessus, me faites pas de mal, mais laissez la fleur et la boutique tranquille, y'a rien ici qui vous sera utile, j'ai rien de valeur, j'ai même plus de nourritures ou quoi que ce soit, chouinais-je d'une voix tremblotante. Est-ce que ... Est-ce que s'il vous plait vous pouvez me laisser en vie, s'il vous plait ? "

EXORDIUM.





_________________

You made me a Believer,
You break me down, you build me up,
Believer,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t633-ezekiel-ezio-mass
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 06/11/2016

» messages : 346

» points : 492

» avatar : Luke Pasqualino

» multicomptes : Grumpy Lys, Gali la trouillette et Jesus le ... jesus.



» pouvoir : Camouflage anti-zombies

» appartenance : Whitstable

MessageSujet: Re: Flower Power [Ez & Scar]   Sam 2 Sep - 22:03

Sans déconner, c'était quoi ce mec ? Il n'avait pas compris ce qu'il se passait dehors, obsédé par ses fleurs, ou quoi ? Oscar hallucinait en l'entendant se vanter d'avoir failli le toucher d'un pot de fleurs puis lui parler de ses parents. A ce rythme, dans moins de cinq minutes, il lui racontait sa première fois, son pire râteau et le dernier bouquin qu'il avait lu. Plus ça allait, plus Oscar en venait à se dire qu'il avait affaire à un allumé. Y'avait pas d'autre option. Si ça avait dû être un piège, celui-ci se serait déjà refermé sur lui. Et... ce type là serait le meilleur comédien du monde. Mais qui aurait mis en place un piège avec des fleurs ? Y'avait mieux à mettre en valeur pour attirer les gens, de la bouffe par exemple.. Parce qu'il n'y avait guère que lui-même pour se préoccuper de fleurs par les temps qui courraient. Enfin.. lui, pour son bouquet et l'autre taré qui se mettait à trembler de plus belle.

"Vos parents vous en voudront pas si vous foutez la paix à ces fleurs, j'en suis sûr."


Lâcha-t-il à moitié blasé par tant de ... de ... de stupidité, c'était peut-être encore le mot le plus gentil qui lui venait à l'esprit. Il ne pouvait s'empêcher de relever que l'autre le traitait de voleur. Voleur... définitivement, ce type là ne devait pas sortir souvent pour croire encore en la propriété individuelle et le concept de magasins. Si chaque mec qui prenait un truc dans un magasin, une épicerie, pétait la vitre d'un distributeur pour choper des barres de céréales se faisait traiter de voleur.. ils ne devaient plus être beaucoup ceux qui pouvaient montrer patte blanche. Enfin ils devaient être morts, surtout.

"Je vous l'ai dit, je ne vais pas vous tirer dessus si vous coopérez. J'en ai rien à foutre de vos objets de valeur, y'a plus rien qui n'a de valeur désormais, à part la bouffe.. Et c'est pas ce que je cherche là. Je cherche pas non plus à vous tuer."

Il le regarda en secouant la tête. A deux doigts de se mettre à rassurer ce type qui le prenait pour le pire des brigands.

"C'est incroyable que vous ayez survécu jusqu'à maintenant... Laissez-moi deviner, vous aviez de la bouffe chez vos parents et vous n'êtes jamais sorti ?"


Y'avait pas d'autre explication qui tiendrait la route.

"Si vos parents ne sont toujours pas rentrés, je suis désolé pour vous mais ils risquent fort de pas revenir. C'est pas disneyland dehors."

Continua-t-il, se sentant un devoir de vérité envers ce type là. C'était peut-être un allumé total mais il était à présent persuadé qu'il n'était pas méchant. Il avait l'air tellement paniqué et tellement... à la masse.

"Désolé si je vous apprend quelque chose. Mais vous devriez vraiment vous préoccuper d'autre chose que de vos fleurs."

Quand à lui... Il jeta un coup d'oeil à l'autre homme et se baissa pour ramasser son bouquet, éparpillé à ses pieds. Sans vraiment quitter l'autre des yeux. Il n'était pas certain de vouloir avouer pourquoi lui, il en avait besoin. Vouloir passer pour un warrior et l'instant d'après expliquer qu'il faisait un bouquet pour son petit ami, c'était pas forcément évident..

"Celles-là, elles vont juste faner au sol. Autant que je les emmène."


Lâcha-t-il comme une évidence, alors qu'il rassemblait le reste de son bouquet dépareillé.

_________________
arcciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Flower Power [Ez & Scar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flower Power ! {PV libre]
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Like a flower [Daniel]
» Honduras : la victoire du « Smart Power » par Eva Golinger
» Conversion de Power Fist pour gardes impériaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Canterbury-
Sauter vers: