AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 here we go again [Iris & Allan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 26/02/2017

» messages : 1645

» points : 2987

» avatar : cole sprouse

» crédits : valtersen & tumblr

» multicomptes : Ian la princesse, Cheyenne le gerontophile, Layne le bébi paumé & Ox le sale gamin.



» pouvoir : force surhumaine

» appartenance : black walkers


Who I Am
» état de santé : R.A.S pour le moment
» inventaire : un poing américain, des conserves, une bouteille d'eau de pluie
» compagnons de route : le vent, le vent nous parle...
MessageSujet: here we go again [Iris & Allan]   Dim 19 Mar - 16:25



here we go again

I'm devoted to destruction, a full dosage of detrimental dysfunction i'm dying slow but the devil tryna rush me. see I'm a fool for pain.
Iris & Allan
La chance, le destin, toutes ces conneries, Allan n'était pas vraiment sûr d'y croire. Mais là, il avait visiblement un karma de merde. Toutes les putains de boutiques qu'il foulait étaient vides. Enfin, il restait des trucs dont il n'avait pas besoin… dont personne n'avait besoin. C'était d'ailleurs pour ça que ces étrons étaient encore à leur place, sur les étagères dégueulasses de poussière. Vu comme il était bordélique, il était totalement immunisé à la poussière et aux allergies qui allaient avec, mais bordel à queue, ça lui manquait de voir des vitrines propres et pleines de choses utiles ! Même en fringues, c'était la dèche, lui qui portait des jeans bleus ou noirs se retrouvait à devoir se contenter d'un slim bordeaux… Dans quel putain de monde on portait ce genre de couleur en guise de jean ?? Il avait l'air tellement gay… mais son autre futal était couvert de sang séchée, de boue et déchiré d'un peu partout. Bon, il allait quand même chercher autre chose parce que niveau confort, quand on n'est pas habitué, ce n'est vraiment pas top ce genre de pantalon. Quoi qu'il en soit, il avait aussi trouvé un t-shirt neuf… du blanc, c'était voyant, mais bon il sentait le propre (version magasin) et c'était toujours mieux que son ancien qui était un peu dans le même état que son jean avec en plus la douce fragrance de transpiration masculine. Heureusement, il n'était pas maniaque de la propreté parce que la vie qu'il menait depuis l'incident Z était… apocalyptique.

Prochaine étape de sa journée shopping : la pharmacie. Alex avait des ressources, mais vu que le monde était encore plus merdique qu'avant, c'était mieux de prendre le maximum de trucs potentiellement utile. Allan était absolument nul en médicaments… du coup, il allait prendre le maximum et un peu de tout… enfin, un peu de tout du peu qu'il restait. En passant, il explosa la tête d'un zombie sur son chemin à coup de club de golf… Putain, ce sport était chiant à mourir et destiné aux gros tas de bourges, mais le club de golf, niveau arme, c'était une tuerie. Dans tous les sens du terme. Depuis que le brun avait trouvé cette arme, il était bien content de l'avoir avec lui. Enfin le manche commençait à être un peu instable… signe que l'objet allait bientôt crever à son tour… chienne de vie. En attendant, il entra dans la pharmacie et remarqua une nana en galère avec un zombie. Ou plutôt avec son couteau coincé dans le crâne du cadavre. « Laisse-moi faire, j'ai plus de force. » Qu'il lâcha en s'approchant. Il n'eut aucun mal à retirer l'arme. Son avec son pouvoir, c'était du gâteau. Il détailla la jeune femme en lui rendant son arme. Merde, il la connaissait… une rencontre un peu honteuse qui l'avait fait pleurer de douleur : « Pas de lacrymo cette fois ? On progresse. » Qu'il lâcha ironiquement avec un brin d'humour tout de même. Il observa ensuite les lieux. Il ne restait pas grand-chose à première vue.

CODES BY MAY ET AVATARS BY LA MARQUISE & L.MACTANS

_________________

#ilikeitrough:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t487-allan-have-you-ev
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 28/12/2016

» messages : 558

» points : 777

» avatar : Stav Strashko

» crédits : Cedrick & Exordium

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Kjell.



» pouvoir : Portails de téléportation.

» appartenance : Vient de rejoindre les Black Walkers.

MessageSujet: Re: here we go again [Iris & Allan]   Dim 19 Mar - 18:33

Retourner dans la ferme de ses parents avait quelques avantages non négligeables : déjà, ils avaient des réserves de nourriture, sa mère était le genre à faire des bocaux de tout ce qui se trouvait dans le potager, donc, ils ne mourraient pas de suite de faim, ensuite, elle avait un vrai lit. Et ça, c’était vraiment cool. Très cool même ! Elle avait aussi retrouvé son armoire, avec pas mal de vêtements à sa taille. Un peu démodés, mais qui se soucie encore de la mode, hein ? Et puis, elle avait retrouvé sa vieille moto de cross. Ça, c’était plutôt une méga pépite d’or. Sertie de diamant et tout. Parce que Stella était bien pratique, mais pour aller dans le centre ville truffé de zombie, c’était la pire idée du monde. Et… Malheureusement, Iris avait besoin d’aller en ville. Pour trouver des médicaments. Pas le genre que les gens auront eu l’idée de prendre. Elle avait besoin de son traitement hormonal. Si elle ne voulait pas réavoir de la barbe, reprendre du muscle, et tout ces choses qu’elle avait essayé de changer. Bref. Mais le centre ville n’était pas la destination rêvée. Même en moto. Elle avait planqué sa moto et avait fini le trajet vers la pharmacie à pied. Un couteau à la main. Oui, elle avait retenu la leçon, maintenant, il lui arrivait de se défendre… Jesus aurait pu être “fier” d’elle. Ou presque. Enfin.

Elle n’eut pas trop de mal à retrouver la pharmacie où ses parents avaient l’habitude d’aller. Elle s’enfonça rapidement dans les rayons désert. Elle était chanceuse. Elle ne savait pas comment chercher. Elle ouvrit plusieurs tiroirs avant de comprendre comment tout était rangé… Ensuite, elle chercha les différents noms de ses hormones. Elle en trouva en plutôt bonne quantité. De quoi tenir un mois. Peut-être deux. C’était le soulagement qui l’envahissait mais à force d’ouvrir et fermer les tiroirs coulissants, elle s’était attiré… de la compagnie ! Deux zombies sur le pas de la porte. Pourquoi n’avait-elle pas fermer la porte déjà ? Elle se maudit intérieurement. Et attira les zombie dans une petite allée entre deux meubles, pour qu’ils ne puissent pas attaquer en même temps. Elle n’eut pas trop de mal avec le premier réussissant à planter son couteau dans son oeil. Le second était plus vif… Ou c’était l’impression qu’eut Iris ! Il manqua de la mordre à l’épaule. Elle se retrouva en assez mauvaise posture coincée contre un mur… Mais dans un élan de force, elle réussit à le tuer, son couteau sur le côté de sa tête… Dans son oreille en fait. C’était assez grotesque. Et le zombie tomba sur le couteau achevant de l’enfoncer dans son crâne. Iris eut un soupir soulagé. Mais elle devait récupérer son couteau avant de filer. Elle tourna donc le zombie, et… Tira le couteau. Ce qui tira le zombie mais le couteau ne vint pas. Elle traîna le zombie sur plusieurs mètres. Non… Mais non… C’était une blague ! ça n’allait pas arriver à chaque fois !

“Allez… Je suis désolé, monsieur le zombie, rendez moi mon couteau maintenant…” couina-t-elle en essayant dans tous les sens de récupérer son couteau.  

Rien à faire ! Mais elle n’allait pas partir sans arme… Ahhh… Fallait bien que la chance tourne. Et… Un mec rentra dans la pharmacie. Iris se recula. Lui laissant la place avec méfiance. Elle avait plus peur des humains que des zombies. Ce mec… Est-ce qu’il allait la tuer ? Elle flippait. Mais… Il lui tendit son couteau. Pourquoi c’était si simple pour les autres de retirer un couteau d’un crâne ? Elle prit son couteau et le remit dans son étuit à sa taille. Sa robe à fleur avait pris quelques giclée de sang, et sa veste en jean s’était un peu déchirée dans la bagarre. Elle riva son regard vers le garçon. Qui l’avait reconnu ? Hein ? Elle mit quelques secondes à faire les liens. Et elle eut un rire un peu gêné.

Non, promis, pas de lacrymo… Mais tu as eu de la chance que mon couteau soit coincé… Si tu m’avais surprise, j’aurai été capable de te poignarder par erreur…” répondit-elle un peu amusée.

En vrai, elle en aurait été bien incapable, ou alors, ça aurait vraiment été par mégarde oui. Elle sourit. C’était bizarre, mais revoir ce garçon, ça lui faisait un bien fou. Même si elle ne l’avait vu qu’une fois, et pas de façon super valorisante ni pour l’un ni pour l’autre. C’était… Une tête connue. Et c’était bien. Bon, ça aurait été mieux si elle n’avait pas été la folle qui a bombardé un mec qui voulait l’aider de bombe au poivre… Le pauvre. Elle avait cru qu’il voulait l’agresser… En même temps, les mecs qui draguent, c’est pas toujours bon signe quand ils vous suivent hors du bar après un “non”.

Je… J’aurai jamais pensé te recroiser… Surtout ici… Et… Merci pour le couteau… J’ai… J’ai franchement pas de bol avec les couteaux plantés dans les crânes… C’est déjà la deuxième fois qu’on est obligé de m’aider pour le récupérer…

Elle eut un petit rire. Elle devait vraiment être la pire combattante du coin. Elle repoussa ses cheveux, les rattachant en un grossier chignon. Dans la bataille, ils s’étaient trouvés des tendances anarchistes.

Tu cherches des médicaments ? J’ai compris comment ils étaient classés, tu veux quoi ? Je peux t’aider !

Elle était enthousiaste à l’idée d’aider ce garçon. Autant pour se faire pardonner de leur rencontre que pour le remercier de son aide plus récente. Et puis, elle aimait être avec d’autres personne. Elle n’était pas faite pour la solitude alors, retrouver une tête connue, même de très loin, ça suffisait à la faire devenir rayonnante.

_________________
Even when I'm WEAK,
I'm sure it's gon' be ALRIGHT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t354-iris-i-was-a-quee
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 26/02/2017

» messages : 1645

» points : 2987

» avatar : cole sprouse

» crédits : valtersen & tumblr

» multicomptes : Ian la princesse, Cheyenne le gerontophile, Layne le bébi paumé & Ox le sale gamin.



» pouvoir : force surhumaine

» appartenance : black walkers


Who I Am
» état de santé : R.A.S pour le moment
» inventaire : un poing américain, des conserves, une bouteille d'eau de pluie
» compagnons de route : le vent, le vent nous parle...
MessageSujet: Re: here we go again [Iris & Allan]   Lun 20 Mar - 19:20



here we go again

I'm devoted to destruction, a full dosage of detrimental dysfunction i'm dying slow but the devil tryna rush me. see I'm a fool for pain.
Iris & Allan
Le poignarder par erreur ? Il avait assez de force pour retenir le bras d’une fille… bon après, il n’était pas hyper rapide donc l’effet de surprise ça pouvait marcher… Enfin, ce n’était pas un petit poignard qui allait le tuer, il avait survécu à son père, à sa mère et la banlieue londonienne. Qu’est-ce qui pouvait être pire ? Il rit à la remarque de la blondinette. Franchement, il y avait pire que de se faire planter. En tout cas, c’était ce qu’il aimait à penser. Il pouvait bien se tromper, il était trop idiot de toute façon. Mais en attendant, il avait moins peur des couteaux que des armes à feu. Sa force ne lui permettait pas de bloquer une putain de balle. La jeune femme avait donc des soucis avec les couteaux hein. « Doit y avoir un truc pour les retirer sans galérer, mais honnêtement, j’en sais rien j’utilise la technique du bourrin moi… » Il haussa les épaules. Il fallait bien reconnaître qu’il était très peu délicat comme mec. Bon là, ça ne se voyait pas, il avait l’air tout propre avec ses nouveaux vêtements. Mais d’ici deux jours, le t-shirt blanc serait devenu marron de saleté et de sang… car il ne fuyait jamais devant les zombies, il préférait les tuer… enfin ça dépendait de leur nombre. Quoi qu’il en soit, elle lui demanda s’il cherchait quelque chose et honnêtement… non. Avant l’apocalypse, il n’était pas du genre à acheter beaucoup de médocs, les seuls trucs dont il avait besoin c’étaient des désinfectants, des bandages et… c’était tout. S’il était malade, il faisait confiance au médecin pour lui prescrire les bons trucs… lorsqu’il se payait le luxe d’aller chez le médecin.

« Je cherche pas grand-chose en fait… je venais juste prendre des ressources, mais je connais rien en médoc … je pourrais bien ramasser un truc pour la chiasse en pensant que c’est pour le mal de crâne. » Il rit un peu. Ceci dit, c’était toujours utile des trucs pour éviter de chier en spray… après tout, vu la fraicheur des produits qu’il consommait, c’était pas dit que ses intestins puissent tout encaisser. Il commença à fouiller en regardant les différents produits restants. « Ils sont obligés de donner des noms barbares à leur médoc ? Ce serait plus simple si c’était écrit sur la boîte genre « médoc contre les migraines » ou « médoc contre la bonne grosse gastro des familles. » on s’y retrouverait bien mieux. Là, je sais pas trop quoi prendre et qui pourrait être utile… genre au cas où comme on dit » Il se gratta la tête, complètement paumé. Mais bon, il n’était pas noyé sous le choix, il ne restait pas des masses de truc. Comme pour beaucoup boutiques. Quoi qu’il en soit, c’était bizarre de revoir cette fille qu’il avait maladroitement dragué avant de se faire rembarrer… et de faire « lacrymoser » la tronche alors qu’il voulait juste lui rendre un truc qu’elle avait fait tomber… il préférait ne pas évoquer ce souvenir honteux.

CODES BY MAY ET AVATARS BY LA MARQUISE & L.MACTANS

_________________

#ilikeitrough:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t487-allan-have-you-ev
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 28/12/2016

» messages : 558

» points : 777

» avatar : Stav Strashko

» crédits : Cedrick & Exordium

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Kjell.



» pouvoir : Portails de téléportation.

» appartenance : Vient de rejoindre les Black Walkers.

MessageSujet: Re: here we go again [Iris & Allan]   Mer 22 Mar - 10:12

Oui… La méthode bourrin… Cela ne réussissait pas à Iris. pas du tout même. Elle devait se trouver des techniques. Mais… Elle n’était pas très doué pour réfléchir à comment bien tuer quelqu’un. Sérieusement, qui faisait ça ? Elle n’était pas une psychopathe en puissance… Enfin bref. Elle se mordilla la lèvre.

Je finirai bien par trouver… Ou je ferai un stock de couteaux !” rigola-t-elle en réponse.

Elle écouta le brun et eut une petite moue amusée. Les garçons étaient rarement doués avec les médicaments. Enfin… C’était l’impression qu’elle avait. Sauf quand il était dans le médical. Mais elle avait bien vu avec son père adoptif, ou ses amis, c’était souvent à elle de jouer l’infirmière. Pas que ça la dérange. Elle aimait bien soigner les gens. Elle se sentait utile comme ça. Et puis, elle n’avait pas chopé un tas de maladies pour rien. Parce que oui, à une période, elle avait été si mal dans sa peau, que sa santé s’en était ressentie. Elle regarda par dessus l’épaule de garçon.

“C’est pour le cholestérol ça, mon père en prenait… ça te servira à rien.
” dit-elle avec un petit sourire. “Laisse-moi regarder, je vais te trouver quelques trucs utiles…

Elle se décala un peu et ouvrant les tiroirs, commença à sortir quelques boîtes. Si elle n’avait pas fait médecine, elle avait une bonne mémoire, et sa transition l’avait obligé à faire attention à beaucoup d'interactions entre les médicaments. C’était un maigre talent. Et elle n’aurait surtout jamais cru qu’il soit aussi utile.

Pour les noms, il faut bien que les médecins et les pharmaciens justifient de leurs dix ans d’études… Ce serait trop simple qu’on puisse se soigner tous seuls !” plaisanta la blonde. “Enfin maintenant, on est bien obligés… T’as du bol de tomber sur une fille dont la santé a été quelque peu aléatoire, je connais pas trop mal les médicaments basiques…

Elle posa quelques boîtes sur le comptoir d’accueil, maintenant inutilisé. Elle ajouta encore quelques boîtes. Puis atrapa un stylo pour noter des choses sur les boîtes. Elle rigola en notant : “A prendre si bonne grosse gastro des familles”. Il y avait un anti-douleur, un médicament pour calmer la fièvre, un pour les maux de ventre. Mais rien de très puissant.

T’arriveras à me relire ?” demanda-t-elle en montrant une des boîtes. “Tu sais… Au pire, si tu es malade, tu peux passer me voir, je suis revenue dans le coin et puis… Je pense pas bouger de si tôt alors… Et puis, ma mère se servait de plein de remèdes de grand-mère, ce sera utile quand y’aura plus de médicaments industriels…

Elle sourit doucement. Raven trouverait peut-être qu’elle était trop gentille à proposer ça, mais.. Elle serait bien incapable de laisser quelqu’un dans la panade. Elle n’était pas comme ça. Et elle ne voulait pas devenir égoïste et mesquine. Elle préférait encore mourir vite à cause de sa gentillesse, mais mourir avec intégrité. Elle aurait bien spécifié à Allan son lieu de vie, mais un bruit la fit sursauter. Et elle pointa rapidement la porte du doigt.

Zombie !” couina-t-elle en se mettant par réflexe derrière Allan.

Oui, elle faisait demoiselle en détresse mais elle s’en fichait. Si elle pouvait éviter de devoir encore tuer qui que ce soit…

_________________
Even when I'm WEAK,
I'm sure it's gon' be ALRIGHT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t354-iris-i-was-a-quee
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 26/02/2017

» messages : 1645

» points : 2987

» avatar : cole sprouse

» crédits : valtersen & tumblr

» multicomptes : Ian la princesse, Cheyenne le gerontophile, Layne le bébi paumé & Ox le sale gamin.



» pouvoir : force surhumaine

» appartenance : black walkers


Who I Am
» état de santé : R.A.S pour le moment
» inventaire : un poing américain, des conserves, une bouteille d'eau de pluie
» compagnons de route : le vent, le vent nous parle...
MessageSujet: Re: here we go again [Iris & Allan]   Jeu 23 Mar - 22:57



here we go again

I'm devoted to destruction, a full dosage of detrimental dysfunction i'm dying slow but the devil tryna rush me. see I'm a fool for pain.
Iris & Allan
En vrai, Allan ne savait même pas ce que c’était le cholestérol… Enfin, il savait que c’était un truc qui incluait de pas manger trop gras vu les pubs qu’il voyait à la TV genre pour du beurre… mais sinon, il n’y connaissait rien. Allan n’était pas intelligent, ni cultivé d’ailleurs et puisqu’il n’avait jamais rencontré de personne avec cette maladie, il n’avait jamais eu la curiosité de s’y intéresser. Il rit à la remarque sur les études des médecins. En tant que gosse issue d’un milieu pauvre –voir carrément miteux– il arrivait à Allan d’être jaloux du salaire des médecins. Se disant que s’il était né dans une autre famille, lui aussi, il aurait pu faire des études. Mais depuis la petite section, Allan et presque tous les autres gamins de son école de banlieue pauvre étaient vus comme des cassos sans avenir. Ça, ajouté au fait que les profs étaient complètement démissionnaires, il était clair que ceux qui s’en sortaient vraiment, ne se comptaient pas par milliers. Combiens de fois on lui avait dit « continue comme ça si tu veux être clodo ou dealer » ou « bosse ou non, c’est pas mon souci, moi j’ai mon salaire à chaque fin de mois ». Comment ce genre de menace ou de répartie pouvait booster un gosse ? Donc il avait « continué comme ça » et il était devenu dealer. Il était jaloux de ces gamins à qui on avait donné envie de devenir quelqu’un, de ceux qui avaient eu la chance de ne pas être traité comme des ratés justes par principe qu’il venait qu’un quartier pauvre et d’une famille de cassos. Quoi qu’il en soit il afficha un petit sourire désolé suite à la remarque sur la santé de la jeune fille. Il ne savait pas si elle venait d'un milieu modeste ou aisé, si elle avait pu faire des études et devenir quelqu’un, mais la vie n’épargne personne … on peut avoir la richesse sans la santé. Il avait la santé sans la richesse… mais avouons que la richesse aidait pas mal à avoir la santé.

Il attrapa donc la boîte et relis ce qui était écrit en souriant aux mots à propos de la chiasse et les rangea dans son sac. Bon ben au moins, s’il bouffait un truc encore moins frais que les rôdeurs, il aurait de quoi calmer une putain de diarrhée. Il allait répondre mais n’en eut pas le temps. Un zombie venait s’incruster dans la discussion alors qu’on lui avait rien demandé. Allan fit volt face pour se retrouver à quelques pas du cadavre ambulant. Un grand coup club de golf dans le crâne et le mort n’avait plus qu’à rester mort. Et voilà, son t-shirt blanc était sali. Pas beaucoup, mais il y avait quelques traces laissées par des morceaux de chaire qui avaient giclé. Charmant. « Easy peasy. » Qu’il fanfaronna avant de retourner vers la blondinette. « Tu traînes par où ? » Qu’il demanda suite à la réflexion de la jeune femme. « Enfin, j’espère ne pas avoir besoin de t’embêter, mais c’est toujours bon de connaître quelqu’un doué avec les médocs et remèdes… en échange je peux nettoyer une zone à zombies ou ramener des trucs en tous genres. » Ouais rien n’était gratuit, quand on voulait quelque chose, il fallait être capable de donner autre chose en échange. Un principe simple et normal selon Allan. Il était habitué à avoir peu et ne courrait pas après le profit. Enfin bref, ça pouvait être un échange de bon précédé, si elle pouvait le soigner lorsqu’il en avait besoin, il pouvait lui ramener ce dont elle avait besoin.

CODES BY MAY ET AVATARS BY LA MARQUISE & L.MACTANS

_________________

#ilikeitrough:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t487-allan-have-you-ev
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 28/12/2016

» messages : 558

» points : 777

» avatar : Stav Strashko

» crédits : Cedrick & Exordium

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Kjell.



» pouvoir : Portails de téléportation.

» appartenance : Vient de rejoindre les Black Walkers.

MessageSujet: Re: here we go again [Iris & Allan]   Dim 2 Avr - 13:31

Définitivement, Iris n’arrivait pas à être à l’aise avec le meurtre de zombie. Elle ne savait pas à quoi ça tenait. Mais, non, définitivement, elle n’arrivait ni à trouver ça normal ni à s’y habituer. C’était un truc qui lui glaçait le sang, qui la rendait si démunie. Elle avait fermé les yeux avant que le club de golf ne percute la tête, mais rien que le bruit de crâne brisé suffit à la faire grimacer. Et les quelques giclée qui lui arrivèrent dessus n’arrangeait rien. Elle s’essuya le visage avec sa manche, pour être sûre de ne pas avoir de sang sur le visage. Elle ne dit rien au fanfaronnades, sa moue un brin dégoûtée devait très bien transcrire son ressenti. Elle préféra revenir au sujet de départ.

Oh… Dans une ferme pas très loin… Mais si tu n’es pas d’ici, c’est compliqué pour t’expliquer où exactement…” répondit-elle avec une moue un peu contrariée.

Elle sourit en l’entendant proposer des services en échange. C’était gentil. Elle ne pensait pas à une contrepartie en proposant ça. Mais si il le proposait, ça pourrait toujours servir. Pas qu’elle ait besoin de quelque chose en particulier, ceci dit. Et puis Raven nettoyait plutôt bien les alentours de la ferme. Le plus problématique, c’était pas les morts mais les vivants. Ils essayaient d’être discrets, mais il n’était pas impossible qu’ils se fassent repérés et attirent les envieux. Peut-être qu’à ce moment-là, les services de quelqu’un comme Allan seraient comme une bénédiction. Il avait l’air vraiment fort. Ce qui avait un côté très rassurant. Voire séduisant en fait. C’était probablement la nécessité d’être protégée qui lui faisait avoir ce genre d’attirance pour des personnes fortes. Avant tout ça, elle aurait plutôt eu peur de ce genre de personnes. Maintenant… Elle aurait été prête à jouer de ses charmes pour s’en faire un allié. Enfin… Un peu jouer de ses charmes. Faire des yeux doux et de jolis sourires quoi. Plus, c’était pas vraiment son genre, et en plus, les hommes n’aimaient pas souvent ce qu’elle était. A savoir une créature bizarre bloquée entre deux genres. Clairement, il valait mieux qu’elle se contente des sourires et des yeux doux.

Tu veux que je t’amène voir où j’habite ? Je suis en moto, ça ira vite… Et au moins, tu sauras où me trouver… Et puis, si tu veux te reposer un peu, ou manger un truc… Pour te remercier… Pour… ça.” dit-elle en désignant d’un regard le cadavre du zombie.

Elle sourit au garçon. Elle était pas contre d’avoir un peu de compagnie autre que ses compagnons de la ferme. Une tête presque connue, ça faisait du bien. Et puis, elle s’en voulait sans doute encore un peu de leur première rencontre. Elle avait vraiment été la pire froussarde au monde ce soir-là. Ce garçon était gentil au final alors… Elle voulait juste se faire pardonner comme il se doit. Elle remit son sac sur le dos. Et invita le brun à la suivre. Ils ne mirent pas longtemps à retrouver sa moto. Elle proposa son casque au passager. Parce qu’elle préférait à chosir que ce soit son crâne qui explose en cas d’accident plutôt que celui du jeune homme. Mais sans sucès... Ils n'avaient pas intérêt à avoir d'accident...

Le trajet n’eut rien de vraiment exceptionnel. Une dizaine de minutes de route tout au plus. La conduite d’Iris était celle de quelqu’un qui savait pilotait, sa rapidité n’avait rien d’effrayant. Elle maîtrisait sa moto. C’était plutôt surprenant, un peu en décalage avec son air fragile. Mais la moto, ça avait été sa passion. C’était un atout maintenant. Une moto, ça se frayait un chemin facilement. Elle arrêta son bolide, et descendit après Allan.

Bienvenue chez moi…” dit-il en désignant la ferme du regard.

Le lieu était assez préservé, et surtout maintenant terriblement optimisé pour la survie. Qu’il s’agisse des plantations, ou du chauffage au bois, ou encore du puit au fond du jardin. La ferme vieillotte était devenue le lieu de survie idéal.

Tu sauras revenir ici ? J’ai pas été trop vite…” demanda-t-elle d’une voix soucieuse.

_________________
Even when I'm WEAK,
I'm sure it's gon' be ALRIGHT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t354-iris-i-was-a-quee
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 26/02/2017

» messages : 1645

» points : 2987

» avatar : cole sprouse

» crédits : valtersen & tumblr

» multicomptes : Ian la princesse, Cheyenne le gerontophile, Layne le bébi paumé & Ox le sale gamin.



» pouvoir : force surhumaine

» appartenance : black walkers


Who I Am
» état de santé : R.A.S pour le moment
» inventaire : un poing américain, des conserves, une bouteille d'eau de pluie
» compagnons de route : le vent, le vent nous parle...
MessageSujet: Re: here we go again [Iris & Allan]   Jeu 6 Avr - 18:07



here we go again

I'm devoted to destruction, a full dosage of detrimental dysfunction i'm dying slow but the devil tryna rush me. see I'm a fool for pain.
Iris & Allan
Elle était dégoutée qu’il tue un zombie ? Bah pourtant, c’était l’unique chose à faire avec ces créatures, elle aurait dû être habitué depuis le temps. Enfin passons. Elle lui proposa de l’emmener chez elle… Bah elle avait confiance. Il aurait pu être un connard en repérage prêt à appeler les siens pour piller les ressources de la blonde. Bon, il n’était pas comme ça, mais il aurait pu quoi. On ne savait plus à qui faire confiance de nos jours. D’ailleurs, elle pouvait aussi le piéger, mais il avait assez confiance en ses capacités pour ne pas avoir besoin d’être sur ses gardes. Il monta donc sur la moto de la jeune femme, refusant le casque que celle-ci voulait lui prêter. Il en avait moins besoin qu’elle, il était solide. Il préférait que ce soit elle qui porte l’objet. Il essaya de noter le chemin dans sa tête. C’était au nord de Canterbury en tout cas… mais bon, il y avait beaucoup de choses au nord de Canterbury. Ils arrivèrent donc à la ferme. Allan observa les environs. C’était un bon plan de vivre ici, il n’y avait pas trop de zombies qui venaient se perdre ici et puis, pour les ressources, ça n’avait pas l’air dégueulasse. Il n’aurait jamais pensé à s’installer dans une ferme lui, il n’y connaissait rien, il venait de Londres et honnêtement, il n’avait jamais vu de vache ou de cochon en vrai… pour lui, les vaches et les cochons se résumaient à des steaks ou du jambon. Et les légumes, ça poussait dans des boîtes de conserves.

« Au pire je trouverais une carte de la région… Dommage que Google map ne marche plus. » Qu’il plaisanta gentiment. Mais plus sérieusement, ça lui manquait, les applis qui allaient avec son portable. C’était une part de sa vie. Flemme de faire des pâtes ? Il suffisait de livrer une pizza. Perdue ? Google map indiquait le chemin. Besoin de décommander un rendez-vous ? Un SMS suffisait. Envie d’un plan cul ? Tinder… enfin lui, il ne s’en servait pas… Il avait trop de soucis sexuellement parlant pour ça. Bref, internet, les smartphones, c’était vital pour les jeunes de son âge. « Tu vis toute seule ici ? C’est hyper vaste comme territoire à protéger. » Sérieusement, pour un groupe ça allait, mais seule… C’était quand même risqué. Non ? En tout ça, pour un gosse des villes c’était très dépaysant. Nan elle ne devait pas être seule, vu comme elle avait du mal avec son couteau, si c’était le cas, elle serait déjà morte. Il chercha donc du regard de potentiels alliés, un peu méfiant. Normal. Dans les conditions actuelles, c’était difficile de faire aveuglément confiance aux gens… Déjà qu’avant l’apocalypse il se devait d’être méfiants… dans son monde, c’était facile de se faire enculer à sec quand on avait le dos tourné… au sens figuré. Il ne s’était jamais fait enculer au sens propre. Il n’avait jamais… eu de rapports sexuels en fait… Urg la honte à son âge. Mais il n’était pas là pour des histoires de cul.

CODES BY MAY ET AVATARS BY LA MARQUISE & L.MACTANS

_________________

#ilikeitrough:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t487-allan-have-you-ev
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 28/12/2016

» messages : 558

» points : 777

» avatar : Stav Strashko

» crédits : Cedrick & Exordium

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Kjell.



» pouvoir : Portails de téléportation.

» appartenance : Vient de rejoindre les Black Walkers.

MessageSujet: Re: here we go again [Iris & Allan]   Jeu 27 Avr - 15:16

Ce garçon avait confiance aussi. Refuser le casque, c’était soit inconscient soit affreusement courageux. Ou c’était une fierté déplacée. Possible aussi. Enfin cela la força à faire encore plus attention en conduisant. Ne souhaitant pas avoir la mort de son “sauveur” sur la conscience. Elle était sincèrement contente de retrouver ce garçon et puis elle avait à se faire pardonner encore de leur première rencontre. Elle descendit de la moto, retirant le casque, lui souriant.

Dommage oui… Mais bon à choisir, je préfèrerai retrouver l'électricité que google map !” rigola-t-elle en lui faisant signe de la suivre.

Elle secoua négativement la tête à sa question.

Non, non, je suis là avec une amie, son frère et sa petite amie. Mais on s’est retrouvées il y a peu, on a pas encore trop réfléchi à comment améliorer la ferme… C’était celle de mes parents…” Elle pointa en direction de plusieurs champs. “Là-bas c’est un verger, on pourra bientôt ramasser les premiers fruits, et là-bas, ma mère avait fait un grand potager, il a été un peu abîmé, mais c’est déjà bien…

Vraiment Iris s’imaginait rester là avec Raven. Vivre plutôt que survivre à ses côtés. La belle brune avait réveillé en elle l’espoir. Elle lui avait permis de relever la tête. De sourire à nouveau. De voir une vie possible. C’était tout cela qui s’était gravé en elle. Elle avait espoir. C’était un grand pas en avant.

Raven doit être à l'intérieur, j’vais te présenter qu’elle te massacre pas si un jour tu viens pour un soin…” dit-elle avec un air un peu mutin.

Elle passa le seuil de la porte. Et elle réalisa alors qu’un truc clochait en voyant les traces de sang sur le mur. Elle perdit son sourire. Sa prudence aussi. Elle avança sans attendre dans le couloir, débouchant en trombe dans le salon. Raven était là. En sang sur le sol. Iris se jeta sur elle. Il y avait trop de sang. Qu’est-ce qui s’était passé ? Elle posa maladroitement sa main sur la blessure, couinant que tout allait bien se passer. Mais elle n’y croyait pas elle-même. Elle se pencha pour écouter les derniers mots de son amies. Une voix faible. Vacillante. Iris garda ses mains sur sa plaie. Même si tout était fini. Incapable de bouger. De dire quoi que ce soit. Elle en avait même oublié la présence du jeune homme. Elle était juste sous le choc. Même pas en état de pleurer. Juste bloquée.

_________________
Even when I'm WEAK,
I'm sure it's gon' be ALRIGHT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t354-iris-i-was-a-quee
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 26/02/2017

» messages : 1645

» points : 2987

» avatar : cole sprouse

» crédits : valtersen & tumblr

» multicomptes : Ian la princesse, Cheyenne le gerontophile, Layne le bébi paumé & Ox le sale gamin.



» pouvoir : force surhumaine

» appartenance : black walkers


Who I Am
» état de santé : R.A.S pour le moment
» inventaire : un poing américain, des conserves, une bouteille d'eau de pluie
» compagnons de route : le vent, le vent nous parle...
MessageSujet: Re: here we go again [Iris & Allan]   Lun 1 Mai - 20:53



here we go again

I'm devoted to destruction, a full dosage of detrimental dysfunction i'm dying slow but the devil tryna rush me. see I'm a fool for pain.
Iris & Allan
L’électricité ce serait bien aussi. En fait, plein de choses lui manquaient. Enfin, chez Alex, il avait accès à mal de luxe, contrairement à ce qu’il avait pu connaître avant. Donc il n’était pas à plaindre. Et visiblement, Iris non plus. Ils avaient l’air d’avoir des ressources ici. Heureusement qu’elle ne vivait pas seule, ce serait compliqué de tout gérer là. C’était le bon plan de faire pousser des machins à manger. Les ressources en bouffe n’étaient pas illimitées donc il faudrait bien trouver une solution pour pouvoir se nourrir au bout d’un moment. Mais bon, Allan se voyait mal planter des graines et récolter des légumes. C’était un homme d’action, pas un putain d’agriculteur. Il préférait de loin trucider des zombies et se balader dans les rues merdiques de Canterbury que passer son temps à la campagne. La blondinette affirma qu’elle allait lui présenter la dénommé Raven. Donc cette Raven avait une copine. Sexy l’idée. De toute façon, vu les conditions actuelles, l’homosexualité était une bonne solution, faire des gosses dans un monde pareil c’était aussi con que de ne pas avorter lorsqu’on sait qu’on sera un mauvais parent. Les siens auraient dû avorter. Mais bon, Allan était content d’être en vie depuis qu’il connaissait Zed. Une fois à l’intérieur, le décor n’était pas du tout ce à quoi il s’attendait. Niveau déco, le sang c’était pas le mieux. Il s’avéra que l’amie d’Iris était mourante. Et vu son état, il n’y avait rien à faire. La vie ne tarda pas à la quitter alors que la blonde ne bougeait pas.

« C’est fini Iris… reste pas là. » Il n’était pas sûr qu’elle l’entende dans son état de choc. Il décida donc de l’attraper pour la faire sortir. « Elle est morte… tu ne peux plus rien pour elle. » Il marqua une pause, désolé d’être aussi cash. Mais si Allan avait eu du tact, ça se saurait. Ce n’était pas son cas. Il n’était pas un monstre pour autant. Il savait que s’il perdait Zed, il deviendrait complètement fou. « Va te laver les mains, je m’occupe du corps… » Il avait l’air détaché sans doute, mais comme il ne connaissait pas la défunte, c’était plus facile pour lui. Et puis, avec sa force, creuser une tombe serait rapide. Il fallait juste qu’il trouve des draps… Et les autres corps ? Elle avait dit qu’il y avait aussi la copine de la dénommée Raven et son petit frère. Ça faisait deux autres morts potentiels. Il allait s’occuper de ça, Iris n’avait pas besoin de voir plus de cadavres. Surtout les corps de ses proches quoi. D’ailleurs, il retourna vite à l’intérieur pour planter un coup de couteau dans la tête de l’inconnue. Pas la peine de lui laisser le temps de changer en zombies.

CODES BY MAY ET AVATARS BY LA MARQUISE & L.MACTANS

_________________

#ilikeitrough:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t487-allan-have-you-ev
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 28/12/2016

» messages : 558

» points : 777

» avatar : Stav Strashko

» crédits : Cedrick & Exordium

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Kjell.



» pouvoir : Portails de téléportation.

» appartenance : Vient de rejoindre les Black Walkers.

MessageSujet: Re: here we go again [Iris & Allan]   Lun 1 Mai - 22:32

La main sur sa blessure, Iris restait là. C’était impossible. Raven avait promis de rester avec elle. D’être là pour la protéger. Pour l’aider. Pour elle. Et elle mourrait ? En essayant de la venger ? Pourquoi était-elle retournée voir ces types ? Pourquoi ne l’avait-elle pas écouté ? Personne ne devait mourir pour elle. Elle n’en valait pas le coup. Pourquoi… Iris ne bougea qu’en se sentant tiré vers l’arrière. Abasourdie, les mots d’Allan ne l’atteignirent qu’à demi. Elle avait déjà réalisé qu’elle ne pouvait plus rien faire. Mais… Si elle ne pouvait rien faire qu’allait-elle faire maintenant ? Mécaniquement, elle suivit les ordres d’Allan. Se laver les mains. Elle alla dans la cuisine. Versant un peu d’eau sur ses mains. Les larmes se joignirent à l’eau sanglante dans l’évier. Elle craqua. Fondant en larmes. Elle avait perdu Raven. C’était probablement la perte de trop pour elle. Elle n’était pas assez solide pour encaisser les morts de ses proches sans broncher. Elle était ravagé. Ses espoirs de vie ici avec Raven balayé d’un coup. Elle revint vers le salon, le regard embué de larmes. Mais elle voyait suffisamment pour remarquer la nouvelle blessure dans le crâne de son amie. Son regard alla vers Allan.

Qu’est-ce tu… Tu lui as fait….” s’étrangla la blonde. “Ne la touche… Pas…

Si Iris était dévastée, sa dernière phrase résonnait d’un désespoir tellement farouche qu’Allan n’avait pas intérêt de la toucher. Il avait suffisamment fait de mal comme ça. La blonde attrapa une ouverture sur le canapé et s’occupa d’entourer son amie à l’intérieur. Non sans prendre quelques secondes pour caresser une dernière fois son visage. Et même au moment de porter son amie, elle fit signe à Allan de rester à distance. Elle peina à porter son corps, mais c’était à elle de le faire. Et sans même s’en rendre compte, elle ouvrit un portail entre le salon et l’extérieur, en deux pas, elle était en face des sépultures encore fraîche de ses parents adoptif. Ce coin du jardin devenant nécropole plus que potager. Elle déposa le corps par terre, et après avoir vomi -merci sa mutation-, elle s’attela à la tâche qu’était creuser une sépulture décente. Mais en pleurant, elle n’allait pas bien vite, surtout qu’elle n’avait rien d’un champion dans le maniement de la pelle… Elle ne se préoccupait même plus de ce que pouvait faire Allan. Ni même de surveiller qu’aucun zombie n’approche. Elle se fichait bien de mourir. Personne ne l’attendait plus à présent.

_________________
Even when I'm WEAK,
I'm sure it's gon' be ALRIGHT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t354-iris-i-was-a-quee
 
here we go again [Iris & Allan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» lourde chute pour allan jlr
» Stuart Allan Pot [validée]
» Passion of Iris / Random Booster
» Iris Fowl [Manque Avatar]
» En cours d'écriture Boule Scintillante | Chaton => Iris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Whitstable-
Sauter vers: