AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 try not to feel the cold [Emilya & Ian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 05/11/2016

» messages : 1156

» points : 2137

» avatar : francisco lachowski

» crédits : cranberry & tumblr

» multicomptes : Layne, cheyenne, allan & Ox



» pouvoir : cryokinesie, particulièrement hors de contrôle lorsqu'il est seul

» appartenance : il faisait partie du squad, il est au château desormais


Who I Am
» état de santé : toujours aussi beau donc va bien
» inventaire : à manger et à boire
» compagnons de route : Kjell (FB), le squad
MessageSujet: Re: try not to feel the cold [Emilya & Ian]   Mar 11 Avr - 15:51

Évidemment que ça lui avait réussi de pousser la fonte. Il était physiquement parfait selon les canons de beauté standard. Il n’était surement pas parfait du point de vu de chaque individu de cette planète… heureusement. Il fallait bien des gens pour aimer les moches sinon, une grande partie de la population mourrait vierge et mal aimée ! Mais bon, lui, il n’aimait pas les moches. Il aimait les mecs qui avaient un beau corps, une belle gueule… Il ne faisait pas autant d’effort pour être beau pour rien. Si c’était pour se taper des thons, autant se laisser aller et ressembler à rien. Ouais Ian était très superficiel en ce qui concernait le physique. Mais bon, pour sa défense, c’était son fonds de commerce. Il se devait d’être beaucoup pour avoir des contrats et donc de l’argent. Il venait un monde de luxe et de paraître. Quoi qu’il en soit, le grand brun ne courait pas vraiment après l’adrénaline. Il préférait les activités plus festives voire alcoolisées. C’était le genre de mec qui passait toutes ses soirées dans des boîtes luxueuses où l’entrée était hyper sélecte. « Je ne sais pas ce qu’il est devenu. Je viens de Londres et lui aussi… C’est partie en couille lorsque le virus a commencé à transformer tout le monde en zombies… » Il haussa les épaules. Ouais son booker lui manquait. Il lui souhaitait d’être en vie. Mais à choisir, il voulait bien troquer la vie de cet homme contre celle de Suraj. Il était vraiment inquiet pour ce dernier, il ne fallait pas qu’il pense à ça.

Il fronça les sourcils aux explications de la brune. Elle avait fait de la taule ? Wow, à qui il était en train de parler là ? Elle lui avait ensuite posé une question, mais Ian était resté bloqué sur les paroles d’avant. « Attend… t’as tué des putes ? T’es une psychopathe ? » Qu’il demanda, un peu choqué et sur ses gardes. Ouais, elle ne pouvait pas lâcher ça comme, l’air de rien et s’attendre à ce que Ian réponde à ses questions. Le brun était loin d’être un enfant de chœur, il avait sa dose de péchés… de l’ordre de la luxure, de l’envie ou de l’orgueil, mais il n’avait jamais commis de meurtre. Pas même avec l’apocalypse. Bon, il avait peut-être commis des délits de non-assistance à personne en danger, mais c’était comme ça qu’il restait en vie. En ne jouant pas aux super héros. De toute façon, il n’était pas assez altruiste pour ça. Quoi qu’il en soit, si elle avait l’intention de le tuer, Ian avait son pouvoir pour se défendre… D’autant plus que celui-ci était encore plus efficace lorsqu’il était en danger. C’était aussi pour ça qu’il était en vie. Ce pouvoir l’avait grandement aidé dans les moments les plus critiques. Et puis après, il y avait eu Kjell et les militaires… maintenant il y avait le château de Whitstable. Ian avait besoin des autres pour survivre, mais il voulait que ça change. Il voulait être capable de se sauver lui-même et de sauver les très rares personnes qui comptaient pour lui.

_________________

#princesseian:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t235-ian-i-love-my-lif
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 07/01/2017

» messages : 635

» points : 634

» avatar : Jaimie Alexander

» crédits : Morning Rose

» multicomptes : Black Syphilis / Baby Ezio



» pouvoir : Nécromancie


Who I Am
» état de santé : Very good !
» inventaire : deux flingues, un avec silencieux, l'autre non ; un couteau et une machette ; quelques fringues ; ses trois peluches fétiches, qu'elle a pu récupérer dans son ancienne appartement ( un hibou, un tigre et un monstre violet)
» compagnons de route :
MessageSujet: Re: try not to feel the cold [Emilya & Ian]   Mer 12 Avr - 16:51

Try not to feel the cold



Ah, un autre londonien dans le coin. A croire qu'on avait tous migré à Canterbury pour survivre dis donc. Le dernier gars que j'avais croisé, avec son super chien extrêmement mignon et pourtant apte à tuer des zombies à tour de bras venait de Londres lui aussi. Londres la ville cosmopolite ... Entre un mannequin qui tentait d'apprendre à se défendre sur le tas, un trouillou avec son chien et une tueuse plus ou moins en retraite forcée, la ville de Canterbury avait de quoi se faire une bonne opinion des Londoniens. Ah, ça avait été une belle ville à une période, avant le bordel ambiant créé par les zombies. Mais maintenant ... Quand j'étais partie la ville tombait en ruine, les zombies avaient envahi les rues, les bâtiments étaient pillés, détruits par les survivants  autant que par les militaires, tous les lieux les plus connus de Londres n'étaient que champs de ruines et de désolation. Pas la vision habituelle de la belle capitale anglaise. Enfin ... C'était équivalent aux visions apocalyptiques que les cinéastes nous montrent dans les films dramatiques. Quoi que, c'était même pire. Pour avoir pu contempler le massacre de mes propres yeux, c'était quelque chose de véritablement horrible. Je comprenais qu'il ne sache pas ce qu'il était devenu de son ami. Rien qu'à Canterbury je n'arrivais ni à retrouver mon frère, ni le gardien qui m'avait escorté jusqu'ici.

" Je compatis mon grand ... Le monde entier est parti en couille et on pouvait rien faire pour l'en empêcher. Mais ton pote aura peut-être survécu qui sait ? Pour être un booker, faut quand même être sacrément têtu et hargneux et ça pour survivre c'est essentiel. "

En tout cas ça avait l'air de l'avoir sacrément perturbé le fait que je sois une ancienne taularde. Ben quoi, j'en avais pas honte non plus. J'avais commis des crimes en effet, j'avais passer du temps dans la prison londonienne, oui et alors ? Je haussais les épaules comme si de rien était avant de rire un peu face à son accusation à demi-voilée. Une psychopathe, manquait plus que ça ... Non monsieur, j'étais au dessus de tout ça moi ! J'étais saine d'esprit, j'étais une personne normale moi ! Je protégeais les autres en agissant ainsi, en chassant.

" Hé respire mon grand, je te rassure, j'ai jamais tué de putes comme tu dis. Par contre des gars du genre de Jack l’Éventreur, je dis pas ... Ça va détend-toi, je vais pas te faire de mal, je suis pas une sociopathe, demande à mes psys si tu les retrouve, ils étaient tellement dégoûtés quand ils sont compris que je n'étais pas folle, t'aurais dû voir leurs têtes, riais-je un peu avant de faire un nouveau lancer. Ah ben si t'es un Londonien, t'as dû entendre parler de Heart Repear, c'est passé sur toutes les chaines d'infos à la fin de l'année dernière. Et ben tu l'as devant toi. De rien. Un autographe sur tes abdos ça t’intéresse ? "

Oui, je prenais ça majoritairement à la rigolade, mais bon, c'est bien normal, j'allais pas me prendre la tête avec ce genre de chose inutile. J'avais pas que ça à faire. Et puis au moins, je serais crédible en tant qu'enseignante de lancer de couteau. Vous imaginez pouvoir dire "Oui, si je lance aussi bien, c'est grâce à mon professeur ... Oui, vous savez, j'ai étudié auprès de la plus grande moi, vous savez cette tueuse qui éliminait les pourris, oui, Heart Repear, c'est ça !". La classe ou pas la classe ?!

HARLEY-


_________________


Dress up like a little devil ♪

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t378-don-t-fear-death-
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 05/11/2016

» messages : 1156

» points : 2137

» avatar : francisco lachowski

» crédits : cranberry & tumblr

» multicomptes : Layne, cheyenne, allan & Ox



» pouvoir : cryokinesie, particulièrement hors de contrôle lorsqu'il est seul

» appartenance : il faisait partie du squad, il est au château desormais


Who I Am
» état de santé : toujours aussi beau donc va bien
» inventaire : à manger et à boire
» compagnons de route : Kjell (FB), le squad
MessageSujet: Re: try not to feel the cold [Emilya & Ian]   Mar 18 Avr - 17:40

En effet, peut-être qu’il était en vie. Si Ian avait réussi à s’en sortir, l’autre n’avait pas dû avoir trop de mal. Mais le mannequin avait eu la chance d’avoir des gardes du corps au début pour l’aider. Avoir un père politicien devait bien avoir des avantages quand même. Ce dernier était sûrement mort, mais Ian s’en fichait. Il n’avait jamais aimé sa famille. Vraiment. Quoi qu’il en soit, pour en revenir à son booker, s’il devait choisir entre sa vie et celle de Suraj, il choisirait celle de Suraj… C’était con, il connaissait bien mieux le premier, mais c’était le second qui comptait le plus pour lui. Et en ce qui concernait la psychopathe en face de lui, si elle essayait d’être rassurante, c’était mort. Elle tuait des gens sans être « folle »… donc elle était folle. Du point de vue de Ian. Il n’était pas contre la peine de mort à condition que la justice soit infaillible, mais comme elle l’était, il était contre. Prendre le risque de tuer un innocent, c’était dégueulasse. Alors qu’une personne avec un point de vue subjectif s’octroie le droit de décider qui devait vivre ou mourir, c’était pire. Bon apparemment, il n’avait rien à craindre, heureusement ! Il n’était pas un saint, mais n’avait jamais rien fait de vraiment grave. Briser des cœurs, boire, se droguer, être orgueilleux, ce n’était quand même pas motif à aller en prison ! Bon, okay un peu pour l’alcool et la drogue, mais il n’avait jamais nuit à personne. Il s’aimait trop pour prendre le risque de conduire ivre ou high. Et puis, il avait un chauffeur, il fallait bien qu’il serve à quelque chose.

Il suivait les informations donc ouais il en avait en entendu parler. Il avait pensé la même chose que ce qu’il pensait là. « Non merci pour l’autographe… je ne suis pas vraiment d’accord avec ce que tu as pu faire… » Il haussa les épaules. Il ne craignait rien, hein ? S’il elle n’était « pas folle », elle devait bien pouvoir entendre ce genre de critique de la part d’un type random dont les pires crimes étaient de profiter de sa jeunesse. Et puis, il y avait des choses que Ian n’arrivait pas à garder pour lui. « Enfin de toute façon, ça n’a plus d’importance à présent… Ceci dit… comment tu juges les psychopathes maintenant ? Par exemple, les militaires de Canterbury, ils ont failli tuer tous les civils parce qu’ils étaient des boulets pour eux… Ils ont même tué un gosse qui n’était absolument pas un danger pour eux… tu vas aller les tuer pour ça ? » Qu’il demanda à la fois curieux et provocateur. Honnêtement, s’ils avaient tué Suraj, il voulait qu’ils crèvent, uniquement par vengeance. C’était mal de penser ça, mais l’idée de la mort du grand ténébreux le rendait dingue. Et puis, Cian était un boulet, mais il ne méritait pas de mourir pour autant… Enfin, il préférait que ce soit Cian la victime et pas lui. Il s’était remis de la mort de l’autre, il ne l’avait même pas pleuré. Il y avait plein de gens dont Ian se fichait pas mal…sans pour autant souhaiter leur mort.

_________________

#princesseian:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t235-ian-i-love-my-lif
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 07/01/2017

» messages : 635

» points : 634

» avatar : Jaimie Alexander

» crédits : Morning Rose

» multicomptes : Black Syphilis / Baby Ezio



» pouvoir : Nécromancie


Who I Am
» état de santé : Very good !
» inventaire : deux flingues, un avec silencieux, l'autre non ; un couteau et une machette ; quelques fringues ; ses trois peluches fétiches, qu'elle a pu récupérer dans son ancienne appartement ( un hibou, un tigre et un monstre violet)
» compagnons de route :
MessageSujet: Re: try not to feel the cold [Emilya & Ian]   Mer 19 Avr - 2:35

Try not to feel the cold



Je savais très bien au fond que plaisanter sur le fait que j'avais été en prison et le fait que j'étais une tueuse était une mauvaise idée. Après tout, pour la plupart des gens, c'était plus qu'un sacré point négatif, fallait bien se le dire. C'est vrai que les gens qui allaient en prison étaient pas réputés pour leur gentillesse et leur bonté. Pourtant, ce qui m'avait envoyé moi en prison, c'était mon sens de la justice et de l'honneur, mon envie de défendre et de protéger les innocents. D'autres, parmi ceux que j'avais rencontré n'avaient commis aucuns crimes, à part celui de vouloir protéger quelqu'un qu'ils aimaient - souvent le véritable coupable de ce dont ils étaient accusés. Bien sûr, y'avait aussi de vrais criminels,des vrais méchants, qui méritaient bien leur place en prison - ou mieux, que je m'occupe d'eux. Mais ce qui m'avait mené en prison, était-ce réellement quelque chose qui méritait d'être traitée comme une pestiférée par les gens "normaux" ? D'accord, tuer des gens était quelque chose qui n'était pas accepté officiellement par la société, mais le fait de ne tuer que des criminels n'était-il pas quelque chose de positif ? Je ne faisais que faire quelque chose que la prison était incapable de faire, même si c'était le but de base : en les éliminant définitivement j'empêchait toute récidive, pour toujours et à jamais. D'accord, mes propres mains étaient tachées de sang et je ne pouvais pas vraiment prétendre être mieux que ceux que je traquais, mais tout de même ... J'étais différente. Et je valais mieux qu'eux. J'étais une justicière, pas une vulgaire criminelle. Je me renfrognais un peu en pensant à ce genre de chose : peu de choses m'énervaient vraiment, mais ça, ça en faisait partie. Je détestais plus que tout que les gens me catégorisent et me mettent dans le même sac que les monstres que je traquais. J'avais beau ne plus être tout à fait humaine, ne plus être comme les autres, j'étais toujours l'une des leurs et je veillais sur eux, au détriment de ma réputation, de ma vie, de ... De tout.

Au moins Ian n'avait pas l'air totalement comme les autres gars : il désapprouvait clairement, mais, même s'il ne s'était pas tout à fait braqué contre moi. C'était déjà ça. Je respirais plus calmement, mon adrénaline refluant petit à petit et je me remis à sourire gentiment à Ian.

" Tant pis pour toi alors, c'est pas donné à n'importe qui d'avoir la signature d'Heart Reaper. Qui sait, t'aurais p'tre pu revende ça ultra cher une fois tout ce bordel terminé ? "

C'est marrant, j'aimais bien la façon dont il avait de paraître provocateur et sûr de lui tout en étant un peu inquiet. J'allais récupérer les couteaux de lancers et je reviens me poster en face de Ian.

" Disons que ... J'ai promis à un ami que j'allais éviter de chasser de nouveau tant qu'il n'avait pas validé les proies. Et vu que je l'ai perdu ... Je chasse plus vraiment, avouais-je, un peu gênée de devoir avouer à quelqu'un que je ne tuais plus simplement à cause d'une simple promesse, à quelqu'un qui était peut-être mort. Mais pour ce qui est des militaires, j'ai mon propre avis sur la question : je sais que certains d'entre eux ne sont pas mauvais, mais leurs agissements généraux le sont. Si jamais ... Si jamais je devais les éliminer ... Disons que je commencerais par trouver les têtes pensantes, ceux qui ont menés leurs gestes. Ce sont eux les premiers coupables. Quand aux tueurs d'enfants parmi eux ... Si ça ne tenait qu'à moi, je n'en ferais qu'une bouchée. On ne fait pas de mal aux enfants, jamais, grondais-je en serrant les poings, en repensant au chauffard qui avait renversé James & à notre grand frère, qui nous avait battu. Jamais. "

Ianou ♥:
 

EXORDIUM.


_________________


Dress up like a little devil ♪

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t378-don-t-fear-death-
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 05/11/2016

» messages : 1156

» points : 2137

» avatar : francisco lachowski

» crédits : cranberry & tumblr

» multicomptes : Layne, cheyenne, allan & Ox



» pouvoir : cryokinesie, particulièrement hors de contrôle lorsqu'il est seul

» appartenance : il faisait partie du squad, il est au château desormais


Who I Am
» état de santé : toujours aussi beau donc va bien
» inventaire : à manger et à boire
» compagnons de route : Kjell (FB), le squad
MessageSujet: Re: try not to feel the cold [Emilya & Ian]   Jeu 20 Avr - 22:54

Comme si Ian avait besoin d’argent. Enfin, il ne savait pas comment ça se passerait après, s’il y avait un après. Son compte en banque, ses milliards, ils devaient exister encore. Sinon à quoi bon dématérialiser l’argent hein ? Au pire, il connaissait la combinaison du coffre de son père. Si celui-ci était mort, il en était l’héritier. Il était aussi l’héritier de la fortune de sa grand-mère paternelle puisqu’il était son seul petit-fils… sans compter son attardé de petit frère qui devait être mort. Il y avait peu de chances qu’un gogole d’autiste survive. Ouais, si on pouvait lire dans ses pensées, on serait choqué de sa façon de traiter des handicapés. Mais il n’en avait rien à foutre, il haïssait son petit frère à cause de sa simple existence. Ce gosse lui avait volé l’amour exclusif de ses parents et par sa saloperie de maladie, il avait réquisitionné toute leur attention. Ian de son côté, avait l’impression de ne plus compter. Le mannequin était resté, toute sa vie, un petit garçon en mal d’affection. Il remédiait à ce mal en passant ses nuits dans les bras d’inconnus ou d’amant récurrent, il aimait s’entendre dire qu’il était canon et bien foutu. Son physique était devenu son meilleur atout pour que les autres s’intéressent à lui. Enfin bref, la brune avait donc besoin de quelqu’un pour valider ses proies… c’était assez chelou. Il ignorait que d’autres personnes étaient dans le coup… ça ne changeait pas le fait que se faire justice soi-même, de la sorte, c’était quelque chose que le brun ne cautionnait pas… mais de là juger… il n’était pas assez vertueux pour jeter la pierre à qui que ce soit.

Concernant les enfants, elle n’avait pas l’air de déconner avec ça… C’était une femme, peut-être qu’elle avait eu des enfants ou un truc du genre… C’était cliché de relier femme à enfant, il avait connu des nanas qui ne voulaient absolument pas d’enfant, pour des tas de raisons qui leur étaient propres et qui pouvaient sembler puériles ou égoïstes pour ces connards de cul bénis. Mais que Ian comprenait totalement. D’une part parce qu’il n’avait aucune affinité avec les mômes et d’autre part, parce que s’il pouvait porter un enfant, il ne voulait pas déformer son corps à cause d’un machin dégueulasse et assisté. Nan, Ian n’était pas fait pour être père. Faut voir le modèle paternel qu’il avait eu aussi. « Ouais enfin, c’était pas un enfant de cinq ans hein… c’était un gosse de dix-sept ou dix-huit ans… mais je ne vais pas défendre ces connards… Ils auraient surement butté tous les civils si on n’avait pas fui assez vite… » Il se mordilla la lèvre en pensant à Suraj qui était resté et qui étaient peut-être mort. S’il y avait une personne qui comptait pour lui, c’était bien Suraj… aussi étonnant que ce soi, étant donné leurs différences. « Toute seule, je doute que tu fasses le poids contre les militaires… Ils sont armés et ils n’ont pas peur de faire feu. Par contre… ils finiront peut-être par avoir des vues sur les camps alentour… donc de potentiels alliés, il y en a un certain nombre un dans la région… » Il y avait Whitstable, c’était sûr puisqu’il y créchait. Pour les autres, ce n’était pas difficile d’imaginer qu’on puisse camper dans les fermes ou la forêt… ça faisait des ressources. Il en avait oublié son entraînement.

_________________

#princesseian:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t235-ian-i-love-my-lif
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 07/01/2017

» messages : 635

» points : 634

» avatar : Jaimie Alexander

» crédits : Morning Rose

» multicomptes : Black Syphilis / Baby Ezio



» pouvoir : Nécromancie


Who I Am
» état de santé : Very good !
» inventaire : deux flingues, un avec silencieux, l'autre non ; un couteau et une machette ; quelques fringues ; ses trois peluches fétiches, qu'elle a pu récupérer dans son ancienne appartement ( un hibou, un tigre et un monstre violet)
» compagnons de route :
MessageSujet: Re: try not to feel the cold [Emilya & Ian]   Sam 22 Avr - 2:56

Try not to feel the cold



S'il y avait bien deux types de personnes - que dis-je, de proies - que j'appréciais particulièrement de chasser, c'était ceux qui faisaient du mal aux enfants, aux jeunes, et les violeurs. Ces deux types de choses, c'était ce que je considérais comme ma hantise. Alors je vous dis pas comme ceux qui faisaient les deux, les pédophiles, prenaient très très cher avec moi quand je me faisais le juge et le bourreau de leur sentence. Disons que même s'ils ne regrettaient pas forcément leurs actes, ils regrettaient au moins de ne pas avoir été plus discrets, de ne pas s'être fait choppé d'une manière ou d'une autre. De toute façon, qu'importe leur âge au fond, je ne supportais pas qu'on fasse du mal aux gens vulnérables. Un enfant ce n'était pas forcément que quelqu'un qui avait en dessous d'un certain âge pour moi, un enfant, c'était simplement quelqu'un qui ne pouvait pas forcément se défendre par lui-même et qui gardait une certaine tendresse, une certaine part d’innocence. Par exemple, je voyais et je verrais sûrement toujours mon frère James comme un enfant, parce qu'il avait encore en lui ce fragment de pureté qui le rendait unique et incroyablement gentil face au monde, qu'importe ce que les gens lui faisaient parfois vivre. Alors pour moi, que les militaires aient descendu un gamin de 5 ans ou  un "gamin" de 20 ans, ça ne faisait guère de différences. Déjà que je portais pas beaucoup les militaires dans mon coeur parce que je trouvais qu'ils avaient la gâchette beaucoup trop sensible, ce que me rapportait Ian ne jouait pas en leur faveur. Et disons que si je tombais sur quelques militaires en détresse, je penserais probablement à laisser mon doigt sur ma propre gâchette et a faire un peu de tri. Quelques brutes de moins, ça ne fera que du bien à ce monde déjà pourri jusqu'à la racine. Je finis d'ailleurs par noter quelque chose sur le visage de Ian, quelque chose qui ressemblait à de l'inquiétude.

" Tu ... Tu connaissais le gars en question ? Ou tu t'inquiètes pour quelqu'un qui est entre leurs mains, osais-je demander en le regardant droit dans les yeux. Quand à moi, t'inquiète pas, je suis une grande fille. Si je décide d'aller leur faire des ennuis, je surveillerais mes arrières. Moi non plus je n'ai pas peur de faire feu, ajoutais-je en tapotant le flingue que je portais à mon holster de cuisse. "

Je tendis une nouvelle fois mon couteau à Ian : quitte à discuter de choses qui fâchent , autant qu'on le fasse en travaillant. De plus ça lui apprendrait à tirer dans toutes sortes de situations, même lorsque l'on est déconcentré par quelque chose - le quelque chose ici étant notre discussion et moi-même.

" Dis-moi, t'as l'air de te tenir pas mal au courant de la politique post-apo toi ... T'es impliqué jusqu'à quel point dans ces histoires ? Trop à ton goût je dirais mais bon, j'en sais rien au fond, déclarais-je en me concentrant pour viser une des cibles les plus éloignées. Ça m'embêterait que tu te fasses exploser la tête par un des militaires tout simplement parce que tu fourres ton nez dans leurs histoires. Vu comment tu me les présentes, ils ont pas l'air du genre à plaisanter et ça m'étonnerait qu'ils apprécient l'opposition. "

Et ça, je le pensais réellement. M'avait pas l'air bien méchant ce petit Ian, au contraire. Un peu brut de décoffrage peut-être, et encore, même pas. Sûr de ses opinions, ça c'est sûr, mais c'était une bonne chose. Sauf quand ça touchait à ce genre de conflits qui pouvaient te coûter ta vie sans que tu saches véritablement pourquoi. Imaginant la tête d'un de ces militaires, je lançais mon couteau et touchais la cible. En plein coeur.

EXORDIUM.


_________________


Dress up like a little devil ♪

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t378-don-t-fear-death-
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 05/11/2016

» messages : 1156

» points : 2137

» avatar : francisco lachowski

» crédits : cranberry & tumblr

» multicomptes : Layne, cheyenne, allan & Ox



» pouvoir : cryokinesie, particulièrement hors de contrôle lorsqu'il est seul

» appartenance : il faisait partie du squad, il est au château desormais


Who I Am
» état de santé : toujours aussi beau donc va bien
» inventaire : à manger et à boire
» compagnons de route : Kjell (FB), le squad
MessageSujet: Re: try not to feel the cold [Emilya & Ian]   Sam 22 Avr - 18:51

« Je le connaissais un peu… j’avais pas d’affinité avec lui… mais c’est quand même dégueulasse de s’en prendre à un gosse sans défense. » Il marqua une pause, réfléchissant à la suite. Que dire ? La personne qu’il attendait était peut-être morte. Mais Ian était un optimiste. Il ne voulait pas imaginer que Suraj, dont le pouvoir était la régénération, était mort. « Il y a peut-être quelqu’un… qui est retenu chez eux… C’était l’ancien leader du camp. » Il se mordilla la lèvre inférieure à nouveau. Il ne pouvait pas dire qu’il en était amoureux. C’était stupide. Il était un mannequin excentrique qui faisait bander les mecs juste en posant à demi-nu, une poupée gonflable que bien des gens auraient aimé baiser… Lui, être amoureux ? Et puis quoi encore ? Ian Mills était un connard sans attache qui voulait qu’on l’aime, il ne voulait pas aimer. Et puis, un mannequin et un musulman, c’était carrément mal assorti comme couple. « C’est quelqu’un qui j’apprécie… vraiment… » Il soupira. Il récupéra le couteau qu’elle lui tendait… Des couteaux, un flingue… Cette nana était décidément vraiment dangereuse. Mais bon, c’était une sorte de Dexter version fille… en gros, il n’avait rien à craindre… Sauf s’il la foutait en rogne. Mais tout le monde était dangereux dans ce genre d’état. Ian faisait de son mieux pour ne pas trop contrarier les gens, parfois, c’était plus fort que lui, il avait son petit caractère comme on dit. Mais dans l’ensemble, il se démerdait assez bien pour éviter les ennuies.

Quant à son implication avec les militaires, Ian secoua ta tête, un peu dégouté. « Maintenant, je n’ai plus rien à voir avec eux. Avant je faisais partie de leur camp, mais comme la plupart des civils j’ai fui en voyant qu’ils commençaient à devenir dangereux… Et parce que la personne que j’appréciais tenait à ce que je parte… il marqua un temps. Il tenait vraiment à sa vie mais se demandait s’il avait fait le bon choix vis-à-vis de Suraj. Si ça tenait qu’à moi, j’oublierais tout… mais fermer les yeux sur un danger n’a jamais sauvé de vie. Donc je pense que c’est important de se tenir au courant de leur agissement. Même de loin. Ça vaut pour toi… et pour à peu près tous les vivants… Enfin j’imagine qu’ils aimeraient recruter quelqu’un comme toi. » Ian passait souvent pour le mec à côté de la plaque, celui qui ne réalisait pas combien le monde avait changé, celui qui offrait ses habituels sourires de papier glacé et qui essayait de rester fidèle à lui-même. Mais au fond, il n’était pas si bête. Il se rendait vraiment compte de la merde dans laquelle il était et il savait que seul, il ne survivrait pas une semaine… C’était pour ça qu’il offrait des sourires Colgate, pour qu’on s’occupe de lui. La brune lança un couteau en plein dans le mille. Bon, Ian allait avoir du mal à faire aussi bien. Il lança donc à son tour et toucha enfin une cible… sauf que le couteau ne s’était pas planté dedans… il avait rebondi et était tombé au sol. Décidément, on ne s’improvisait pas lanceur de couteaux hein.

_________________

#princesseian:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t235-ian-i-love-my-lif
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 07/01/2017

» messages : 635

» points : 634

» avatar : Jaimie Alexander

» crédits : Morning Rose

» multicomptes : Black Syphilis / Baby Ezio



» pouvoir : Nécromancie


Who I Am
» état de santé : Very good !
» inventaire : deux flingues, un avec silencieux, l'autre non ; un couteau et une machette ; quelques fringues ; ses trois peluches fétiches, qu'elle a pu récupérer dans son ancienne appartement ( un hibou, un tigre et un monstre violet)
» compagnons de route :
MessageSujet: Re: try not to feel the cold [Emilya & Ian]   Mar 25 Avr - 0:27

Try not to feel the cold



Il est vrai que j'étais sûrement pas la personne la plus appropriée à qui parler de ses sentiments, de ses doutes ou de ses regrets, mais j'avais toujours su écouter les autres. Pas pour rien que je demandais des confessions à mes victimes. Après tout, pour pouvoir faire mes études de criminologie, j'avais du d'abord faire des études de psychologie, alors j'avais dû apprendre comment tendre l'oreille aux autres et à leurs confidences, à noter leurs hésitations, leurs lapsus, leurs non-dits ... Bref, tout ce que les gens voulaient cacher aux autres, ou à eux-mêmes parfois. Le genre de chose qui m’intéressait quoi. Alors j'avais bien pris compte du petit instant de flottement qu'avait eu Ian. On aurait dit que même lui ne savait pas trop comment parler de la personne à laquelle il tenait, pour qui il s'inquiétait, comme s'il ne voulait pas à s'avouer qu'il tenait à ce gars. C'était intéressant. Mignon aussi bien sûr, même si c'était une question d’ego mal placé. Ca avait l'air de vraiment le perturber en tout cas, alors je me contentais de l'écouter en parler tout d'abord. Qu'il dise ce qu'il avait sur le coeur, ça lui ferait du bien, même si c'était à une parfaite inconnue. D'ailleurs le fait qu'on ne se connaissait pas vraiment devait aider en soi : j'allais pas le juger, je ne connaissais rien de lui après tout.

" C'est toujours bien d'avoir quelqu'un a qui se raccrocher dans ce genre de période, lui déclarais-je gentiment avec un tendre sourire. Et si tu tiens à lui, s'il a réussi à t'atteindre c'est que ça doit être quelqu'un de bien. J'espère qu'il s'en sortira vivant, ça doit être un type intéressant. Un gars qui frayait avec les miliaires et qui finit par se retrouver retenu contre son gré, ça sent les divergences d'opinion à plein nez. S'il a eu le cran de s'opposer à eux alors il mérite mon respect et je comprends mieux que tu l'apprécies, ajoutais-je avec un clin d'oeil amical, avant de lui tapoter gentiment l'épaule, comme si de rien n'était. "

En tout cas, je me demandais bien comment Ian avait pu atterrir dans le camp des militaires en premier lieu. Il avait pas vraiment la tête de l'emploi, et d'après ce que j'avais compris, ces gars là ne plaisantaient pas côté recrutement alors c'était un peu étonnant. Un mannequin au milieu d'une bande de crétins armés et sans cerveaux ... En tout cas, j'étais persuadé que la personne qui lui avait dit de partir avait bien fait, et qu'il l'avait fait parce qu'il tenait à Ian et qu'il ne voulait pas qu'il soit blessé. C'était intéressant que de voir que des gens pouvaient encore éprouver de l'amour même après avoir traversé des épreuves telles que les zombies avaient dû leur imposer.

" Je pense que ... Tu as bien fait de suivre le conseil de ton ami et de partir. Il voulait de protéger, te mettre à l'abri. Lui aussi il tient à toi, il ne voulait pas que les militaires te fassent du mal, comme ils en ont fait au garçon dont tu parlais. C'est mignon ça, dis-je avec un petit rire. Et merci pour l'avertissement. T'inquiète pas pour moi, je les surveillerais de loin, j'ai pas l'intention d'aller les chatouiller juste sous leur nez. Disons que si je dois faire du nettoyage ... Je le ferais de loin. "

En tout cas, ce qu'il ajouta sur le fait qu'ils aimeraient sûrement me recruter me fit réfléchir. En effet, j'étais le genre de personne qui tuait sans se poser de question, mais et seulement si je jugeais ma proie convenable. Je ne tuais pas pour le plaisir ou pour obéir à des ordres. Je ferais tâche dans un tel groupe. En plus, s'ils avaient connaissance de mon passé, ils tenteraient plutôt de m'éliminer plutôt que de m'engager. Heureusement que je n'avais nullement l'intention de bosser pour eux ou avec eux, ni de près ni de loin. Je détestais les gens qui voulaient s'accaparer le pouvoir comme eux voulaient le faire. Et ils avaient fait du mal à des innocents ...

" Allez, t'y étais presque Ian, encore un petit effort ! Essaye juste de donner un peu plus de force dans ton mouvement du poignet, sans ajouter de l'ampleur, commentais-je devant son lancer avant de trottiner pour aller chercher les couteaux et lui tendre de nouveau celui que je lui prêtais. Tu t'améliores vite, c'est bien, tu es têtu, tu ne laisses pas tomber devant les premiers obstacles. Ca te mènera loin. Et ça te gardera en vie. "

EXORDIUM.


_________________


Dress up like a little devil ♪

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t378-don-t-fear-death-
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 05/11/2016

» messages : 1156

» points : 2137

» avatar : francisco lachowski

» crédits : cranberry & tumblr

» multicomptes : Layne, cheyenne, allan & Ox



» pouvoir : cryokinesie, particulièrement hors de contrôle lorsqu'il est seul

» appartenance : il faisait partie du squad, il est au château desormais


Who I Am
» état de santé : toujours aussi beau donc va bien
» inventaire : à manger et à boire
» compagnons de route : Kjell (FB), le squad
MessageSujet: Re: try not to feel the cold [Emilya & Ian]   Lun 1 Mai - 20:07

Suraj était un homme bien, c’était clair. Pas le genre de Ian en temps normal. Il était bien trop droit et sérieux, Ian fricotait avec des gens frivoles… Et en fait, c’était peut-être parce qu’il était différent des garçons avec qui Ian fricotait qu’il s’en était entiché. Quelle idée conne de s’enticher d’un musulman qui ne comprenait pas l’homosexualité… il avait au moins le mérite de ne pas condamner cette sexualité. Étonnamment, Ian se sentit rougir lorsqu’elle affirma que Suraj voulait le protéger et qu’il tenait à lui. Rho ce qu’il pouvait être niais là. Il s’en voulait presque d’avoir un jour croisé la route de cet idiot de musulman. C’était bien plus simple de ne pas tenir aux gens, de les utiliser puis de s’en débarrasser. C’était aussi bien plus simple d’être aimé que d’aimer. Malheureusement, par les temps qui couraient, il n’y avait plus beaucoup de monde pour l’aimer. Les gens avaient autre chose à faire que gonfler l’ego d’un mannequin, même si ce mannequin était aussi canon que Ian. Oh il avait bien surpris le regard de deux ou trois nanas… mais pas de chances pour elles, le mannequin préférait les hommes. Lui avec une femme, ce serait chaotique avec son caractère de princesse. Quoi qu’il en soit, il voulait bien qu’Emilya fasse du nettoyage chez les militaires, mais qu’elle évite de tuer Suraj s’il y était encore… Si ces barbares ne l’avaient pas déjà tué. Bon sang, si Ian apprenait la mort de Suraj, de grandes vagues de froid seraient à prévoir… Il avait déjà vu les dégâts de son pouvoir lorsqu’il n’allait pas bien, ce n’était pas joli.

Pour en revenir à l'entraînement, ce n’était pas gagné, mais c’était mieux. Bon, ce serait bien qu’il réussisse au moins un lancé quand même. Même si ce n’était qu’un seul parmi tant d'autres et qu’il y aurait d’autres loupés. Il revit en mémoire tout ce qu’elle avait dit et ajouta les nouveaux paramètres. Exécuter des mouvements parfaits, c’était son truc normalement, il fallait qu’il fasse exactement ce que les photographes lui demandaient. Fermer un œil, ajuster son mouvement du poignet, l’angle de son bras, s’imaginer que la cible était ce connard de Liam, inspirer un grand coup et lancer. Bingo ! Le couteau s’était planté dedans. Il avait saisi le mouvement, mais maintenant, il fallait il le répète encore et encore. « Enfin !! Un sur combien ? Cent dix ? » Qu’il exagéra. Il n’avait pas douté de ses capacités. Il était de ceux qui disaient que rien n’était impossible si l’on se donnait les moyens d’y arriver. Il allait donc chercher le couteau. « Je crois que j’ai un peu saisi le truc. » Dit-il enthousiaste. Il recommença, la même concentration avant et il avait touché à nouveau mais c’était limite. Dans un sens, être aussi près du bord pouvait être un exploit. « J’ai fait exprès de viser le bord. » Il plaisantait bien sûr. Il devrait travailler ça, le mouvement et la visée. Pour le moment, il avait besoin d’un temps de concentration assez long, ce qui était normal. Il aurait encore besoin de temps pendant un moment, jusqu’à ce que ces lancés soient parfaits à tous les coups, lorsqu’il y arriverait parfaitement, il n’aurait plus besoin de se concentrer pendant deux heures à chaque fois.

_________________

#princesseian:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t235-ian-i-love-my-lif
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 07/01/2017

» messages : 635

» points : 634

» avatar : Jaimie Alexander

» crédits : Morning Rose

» multicomptes : Black Syphilis / Baby Ezio



» pouvoir : Nécromancie


Who I Am
» état de santé : Very good !
» inventaire : deux flingues, un avec silencieux, l'autre non ; un couteau et une machette ; quelques fringues ; ses trois peluches fétiches, qu'elle a pu récupérer dans son ancienne appartement ( un hibou, un tigre et un monstre violet)
» compagnons de route :
MessageSujet: Re: try not to feel the cold [Emilya & Ian]   Jeu 18 Mai - 1:09

Try not to feel the cold



J'y croyais pas, j'étais vraiment en train de parler sentiments avec un gars que je venais à peine de rencontrer ? Ouais, c'est bien ce qu'il me semblait ! Et ben dis donc, l'apocalypse faisait plus de ravages que je ne l'avais imaginé. Ca touchait même des domaines que je croyais impossible, comme ma compréhension des sentiments profonds des gens. Nan, quand même ... Ca devait être une des conséquences de l'ennui  : j'étais tellement en manque d'action que je me prêtais au jeu de ce gars et que je tentais sans même le vouloir de le rassurer et de le conforter dans ses sentiments. Pas que je le trouve pas mignon dans son comportement et dans ce qu'il ressentait pour ce gars, l'ancien leader des militaires. Mais disons qu'en temps normal je me serais pas forcément permise - ou du moins je ne me serais pas laissée aller - à de tels interprétations. C'est vrai, je voyais le geste de son ami comme une façon de le protéger, mais c'est parce qu'en y réfléchissant, c'est comme ça que j'aurais agi avec mon frère ou mon gardien : quitte à mourir, autant mourir pour une cause ou pour sauver une personne que j'aimais. C'est probablement ce qu'avais dû ressentir cet homme. Il avait dû se dire que ses anciens camarades l'élimineraient sans aucunes hésitations, alors il a préféré resté derrière, quitte à abandonner celui qu'il aimait, tout ça pour le protéger lui. C'était beau et dramatique. On aurait dit un roman ou une série. Bon sang on m'avait pas prévenu que toute l'apocalypse zombiesque était une énorme caméra cachée pour filmer ce genre de moments ultra touchants et romantiques ! Qui a oublié de me faire passer le mémo ?! J'aurais aimé avoir été prévenue avant quand même, j'aurais fait un stock de mouchoirs si j'avais su.

En tout cas, l'entraînement commençait lentement mais sûrement à porter ses fruits. Peut-être que finalement il était pas si mauvais que ça ce petit Ian et qu'il allait pouvoir survivre par ses propres moyens. Je me sentais presque incroyablement fière de lui, comme si mon chat avait enfin réussi à manger le poisson rouge de mon frère. Si ça c'était pas beau, de voir l'évolution de quelqu'un, de lui apprendre à survivre, à utiliser des capacités qu'il ne pensait, ne se savait pas avoir. J'en verserais presque une petite larmichette. Mais bon, quand même. Je lui adressais un grand sourire et lui tapotait gentiment le dos.

" Tu vois, qu'est-ce que je t'avais dit ! Et si ça peut te rassurer, quand j'étais gamine j'ai mis un moment à caler le truc moi aussi, mais une fois que c'est fait, souvent ça reste en tête, t'inquiète pas. Tu devras continuer à t'entrainer régulièrement bien sûr, mais tu devrais t'en sortir je pense. "

Il avait l'air assez fier de lui et je ris un peu quand il loupa de peu son deuxième essai et tenta de me faire croire qu'il l'avait fait exprès. C'était mignon ça.

" T'inquiète, ça arrive même aux meilleurs de temps à autre. Je te propose un truc si tu veux, on va essayer quelque chose : je lance un objet en l'air et t'essaye de le toucher. Ca te dit Guillaume Tell ? Si tu y arrives, je pense que tu seras fin prêt et que t'auras plus qu'à t'entrainer chez toi maintenant. "

Une fois ma proposition faite, je m'éloignais de lui, pris une bouteille qui trainait par terre et après avoir fait le décompte la lançait au dessus de moi en espérant qu'il la touche. J'aurais l'air maline si la bouteille me retombait dessus ...

EXORDIUM.


_________________


Dress up like a little devil ♪

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t378-don-t-fear-death-
 
try not to feel the cold [Emilya & Ian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Edwyn • Feel the cold [Acid]
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» Apsoline | It's too cold tonight, for angels to fly. (TERMINÉE)
» It's too cold outside for angels to fly [PV Gryfi] || Fini ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Whitstable-
Sauter vers: