AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 don't dead, open inside? [Ezekiel & Cheyenne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 30/10/2016
» messages : 899
» points : 2250
» avatar : vini uehara
» crédits : l.mactans, tumblr
» multicomptes : layne le mignon & ian le déconnecté

» appartenance : Whitstable castle
MessageSujet: don't dead, open inside? [Ezekiel & Cheyenne]   Dim 14 Mai - 15:31



don't dead, open inside?

Ezekiel & Cheyenne
Mars 2016.
Elle devait bien se trouver quelque part à Canterbury, sa mère… Cheyenne ne voulait pas croire qu’elle soit partie ou déjà morte. La seule raison qui aurait pu la faire partir, c’était qu’elle soit allée le chercher à Brighton. Mais Canterbury, c’était chez lui, elle devait se douter qu’il viendrait la chercher ici. Sa mère se trouvait à Canterbury, l’appart où il avait grandi, son lycée, ses potes, la plupart des gens qu’il connaissait aussi. Alors oui, s’il y avait un lieu où Cheyenne se rendrait, c’était bien Canterbury. Il espérait aussi qu’Iris ait eu cette idée, mais elle était à Londres et Cheyenne avait vu assez de films de zombies pour savoir que les endroits les plus dangereux en cas de zombification du monde, c’était les grosses villes. Il y avait trop d’humains… Donc trop de morts-vivants en devenir. Il aimait vraiment Iris mais n’avait pas envie d’espérer. Quand bien même elle était en vie, quelles étaient les chances pour qu’ils se retrouvent hein ? Il ne voulait pas penser à tout ça. Sa mère avait plus de chances d’être en vie si l’on se fiait à sa théorie. Peut-être que certains de ses potes étaient vivants aussi. Il se souvenait que la boutique où bossait Ezekiel ne se trouvait pas loin de l’endroit où il était d’ailleurs. Autant aller y jeter un coup d’œil. Il ne perdait bien à aller voir de toute façon. Il avait beau être relou à jouer les moralisateurs au sujet de sa sexualité, Cheyenne lui souhaite d’être en vie.

Arrivé à l’endroit voulu, il observa les environs. Pas de zombie. Au moins c’était rassurant. Enfin au pire, il avait sa machette dans la main, prêt à couper des têtes en deux. La porte principale de la boutique était fermée. Il se colla donc à la vitrine pour observer à l’intérieur, ça lui donnait un angle de vision pas optimal mais au moins, il n’y avait pas de mort-vivant dans ladite boutique. Il vérifia à nouveau autour de lui, histoire d’être sûr qu’il n’y est vraiment rien. Il toqua à la porte. « Eh ! Ezekiel ? T’es vivant où t’es mort ? Un gaaa pour oui, deux gaaaa pour non. » Il attendit un peu. Pas de réponse. Dommage, ça aurait été marrant. Cheyenne recula un peu pour voir une vu d’ensemble. Ah, les escaliers de secours. Peut-être qu’il pourrait accéder à l’appart de l’autre comme ça. Il monta et oh, une fenêtre ouverte. Bon ben autant y aller. Pourvu qu’il ne tombe pas dans un nid à zombies. Une fois à l’intérieur, il sera sa machette dans sa main. Les lieux avaient l’air habités encore. « Ezekiel, espèce de … fleuriste. Si t’es là répond. J’ai une machette en main donc déconne pas. » Bon repassera sur les insultes, il n’était pas hyper inspiré là. En même temps, il avait un peu peur que son pote soit mort… Il était relou, mais c’était son pote quand même. Bon disons qu’ils n’avaient pas les mêmes idées en ce qui concernait le sexe, c’était un sujet grave mais pas au point de vouloir la mort de quelqu’un. Pour le reste, ils ne s’entendaient pas trop mal. Et puis, le fait qu’il soit en couple devait faire plaisir à l’autre. Non ?

CODES BY MAY ET AVATARS BY BLONDIE & BLITZ

_________________

#jem'ennuiedansmavie :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t323-cheyenne-makes-my
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 28/04/2017
» messages : 145
» points : 22
» avatar : Grant Gustin
» crédits : Tag
» multicomptes : Black Syphilis / Psycho Emi

MessageSujet: Re: don't dead, open inside? [Ezekiel & Cheyenne]   Mar 23 Mai - 19:12


DON'T DEAD, OPEN INSIDE ?
Cheche le turbulent & Eze l'étonné



Cela faisait déjà plus de six mois que nos parents avaient quitté l'Angleterre, et je n'arrivais pas à savoir si je préférais les savoir loin, en Italie, peut-être à l'abri, même si je n'avais plus de nouvelles d'eux, ou si j'aurais préféré qu'ils soient là, ici avec nous, supportant les zombies, la faim et les hommes aux mauvaises intentions avec Nathaniel et moi. Je savais au fond de moi que cela aurait été bien plus dur pour nous de survivre s'ils avaient été là - il aurait fallu rationner plus, ils auraient voulu rejoindre un groupe pour être plus à l'abri, ils n'auraient pas hésité à mettre leurs propres vies en danger pour nous - mais égoïstement, le soir quand j'allais me coucher dans mon appartement vide et si silencieux, je rêvais qu'ils étaient là avec nous, qu'ils étaient couchés dans leur chambre, dans l'appartement en dessous du mien, et que le lendemain matin ils seraient là à la boutique, le sourire aux lèvres, quand je descendrais. C'était un rêve qui me poussait à croire en l'avenir : je ne voulais pas mourir sans avoir su ce qu'était devenu mes parents, sans avoir de leurs nouvelles. Et puis il y avait bien d'autres personnes pour lesquelles je m'inquiétais, mes rares amis, ainsi que des connaissances de mon enfance et du coin. Je connaissais quand même pas mal de gens à Canterbury, des jeunes de mon âge ou presque pour la plupart. Je m'entendais plus ou moins bien avec chacun d'entre eux, disons qu'il y a toujours des hauts et des bas dans chaque relation, qu'elles soient amicales ou non. Par exemple, prenez Cheyenne, l'un de mes amis d'enfance. Il était plus jeune que moi, d'un an et quelques mois, et nous nous étions toujours adorés que nous étions petits. Lorsque nous avions grandi nous nous étions un peu éloignés l'un de l'autre, dans le sens où nous avions fait différentes études, nos caractères s'étaient révélés un peu plus divergents que prévus, mais pourtant, nous étions restés amis, nous étions toujours proches malgré tout. On s'était pris la tête un certain nombre de fois, surtout à propos du fait que je désapprouvais son comportement volage et son comportement libéré. Parce que oui, pour moi il fallait attendre la bonne personne, le bon moment ... Et que pour Cheyenne, disons que tout ce blabla, c'était valable pour les contes de fées et encore. C'était en pensant à lui que j'avais descendu les escaliers avant d'entendre toquer à la porte. Quelqu'un toquait ? On pouvait donc déjà éliminer les zombies de la liste, ils toquaient pas, ils défonçaient. Surtout que la personne semblait connaitre mon nom et sa voix me disait quelque chose ... Je n'avais pas osé répondre malgré la petite blague que mon interlocuteur avait fait et lorsque je l'entendis s'éloigner, je me détendis un peu. Je remontais dans ma chambre, espérant pouvoir voir depuis l'une de mes fenêtres la personne en question en train de partir, mais je ne m'attendais surtout pas à entendre quelqu'un pénétrer chez moi au même moment, par les escaliers de secours. Et merde ... Je choppais l'un des katanas de mon père qui trainait dans le couloir et le prenait en tremblant, avant d'entrer dans la pièce en levant l'arme, sans avoir véritablement l'intention de l'utiliser. Et je la baissais aussitôt en voyant qui venait de pénétrer chez moi.

" Gaaa à toi Cheyenne ...  Bon sang, range ce grand couteau, tu vas te couper quelque chose et j'ai pas assez de bandages pour soigner une perte de bras moi, déclarais-je mi-taquin, mi-moralisateur. "

Je déposais mon katana inutile contre le mur avant de m'approcher un peu de lui et de le serrer de façon un peu maladroite dans mes bras. J'étais content de le revoir, plus que je ne lui dirais jamais.

" Ca va, tu es entier toi, tu n'as rien ? Et comment ... Qu'est-ce que tu fais là ? T'es tout seul ? Tu sais où sont les autres ? Et Iris ? le bombardais-je donc de questions, curieux de savoir tout ce qu'il avait traversé, et inquiet pour lui. "

EXORDIUM.





_________________

You made me a Believer,
You break me down, you build me up,
Believer,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t633-ezekiel-ezio-mass
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 30/10/2016
» messages : 899
» points : 2250
» avatar : vini uehara
» crédits : l.mactans, tumblr
» multicomptes : layne le mignon & ian le déconnecté

» appartenance : Whitstable castle
MessageSujet: Re: don't dead, open inside? [Ezekiel & Cheyenne]   Mar 30 Mai - 19:37



don't dead, open inside?

Ezekiel & Cheyenne
Grand couteau ? C’était une machette. Il fut cependant ravi de voir Ezekiel vivant, cent pourcent vivant et pas en mode vivant mais mort. Il était son ami malgré leurs différences de point de vue. Après tout, s’il ne fallait être ami qu’avec des gens qui pensaient de la même façon que soi, on s’ennuierait. Il haussa un sourcil en voyant l’autre avec un katana. Il se prenait pour un personnage de jeu vidéo ou de manga ? D’ailleurs, ça lui manquait tout ça : les jeux vidéo, regarder des animes, lire des BD et des mangas, mais ce n’était plus la priorité de nos jours. Au moins, il était devenu un personnage de The Walking dead… même si à choisir, il aurait préféré tomber sur une série ou une BD moins chaotique… genre Gossip Girl ou One tree hill. « Tu cherches à compenser quelque chose avec une longue lame ? » Demanda-t-il taquin alors qu’il avait rangé sa machette à sa ceinture. Si Ezekiel vivait là, c’était donc safe… à moins que celui-ci ne soit maso. Il serra l’autre contre lui et écouta toutes ses questions. Il avait l’intention de respirer ou bien ? Il réfléchit donc aux questions que le fleuriste venait de lui poser.

« Je suis entier, j’ai rien. Je cherche ma mère donc je me suis dit que je pouvais aussi venir voir si t'étais en vie. Je suis tout seul mais je crèche dans un camp avec des gens. Je sais pas où sont les autres… » Il marqua enfin une pause à sa liste de réponse. Reprenant un peu plus sinistre. « Iris… je crois qu’elle était à Londres quand c’est parti en couille… je pense pas… » Il préféra ne pas finir sa phrase. Il ne voulait pas qu’elle soit morte, mais il devait se faire une raison, la blonde avait peu de chances de s’en sortir, Londres devaient être une véritable fourmilière à zombie. Il secoua la tête. « J’ai répondu à toutes tes questions ? » Dit-il en rigolant pour chasser le fantôme d’Iris qui était revenu le hanter et le déprimer. « Et toi ? Comment ça se passer depuis le début ? Tu t’en sors ? » Demanda-t-il en observant les lieux. Ça n’avait pas l’air d’être trop chaotique mais il préférait demander. Il ne fallait pas qu’Ez reste là tout seul. Il devait venir avec lui à Whitstable… enfin, Cheyenne ne lui imposerait pas ça, mais il préférait le savoir en sécurité

CODES BY MAY ET AVATARS BY BLONDIE & BLITZ

_________________

#jem'ennuiedansmavie :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t323-cheyenne-makes-my
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 28/04/2017
» messages : 145
» points : 22
» avatar : Grant Gustin
» crédits : Tag
» multicomptes : Black Syphilis / Psycho Emi

MessageSujet: Re: don't dead, open inside? [Ezekiel & Cheyenne]   Jeu 3 Aoû - 0:39


DON'T DEAD, OPEN INSIDE ?
Cheche le turbulent & Eze l'étonné


Ah, Cheyenne, bien trop têtu pour mourir mais il n'en avait pas perdu son sens de l'humour ! J'étais content de le voir ce sale gamin, ça voulait dire que rien n'était perdu. Après tout, si un gars d'une maladresse inconvenante et n'ayant aucunes compétences réelles comme moi et qu'un jeune comme mon ami d'enfance avec ses mauvaises habitudes de fourrer son nez partout où on ne l'attendait pas, si nous deux, deux cassos sans aucuns pouvoirs ou talents particuliers avaient pu survivre, alors le monde n'était pas perdu. Ou alors si ... S'il restait plus que des gens comme nous, alors en fait ouais, le monde allait sombrer et d'une façon horriblement tragique. On se serait cru dans un mauvais comics, où une bande d'ados et de jeunes adultes tentaient de survivre dans un monde à la World War Z ou à la The Walking Dead. Entre Cheyenne avec son grand couteau et moi avec mon katana jamais utilisé, les zombies allaient éclater de rire en nous voyant arriver. Et voilà il commençait direct avec ses blagues vaseuses. La moitié du temps quand elles me concernaient j'étais totalement incapable d'y répondre et je les ignorais ou je répondais à côté. Mais à force de fréquenter mon frère tous les jours depuis quelques mois, j'avais commencé à développer une sorte de parade et j'apprenais à répliquer.

" Et toi avec ton gros couteau, ça serait pas de la compensation à 300% ça aussi, demandais-je en jugeant la lame qui pendouillait à sa ceinture. Je suis content de voir en vie ... Et sans doigts manquants à cause d'un mauvais maniement de lame ! "

Et bien et bien, quelle histoire ! Bon, ça me rassurait qu'il traîne pas tout seul dans les rues, qu'il ait un campement, un endroit où être tranquille le soir, où il pouvait respire. Peut-être qu'ensembles nous pourrions avoir des nouvelles de d'autres de nos amis, peut-être qu'il pourrait nous aider, mon frère et moi, à survivre mieux que nous le faisions dernièrement ? Ah bon sang, j'étais content de le voir, c'était providentiel qu'il ait décidé de passer maintenant. Mais je voyais bien qu'il était triste en parlant d'Iris, et je le fus aussi : je l'avais toujours apprécié, c'était une personne géniale et Cheyenne avait de la chance de l'avoir dans sa vie. Je ris un petit peu en comprenant que je l'avais bombardé de questions sans prévenir mais qu'il avait eu la gentillesse d'y répondre.

" Désolé, je me suis laissé emporter, comme d'hab... Ca me rassure que tu sois pas tout seul quand même. Et t'inquiète pas pour les autres et Iris : si nous on a réussi à s'en sortir, alors ils ont pu faire que mieux que nous, plaisantais-je en lui tapotant l'épaule. Moi ... Ca va. Grâce à Nath' surtout. Sans lui, je pense que je me serais déjà fait bouffé en allant me balader à l'extérieur. Il me reproche toujours de pas vouloir tuer les zombies mais j'peux pas moi ... Je les vois toujours comme des humains, chouinais-je un peu, en me grattouillant la joue. On commence à être un peu à court de bouffe, mais on s'en sort, comme on peut. T'aurais pas des tuyaux à me filer d'ailleurs, le taquinais-je gentiment. Parce que me faudra bien quelque chose à donner à Nath pour me faire pardonner d'avoir laissé rentrer quelqu'un sans le prévenir, si tu veux pas qu'il te morde. "

Ouais, ça serait du Nathaniel tout craché ça. Et ça ferait pas forcément du mal à Cheyenne de se faire mordre par mon frère, ça lui ferait les pieds. Et qui sait, il se transformerait peut-être en ours-garou ?

EXORDIUM.




_________________

You made me a Believer,
You break me down, you build me up,
Believer,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t633-ezekiel-ezio-mass
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 30/10/2016
» messages : 899
» points : 2250
» avatar : vini uehara
» crédits : l.mactans, tumblr
» multicomptes : layne le mignon & ian le déconnecté

» appartenance : Whitstable castle
MessageSujet: Re: don't dead, open inside? [Ezekiel & Cheyenne]   Lun 14 Aoû - 17:34



don't dead, open inside?

Ezekiel & Cheyenne
« Tu sais que dire 300% diminue l’impact de ce que tu veux dire ? Parce que si on part sur ça, 300% c’est rien du tout. » Dit-l simplement en haussant les épaules, un brin provocateur tout de même. Cheyenne trouvait que dire 100% avait plus d’effet que de rajouter des pourcentages au-dessus, après ça devenait une enchère aux zéros. Qu’est-ce que 300% par rapport à 3000% ? Il montra aussi ses mains pour confirmer qu’il avait encore tous ses doigts. Il s’en sortait plutôt bien en effet. Mais il était loin d’être un pro de la survie. Déjà parce qu’il n’était pas sans scrupules, ensuite parce qu’il fallait bien avouer qu’il se ferait tuer facilement par un humain mal intentionné et encore plus facilement par un mutant mal intentionné. Il n’avait pas peur de salir pour tuer du zombie et c’était pour ça qu’il était encore en vie. Il avait lu et regardé the walking dead, vu les films de Romero, vu et lu zombieland, jouait à Resident Evil ou Dead Rising, donc difficile d’être aussi débile que les personnages de films/série qui donnaient l’impression de n’avoir jamais entendu parler des zombies. Ça faisait partie de la culture populaire, ce n’était plus un savoir réservé aux fans de SF. Ceci dit, il pariait qu’au début il y avait des gens qui avaient pris ça pour une zombie walk ou pire, qui avaient essayé de raisonner les rôdeurs.

Ezekiel voulait être optimiste et c’était bien, Cheyenne essayait de l’être aussi. Mais Londres putain. Ce serait comme Atlanta dans TWD… un nid à zombies. C’était dans les grandes villes qu’il restait le plus de ressources… et en même temps, c’était aussi là que la concentration de morts-vivants était la plus importante. C’était donc risqué comme pari. « Tu ne tues pas de zombies ? Ah ouais… t’es encore plus dans la merde que moi. » Lança-t-il en réaction aux paroles de l’autre, à la fois choqué et inquiet. Ils n’étaient plus humains, c’était un fait. « Ben je fais partie d’un groupe qui a assez à manger, vous pouvez nous rejoindre. Sinon, j’imagine que le centre-ville est le moins pillé vu que c’est là qu’on trouve le plus de zombies… mais c’est risqué. » Il se gratta le coin du sourcil. C’était un peu une évidence, mais Ezekiel n’avait pas l’air très débrouillard en ce qui concernait la survie. « Tu sais, tu peux te dire que c’est de la légitime défense si tu les vois encore comme des humains… mais ils ne le sont plus… Tu as été mordu au fait ? T’as un pouvoir ? » C’était une question vitale. Surtout pour quelqu’un comme Cheyenne qui n’avait pas été mordu.

CODES BY MAY ET AVATARS BY BLONDIE & BLITZ

_________________

#jem'ennuiedansmavie :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t323-cheyenne-makes-my
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 28/04/2017
» messages : 145
» points : 22
» avatar : Grant Gustin
» crédits : Tag
» multicomptes : Black Syphilis / Psycho Emi

MessageSujet: Re: don't dead, open inside? [Ezekiel & Cheyenne]   Mer 30 Aoû - 3:07


DON'T DEAD, OPEN INSIDE ?
Cheche le turbulent & Eze l'étonné


Ah, c'était bien Cheyenne ça, me casser une vanne si difficilement trouver, une vanne presque salace sur laquelle j'avais osé rebondir. Bon sang, ça, ça m'avait pas manqué. M'enfin, à bien y réfléchir, je préférais quand même Chey et sa manière de faire plutôt que le regard qui tue que mon frère n'aurait pas hésité à me jeter après une blague pareille. Parfois, il n'avait aucun sens de l'humour ... Tiens, il devrait passer un peu de temps avec Cheyenne, ça pourrait le détendre un peu ça ! Ou alors je retrouverais un ou deux cadavres le lendemain ... Tout dépend de qui aurait tiré en premier : Cheyenne parce que mon frère lui grognait après ou Nath parce que mon ami lui cassait les pieds ? Messieurs dames, prenez vos paris ! Ca, ça nous changerait à tous les idées, un bon petit match comme ça, un bon vieux 1V1, mais version vie réelle. Mais plutôt que de suggérer à mon camarade d'aller passer un moment désagréable avec mon frangin, je me contentais de faire claquer ma langue contre mon palais, comme pour exprimer mon désaccord avec sa façon de me renvoyer dans les cordes. Décidément, il avait l'art et la manière de me faire réagir.

C'était marrant par contre comme tout le monde avait l'air extrêmement surpris à chaque fois que j'annonçais que je ne tuais pas les zombies. Ben quoi ? J'avais une tête de délinquant qui tue des gens moi ? Non parce que pour moi, les zombies en étaient toujours, des gens. Bon, des gens ayant très faim de d'autres gens, mais des gens quand même. Triste vie qu'était la leur.

" Hé, je suis pas dans la merde, je suis juste disons ... Disons que j'aime vivre dangereusement, répliquais-je en haussant les épaules après une courte réflexion. Si t'étais un zombie et que tu me croisais dans la rue, tu préférerais que je te laisse en vie plutôt que je t'explose le peu de cervelle qui te reste, pas vrai ? "

Après tout, qu'est-ce qui nous disait que les zombies n'avaient plus de consciences ? Si ça se trouve, le véritable individu à qui appartenait le corps en décomposition était toujours là quelque part, prisonnier de son propre corps, obligé de laisser un monstre affamé de chair fraîche le contrôler.

" Le centre-ville ... Okay, noté ! Quand à ta proposition ... J'aurais bien dit oui sans hésiter, mais avec Nath ... Disons que ça risque d'être une autre histoire ... Depuis son accident il est pas vraiment d'humeur sociable disons et ça va pas en s'arrangeant. Alors s'il doit être dans un groupe d'inconnus ou presque 24h/24h ... Je suis pas sûr qu'il en ait la force, pas s'en finir par faire un massacre, déclarais-je en grimaçant à cette idée. Et je vais pas le laisser tout seul ici, hors de question. "

Mon frère avait beau être un ours en puissance, c'était et cela resterait mon grand frère quoi qu'il arrive, et nous veillions l'un sur l'autre depuis le début du problème zombie, nous n'allions pas arrêter de faire ça en cours de chemin.

" Légitime défense, légitime défense ... Mouais, si tu veux, marmonnais-je, pas véritablement convaincu, avant de ricaner doucement en entendant sa question. Moi, mordu ? Alors que Nath ne me laisse pas approcher un zombie à plus de 5 mètres ? Ça répond à ta question ? Même si je le voulais, il ne me laisserait pas aller en voir un, même si je devais tester des trucs sur un zombie. Donc non, même si ça serait cool d'avoir un pouvoir, j'ai pas été mordu. Je me préfère quand même en vie et humain plutôt que zombifié pour avoir voulu savoir si je pouvais cracher du feu par le nez tiens, dans le genre pouvoir à la con, plaisantais-je ensuite. Et toi alors ? T'es encore toi à 100 % ? Ou t'as développé un pouvoir à la X-Men ? Genre ... La capacité à faire encore plus de mauvaises blagues qu'avant ? "

EXORDIUM.




_________________

You made me a Believer,
You break me down, you build me up,
Believer,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t633-ezekiel-ezio-mass
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 30/10/2016
» messages : 899
» points : 2250
» avatar : vini uehara
» crédits : l.mactans, tumblr
» multicomptes : layne le mignon & ian le déconnecté

» appartenance : Whitstable castle
MessageSujet: Re: don't dead, open inside? [Ezekiel & Cheyenne]   Sam 23 Sep - 15:08



don't dead, open inside?

Ezekiel & Cheyenne
Cheyenne haussa un sourcil à la remarque d’Ezekiel. « Si j’étais un zombie j’aurais pas de préférences et mes préférences actuelles me disent que si je devenais un zombie, je préférais qu’on me tue avant que je tue quelqu’un. » Il haussa les épaules, c’était simple de son point de vue. Il n’avait pas envie de devenir un monstre sans conscience qui avait uniquement pour but de manger des humains. Il n’avait pas pitié pour les rôdeurs mais plus pour les gens qu’ils avaient été avant… et pour les vivants. Pour ces deux raisons, c’était mieux de les achever. Pour qu’ils ne blessent personne d’autre, pour qu’ils trouvent enfin le repos… ça sonnait assez croyant, yurk, sa famille était catholique, il détestait la religion à cause d’eux. Le brun hocha la tête au sujet du frère d’Ezekiel. Il pouvait comprendre… s’il avait un frère ou si sa mère était à ses côtés, il ne la laisserait pas tomber. Mais bon, il était fils unique et sa mère, il était justement en train de la chercher. Sans grand résultat pour le moment. Elle lui manquait tellement… et tout ce qu’il pouvait faire malheureusement, c’était espérer tomber sur elle… pas très glorieux comme plan d’attaque.

Quoi qu’il en soit, il apprit donc que le brun n’était pas un mutant. Bon, ben comme ça, ils étaient dans le même bateau. Le métis aurait adoré avoir un pouvoir. Mais c’était un pari risqué : une chance sur deux d’avoir un pouvoir, une chance sur deux de devenir un bouffeur d’humain sans conscience. Même la roulette russe ça semblait moins flippante comme pari. « Je suis encore totalement humain. Mais j’ai pas perdu mon super sens de l’humour dans l’apocalypse, rassures-toi. » Lança-t-il faussement fièrement, sur un ton un peu amusé. Il lui restait son humour de merde et son optimiste, parfait pour le rôle du comic relief du film de zombies. « C’est dangereux de rester en ville… Même si ton frère veut pas aller avec des gens, vous devriez peut-être vous trouver un coin qui attire moins les vivants et les morts. » Dit-il pensif, un peu inquiet pour son ami. Même s’ils avaient des caractères différents et des points de vue divergeant sur bien des questions, Cheyenne ne souhaitait pas qu’il arrive quelque chose à Ezekiel. Il ne le souhaitait à personne d’ailleurs. Il était trop humain pour souhaiter ce genre de choses…

CODES BY MAY ET AVATARS BY BLONDIE & BLITZ

_________________

#jem'ennuiedansmavie :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t323-cheyenne-makes-my
 
don't dead, open inside? [Ezekiel & Cheyenne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ❧ Don't Open, Dead Inside...
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Mek' pour l'open de peinture GW
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Narry Potter [Spoiler Inside]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Memories & Other Spaces :: Memories-
Sauter vers: