AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'm a hopeless romantic with a dirty mind [Galileo & Cheyenne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 30/10/2016

» messages : 817

» points : 2333

» avatar : vini uehara

» crédits : l.mactans, tumblr

» multicomptes : layne le mignon, ian le déconnecté, allan la brute, Ox le sale gosse



» appartenance : Whitstable castle


Who I Am
» état de santé : moralement pas top
» inventaire : une écharpe serpentard, un collier reliques de la mort, à la recherche d'une nouvelle arme depuis qu'il a perdu la sienne
» compagnons de route : personne et tout le monde
MessageSujet: i'm a hopeless romantic with a dirty mind [Galileo & Cheyenne]   Mar 11 Avr - 16:10



i'm a hopeless romantic with a dirty mind

Galileo & Cheyenne
Parfois, Cheyenne avait l’impression de passer plus de temps à errer que posé au camp. Mais en même temps, il n’avait jamais été du genre à rester cloîtré dans un coin, il préférait sortir, se dégourdir les jambes et trainer, déjà avant l’apocalypse. À ce niveau-là, il était plutôt resté fidèle à lui-même. Il trainait donc à Canterbury, faisant attention à la présence des militaires et des zombies… Enfin, il préférait encore être face à plusieurs zombies qu’à un seul militaire. Ces types-là avaient l’air sacrément con. Heureusement, les civils de leur camp avaient trouvé refuge au château. Là au moins, l’ambiance était beaucoup plus sympa. Cheyenne se promenait à la recherche de trucs potentiellement utiles. Comme souvent en fait. Il passait son temps à essayer de trouver des trucs qui pouvaient servir au camp ou lui servir à lui. Mais la seconde option n’était pas non plus sa priorité. Il faisait passer les autres avant. Après tout, le groupe primait sur l’individu. C’était comme ça que le métis voyait les choses. Il avait ramassé de la bouffe trouvée dans un vieux distributeur, ce n’était pas grand-chose, mais même le peu était bienvenu. Comment allait-on faire lorsque toutes les ressources restantes seraient épuisées … Bon, ce n’était pas la peine de penser de façon aussi négative. Il préférait voir les choses sous un bon angle, c’était le meilleur moyen de ne pas déprimer en ces temps obscurs. Il pouffa de rire tout seul d’ailleurs. La raison : il se trouvait devant le sex-shop de Canterbury.

Évidemment qu’il entra. Hum, les lieux avaient déjà été visité… mais… oh ! Il restait des sucettes pénis. Le brun en attrapa une qu’il décapota avant de la prendre en bouche. C’était pas hyper bon. Juste du sucre au goût de cerise. Mais bon, les sucreries et les pénis lui manquaient tellement qu’il ne faisait pas le difficile. Il se baladait donc dans les quelques rayonnages de la boutique, curieux. Il attrapa un objet de la taille de son avant-bras… Bah putain, il n’avait plus assez d’entrainement pour envisager ce genre de chose. Ça risquait de faire mal. Il avait eu quelques amants humains depuis le début de l’apocalypse, mais le sexe était loin d’être une priorité… Dommage, c’était un excellent moyen de se changer les idées et d’être de bonne humeur. Il se planqua derrière un rayon en entendant quelqu’un entré. Il observa le nouvel arrivant en se penchant. Hey, il l’avait déjà vu lui. C’était un type qu’il avait aidé et qui avait disparu du jour au lendemain alors qu’ils traînaient ensemble. Galileo. Cheyenne sorti de sa cachette. « Ça alors, regardez qui voilà ! Dis donc, t’es en manque ? » Qu’il lança un peu provocateur avant d’attraper le fameux jouet qui faisait la taille de son avant-bras. « Je te conseille ça. » Termina-t-il amusé avant de remettre sa sucette pénis dans sa bouche… bah ouais, il ne parlait pas la bouche pleine. Il voulait bien des explications la part du roux, mais pour le moment, il était plutôt content de voir que celui-ci était en vie.

CODES BY MAY ET AVATARS BY ?? & BLITZ

_________________

#jem'ennuiedansmavie :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t323-cheyenne-makes-my
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 30/09/2016

» messages : 749

» points : 824

» avatar : Jake Hold

» crédits : signature : Macfly

» multicomptes : Ulysse, Oscar et Jesus

MessageSujet: Re: i'm a hopeless romantic with a dirty mind [Galileo & Cheyenne]   Mer 19 Avr - 19:05

Rares étaient les jours où Galileo ne se disait pas que l'apocalypse, c'était bien de la merde. Aujourd'hui ne faisait pas exception. Il venait de fuir comme une putain de fillette alors qu'il était sur le point de réussir à choper le dernier mars d'un distributeur de barres chocolatées, le bras enfoncé jusqu'à l'épaule à travers le trou dans la vitre. Et tout ça ? A cause d'un putain de bruit de merde de zombie. Il aurait sans doute eu le temps de la choper. Mais.. il avait flippé. Comme à chaque fois. Depuis quand était-il devenu une fiotte à ce point ? Ca faisait vraiment chier, merde. Il savait les buter pourtant. Il saurait même buter des mecs vivants. Il en avait collé un sacré paquet au tapis, fut un temps. Pas butés hein, quand même, il était civilisé. Et maintenant ? Il se chiait presque dessus au moindre pet de vent. Si le monde ressemblait encore à quelque chose, il aurait pu voir un psy. Ca l'avait aidé, quand il était gamin. Et même si ça le ferait chier de devoir en passer par là... peut-être que ça aurait pu aider. Mais évidemment, y'avait plus de psys dans ce putain d'enfer. Ils étaient tous crevés depuis longtemps. Un psy, ça savait pas plus se défendre que lui. Même s'il en avait croisé une fois, en salle de sport.

Evidemment, il aurait pu se planquer derrière un groupe. La vie devait être un peu plus paisible, derrière des barricades. De quoi reprendre confiance peut-être et regagner un peu de niaque. Mais pour ça, il aurait fallu faire confiance aux humains. Or ils lui faisaient presque plus peur que les zombies. Et ce depuis un moment. C'était sans doute ça qui rendait l'apocalypse aussi pourrie. Rares étaient les mecs qu'il avait croisés et qui lui avaient inspiré confiance. Encore plus rares étaient ceux qui ne l'avaient pas semé comme une mouche un peu trop collante. Fallait-il encore des raisons pour trouver que cette apocalypse, c'était vraiment de la merde en barre ? Peut-être qu'il fallait y rajouter sa libido au niveau profondeurs-de-la-terre. Encore que non. Ca aurait été trop simple. C'était pas sa libido le problème, au contraire. Il avait des putain d'envies de cul mais non, ça bloquait toujours, les rares fois où il trouvait un mec abordable. Franchement, c'était chiant. Même plus moyen de baiser pour oublier.

Il en était à ruminer ça quand il passa devant un sex-shop. Ce n'était pas la première fois qu'il passait devant mais.. jamais l'idée d'y entrer ne lui avait encore traversé l'esprit. Mais là, alors qu'il rageait parce qu'il était en putain de manque ... il n'hésita pas vraiment. Sans trop savoir ce qu'il pouvait y chercher ou y trouver. Peut-être un magasine de cul. Si on y trouvait ces choses là. Il n'en avait jamais trop cherché. A l'époque, y'avait le saint-graal internet. Et les sites de rencontre de cul aussi.

Alors il passa le pas de la porte, sans trop se méfier de quoi que ça soit. L'endroit avait déjà dû être pillé vu la porte d'entrée défoncée, peu de chances dont de tomber sur un zombie. Mais les mecs n'avaient peut-être pas embarqué toutes les revues gay. Le rouquin s'avança un peu et fit un énorme sursaut.. ou carrément un bond en entendant une voix. Son coeur manqua quelques battements et sa voix resta étouffée dans sa gorge. Putain la frayeur. Il ne mit pas plus d'une demi-seconde à reconnaître la silhouette mais... ce fut la demi-seconde la plus longue depuis longtemps ! Merde ! Il pensait ne jamais le revoir ce gamin ! Et c'était en même temps un tel soulagement et en même temps...

"T'as pas idée !"


Balança-t-il lorsqu'il reprit enfin un peu ses esprits. Et c'était on ne peut plus vrai, ça.

"Putain tu m'as fait tellement peur... ça se fait pas de se planquer ici !"

Lâcha-t-il. Il avait retrouvé le sourire d'un coup. Ca faisait plaisir de revoir Chey. Même s'il ne se souvenait plus bien pourquoi leurs chemins s'étaient séparés. Ou il ne voulait pas s'en souvenir. Putain.. il était content de le revoir.. Et éclata de rire en voyant le monstre que le brun lui montrait.

"Tu veux qu'on le teste ensemble ?"


Demanda-t-il en chopant l'objet. Pas étonnant que ça n'ait pas encore été volé ce machin. Ca devait pas avoir beaucoup d'autres utilités que celle préconisée et .. bon... fallait vouloir.

"Qu'est-ce qui t'amène là ? T'es en manque toi aussi ? Tu fais quoi dans le coin ?"

Il ne s'avança pas trop vers le plus jeune, continuant de scruter la boutique. Il allait peut-être falloir qu'il assume ce qu'il venait chercher, maintenant qu'il y était.. avec la peur qu'il venait d'avoir, il ne reviendrait de toute façon pas par ici.

"Y'a pas des putain de revues de cul ici ? C'est bon ce truc-là ?"

Il pointa du doigt la sucette. Essayant d'ignorer qu'il en venait à trouver ça excitant, de voir Chey la porter à sa bouche. Putain, l'abstention ça faisait vraiment des ravages. Scrutant un peu les rayons, il en repéra d'autres et en attrapa une. Faute de mars hein, ça serait un autre type de friandise..

_________________
These people are Freaking me out. I'm paranoid of all the people I meet. Why are they talking to me? And why can’t anyone see...


I just wanna live

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 30/10/2016

» messages : 817

» points : 2333

» avatar : vini uehara

» crédits : l.mactans, tumblr

» multicomptes : layne le mignon, ian le déconnecté, allan la brute, Ox le sale gosse



» appartenance : Whitstable castle


Who I Am
» état de santé : moralement pas top
» inventaire : une écharpe serpentard, un collier reliques de la mort, à la recherche d'une nouvelle arme depuis qu'il a perdu la sienne
» compagnons de route : personne et tout le monde
MessageSujet: Re: i'm a hopeless romantic with a dirty mind [Galileo & Cheyenne]   Ven 21 Avr - 21:47



i'm a hopeless romantic with a dirty mind

Galileo & Cheyenne
Quel trouillard ce Galileo. Cheyenne avait fait un bout de chemin avec lui et visiblement, il n’avait pas changé. C’était vraiment à se demander comment il avait survécu jusqu’ici. Enfin, en bon fan de Doctor Who (en bon anglais quoi), il se souvenait de cette citation du onzième (ou douzième selon si on comptait le war docteur) qui disait que la peur était une bonne chose, qu’elle maintenait en vie. Ça semblait être plutôt vrai pour le roux. Il pouffa à l’invitation de l’autre pour essayer l’objet. Mouais bof, comme ça, sans façon. Il avait l’impression de redevenir puceau à être forcé aux vœux de chasteté. Et se faire fister, pour une première fois… ça ne donnait pas vraiment envie… Sauf peut-être pour les masochistes hardcores. Ce qu’il faisait là hein ? « J’étais curieux de voir ce qui restait… » Qu’il rétorqua en haussant les épaules. Il reprit sa fouille des lieux en écoutant la nouvelle question de Galileo… Des revues de cul ? Aucune idée. « je ne sais pas, je suis pas le proprio malheureusement. Et mouais, c’est pas dégueulasse… surement meilleur d’une vraie qui n’a pas été lavée depuis des semaines. » Il grimaça avant de rire un peu. Hélas, c’était du luxe l’hygiène par les temps qui couraient. Il remarqua que Gali avait trouvé les sucettes-pénis. « Je t’aurais proposé la mienne au pire. » Qu’il plaisanta faisant mine de lui tendre sa sucette. Tout double sens entre la sucrerie et une certaine partie de son anatomie était totalement autorisé. C’était même voulu.

Il alla au fond du magasin, là où il y avait le plus de chance de trouver des revues… mais au vingt-et-unième siècle, c’était loin d’être courant… On préférait Youporn pour se masturber. « Si tu veux y a des magazines « collector » des années quatre-vingt-dix… » Il était né en 1997 donc les playboys ne l’intéressaient pas à cette époque. Il feuilletait les pages. « Bah dis donc… les rares mecs qui portent des fringues feraient mieux de se foutre à poil. » Qu’il pouffa à cause des looks vestimentaires. Il reposa le magazine hétéro pour en prendre un gay. En soi, Cheyenne était pansexuel, il était attiré par tous les genres, la preuve avec son ancienne copine qui, bien qu’elle se considère comme une fille et qu’il la considère de la même façon, avait un corps d’homme. Mais dans le fond, il avait une légère préférence pour les hommes… Ça ne faisait pas de lui un gay… après tout, ce n’était parce qu’on préférait les légumes à la viande qu’on était obligatoirement vegan. « T’as besoin de ça pour fapfap ? » Demanda-t-il amusé. « Si tu t’étais pas enfui comme un voleur, t’aurais pas eu besoin de ça… » Qu’il termina sur le même ton amusé, mais un peu plus teinté de sous-entendu pervers… avant de remettre sa sucette dans sa bouche en fixant son ancien camarade de route. Cheyenne était loin d’être une vierge effarouchée. Au contraire même. Dans les conditions actuelles, il n’était vraiment pas difficile sexuellement parlant.

CODES BY MAY ET AVATARS BY ?? & BLITZ

_________________

#jem'ennuiedansmavie :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t323-cheyenne-makes-my
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 30/09/2016

» messages : 749

» points : 824

» avatar : Jake Hold

» crédits : signature : Macfly

» multicomptes : Ulysse, Oscar et Jesus

MessageSujet: Re: i'm a hopeless romantic with a dirty mind [Galileo & Cheyenne]   Sam 13 Mai - 23:20

Donc Cheyenne n'était pas le dernier à réagir au quart de tour. En même temps, l'endroit se prêtait bien aux sous-entendus les moins cachés du monde. Mais quand même, Galileo ne se souvenait pas de cette facette-là de son compagnon de route. Il avait peut-être perdu quelque chose en ne le provoquant pas plus tôt. Enfin peut-être aussi qu'il avait oublié ou qu'il n'en avait pas eu envie. Certains traumatismes étaient coriaces, à son grand regret.

"Je m'en serais voulu de prendre la tienne comme ça."

Répondit-il avec un petit sourire en coin, avant de choper une sucette. Le goût n'était pas fantastique. Et la sensation n'était clairement pas aussi intéressante qu'avec une vraie. Mais ça faisait du sucre, c'était toujours ça de pris quand on avait la dalle. Gustativement parlant. Pour un autre type de dalle, faudrait plus pour calmer des ardeurs. Gali suivit Chey au fond du magasin et attrapa des revues. Il laissa tomber celles que le brun lui montrait, les trucs collectors. Et feuilleta à son tour quelques revues pas vraiment à son goût. Le rouquin ne put s'empêcher de grimacer en voyant les corps de femmes mis à nu dans toutes les positions possibles. Ouais, le dégoût était encore bien présent. Il n'avait jamais été attiré par les femmes mais il était parvenu à les trouver intéressantes et acceptable, fut une époque. Mais c'était avant d'avoir à faire à sa femme zombifiée. Gali grimaça et un frisson le parcourut alors que la vision revenait le hanter. Il lâcha le magasine en râlant et s'avança un peu plus, fouillant dans les rayons. Il finit par trouver un coin avec quelques revues gays qu'il feuilleta rapidement avant de les glisser dans son sac. Bah. Ca ferait l'affaire hein. Pour ça comme pour le reste, on ne pouvait plus trop faire les difficiles... Mais il leva un sourcil en entendant Chey.

"Vraiment ? Tu m'avais pas dit ça..."


Répondit-il en se rapprochant un peu de lui, le sourire aux lèvres. Il fit exprès de passer sa langue sur la sucette de la manière la moins innocente du monde avant de faire un pas de plus.

"Ca change des bouquins de philo, pour s'endormir. Mais j'préférerais ne pas avoir besoin de ça, si tu vois ce que je veux dire."


Parce que ouais, de base, il n'avait jamais vu Chey sous cet angle-là, pour un tas de raisons dont il avait plus ou moins conscience. Mais fallait avoir de la merde dans les yeux pour ne pas le trouver attirant.

"Il n'est peut-être pas trop tard pour rattraper le temps perdu, qu'en dis-tu ?"

Chuchota-t-il enfin, arrivé à sa hauteur. Ce genre de chose, fallait pas lui dire trois fois hein. Surtout quand il était tellement en manque qu'il se retrouvait dans un putain de sex-shop.

_________________
These people are Freaking me out. I'm paranoid of all the people I meet. Why are they talking to me? And why can’t anyone see...


I just wanna live

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 30/10/2016

» messages : 817

» points : 2333

» avatar : vini uehara

» crédits : l.mactans, tumblr

» multicomptes : layne le mignon, ian le déconnecté, allan la brute, Ox le sale gosse



» appartenance : Whitstable castle


Who I Am
» état de santé : moralement pas top
» inventaire : une écharpe serpentard, un collier reliques de la mort, à la recherche d'une nouvelle arme depuis qu'il a perdu la sienne
» compagnons de route : personne et tout le monde
MessageSujet: Re: i'm a hopeless romantic with a dirty mind [Galileo & Cheyenne]   Dim 14 Mai - 11:42



i'm a hopeless romantic with a dirty mind

Galileo & Cheyenne
Il ne l’avait jamais dit parce que le contexte ne s’y prêtait pas spécialement. Là, c’était difficile de parler autre chose que de sexe. Ce genre d’endroit était un temple dédié au sexe. Dommage que ce ne soit pas un hôtel… ou un love hôtel. Ce serait un bon plan un love hôtel au-dessus d’un sex-shop. Enfin, malheureusement, c’était plus vraiment la peine de songer à se lancer dans les affaires et à choisir, le métis préférait faire carrière dans la musique que dans l’industrie du sexe. Au moins de part leur caractère exceptionnel, les parties de jambes en l’air étaient devenu une vraie récompense au fait d’être en vie. Concernant les bouquins de philo, il voulait bien croire que ce soit un bon moyen de s’endormir. Il haussa un sourcil lorsque Gali lui lança un « si tu vois ce que je veux dire ». Dans ce domaine-là, Cheyenne voyait toujours très bien. Généralement c’était lui qui posait ce genre de question donc il n’était pas mécontent que pour une fois, ce soit quelqu’un d’autre. Et Gali avait tout ce qu’il recherchait chez un homme : il était grand, beau, plus âgé que lui et il voulait deviner que son corps était agréable à regarder autant pour ses formes que pour ses tatouages. Il lui proposa donc de rattraper le temps perdu. Comme si Cheyenne avait refusé une telle opportunité. Il posa sa sucette sur la pile de magazines et récupéra celle de Gali pour en faire de même.

« Rassure-moi, t’as pas muté entre-temps ? » Demanda-t-il pour s’assurer qu’il pouvait aller plus loin. Il aurait été frustré que ce soit le cas. Mais heureusement, ils étaient tous les deux humains, il n’y avait donc aucun risque que Cheyenne se change en zombie à cause d’un plan cul. Il n’était pas en manque au point de prendre ce risque. Une fois les choses mises au clair, il s’empara des lèvres du roux, sans prendre le temps de le prévenir. Mais vu leur discussion et leur comportement, il n’y avait pas vraiment besoin d'une annonce. Si ? Selon Cheyenne c’était la suite logique des choses. Il attrapa le haut du pantalon de son ex-compagnon de route pour faire disparaître le peu de distances entre eux, bas-ventre contre bas-ventre. Pendant ce temps, il avait approfondi son baiser. Même s’il ne pensait pas forcément qu’à ça, le métis était en manque. Et puis, il n’y avait pas de zombie ici… les militaires devaient attirer les zombies dans leur coin avec le bordel que foutaient leurs armes à feu. Et c’était une autre explication, Cheyenne s’en foutait, il n’avait pas envie de réfléchir là. Il voulait juste profiter du moment présent, profiter du contact entre Gali et lui, de ce baiser au goût de sucette pénis hyper sucré. Peut-être qu’ils ne se reverraient plus après ça, peut-être que Gali allait encore disparaître… ce serait dommage mais Cheyenne ne s’en formaliserait pas.

CODES BY MAY ET AVATARS BY ?? & BLITZ

_________________

#jem'ennuiedansmavie :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t323-cheyenne-makes-my
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 30/09/2016

» messages : 749

» points : 824

» avatar : Jake Hold

» crédits : signature : Macfly

» multicomptes : Ulysse, Oscar et Jesus

MessageSujet: Re: i'm a hopeless romantic with a dirty mind [Galileo & Cheyenne]   Mar 16 Mai - 22:43

Son instinct -et le reste- avait beau être rouillé, il ne l'avait pas trompé. En même temps, la devinette n'était pas trop compliquée. Fallait vraiment être en manque... ou être poursuivi par des zombies pour finir dans un sex-shop par ces temps apocalyptiques. Et y'avait pas de zombies devant, là. Sinon il n'y serait pas rentré.. Donc la conclusion n'était pas trop difficile à avancer. C'était marrant, Galileo n'aurait même pas imaginé Cheyenne être gay. Fallait dire qu'il l'avait un peu bassiné avec sa copine alors...

M'enfin, là, il n'était pas question de sa copine et ça n'était pas plus mal. Galileo protesta pour la forme lorsque Cheyenne lui ôta la sucette de la bouche -c'est que le goût n'était pas si dégueu après tout, on s'y faisait- et sourit au brun.

"Toujours pas muté non, j'suis pas pressé de me faire bouffer par un zombie, tu sais.."


Et c'était rien de le dire. Vu comme il sursautait et prenait ses jambes à son cou au moindre grognement, il n'était pas près de muter. En même temps, s'il y avait bien un risque qu'il ne voulait pas prendre, c'était celui-là. Hors de question de finir comme l'un d'entre eux, mort à l'intérieur, en train de se décomposer de l'extérieur. Y'avait pas pire fin. Enfin si, peut-être se faire dévorer vivant par les zombies. Mais l'issue était... globalement la même. Alors ouais, il flippait peut-être pour un rien. Mais c'était pas négligeable quand même comme enjeu quoi..

"Toi non plus, j'en déduis ?"


Demanda-t-il avant que le brun ne s'approche pour venir s'emparer de ses lèvres. Galileo laissa échapper un petit grognement de surprise avant de partager l'instant avec lui. Il embrassait plutôt bien, le petit brun. Et pour ce qui était de ce jeu-là, Galileo n'était pas à la traîne. Il se rapprocha encore de Chey, le plaqua contre un étalage. Quelques boites contenant des trucs plus louches les uns que les autres tombèrent au sol. Mais qu'importe. Le rouquin fit glisser ses doigts sur le visage du brun avant de repartir prendre ses lèvres. Doucement, son bassin se mit à bouger contre celui de Chey. Les choses s'approfondirent petit à petit, jusqu'à ce que leurs deux corps se retrouvent l'un comme l'autre, presque nus. Et .. le presque... se matérialisa une fois encore comme la barrière infranchissable. Ses mains avaient glissé dans le dos du brun, jusqu'à se faufiler sous son boxer et c'est à ce moment-là que le dégoût revint. Brutalement, comme une claque dans la gueule. Un peu brusquement, il repoussa Chey et s'écarta de lui, une grimace déformant son visage. Le contact avec la chair nue.. il n'en fallait pas plus pour le révulser de la sorte. Il ravala sa salive, tentant de s'empêcher de gerber, même si l'envie était bien présente.

"Désolé... j'peux pas."


Finit-il par balancer comme justification. C'était sommaire mais... y'avait-il vraiment plus à dire ?

"C'est pas contre toi hein. Va pas t'imaginer des choses..."


Précisa-t-il tout de même. Si toutefois il fallait que ça soit précisé. Parce que son envie, Chey avait bien dû la sentir, jusqu'à présent. Dans tous les sens du terme. Et.. elle était toujours présente. Mais à cet instant, le dégoût la submergeait..

_________________
These people are Freaking me out. I'm paranoid of all the people I meet. Why are they talking to me? And why can’t anyone see...


I just wanna live

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 30/10/2016

» messages : 817

» points : 2333

» avatar : vini uehara

» crédits : l.mactans, tumblr

» multicomptes : layne le mignon, ian le déconnecté, allan la brute, Ox le sale gosse



» appartenance : Whitstable castle


Who I Am
» état de santé : moralement pas top
» inventaire : une écharpe serpentard, un collier reliques de la mort, à la recherche d'une nouvelle arme depuis qu'il a perdu la sienne
» compagnons de route : personne et tout le monde
MessageSujet: Re: i'm a hopeless romantic with a dirty mind [Galileo & Cheyenne]   Jeu 18 Mai - 17:26



i'm a hopeless romantic with a dirty mind

Galileo & Cheyenne
Les histoires de cul, ça manquait à Cheyenne. Depuis Iris, il avait eu quelques amants mais très peu. Si elle était encore en vie, il l’avait trompée. Mais en toute honnêteté, il n’arrivait même pas à culpabiliser. Dans ce monde, pouvoir se payer le luxe de tirer un coup n’était pas quelque chose qu’on pouvait refuser. C’était l’un des rares moyens d’échapper la fin du monde, de se sentir vivant et heureux, juste le temps de quelques minutes. Alors non, il n’avait pas envie d’être fidèle à quelqu’un qu’il ne reverrait jamais. Ce n’était pas pour autant qu’il n’était pas triste. Il avait aimé Iris, sincèrement, mais Cheyenne n’aimait pas les fantômes et ne s’accrochait pas au passé. Une fois de plus, il allait la tromper. Et encore, ce n’était que tromper si elle était vivante. Là, avec Gali, il oubliait la fin du monde, il oubliait qu’ils étaient dans un putain de sex-shop en partie ravagé. Il laissait le roux mener la danse, ça ne le gênait pas de suivre tout simplement. Ses mains dans la nuque de Gali, son bas-ventre s’éveillait contre celui de ce dernier… Ils étaient presque nus lorsque l’autre le repoussa d’un coup. Cheyenne l’observait complément hébété. Est-ce qu’il avait fait une connerie ? Wow, il le laissait comme ça, avec son érection et comme seule explication qu’il ne pouvait pas et que ce n’était pas contre lui. Le métis récupéra son souffle doucement et toujours un peu choqué. Bon, son envie allait passer mais ce n'était pas agréable d’être planté comme ça.

« C’est bien la première fois que je fais ce genre d’effet à un mec… moi qui me pensais assez excitant… vive le trauma. » Qu’il lâcha un peu ironiquement pour cacher l’amertume de la douche froide qu’il venait de prendre. Forcément, ça faisait mal à son égo, c’était humain et il s’en voulait presque qu’une si « petite choses » l’affecte. Il inspira pour se calmer intérieurement. « T’es hétéro ? Et si c’est pas le cas… hum quoi que j’ai fais… désolé, il essayait d’être compatissant. Parce que bon, on le connait tous le « c’est pas contre toi », normalement y a un mais qui va avec et il appuie le fait que c’est contre la personne en question » Il haussa les épaules, une mine un peu détaché sur le visage en remettant son t-shirt. Il tira sur son jean sans élégance pour essayer de rendre la bosse moins gênante. Mouais… Bon, il fallait qu’il pense à un truc qui l’aiderait à ramollir ça… Genre le dernier zombie qu’il avait tué. Ce serait assez efficace. Merde, c’était la première fois que ce genre de chose lui arrivait. Il ne savait pas comment gérer ça. Il aurait encore préféré avoir une panne, ça lui était déjà arrivé et ce n’était pas si compliqué à assumer… Alors que là, se faire repousser d’un coup en plein préliminaires… C’était vachement difficile à encaisser.

CODES BY MAY ET AVATARS BY ?? & BLITZ

_________________

#jem'ennuiedansmavie :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t323-cheyenne-makes-my
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 30/09/2016

» messages : 749

» points : 824

» avatar : Jake Hold

» crédits : signature : Macfly

» multicomptes : Ulysse, Oscar et Jesus

MessageSujet: Re: i'm a hopeless romantic with a dirty mind [Galileo & Cheyenne]   Ven 26 Mai - 22:37

Le dégoût... C'était un truc qui le prenait aux tripes, littéralement et physiquement. Ca lui donnait juste envie de se plonger dans un bain décapant ou de débrancher son esprit pour ne plus rien ressentir tellement c'était violent et soudain. Gali vit à peine la réaction de son vis-à-vis tant elle ne pouvait pas prendre d'importance en cet instant. Tout son être était focalisé sur cette sensation primaire qui l'envahissait et dont il ne pouvait se débarrasser. Il ne parvint qu'à bafouiller deux-trois mots d'excuse. C'était à peu près tout ce dont il était capable en cet instant. Le visage crispé, la gorge serrée, l'estomac en vrac, il ne parvint même pas à relever la tête pour faire face à Chey et son désarroi. Ouais, il était désolé. Sincèrement. Parce que si y'avait bien quelqu'un que ça n'amusait pas, cette situation, c'était lui-même. En cet instant, même son propre corps le dégoûtait. Parce qu'il imaginait tout de l'intérieur, qu'il ne pouvait s'empêcher de visualiser ses propres tissus et flux vitaux en train de se métamorphoser, comme ceux des zombies. Et c'était dégueu. Il fit un pas de plus en arrière. Il se sentait soudainement vide de toute force...

"Ouais, bah le trauma c'est le mot, on peut dire."

Répondit-il, un peu froidement, d'une voix presque agacée. Il se sentait beaucoup trop mal pour éprouver une quelconque forme de compassion, pour l'instant. Même si dans le fond, il était désolé, comme il l'avait exprimé... il ne pouvait pas faire beaucoup plus.

"Si j'étais hetero, j'serais pas venu ici chercher du porno gay. Et ... je ne serais pas entré dans ton jeu mais..."


Il soupira. Et en cherchant les arguments et la manière de l'exprimer au mieux, sentit ses dernières forces s'envoler. Ses jambes se dérobèrent sous son poids et il chuta au sol, se rattrapant de justesse avec ses mains pour ne pas se faire mal. Il grimaça à nouveau. Putain de trauma de merde. Il savait pas foutre des mots dessus. C'était que du ressenti bizarre. Rien que le ressenti de ses paumes de main sur le sol, ça le mettait encore plus mal à l'aise, comme si plus aucun contact n'était devenu supportable. Et Chey avait l'air de tellement passer à côté.

"Si j'dis que c'est pas contre toi, c'est pas contre toi. C'est pas pour faire des manières. Et si t'étais pas à mon goût, j'aurais rien tenté. Seulement... je peux pas ça... marche pas. Ça n'a rien à voir avec toi. T'es sexy, tu devrais le savoir. Et franchement, je préférerais que tu le sois pas, ça me ferait moins chier."


Parce que clairement, ça faisait chier. De passer à côté d'un mec sexy, alors qu'ils ne couraient plus tellement les rues par ces temps apocalyptiques. Et de se rendre compte que son blocage était plus présent que jamais. Il replia ses jambes contre lui, se roulant en boule au milieu de la pièce.

"Si tu veux t'finir, y'a des pornos gays, je les ai pas tous pris. Ou j'en ai dans mon sac hein."

Lui dit-il, hésitant entre sincérité et ironie. Lui, il n'en avait plus vraiment l'envie là. Elle s'était dissipée dans le dégoût.

_________________
These people are Freaking me out. I'm paranoid of all the people I meet. Why are they talking to me? And why can’t anyone see...


I just wanna live

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 30/10/2016

» messages : 817

» points : 2333

» avatar : vini uehara

» crédits : l.mactans, tumblr

» multicomptes : layne le mignon, ian le déconnecté, allan la brute, Ox le sale gosse



» appartenance : Whitstable castle


Who I Am
» état de santé : moralement pas top
» inventaire : une écharpe serpentard, un collier reliques de la mort, à la recherche d'une nouvelle arme depuis qu'il a perdu la sienne
» compagnons de route : personne et tout le monde
MessageSujet: Re: i'm a hopeless romantic with a dirty mind [Galileo & Cheyenne]   Mar 30 Mai - 19:39



i'm a hopeless romantic with a dirty mind

Galileo & Cheyenne
C’était complètement con. Pourquoi il aurait tenté quoi que ce soit s’il ne sentait pas capable. Cheyenne ne pigeait rien. Il se retrouvait avec une putain d’érection et une certaine frustration. Il ne pigea pas non plus ce qui se passait lorsque le roux s’écroula au sol. Bon sang, les choses ne pouvaient pas être simples de temps en temps ? Pourquoi fallait-il toujours, que depuis l’apocalypse, les choses soient tellement compliquées ? Déjà que pour coucher il devait trouver un humain non muté… ça devenait rare. Et voilà que l’humain en question pétait un câble. Bordel, c’était mieux avant pour ça. Et pour beaucoup d’autres choses. Au moins, avant, il couchait avec Iris et voilà, pas de prise de tête ni rien. Maintenant, il était coincé avec ses envies inassouvies. Il haussa les épaules lorsque l’autre affirma qu’il n’était pas le problème. Ouais ben qu’on ego de mâle en prenait quand même un coup. À tort sans doute, mais il ne contrôlait pas son ego. Cheyenne n’était pas du genre à se considérer comme quelqu’un de sexy… enfin, il savait qu’il n'était pas mal et bien foutu, mais il était assez modeste à ce sujet. Bref. Il n’avait aucune envie de se finir tout seul. Pas après cette frustration.

Il récupéra sa sucette, continua son « repas » et alla savoir par terre, pas loin de Gali. Il l’observa un instant avant de prendre la parole. « C’est quoi le problème alors ? Il y a bien un truc qui cloche. » Demanda-t-il une fois qu’il était calmé. Okay l’apocalypse c’était pas hyper motivant comme contexte pour baiser mais l’autre avait quand même commencé à bander… Donc c’était la preuve que ça marchait à ce niveau-là. Si rien ne s’était passé, Cheyenne se serait surement imaginer des trucs à la con genre, qu’il avait été amputé de son membre par un groupe de psychopathes. Ouais il avait de l’imagination à revendre Cheyenne. Il resta donc assis calmement avec sa sucette, observant l’autre en attendant qu’il lui réponde. Il voulait bien jouer le psy. De toute façon, il n’avait plus envie de copuler après ce qu’il venait de se passer. Bordel, c’était chiant d’avoir un pénis parfois… Enfin, c’était chiant d’être sexué, les mecs n’avaient surement pas le monopole de la frustration sexuelle.

CODES BY MAY ET AVATARS BY ?? & BLITZ

_________________

#jem'ennuiedansmavie :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t323-cheyenne-makes-my
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 30/09/2016

» messages : 749

» points : 824

» avatar : Jake Hold

» crédits : signature : Macfly

» multicomptes : Ulysse, Oscar et Jesus

MessageSujet: Re: i'm a hopeless romantic with a dirty mind [Galileo & Cheyenne]   Mar 13 Juin - 23:47

Rha. Si y'avait bien un truc qui l'emmerdait presque autant que de se retrouver comme un con avec ses dégoûts inexplicables et des envies contraires, c'était bien de devoir mettre des mots dessus. Pourquoi les autres comprenaient jamais instinctivement ? Ou juste ne demandaient pas leur reste et se barraient comme ça ? Là, franchement, il aurait préféré. Même si... potentiellement, ça l'aurait laissé comme un crevard, à portée des zombies. Pas vraiment un cadeau. Mais devoir expliquer et assumer ce qui lui pourrissait la vie.. putain... Jusqu'au bout, sa femme l'aura pourri, vraiment. Parce qu'évidemment, il mettait ça sur le dos de sa femme. Au moins un peu. Fallait bien un responsable hein. Et elle n'était plus là, elle ne pouvait plus râler.

Le rouquin laissa sa tête partir en arrière, jusqu'à se cogner contre l'étagère derrière lui. Au moins, il retrouvait petit à petit des sensations dans ses bras, dans ses doigts, autre que l'espèce de sensation insupportable liée au dégoût.

"Ouais, y'a un truc qui cloche."


Dit-il d'une voix un peu lasse. Fallait pas être philosophe ou grand penseur pour le comprendre, ça. Il soupira, réfléchissant à ce qu'il pouvait dire ou ne pas dire. Franchement, ça le faisait chier d'en parler. C'était personnel, merde. Et Chey le faisait chier à tout rapporter à lui alors qu'il venait de lui prouver l'inverse. Et puis son propre corps le faisait chier à lui faire faux bond. Et ...

"Putain de chier."


Il chopa un dvd qui traînait derrière lui et le balança au loin, sur les étagères d'en face. L'objet s'écrasa lamentablement au sol. Il avait envie de casser des trucs pour faire passer sa colère mais tout ce qu'il avait à portée, c'était d'autres putain de dvd. Et les boitiers, ça volait super mal. C'était encore plus énervant. Ca le faisait vraiment chier de passer pour un mec qui n'arrivait à rien. Apocalypse à la con là.

"Y'a pas de problème. Oublie. Il s'est rien passé, c'est tout. C'est mieux comme ça."


Finit-il par dire, agacé, autant envers lui-même qu'envers Chey pour ne rien comprendre.

"Mais au fait, comment ça se fait que t'es tout seul encore ? Tu vis pas avec d'autres gens ?"


Demanda-t-il, changeant totalement de ton et de conversation pour ne pas avoir à s'expliquer plus longuement sur le reste.
Après tout, Chey était un chouette type même si visiblement pas le premier à percuter pour certaines choses. C'était un bon compagnon, il avait apprécié sa présence les quelques temps qu'ils avaient passé ensemble. Alors c'était surprenant qu'il ne soit pas dans un groupe de survivants. A moins qu'il se soit éloigné pour aller chercher des magasines de cul... Le sex-shop, c'était pas forcément un endroit où aller en gang.

_________________
These people are Freaking me out. I'm paranoid of all the people I meet. Why are they talking to me? And why can’t anyone see...


I just wanna live

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
i'm a hopeless romantic with a dirty mind [Galileo & Cheyenne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» What a pretty girl like you doing in a dirty mind like mine? Ethan M. Shaw
» 2.07 : Dirty Money
» Technique dirty !
» [Octobre] Isul Romantic King
» Ashes of a Hopeless Playground [RPG Urbain]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Canterbury :: Stores-
Sauter vers: