AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Here we are again, I should've known better [ Morph & Jes' ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 31/12/2016
» messages : 891
» points : 1257
» avatar : Malik Lindo
» multicomptes : Connichieur et Kazudon

MessageSujet: Re: Here we are again, I should've known better [ Morph & Jes' ]   Jeu 13 Juil - 0:27

Parce que ce connard croyait qu'il allait le faire passer pour la fillette là ? Jesus faisait peut être exprès pour le provoquer, ça il n'en savait rien, mais Morph n'avait aucune envie de flancher devant lui. C'était peut être en réaction à son craquage quelques jours plus tôt. Ou même pour secouer son corps d'un retour de virilité quand il se rendait compte petit à petit que son regard glissait sur la peau du brun, comme il l'avait fait pas mal de fois lorsqu'ils travaillaient ensembles ces jours ci. C'était la plaie. C'était pas arrivé depuis des plombes, à croire que ce genre de désirs ne tombaient que sur son ancien meilleur ami. Enfin pas exclusivement. Franchement pas, que ce soit rassurant ou pas Morph n'en savait foutrement rien. Mais de cette façon incontrôlablement gênante... si. C'était pas pour le rassurer d'ailleurs de voir que des fois Jes le grillait, et qu'il se sentait forcé de le rembarrer malgré ce qu'ils savaient tous les deux. Morpheus ne voulait pas se rappeler ce que c'était que tout ce bordel dont il s'était dépêtré comme il pouvait à l'époque. Parce qu'il avait été forcé, de part leur séparation. Par la façon dont Jes l'avait rembarré la fois où il avait essayé d'être honnête face à ses sentiments, la fois où il avait voulu demander plus... Ce râteau déguisé, même s'il les avait éloignés, ça avait été une bonne chose, en tout cas... il s'était répété plein de fois. Parce qu'il refusait de faire face à l'évidence.

Il releva son menton donc, et ramassa l'eau salée et glaciale avec ses mains pour la projeter sur son torse et sa nuque, comme il fallait faire -il avait vu ça dans des films- avant la baignade. Parce que la mer, c'était pas souvent qu'il y était allé et baigné encore moins. Mais vu combien ils avaient sué et eu chaud toute la journée...C'était prudent quoi. Et ça aidait, ses ados contractés par le froid.

« Parce que tu crois que j'ai besoin de ça ? Tapette, le premier à l'eau à gagné ouais ! »

Il lança en souriant d'un air de défi un peu mauvais. Il s'était mis à avancer en même temps et l'eau avait atteint son ventre en une grosse vague, le stoppant net. C'était horriblement FROID. Mais quelques secondes plus tard il sautait dans l'eau sans grâce en criant et éclaboussant un maximum Jésus à côté. Il refit surface en souffrant à mort, ses dents qui grelottaient et claquaient, mais ravi et déjà en train de se marrer.

« T'es une putain de princesse Disney Alvarez, avec tes cheveux tu pourrais faire ta meuf qui sort de l'eau comme une bombasse on verrait pas la différence !»

Avec son physique aussi... Il l’éclaboussa d'une claque dans l'eau, sans agressivité, mais content de retrouver l'ami avec qui il jouait depuis l'enfance, ou presque. Il ne nageait pas très bien, alors Morph préféra rester là où il avait plutôt pied, en se rapprochant de lui. L'endroit était tellement agréable qu'on aurait pas imaginé que la fin du Monde avait déjà sonné... Ils pouvaient être aussi bien seuls au monde. C'était de ça dont il avait eu envie, au camps. Être tranquilles cinq minutes. Même sa culpabilité semblait lui foutre la paix. Ses arrières pensées beaucoup moins mais bon on pouvait pas tout avoir. Si seulement il savait ce qu'il voulait. Et même s'il avait su, être le premier à l'avouer, c'était pas une preuve de faiblesse ? Y'avait pas moyen qu'il lâche quoi que ce soit. Alors il ne faisait que l'observer, de son air de dur souriant habituel. En essayant de ne pas montrer que la mer agitée ne le mettait franchement pas à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t363-morpheus-don-t-ne
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 31/12/2016
» messages : 991
» points : 955
» avatar : Cykeem White
» crédits : Asp
» multicomptes : Lys, Gali et Scar
quoi ma gueule, qu'est-ce qu'elle a ma gueuule ?
» pouvoir : multiplier la bouffe
MessageSujet: Re: Here we are again, I should've known better [ Morph & Jes' ]   Lun 17 Juil - 21:57

Ils l'ignoraient peut-être l'un et l'autre mais ils étaient deux ici à se geler les miches sans vouloir passer pour la plus fillette des deux. Parce que l'eau était considérablement froide, fallait l'avouer. Déjà qu'en journée, elle ne devait pas être si chaude par ici, avec la nuit venue il n'y avait plus rien pour réchauffer ni l'eau ni même l'air. Et les vagues qui l'éclaboussaient un peu plus à chaque passage n'aidaient en rien. Jesus finit par imiter Morpheus, s'aspergeant progressivement d'eau avant de s'avancer un peu plus profond. Jusqu'à ce qu'il se fasse éclabousser plus franchement par son ami. Il grogna et protesta pour la peine, lâchant quelques insultes avant de lui rendre la pareille, profitant de la vague poussée par ses deux mains pour faire le grand saut en même temps et s’immerger jusqu'à mi-ventre, non sans serrer les dents.

"Avoue-le que tu m'trouves bombasse, c'est pour ça que tu mates comme ça hein !"

Railla-t-il en retour. C'était pas demain que les princesses disney auraient des dreads, s'il voulait son avis. Mais il avait préféré soulever une autre remarque. Parce que ouais, même s'il plaisantait largement, il avait bien remarqué que Morph le matait, là. Et c'était pas la première fois en plus. Au point qu'il lui avait déjà fait la remarque plusieurs fois, sur un ton de plaisanterie bien évidemment. Pas que ça lui déplaise, fallait bien l'avouer. Mais vu ce qu'il s'était pris dans la tronche à l'époque, lorsqu'il avait essayé de mettre des mots sur ce qu'il se passait entre eux, il ne s'imaginait pas trop de choses. Y'avait des tas de raisons qui pouvaient pousser son pote à le mater comme un con, après tout il s'entretenait, y'avait peut-être de quoi être jaloux, hein. Mais il n'était pas non plus totalement naïf. Et d'un autre côté... lui aussi s'était laissé aller à perdre son regard sur le corps de son ami, sans vraiment en prendre conscience. C'était pas de sa faute, merde, Morph n'avait qu'à pas se mettre torse nu quand ils bossaient. C'est qu'il était bien foutu lui aussi, ce crétin. Et ça aurait été mentir que de dire que ça ne réveillait jamais d'envies.. Enfin. C'était pas le moment de se perdre dans ce genre de réflexions. Surtout qu'il venait de se faire arroser à nouveau. Alors il riposta en riant et s'approcha de son ami à nouveau. C'était pas l'envie qui manquait de le défier mais il ne savait pas vraiment nager alors.. il n'était pas mécontent de rester là où ils avaient pied. Tout en tâchant de ne pas rester trop immobile parce que ça pelait.

"J'ai peut-être des cheveux de princesse disney mais moi au moins je sais faire ça..."

Lâcha-t-il en tentant, pour la seconde fois, de faire la planche. Il flotta un instant avant qu'une vague ne le fasse prendre la tasse et toussoter. Et puis une autre envie lui vint en tête. Un petit sourire en coin, il s'approcha de Morpheus. Mais il n'eût pas le temps de mettre sa menace à exécution, une grosse vague s'abattit sur lui sans qu'il ne la voie et le projeta contre son ami. Il lâcha un cri de surprise et ses mains s'agrippèrent à la première chose qu'il trouva, en l’occurrence son torse, pour ne pas se laisser emporter. Le souffle court, il ne parvint même pas à dire quoi que ça soit, espérant simplement ne pas être noyé par la vague. Et puis... plus rien. L'instant d'après, il perdit totalement connaissance.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 31/12/2016
» messages : 891
» points : 1257
» avatar : Malik Lindo
» multicomptes : Connichieur et Kazudon

MessageSujet: Re: Here we are again, I should've known better [ Morph & Jes' ]   Lun 17 Juil - 23:06

Heureusement que outre ses quelques coups de gueule, Morph avait pour habitude d'avoir un visage assez stoïque. On lui reprochait souvent d'avoir toujours l'air en rogne, la vérité c'était qu'il avait un visage renfrogné et peu expressif au repos, il n'y pouvait rien. Mais là en l'occurrence il lui sauvait bien la vie. Il faisait exprès, Jes, de sortie des trucs pareils à longueur de journée ? Comme s'il savait pas, ce con, qu'il était putain de bien foutu. Comme s'il savait pas aussi que fut un temps, avant qu'ils n'essaie de mettre des mots dessus, son physique ne lui était pas indifférent. Quoi qu'à cet âge c'était pas tellement le physique. C'était inexplicable, comme attraction. Si bien que longtemps Morph s'était contenté de nier en mettant le tout sur le compte de leur... Amitié. Mais clairement, le problème était plus large que ça. Même si en lui renvoyant une rasade d'eau salée et quelques insultes pour aller avec, le pauvre Morph se rendait à l'évidence, aucun type sur lequel ses yeux avaient pu pas mal s'attarder aussi n'avait eu cet effet là sur lui. Jes, c'était différent. Par contre, Jes n'avait pas l'air d'aller au delà de la blague. De la provoque. Et Morph prenait ça assez mal finalement, d'où sa répartie et son air renfrogné comme précédemment. Ils s'amusaient malgré tout mais ça faisait mal, quoi. De se dire que Jes lui avait l'air d'avoir totalement tourné la page alors que lui se retrouvait propulsé à nouveau dans ces questionnements à la con. Heureusement la mer changeait les idées. Jouer avec son pote aussi, finalement.

« Bombasse c'est le mot ! On dirait une putain d'allumeuse Tinder avec ton cul de meuf là !»

C'était pas la première fois qu'il le vanait dessus hein. Bon. Et puis il commençait à être à court d'arguments là. Les joutes verbales n'étaient pas forcément son truc, même s'il était loin d'être idiot. Ses réflexes étaient tout d'abord physique. Si bien qu'il le voyait arriver là. S'il voulait voir lequel foutait la tête de l'autre sous l'eau en premier, il se tenait prêt à le faire déchanter. C'était sans compter la vague monstre qui s'apprêtait à s'écraser sur eux. La surprise, et l'attaque de Jes combinée qui le projeta sur lui les propulsant tous les deux sous l'eau eut un effet inattendu. Morph comptait d'abord se débattre pour se défaire de l'étreinte de Jesus, mais ce dernier se détacha beaucoup trop facilement. Après un moment de panique où Morpheus n'arrivait pas à distinguer le fond de la surface, il pu reprendre de l'air à nouveau, non sans mal. Mais Jésus n'était plus là.

Il appela son ami par dessus les vagues mais il avait compris ce qui venait de se passer. La panique ne l'avait pas quitté et grimpa d'un niveau en voyant qu'il ne remontait pas, et que c'était lui qui était à l'origine de ça. Il plongea, plusieurs fois comme il était quasiment impossible de voir quoi que ce soit tant la mer remuait le fond et que la nuit n'arrangeait rien, et il tomba enfin sur lui. Au prix de nombreux efforts, parce que l'eau et le poids mort de Jes l'entravaient, il finit par s'effondrer avec lui sur le sable.

« Jes ! JESUS ! »

Il le secoua, sachant pertinemment qu'il n'avait pas seulement bu la tasse à cause des tonneaux dans les vagues salées. Est-ce qu'il l'avait endormi assez tôt pour qu'il ne respire pas d'eau ? Est-ce qu'il allait pouvoir ressortir toute cette flotte si son putain de don l'en empêchait ?

« Alvarez putain !! Reveille toi bordel de merde !»

Il l'avait secoué, mis des claques mais bien sûr ça ne servait à rien. Crier non plus à part attirer vers eux des ennuis, mais Morph laissait la peur prendre le dessus sur lui, au dessus de son ami inconscient. Son seul ami. C'était pas le moment de flancher ou de chialer putain. Il frappa de ses deux poings dans le sable mouillé et reprit ses esprits, pour enfin vérifier la respiration de Jes. Faire un massage cardiaque. Maladroitement répéter ce qu'il avait vu et mettre sa tête en arrière pour essayer de lui souffler de l'air dans les poumons et chasser l'eau salée. Il avait frappé son torse en vain et à part insulter le ciel, il n'avait plus rien...

« Me laisse pas... Putain... »



(pardon je pouvais pas attendre XD)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t363-morpheus-don-t-ne
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 31/12/2016
» messages : 991
» points : 955
» avatar : Cykeem White
» crédits : Asp
» multicomptes : Lys, Gali et Scar
quoi ma gueule, qu'est-ce qu'elle a ma gueuule ?
» pouvoir : multiplier la bouffe
MessageSujet: Re: Here we are again, I should've known better [ Morph & Jes' ]   Ven 28 Juil - 23:22

D'abord il n'y eut rien. Puis une voix lointaine, comme un écho, parvint à se frayer un chemin jusqu'à ses oreilles bouchées. Il n'entendait pratiquement rien. Il avait l'impression d'être passé sous un rouleau compresseur ou dans le tambour d'une machine à laver. Tout semblait.. ralenti.
Et puis il y eût la douleur. Dans ses bras, ses jambes, sa nuque, puis un peu partout à la fois. Pour finir, dans sa gorge, dans ses poumons. Et des coups dans ses côtes. Etla respiration... il n'arrivait pas à respirer. C'était... bloqué. Jusqu'à ce que son corps se contracte tout entier, dans un réflexe bizarre. En un sursaut, il se redressa et se mit à tousser pour recracher de l'eau. Encore et encore. Ça brûlait à l'intérieur de sa gorge, de son œsophage, de ses poumons. C'était horriblement douloureux.

Il entendit Morpheus parler encore mais c'était comme s'il y avait un filtre qui atténuait tout. Il n'y avait que le ressac qui résonnait à ses oreilles. Il ne parvint qu'à émettre un son tenant plus du gémissement que du grognement voulu avant de laisser retomber sa tête sur le sable. Des larmes perlaient de ses yeux. Qui piquaient, eux aussi. Histoire de parfaire la douleur. Il les ferma un instant, laissant les larmes couler pour chasser le sel de la mer, inspira et expira quelques fois avant de les rouvrir et de tenter de se redresser un peu. Putain. Il avait méga mal au torse et vu les coups qu'il avait ressentis juste avant, Morpheus ne devait pas y être pour rien.

"Il s'est... "


Merde. Sa voix partait totalement en sucette. A moitié rauque, à moitié étouffée. Il se racla la gorge une poignée de fois avant de reprendre.

"Il s'est passé quoi Morph ? Qu'est-ce que je fous là ?"


Est-ce qu'il avait perdu la mémoire ? Il fronça les sourcils, tâchant de se souvenir. La dernière chose qu'il avait en mémoire, c'était eux deux jouant dans l'eau glacée. Il avait l'impression que c'était un instant plus tôt. Mais.. ce qu'il y avait eu entre.. il n'en avait pas la moindre idée.

"Ca fait longtemps ? Pourquoi... comment j'me suis retrouvé là ?"


Putain. C'était flippant de se retrouver là. A avoir peut-être oublié quelques minutes, une heure, voir plus encore de sa vie. Il ne savait même pas s'il devait remercier Morpheus d'être resté et de peut-être l'avoir sauvé ou lui reprocher de l'avoir assommé ou il ne savait quoi encore. Bien sûr, il n'en était pas au point de soupçonner son ami d'avoir voulu le noyer pour se débarrasser de lui. Déjà, il ne l'aurait pas sauvé ensuite. Mais ne rien savoir sur ce qu'il s'était passé.. Sa toux calmée, la soif commença à prendre le relai et le tirailler. Bordel de merde. Tout allait bien l'instant d'avant et fallait que... rha. Merde. Il ne savait même pas quoi.

"J'sais pas ce que t'as foutu mais... merci de pas m'avoir laissé."

Finit-il par tenter, le visage toujours un peu froncé. C'était du bluff, au moins à moitié. Histoire de voir quelle serait sa réaction et si les remerciements étaient de mise. Mais c'était aussi la moindre des choses, s'il s'avérait que Morpheus l'avait réellement sauvé. Et il semblait plus que probable que ça soit lui qui l'ait sorti de l'eau, tout de même.. Retrouvant petit à petit ses sensations, Jesus parvint à se redresser et s'asseoir. Avec son boxer trempé, ses cheveux et sa peau mouillée, il était gelé et se mit à grelotter sans même s'en rendre compte.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 31/12/2016
» messages : 891
» points : 1257
» avatar : Malik Lindo
» multicomptes : Connichieur et Kazudon

MessageSujet: Re: Here we are again, I should've known better [ Morph & Jes' ]   Sam 29 Juil - 0:11

Morpheus était resté prostré sur le sable, ses jointures blanches tant ses poings étaient serrés, incapable de la moindre pensée constructive après qu'il air essayé tout ce qu'il connaissait. Il n'était pas un putain de docteur. Même s'il avait joué à ça ces derniers temps, depuis que le camps l'obligeait à participer lors d'opérations, en tant qu'anesthesiste. Il ne maîtrisait rien, la vue des blessés le répugnait plus que le sang lui même et c'était souvent pour les amputer en plus... Mais face à son ami inconscient, il se sentait tellement faible et paumé et comme s'il avait 14 ans à nouveau, incapable de le ramener... Il avait vérifié trente fois d'affilé son pouls, et s'était flagellé bien cent fois mentalement et physiquement quand Jesus revint enfin à lui.

« Jes ! »

Sa voix éraillée d'émotion et de la boule qu'il avait dans la gorge, il s'était tourné vers lui et au dessus de l'autre il avait constaté son réveil après ce qui lui avait semblé comme des heures. Des heures de torture, et il allait bien. Franchement il était pas des mecs super émotifs, mais y'avait de quoi chialer de soulagement, là ! Morpheus se mordit la lèvre pour éviter ce genre d'effusion, le visage tiraillé et les sourcils toujours froncés ses yeux rivés sur son ami. Sa question le prit de court et arrêta net son soulagement pour le remplacer par de la culpabilité. C'était pourtant pas sa faute putain, ce qui s'était passé. Pas vraiment. Il maîtrisait rien, il aurait jamais pu savoir... Mais si Jes était mort, là, il aurait jamais pu se le pardonner. Le jeune homme hésita, laissant quelques mots indéchirables qui préparaient le terrain pour une explication sortir, avant de s'arrêter net.

« Hein... ? Putain Jes... T'es sérieux ? »

Il n'avait toujours pas retrouvé son calme habituel, celui qui durait et endurait avant la tempête, mais l'idée même de le laisser ? Même s'il était resté son pire ennemi, ou du moins l'étranger qu'il avait été leurs dernières années de vie, Morph l'aurait jamais laissé. Il faisait partie de sa vie, de sa famille, de son sang... Sans réfléchir, il l'attrapa par la nuque et les épaules pour le serrer contre lui, n'en croyant toujours pas ses oreilles. Si ce connard était dans sa peau et s'il avait ressenti la putain de peur qu'il avait eu de le perdre, il dirait pas de la merde pareille ! Mais c'était compliqué d'expliquer ça sans mettre des mots sur ce qu'il y avait de non dit entre eux. Une accolade virile, c'était plus facile. Et il avait pas à le regarder dans les yeux comme ça, aussi.

« Jamais je t'aurais laissé espèce de connard ! Jamais t'entends ? »

Il tremblait presque. Jes aussi, mais c'était de sortir d'anesthesie sans doute. Et le froid. Il le serra plus fort, à chaque fois que la pensée d'avoir perdu son frère le traversait comme une image vivace, ses doigts se crispaient d'avantage. Il resta un moment comme ça. Un long moment. Plein de ces fameux non dits et ce qu'il y avait d'inachevé depuis leur adolescence entre eux. C'était putain de gênant. Et en même temps, tellement rassurant de le sentir vivant et chaud contre lui. Il essaya de déserrer sa prise un peu et de parler, une main sur son crane rasé court.

« J'suis un muté Jes... Y'avait une vague, elle t'a projeté et on s'est retrouvés sous l'eau, ça a du se déclencher à ce moment là. »

Il parlait bas, à présent, son ton trahissant la culpabilité qu'il ressentait.

« J'ai cru... J'ai cru que je t'avais tué. »

Il avait envie de rester accroché à lui, mais il finit par s'asseoir sur ses genoux face à lui. Il pouvait assumer. Plus qu'un nouveau rejet de sa part, il pouvait assumer qu'il était en partie responsable de ce qui s'était passé. Quelque chose que Jes n'avait peut être jamais vu chez lui, malgré les airs qu'il se sonnait à l'époque. Un peu plus de maturité. Ces derniers mois avaient été bien plus durs pour lui que toutes ces années réunies et lui avait fait réaliser tout ce qu'il avait perdu. Et qu'il ne voulait plus perdre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t363-morpheus-don-t-ne
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 31/12/2016
» messages : 991
» points : 955
» avatar : Cykeem White
» crédits : Asp
» multicomptes : Lys, Gali et Scar
quoi ma gueule, qu'est-ce qu'elle a ma gueuule ?
» pouvoir : multiplier la bouffe
MessageSujet: Re: Here we are again, I should've known better [ Morph & Jes' ]   Ven 18 Aoû - 0:45

C'était quoi, cette réaction de chiotte de l'engueuler alors qu'il essayait péniblement de retrouver ses esprits ? Morph avait vraiment décidé d'agir en moitié sauveur et moitié dernier des connards ? Jes s'apprêtait à rétorquer un truc, probablement stupide, mais il fut pris de court par le geste de son ami et se retrouva plaqué contre lui avant même qu'il ait le temps de protester. Et... putain, c'était aussi surprenant qu'agréable, en fait. L'air de la nuit lui glaçait le sang alors cette chaleur humaine, malgré leurs peaux mouillées, était plus que bienvenue. Tremblant, il se serra un peu plus contre lui. C'était un peu bizarre, aussi, comme contact. Ils s'étaient déjà fait des accolades quelques fois mais jamais si peu vêtus. En tout cas pas depuis qu'ils s'étaient revus. Avant ça, il y avait eu celles de leur adolescence, que l'un comme l'autre s'efforçaient soigneusement de ne pas évoquer. C'était préférable de ne pas remettre des sujets qui fâchent sur la table. Et puis.. mieux valait-il se convaincre que c'était du passé. Rien que du passé.

"Ca va, j'peux quand même te dire merci hein."

Râla-t-il en retour. On allait pas l'engueuler de dire merci non plus, pour une fois qu'il trouvait suffisamment de mots pour se montrer poli. Il ne grogna pas trop fort, profitant de ce moment pour tenter de se réchauffer et juste être là. Tâcher d'oublier la gêne et profiter du reste. C'était d'autant plus rassurant qu'à cet instant, ses forces n'étaient toujours pas revenues. Il se sentait vraiment faible et fatigué. Alors sentir la force de Morpheus contre lui, savoir qu'il serait là s'il le fallait, ça lui faisait du bien.

Jesus sentit sa gorge se serrer en entendant son ami. Il avait déjà suspecté sa mutation mais l'entendre de sa bouche, c'était différent de ce qu'il avait pu apercevoir dans les couloirs. Alors ce qu'il soupçonnait se confirmait. Ce crétin était capable d'endormir ou de rendre inconscients les autres. C'était putain de dangereux comme truc... Et.. il avait failli le tuer. Il avait failli le tuer putain ! Il s'écarta presque malgré lui alors qu'une boule d'amertume s'emparait de sa gorge. C'était crétin de lui en vouloir. Il avait conscience que c'était accidentel. Ça ne pouvait qu'en être ainsi. Le ton de Morpheus parlait pour lui. Ses gestes aussi. Et maîtriser une mutation, ce n'était pas évident. Il en avait conscience avec la sienne. Mais... rha. C'était comme s'il ressentait le besoin de lui en vouloir pour un truc. Peut-être pour oublier tout le reste. Pour ne pas être tenté de simplement vouloir être là, avec lui.

"T'aurais dû me dire. C'est dangereux comme mutation."


Malgré ses sourcils froncés, son ton sonnait d'avantage comme un supplice. Pour le reproche, le cœur n'y était pas. Non, il ne parvenait finalement pas à lui en vouloir. Pas réellement. C'était... autre chose qui le dérangeait.

"T'as failli me tuer putain..."

Il se redressa un peu et se jeta sur lui, comme pour le cogner. Mais il n'en fit finalement rien. Il se contenta de retomber lourdement au sol, embarquant Morph dans sa chute. Pour finir allongé dans le sable à ses côtés.

"Tu seras puni pour cet affront !"


Gigotant un peu, il parvint à l'attraper pour rouler avec lui et finir un peu plus bas, riant stupidement, comme s'il retrouvait subitement l'innocence de leurs années adolescentes. Il l'aurait aimé, au fond. Les choses n'étaient pourtant pas plus simples. Mais la nostalgie aidant, il en avait parfois l'impression. Ses gestes mimaient à moitié des coups qui n’atterrissaient même pas sur Morph. De toute façon, il n'aurait pas eu l'énergie de se battre réellement. Roulant encore, il se retrouva au dessus de son ami et le toisa avant de se laisser retomber à ses côtés, presque étendu sur lui. Ces bêtises l'avaient un peu réchauffé mais il avait encore la chair de poule. Et puis merde, il était bien là, allongé contre Morpheus.

"Moi j'peux doubler la bouffe. Comme mutation. C'est vachement moins flippant mais ça m'a permis de pas crever la dalle. J'étais pas croyant avant. Je l'ai jamais été. Mais si j'étais un connard de dieu, je crois que ça me ferait marrer de donner aux gens des mutations comme ça, juste pour rire, pour leur faire croire qu'ils ont une destinée. Si dieu existe, c'est vraiment un crétin."

Il rit encore un peu. C'était idiot, sans aucun doute. Mais plus d'une fois, il s'était surpris à penser que ça ne pouvait en être autrement. Qu'il ne pouvait y avoir qu'un dieu troll pour lui filer une mutation pareille. Ou alors le hasard était un sacré crétin lui aussi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 31/12/2016
» messages : 891
» points : 1257
» avatar : Malik Lindo
» multicomptes : Connichieur et Kazudon

MessageSujet: Re: Here we are again, I should've known better [ Morph & Jes' ]   Ven 18 Aoû - 16:15

Morpheus n'aurait jamais cru que le regard de Jes aurait pu le percer aussi fort, ça ou son jugement. Il s'était construit un mur d'ego pour ces situations bordel. A cause de la trahison profonde qu'il avait ressentie quand il était gamin, de nombreuses fois. Pour survivre à ce monde ingrat où ils évoluaient à l'époque aussi. Pour faire partie des grands, des forts, fallait se blinder, marcher sur les autres ou au moins leur faire croire qu'on en était capable. Mais là il se sentait comme un gamin à nouveau, comme quand il s'était risqué à avouer ses sentiments qu'il masquait si fort. Quand il avait avoué qu'il avait bien failli le tuer. Parce qu'il avouait une de ses plus grandes peur comme ça. De le perdre oui, c'était sûr. Mais d'en être responsable comme il avait été responsable pour sa famille surtout c'était juste impossible d'imaginer à quel point ça aurait été... Impossible à supporter. Il avait la gorge tellement serrée. Ses yeux baissés. C'était comme s'il lui avouait à quel point il tenait à lui. Qu'il...

« Parce que tu m'as dit toi peut être ? C'est pas si simple... Je croyais pas que ça pourrait tourner comme ça. Hé !»

Il protesta, certain que Jesus allait l'étrangler. Il avait ressenti son ventre se serrer et avait levé ses poings pour protéger son visage, mais rien ne se passa. Rien qu'il voyait venir en tout cas. Morpheus écarquilla les yeux. Il était sérieux là ?

« S'pèce de lavette, t'es pas foutu de m'en mettre une dans ton état j'te latte comme je veux ! »

Et finalement il riposta. Les coups de Jes' étaient mous, même quand ils étaient gosses il se battait avec plus de force que ça ! C'était comme ça qu'ils pouvaient qu'ils tenaient l'un à l'autre nan ? En ne retenant pas ses coups parce qu'on estimait que l'autre était pas une pauvre merde sans défense. Par respect. Il l'aurait super mal pris que Jes se retienne. Mais là, apparemment l'influence de son don ne s'était pas tout à fait estompé. Ou ça l'avait vraiment rincé, Jes, de frôler la mort. C'était peut être ça qui passa dans son regard quand il se retrouva au dessus de lui et qu'il décida d'arrêter. Parce que ça n'avait plus trop de sens du coup de se bagarrer...Ils s'étaient prouvés ce qu'ils avaient à se prouver. En tout cas lui, c'est autre chose qui lui traversa la tête. Un moment lointain, quand ils devaient avoir genre 15 ans, où la même situation avait dérapé. Plus que d'habitude, c'est à dire. Des heures perdues qu'il avait longtemps ressassées puis tenté d'oublier, mais elles revenaient toujours. L'espace de ce moment Morph se vit reproduire les mêmes gestes qu'il avait eu ce jour là et les suivants, quand ils étaient maladroits mais sincères... puis la bulle de ce souvenir éclata, et ils étaient à nouveau côtes à côtes sur le sable. Il écoutait son ami parler en reprenant ses esprits, en se donnant des claques mentales. Il en fallait si peu sérieux ? se disait-il.

« J'avais capté crétin... T'es franchement pas discret. »

Il haussa un sourcil dans sa direction et se fendit d'un rare sourire en coin.

« Tu te ferais péter la gueule s'ils l'aprenaient au camps... T'es qu'un sale mytho perso tu le sais ? »

Mais il n'y avait aucun reproche dans ses mots. On pouvait pas tellement dire qu'on leur avait fait confiance ou qu'on les avait traités comme de la famille depuis leur arrivée. Morph aurait eu du mal à cachet son don, et si ça pouvait lui éviter des corvées de merde de temps en temps il ne disait pas non. Mais il allait pas engueuler son pote qui se la jouait solo. Même s'il aurait pu lui dire quand même. Merde.

« Ouais, j'sais pas, sans doute qu'il nous regarde et se dit que c'est une bonne idée de se foutre de notre gueule comme ça. J'vois pas comment ça pourrait être un hasard. »

Sa mère était très croyante, et ses plus jeunes soeurs avaient suivi le train sans se questionner. Seule Lena était le petit canard concernant la religion, à toujours tout douter et remettre en cause, forcément qu'elle serait athée. Lui... Il y avait cru dur comme fer. Il avait même été persuadé longtemps qu'on l'avait puni pour tout le mal qu'il avait fait. Il avait pris son incarcération comme ça, ça l'avait calmé. Mais aujourd'hui... Est-ce qu'on pouvait vraiment imputer ce qui arrivait au monde sur les vices de l'espèce humaine ? Comme un genre de punition divine qui leur pendait au nez ? Ça paraissait logique, mais quelque chose ne lui suffisait plus, à lui. Peut être parce que la mort de sa famille avait créé une rupture. La dernière injustice. Elles étaient mortes et lui et les connards qui avaient fait ça courraient encore les rues. Morpheus était encore une fois tombé dans ses réflexions et n'avait pas écouté son ami. Il tourna la tête vers lui et se redressa un peu, l'observant différemment. Tous les deux étaient pleins de sable, il allait falloir s'en débarrasser avant de rentrer s'ils voulaient éviter les emmerdes. Il voulait pas rentrer. Ici il avait moins l'impression de devoir forcer une apparence, il pouvait être lui même. Avec Jes. Ce con qui avait un gros morceau d'algue marine dans les cheveux.

Un long silence plus tard, il se retrouvait au dessus de lui, a bout de bras, sans rien dire. Puis le regard intense, sans transition, il l'embrassa. Sans plus réfléchir, sans plus rien penser qu'à la trouille qu'il avait eu de le perdre, et ces sentiments refoulés qui l'envahissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t363-morpheus-don-t-ne
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 31/12/2016
» messages : 991
» points : 955
» avatar : Cykeem White
» crédits : Asp
» multicomptes : Lys, Gali et Scar
quoi ma gueule, qu'est-ce qu'elle a ma gueuule ?
» pouvoir : multiplier la bouffe
MessageSujet: Re: Here we are again, I should've known better [ Morph & Jes' ]   Jeu 31 Aoû - 23:47

Les instants d'insouciance étaient devenus si rares. La vie était difficile à présent. Complexe. Grave. Non pas qu'elle ait été légère auparavant. Ou plutôt si, bien plus tôt. Mais ça faisait des années déjà que la légèreté qui avait pu régir sa vie s'était envolée, laissant place au poids des responsabilités, des déceptions, de toutes les corvées qui faisaient la vie d'adulte. A présent, elle s'effaçait un peu plus pour laisser place à la survie.
Alors de temps en temps, comme en cet instant, ça faisait un bien fou. Il avait mal au crâne et un peu partout et malgré ça, le fait de rire avec Morpheus et de se chamailler pour s'amuser, c'était génial. Il protesta tout de même pour la forme, refusant de se faire traiter aussi facilement de lavette, même si en l'état son ami n'avait pas tort. Il ne se sentait pas réellement capable de lui en coller une, là. Mais ça n'empêchait pas de râler en retour. Fallait pas déconner. Malgré tout, le sérieux de Morpheus et la façon dont il avait avoué avoir dérapé avec sa mutation le poussa à avouer la sienne. Ce n'était pas souvent qu'il en parlait. Il préférait garder ça pour lui à présent.

Mais il sourit en entendant le brun avouer qu'il avait déjà capté. Il s'en doutait un peu. Il n'avait pas fait preuve d'une si grande discrétion avec lui. Avec le reste du camp, c'était différent. Pourtant, au début, il avait pensé leur dire. Ça lui avait semblé être un argument en sa faveur. Mais les autres s'étaient montrés trop désagréables et trop peu ouverts d'esprit. Il s'était résigné. Il en avait vu d'autres se faire exploiter pour moins que ça. Rien n'était plus impossible au nom de la sacro-sainte survie. Et il refusait de donner toute son énergie et toute sa vie pour reproduire de la bouffe insipide et nourrir l'intégralité du camp. Car nul doute que certains y verraient une manne parfaite.

"J'crois qu'il s'est toujours payé ma tronche, cet enfoiré."


Peut-être qu'il n'appréciait pas qu'on donne le nom de son fils à d'illustres mecs inconnus. Même si Jesus avait perdu la foi depuis bien longtemps, il restait persuadé que s'il existait un dieu, il avait tout fait pour faire de sa vie un vaste champ miné de merdes en tout genre. C'était pas possible autrement. Mais il était surtout persuadé qu'il n'existait rien. En tout cas rien de bienveillant. Parfois, le mauvais enchaînement des choses et les coïncidences de la vie telles que sa mutation et celle de Morpheus le faisaient penser qu'il existait peut-être un esprit malin, faute de dieu. Peut-être qu'il avait viré du mauvais côté en prenant exemple sur les humains. Ou peut-être qu'il s'amusait juste de leur malheur. Il soupira en regardant le ciel, se demandant ce qu'il pouvait se tramer là haut. Au fond, il préférait sans doute ne pas savoir. Aucune option ne serait vraiment satisfaisante. Il passa ses bras derrière sa tête, le regard toujours rivé vers le ciel. Jusqu'à ce que Morpheus entre dans son champ de vision. Un instant d’accalmie et .. il foutait quoi ce crétin ? Il voulait se battre à nouveau ? Prouver qu'il avait le dessus ? Et.. Jesus sentit un frisson le traverser en voyant son regard, sérieux et pénétrant. Ça ravivait des sensations qu'il pensait oubliées. Et avant qu'il puisse dire quoi que ce soit, l'espace entre leurs lèvres s'était réduit à néant. Pour une surprise, c'était... plutôt une agréable surprise, fallait l'avouer. Putain de merde, il lui faisait toujours de l'effet ce crétin. Une sensation bizarre et grisante s'empara de son ventre alors qu'il faisait durer le baiser. Jusqu'à laisser retomber sa tête un peu en arrière. Il le regarda, yeux dans les yeux. Avant de rouler sur le côté et de recommencer. C'était sans doute un tout. Le fait de le retrouver, d'être là, de se sentir vivant, d'avoir frôlé la mort, d'avoir chaud et froid à la fois.. D'être avec lui, d'être là, maintenant, d'avoir envie de sa proximité. Il bascula pour se retrouver à califourchon au dessus de lui, un instant plus tard, avant de reprendre. Ça le renvoyait des années en arrière. Et ça faisait tellement bizarre.. Et en même temps, ça donnait l'impression que le reste, toutes les années écoulées depuis, ça n'avait pas existé. Comme si c'était hier.. Comme s'il n'y avait eu rien d'autre. Ni déchirures, ni toute la souffrance engendrée par la fin brutale de leur amitié.

La brutalité ne tarda pas à se rappeler à lui, lorsqu'il sentit brusquement Morpheus le repousser. Jesus fronça les sourcils, se redressant un peu en le regardant. Il n'y avait même pas besoin de mots pour qu'il comprenne. Ils étaient pareils là dessus. Pas non plus besoin qu'il tente de se justifier. Il avait déjà fait une croix là dessus. Et quand bien même il l'aurait voulu, dans cette position il aurait été difficile de masquer son désir. Il soupira. Rien n'avait changé depuis des années, vraiment. Sauf que des années plus tôt, il n'assumait pas du tout. Et pourtant, les choses semblaient plus simples. Aujourd'hui, il avait enfin accepté. Assumer, pas encore, fallait pas déconner. Mais Morpheus ne semblait pas avoir abouti aux mêmes conclusions. Il se laissa glisser sur le sol et...

Woh. Jesus sursauta en sentant son ami le rattraper, sans prévenir. Et l'embrasser à nouveau. Bon. Au temps pour ses réflexions. Il les mit de côté, ça et tous ses questionnements, pour revenir pleinement au moment présent et profiter. Parce que merde, ils savaient pas combien de temps il leur restait. Et c'était juste parfait. Même s'il n'était pas prêt de l'avouer, que ce crétin faisait battre son cœur un peu trop vite, y'avait peut-être pas besoin de mots pour le comprendre, en cet instant. Les gestes suffisaient amplement. Et ils ne tardèrent pas à se faire de moins en moins innocents. Certaines choses ne se perdaient pas. Et les souvenirs adolescents n'étaient pas si bien enfouis. Il suffisait de peu pour que son corps se souvienne de ce qui rendait Morpheus fou et lui faisait perdre la tête.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 31/12/2016
» messages : 891
» points : 1257
» avatar : Malik Lindo
» multicomptes : Connichieur et Kazudon

MessageSujet: Re: Here we are again, I should've known better [ Morph & Jes' ]   Ven 8 Sep - 0:01

L'instinct avait pris le dessus sur la réflexion et en cet instant, c'était peut être pas plus mal. Une bonne excuse à ces gestes qu'il ne voulait pas expliquer et face auxquels il avait été seul ces dernières années. Des envies dont il avait eu honte pendant tout ce temps, se faire repousser n'ayant pas aidé, l'environnement tellement toxique dans lequel Morpheus avait évolué non plus... Peut être que si une personne, une seule, lui avait dit que c'était normal. Une personne qui comptait comme Jes comptait à l'époque. Que c'était naturel ou un truc du genre, qu'il n'y avait pas de honte à avoir ni à se cacher... Parfois Lena l'avait repris quand il avait dit de la merde sur les tapettes du quartier oui. Mais jamais sa famille n'aurait pu accepter ça. C'était l'homme sur lequel il fallait compter. Le grand frère, on n'était plus un grand frère quand on avait tripoté la nouille de son meilleur ami pendant des années d'après lui. Encore moins quand ces pensées vous hantaient toutes les suivantes au point de péter un plomb et quelques murs au passage. Il avait plutôt eu de la chance en prison. Mais ça n'avait manifestement rien changé à ce qu'il était au fond de lui. Alors il agissait en pensant le moins possible. Laissant ses yeux le trahir lui et ses pensées avant de plonger. Mais difficile quand on se retrouvait retourné le dos dans le sable, un mec tout ce qu'il y avait de plus masculin à cheval sur lui et sa langue dans sa bouche, de ne plus penser à rien. Ou ses hanches contres les siennes. Sans compter...

Morph eut un vif mouvement de recul en se rendant compte de ce qu'il était en train de faire. De refaire après avoir tenu toutes ces années. Il pouvait pas juste se laisser aller. C'était mal, c'était... Sale. C'était ce que Jesus allait lui dire non ? Il devait le dire en premier. Ne pas être celui qui se fait rejeter mais celui qui rejette, une histoire de fierté et une façon de ne pas être blessé, sans doute. Morpheus chercha les mots à mettre sur tout ça mais il n'en avait pas. Au fond il le savait. Il devait avoir l'air effrayé, plutôt que menaçant -même s'il avait toujours eu un air trop sérieux. Mais c'est voir son ami surpris, puis résigné, qui le remua. Il avait pas l'air de flipper comme lui. Pas l'air de douter de quoi que ce soit. C'était lui-même le connard qui flippait pour de la merde, et qui allait se faire jeter. Alors qu'il avait enfin retrouvé quelqu'un d'aussi important pour lui. C'était hors de question. A peine Morpheus senti l'autre descendre qu'il s'empressa de l'en empêcher. Il n'y avait pas de mot à mettre sur tout ça, juste des gestes simples et un peu brutaux et injonctions. Et par les gestes il laissa s'exprimer ce qu'il avait gardé pour lui toutes ces années. Ce qu'à part quand il était seul il n'avait pas exprimé à voix haute une seule fois, à part par haine. C'était libérateur. C'était comme ce qu'il avait tout juste découvert avec Jes quand ils étaient gosses, en cent fois mieux. Parce que cette fois il n'essayait pas de taire ce que c'était, il laissait libre court...

***

«... J'voulais te dire... T'avais une algue dans les cheveux. »

Il lança pour briser le silence après un moment à reprendre son souffle sur le sable froid et mouillé. Il mourrait d'envie de serrer l'autre dans ses bras, il avait failli ne pas le lâcher d'ailleurs mais c'était trop terrifiant, bizarrement, plus que tout ce qu'ils venaient de faire d'inavouable. Il se redressa un peu, assis à observer la lune et le calme environnant. C'était surréaliste. Ça le calmait lui aussi. Il en profita que Jes' ne voit pas son visage pour continuer.

« J'ai souvent pensé à toi. »

Il laissa traîner cette idée un instant. Sans rien préciser.

« T'as pas intérêt à disparaître maintenant. »

Il se tourna vers lui avec son air sérieux et ses yeux qui ne le lâcheraient plus, et il l'embrassa avant de chercher à se relever. Ils allaient devoir se rincer à nouveau et enfiler leurs vêtements pour rentrer à un moment donné. Le retour à la réalité serait rude, mais il savait à présent qu'il avait plus qu'un allié à ses côtés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t363-morpheus-don-t-ne
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 31/12/2016
» messages : 991
» points : 955
» avatar : Cykeem White
» crédits : Asp
» multicomptes : Lys, Gali et Scar
quoi ma gueule, qu'est-ce qu'elle a ma gueuule ?
» pouvoir : multiplier la bouffe
MessageSujet: Re: Here we are again, I should've known better [ Morph & Jes' ]   Dim 17 Sep - 23:40

Y'avait des jours comme ça.. ou plutôt des nuits, en l’occurrence, où l'apocalypse n'était pas si nulle. Ils s'étaient perdus de vue depuis tellement longtemps, après s'être tant d'années acharné à essayer d'oublier Morpheus, il y était presque parvenu. Ca n'avait pas été simple. Mais clairement, il n'aurait jamais pu imaginer ça. Ce qu'ils venaient de vivre. Et il n'aurait jamais pu imaginer non plus que ça aurait été si intense et si agréable. Malgré le sable collant et froid. Putain, ce que ce crétin le faisait se sentir bien... Presque à regrets, il le relâcha, le laissant s'allonger au sol à ses côtés. Il n'avait pas envie de le lâcher. Ni que ça se finisse. Jamais. Parce que ça voulait dire affronter tout le reste. Mettre des mots sur ce qu'ils faisaient, sur eux, alors que des années plus tôt ça les avait séparés. Ca ne pouvait qu'être effrayant. Et lui-même n'était pas certain de vouloir se poser ces questions là. Qu'est-ce qu'ils étaient en train de foutre ? C'était probablement la pire idée qu'il soit... Et pourtant...

Il passa sa main dans ses cheveux en pouffant à la remarque de Morpheus.

"T'aurais pu le dire avant, crétin !"


Lâcha-t-il en lui balançant une poignée de sable humide. Il garda sa main dans ses cheveux, s'étendant un peu plus dans le sol en laissant échapper un soupir d'aise. Il se sentait hors du temps, ici. Morpheus était plus paisible qu'il ne l'avait jamais vu et pour la première fois depuis qu'ils était arrivé au camp et qu'ils s'étaient retrouvés, il avait réellement l'impression de le retrouver. Le vrai Morpheus, sans tout ce qu'il essayait de repousser ou de feindre. Jesus redressa un peu le visage et regarda son ami.. ou plutôt son dos, en l'écoutant avec intérêt. Il sentit son cœur se serrer un peu en l'entendant, tout en s'en voulant mentalement d'être aussi sentimental et aussi crétin pour que dalle. Deux gestes et trois mots et voilà que son cœur s'emballait, il se sentait pire qu'une meuf, pire qu'une adolescente même. Y'avait plein de questions qui lui traversaient l'esprit, là, mais il se sentait incapable d'en formuler ne serait-ce qu'une. Et puis il ne voulait pas donner l'impression qu'il prenait trop ça au sérieux. Hors de question de faire flipper Morpheus une nouvelle fois. Il préféra ne rien dire, presque rassuré que son ami ne lui fasse pas face et ne voie pas son air probablement beaucoup trop perdu et perturbé.

Air qu'il tenta de changer rapidement en sourire lorsque Morpheus se tourna vers lui. Il l'embrassa, passant sa main autour de la nuque du brun pour le garder contre lui un peu plus longtemps et faire durer cet instant avant de se relever à son tour.

"Moi aussi, j'ai pensé à toi."


Lui dit-il en s'avançant vers la mer, se tournant brièvement vers lui pour le regarder avant de regarder l'horizon à nouveau. Il n'avait pas vraiment envie de replonger dans l'eau après ce qu'il s'était passé et se contenta d'y faire quelques pas et de se rincer en attrapant l'eau entre ses deux mains. Son regard se perdit un moment sur le corps de Morpheus, éclairé par les reflets de la lune sur l'eau. Il était beau ce crétin. Beaucoup trop beau à ses yeux. Il soupira, un pett sourire au coin des lèvres.

"J'ai survécu à tes tentatives de noyades, j'vais pas disparaître maintenant."


Le chambra-t-il, pour ne pas surfer sur la vague sentimentale qu'il sentait casse gueule. Il ressortit rapidement de l'eau et attrapa ses vêtements. Son boxer était trempé et plein de sable. Avec du recul, il aurait été plus malin de l'ôter avant d'aller dans l'eau. Mais il n'était pas supposé connaître la suite des évènements...
Il hésita un moment puis se décida à enfiler son jeans directement. C'était toujours moins désagréable que d'enfiler ça. Il le glissa dans sa poche et revêtit le reste de ses vêtements, observant du coin de l'oeil Morpheus faire de même.

"Je crois que..."

Il s'interrompit un moment. Putain. Il savait pas comment tourner ça. Il n'avait pas envie que Morpheus pense qu'il n'assumait rien et en même temps, il ne voulait pas le faire flipper. Ni... ne rien dire. Les mots, c'était vraiment de la merde.

"Je pense qu'au camp ils ont pas besoin de savoir. Ils seraient capables de plus nous envoyer en mission ensemble, exprès."


Ils n'étaient pas forcément en bons termes avec les gérants du camp, l'un comme l'autre. Entre la chef qui semblait s'être mis dans le crâne qu'ils avaient besoin d'être recadrés et canalisés et ses subalternes, c'était pas toujours simple. Malgré tout, le camp avait ses avantages et il n'était pas certain d'être prêt à vivre à nouveau seul. Ou même avec Morph.. malgré l'intimité qu'ils y gagneraient peut-être.. Enfin fallait pas qu'il s'emballe. Il ne voulait pas trop croire. A quoi que ce soit.

"Toi non plus, t'as pas intérêt à me laisser."


Glissa-t-il un peu avant qu'ils n'arrivent au camp. Il attrapa Morpheus par le bras et s'avança pour l'embrasser une fois encore. Merde. Il était foutu. Il était bien trop sur son nuage pour paraître détaché. C'était impossible de faire comme si rien ne l'affectait. Il finit par s'écarter parce qu'il le fallait bien et le relâcha pour maintenir une distance raisonnable alors qu'ils rentraient au camp. Y'avait une lumière. C'était.. oh. Merde. C'était carrément pas bon signe, les deux silhouettes qui les attendaient près de l'entrée dérobée.

"Putain de merde.. ils nous ont vu !"

Commença-t-il par chuchoter, à moitié en panique.

"On fait quoi maintenant ? On peut pas rentrer comme ça..."


Le couvre feu, c'était pas pris à la légère ici.. Alors.. il savait pas bien qui c'était mais il n'avait pas franchement envie de passer un sale quart d'heure. Ou pire, d'être banni du clan.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Here we are again, I should've known better [ Morph & Jes' ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Envi de changer d'interface...?
» Confession en rose gélatine [Feat Morph] / CLOS
» Sèche moi ces vilaines larmes et viens danser! (Morph et Amelia) - Bal
» I've been waiting for so long } Feat Morph ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Whitstable-
Sauter vers: