AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un furet, du sang et une poule mouillée [Kjellou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 06/01/2017

» messages : 678

» points : 1779

» avatar : Tyler Young

» crédits : mermaid tears

» multicomptes : Kyle & Nathaniel



» pouvoir : invisibilité


Who I Am
» état de santé : mort de trouille, mais en bonne santé
» inventaire :
» compagnons de route :
MessageSujet: Un furet, du sang et une poule mouillée [Kjellou]   Dim 8 Jan - 21:31

Gabriel & Kjell
Un furet, du sang et une poule mouillée

Gabriel était cloîtré chez lui, comme la plupart du temps. Il avait bien trop peur de s'aventurer dehors car les zombies étaient partout, prêts à le bouffer. Il avait déjà donné en la matière et il ne tenait pas spécialement à réitérer l'expérience. Même pas du tout. Il avait trop souffert et maintenant, il devait vivre avec une sorte de pouvoir très chiant ! Enfin... il était surtout chiant parce qu'il n'arrivait pas à le contrôler. Il avait essayé de découvrir ce qui déclenchait son invisibilité, sans succès. Il avait pensé que ça se manifestait à cause de la peur, mais il avait rapidement réalisé que ce n'était pas le cas. La dernière fois qu'il avait osé sortir, il avait failli se faire bouffer et forcément, il avait été pris d'une peur presque panique. Mais son pouvoir ne s'était pas manifesté pour autant. Pas que cela serve à grand chose contre les zombies, mais du coup, sa petite théorie ne collait pas. Alors qu'est-ce que c'était ? Il avait beau tourner et retourner la question dans sa tête, il ne trouvait pas. Et bien sûr, il avait trop peur pour sortir et faire des petits tests. C'était trop dangereux ! Quitte à choisir, il préférait un pouvoir qui faisait ce qu'il voulait que se faire bouffer.

Quoiqu'il en soit, cela faisait quelques jours qu'il n'avait plus aucune nouvelle de son frère et de sa sœur. Il était mort d'inquiétude et il était même sorti une fois pour tenter de les retrouver. Bien sûr, ça ne s'était pas très bien passé et il avait bien cru faire une crise cardiaque tellement il avait flippé. Du coup, il n'était pas ressorti depuis et se réfugiait dans des bouquins ou simplement dans ses pensées. Où diable étaient-ils ? Ce n'était pas normal...Bien sûr, il avait envisagé le pire, même s'il espérait toujours qu'il dramatisait, rien de plus. Mais le fait était que ses proches n'étaient pas revenus depuis la dernière fois, alors qu'ils s'étaient promis de ne jamais se quitter, d'être toujours là les uns pour les autres. Ils n'auraient pas rompu leur promesse comme ça, même si Gabriel était parfois très chiant. Chiant dans le sens où il avait peur de tout car sinon il était gentil, prêt à aider, tout ce qu'on voulait tant qu'il n'y avait pas de zombies ou de vilains humains.

Il était allongé sur son lit et lisait un livre lorsqu'un bruit le tira de sa lecture. Il se redressa, immédiatement stressé, le cœur battant très vite. C'était peut-être son frère et sa sœur ? Ou alors, c'était quelqu'un qui tentait de s'introduire dans l'appartement. Là, il aurait vraiment un gros souci. Il posa son livre et se leva, approchant de la porte en essayant de faire le moins de bruit possible. Mais voilà, il n'avait pas de chance et il était très maladroit. Il se prit les pieds dans le tapis du salon et trébucha, ce qui, évidement, fit du bruit. Bon sang ! Ce n'était pas possible d'avoir autant la poisse ! Gabriel se redressa et tendit l'oreille. A présent, il entendait comme un grattement au niveau de la porte d'entrée. Ce n'était pas un zombie, ça...ni un humain. Un..animal ? Oui, ce devait être un animal ! Comme il ne supportait pas l'idée qu'une adorable petite bête puisse se retrouver dehors, il ouvrit donc prudemment la porte, juste assez pour scruter le palier. Et là, un adorable petit furet se fraya un chemin par l'ouverture ainsi créée. Un furet, quoi !

"D'où tu viens, mon mignon ?"

Il sourit et attrapa l'animal pour le prendre dans ses bras. Sérieux, d'où il venait ? Comment état-il arrivé jusque-là ? Bah, peu importe...le jeune homme ne pouvait pas le laisser comme ça ! Il allait s'en occuper, voilà. Oui, il avait décidé ça en à peine quelques secondes. Il se mit à papouiller la pauvre bestiole lorsqu'il entendit un nouveau bruit. Quelqu'un était en train d'approcher et cette fois, il entendit des bruits de pas. Sa famille ? Ne réfléchissant pas et encore sous le coup de la joie d'avoir trouvé cet adorable petit animal, il ouvrit la porte en grand...pour se retrouver nez-à-nez avec un gars couvert de sang. Un zombie ?! Ou un humain psychopathe qui aimait s'enduire de sang ? Gabriel fut aussitôt pris d'une peur panique et écarquilla les yeux avant de laisser échapper un hurlement de terreur. Ouais, c'était très viril tout ça. Et avec tout ça, le furet avait pris peur et s'était réfugié sous son t-shirt.

Bouge, idiot ! Ferme cette porte ! Bouge !
Essayant de se calmer un temps soit peu, Gabriel parvint enfin à bouger et...claqua la porte au nez du mec.


_________________

   
Run, Gabe, run !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t373-i-m-not-a-magicia
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 637

» points : 47

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Un furet, du sang et une poule mouillée [Kjellou]   Jeu 12 Jan - 0:58

Pourquoi Kjell continuait de supporter Borealis ? Sérieusement ? Ce furet n’en faisait qu’à sa tête des fois, et c’était fatiguant. Bon peut-être que sans lui, Kjell aurait fini par s’ennuyer, parler tout seul -parler à son furet, ça fait moins pathologie mentale grave-, et peut-être fait plus de conneries. Mais il fallait avouer que les frasque de sa diva au pelage tout doux lui en faisait faire aussi des conneries ! Comme courir comme un con dans les rues de Canterbury après l’animal. En pestant. Il était certain que le furet lui faisait une crise parce qu’il s’était enduit de sang de zombie. Il savait que le furet n’aimait pas ça, mais il avait besoin de fouiller des habitations vite, et ça marchait bien pour éloigner les zombies ! Bon sang, c’était pas un furet qui allait lui dire quoi faire ?

Reviens Borealis ! Crétiiin ! Reviiiens !” pestait-il à bout de souffle en courant comme un con.

Le furet rentra dans un immeuble. Rah. Pas encore le coup d’aller chez des inconnus. C’est bon. Il avait pas besoin d’un mauvais remake de meetic version furet pour trouver quelqu’un avec qui coucher. Il avait même pas envie de coucher avec qui que ce soit, là ! Il voulait juste trouver autre chose que du poisson à manger, parce qu’il en avait marre des escapades petites sirènes. Et ce crétin de furet n’était pas fichu de comprendre ça ! Raah ! Pourquoi gardait-il cette bestiole même pas utile ? Il grimpa quatre à quatre les marches de l’immeuble. Il s’arrêta en voyant une porte ouverte. Sur un garçon. Qui tenait dans ses bras son furet. Furet qui semblait grave le narguer. En mode : “Lui, au moins, il pue pas le zombie, je le préfère lui.” Espèce de bestiole ingrate.

Il n’eut pas le temps de dire un mot que le gamin en face de lui se mettait à hurler. Woh. Il lui prenait quoi là de lui vriller les tympans comme ça ? Il n’avait même pas un couteau à la main. Et ça se voyait qu’il n’était pas un zombie, en dépit de l’allure générale, son visage était bien humain. Il ne put pas ouvrir la bouche que l’autre claquait la porte. Et merde. Sur quoi il était tombé là, sérieux ? Il eut un soupir. Ecoutant le vérou se fermer… Enfin, attendant qu’on ferme verou. Mais en fait non. C’était quoi ce mec ? Hurler comme ça, et pas fermer à clef. C’était couillon. Vraiment couillon.

Le blond se demanda si ce n’était pas le moment où il abandonnait Borealis. Mais il se disait qu’en le laissant à un type pareil, il signait l’arrêt de mort de son furet. Il avança vers la porte. Et l’ouvrit, doucement.

Arrête de crier, je suis pas un zombie… Je vais pas te bouffer…” dit-il pour calmer le gamin d’entrée de jeu.

Ou au moins essayer. Il avança dans l’embrasure de la porte, et ferma derrière lui.

Si tu étais tombé sur un vrai malade, t’aurais eu du soucis à te faire, tu sais ? On t’a jamais appris à fermer à clef ? Genre comme ça ?

Il tira le verrou, en décomposant bien le geste. Puis avec un soupir, il retira sa cape imperméable badigeonnée, pour retrouver une apparence visiblement plus humaine.

Ça va, t’es calmé ? J’suis juste là pour ce connard…” dit-il en le pointant. Enfin en pointant Borealis, c’était clair dans sa tête, peut-être pas dans celle du gamin.

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 06/01/2017

» messages : 678

» points : 1779

» avatar : Tyler Young

» crédits : mermaid tears

» multicomptes : Kyle & Nathaniel



» pouvoir : invisibilité


Who I Am
» état de santé : mort de trouille, mais en bonne santé
» inventaire :
» compagnons de route :
MessageSujet: Re: Un furet, du sang et une poule mouillée [Kjellou]   Sam 14 Jan - 1:01

Gabriel & Kjell
Un furet, du sang et une poule mouillée

Gabriel n'avait jamais été très viril ou courageux et depuis les zombies et tout le reste, c'était pire encore. Sa réaction face à un type recouvert de sang n'avait donc pas été étonnante quand on connaissait un peu le personnage. Et puis même...est-ce que quelqu'un de sain d'esprit aurait gentiment invité ce gars à entrer pour boire le thé ? Après, tout le monde n'aurait probablement pas eu une réaction aussi violente. Un cri et un claquement de porte au nez, c'était fort quand même ! Mais dans sa panique, l'adolescent avait totalement oublié de verrouiller la porte. C'était malin, tiens. En tout cas, le furet se planquait toujours sous son t-shirt, laissant juste apparaître sa petite tête au niveau du col. C'était mignon. Sauf que Gabriel n'avait pas la tête à ça. Il était toujours tout chamboulé par ce qu'il venait de voir. Il tremblait et avait le cœur qui battait à tout rompre. Merde. Il devait se calmer. Si c'était un zombie, il ne pourrait pas entrer, de toute façon.

Sauf que ce n'était pas un zombie et le jeune homme vit la poignée de la porte bouger. Merde, merde, il était foutu ! Il recula de quelques pas et balaya la pièce du regard dans l'espoir de trouver quelque chose pour se défendre. Se défendre ? La bonne blague. Il était tellement maladroit que s'il avait voulu balancer une chaussure sur l'inconnu, il aurait été capable de se la prendre en pleine figure à la place. La porte s'ouvrit doucement et une voix se fit entendre, affirmant ne pas être un zombie. Ce n'était pas rassurant pour autant car les humains pouvaient très bien être vicieux aussi ! Ce type allait peut-être le tuer pour s'emparer de ses possessions de de l'appartement. Bon sang. Gabriel ne savait pas quoi faire, il était figé sur place lorsque l'inconnu pénétra dans l'appartement avant de refermer la porte derrière lui et de lui montrer comment la verrouiller. Il était sérieux ? Gabriel était un trouillard, il était maladroit à souhait, mais il n'était pas con. Il savait comment verrouiller une porte ! Il avait juste...oublié de le faire.

"V-Vous vous moquez de moi ?"

Ce ne serait pas la première fois que quelqu'un se payait de sa tête. Ni la dernière. Enfin peu importe. Il ne voulait pas de cet intrus ici ! Mais il ne voyait pas comment il pourrait le faire partir. Il ignorait encore les intentions du mec et s'il était violent. Bizarrement, lorsque ce dernier retira son manteau, le jeune homme se calma un peu. Il avait une tête normale, finalement, même une tête plutôt agréable à regarder. Gabriel prit une profonde inspiration et expira lentement ensuite, tentant de retrouver un semblant de calme. Mais il n'était pas rassuré pour autant. Hein ? De quoi il parlait ? De qui ? Le brun mit un moment avant de comprendre que le mec parlait du furet, furet qui décidément semblait trouver son t-shirt confortable.

"C'est le vôtre ? J-Je vous le rends, alors...me tuez pas, s'il vous plaît..."

Non, il n'avait toujours pas confiance. Quoiqu'il en soit, il attrapa donc le petit animal pour le tendre à son propriétaire. Il était mignon, ce furet...il lui aurait bien tenu compagnie...Mais en même temps, Gabriel n'était même pas sûr de pouvoir s'occuper d'un animal pour le moment. C'était une grande responsabilité, après tout !

"Pourquoi vous êtes couvert de sang...?"

Il avait prononcé ces paroles tout bas, presque comme s'il se parlait à lui-même et pourtant, il s'était bel et bien adressé au mec en face de lui.


_________________

   
Run, Gabe, run !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t373-i-m-not-a-magicia
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 637

» points : 47

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Un furet, du sang et une poule mouillée [Kjellou]   Mer 25 Jan - 22:46

Est-ce qu’il se moquait de lui en tournant ce verrou au ralenti ? Probablement. Oui, certainement, au moins un peu. Mais franchement, ce gamin était inconscient. Ou stupide. Ou les deux. Fallait lui montrer combien son comportement avait été idiot. Il le fixa un peu blasé.

Oui. Un peu. Mais tu l’as mérité.” avoua-t-il avec un haussement d’épaule à propos de la moquerie.

Il n’allait pas s’en cacher. De toutes façons, il n’allait pas faire long feu. Il voulait juste choper ce furet fugueur et retourner se ravitailler. Il ne voulait pas faire plus. Il voulait juste bouffer autre chose que du poisson et des algues. Parce que son don lui donnait cette solution, mais se la jouer petit sirène tous les jours, c’était lassant. Et puis, le poisson grillé, on s’en lasse vite au petit-dej quoi. A croire qu’il avait plus d’exigences que ce qu’il pensait même au milieu de la fin du monde.

Oui, c’est le mien. Il s’appelle Borealis, c’est une diva. Un vrai connard de furet exigent mais on a commencé le voyage ensemble, on le finira ensemble…” dit-il d’un ton autoritaire.

Plus pour l’animal que pour le garçon. Il savait que Borealis comprenait maintenant alors… Il n’hésitait plus à lui parler. A parler au furet. Mais il tilta après coup. Quoi ? Le tuer ? Mais qu’est-ce qui tournait pas rond dans la tête de ce gamin ? Il comprenait pas qu’il voulait juste son putain de furet. Quoi ? Il avait la gueule d’un serial killer ? Bon ok. Il avait tué les trois mecs qui avaient eux-même voulu le tuer, mais il ne tuait pas les gens qui ne lui voulaient aucun mal.

Quel intérêt j’aurai à te tuer ? Tu as l’air plus terrorisé que menaçant. Je suis pas un monstre. Enfin je crois pas. Pas ce genre-là du moins. J’attaque pas les petits garçons sans défense.

Parce que clairement, il avait à faire à un gamin sans défense. Il se voyait à 5 ans face à sa mère là. Avec cette peur dans le regard. Pauvre gamin. Il avait intérêt à s’endurcir s’il voulait survivre à tout ça. Parce qu’il était mal parti là. Mais bon. Est-ce qu’on pouvait sauver tout le monde ? Est-ce que la mort ne valait pas mieux pour les plus faibles ? Tout le monde n’est pas fait pour une vie de violence… Mais ce n’était pas à lui de décider de ça. Clairement pas. Déjà qu’il avait sans doute contribué à toute cette merde…

C’est du sang d’infectés. Ça évite qu’il sente mon odeur. Ils viennent moins m’emmerder… C’est pratique pour se ravitailler rapidement. Mais l’odeur est pas agréable. Borealis a un nez irritable. Il aime pas l’odeur de leur sang. Pour ça qu’il s’est barré… Mais je vais pas passer ma vie à te courir après ducon !

Son regard était passé du jeune homme à son tee-shirt, son regard devenant accusateur vis à vis du furet. Il releva la tête vers le garçon.

Désolé de m’énerver mais il fait ça régulièrement, et j’ai pas prévu de passer l’Apocalypse à courir après un crétin de furet qui a plus aucun instinct de survie…

On aurait un vieux couple qui s'engueulait... Ouais, la relation entre Kjell et son furet était probablement un peu étrange depuis qu'il savait que l'animal comprenait sa langue mieux que ce qu'il avait toujours pensé.

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 06/01/2017

» messages : 678

» points : 1779

» avatar : Tyler Young

» crédits : mermaid tears

» multicomptes : Kyle & Nathaniel



» pouvoir : invisibilité


Who I Am
» état de santé : mort de trouille, mais en bonne santé
» inventaire :
» compagnons de route :
MessageSujet: Re: Un furet, du sang et une poule mouillée [Kjellou]   Dim 5 Fév - 3:02

Gabriel & Kjell
Un furet, du sang et une poule mouillée

Gabriel était une poule mouillée, un trouillard, bref, tout ce qu'on voulait et du coup, il n'était pas étonnant qu'il ait eu très peur en voyant ce type débarquer chez lui, couvert de sang. Et puis, honnêtement, qui n'aurait pas eu au moins un peu peur ? Ce n'était vraiment pas rassurant ! Enfin, le jeune homme essayait de se convaincre du fait que l'autre n'allait pas le tuer, sinon...il l'aurait déjà fait, non ? Mais ça ne le rendait pas moins menaçant à ses yeux et en plus, il s'était moqué de lui ! Il l'avait mérité ? Gabriel oublia presque sa peur et fronça les sourcils. Quelque chose lui disait qu'il n'allait pas vraiment apprécier ce mec. Qu'il parte, bon sang ! En plus, il parlait du furet comme si...comme s'il ne l'aimait pas, comme s'il ne tenait pas à lui. Alors pourquoi chercher à le récupérer ? Le brun pourrait lui donner l'amour dont il manquait manifestement avec ce gars. Les animaux, il fallait les aimer, les papouiller... Et non, ce n'était pas ridicule !

"Pourquoi vous parlez de lui comme ça ? S'il vous énerve tellement, pourquoi chercher à le garder avec vous ?"

Bien sûr, il ne connaissait pas toute l'histoire, il ne la connaissait même pas du tout. Tout comme il ignorait tout des raisons qui poussaient ce gars à le poursuivre à travers toute la ville pour le récupérer alors qu'il ne faisait manifestement que lui râler dessus. De l'amour vache, peut-être ?
Gabriel regarda son interlocuteur avec de gros yeux. Il avait dit quoi, là ? Au fond, ça l'énervait un peu quand les gens le traitaient de gamin ou de petit garçon, comme le mec en l'occurrence. Après tout, Gabriel était loin d'être petit. Mais bon... il était vrai que son comportement n'avait rien de très mature et qu'il avait une vraie baby face. Toutefois, ça ne l'empêchait pas de ne pas aimer les paroles de l'inconnu. Mais il n'osait pas répliquer par peur qu'il finisse par changer d'avis et qu'il finisse par le tuer quand même. Malgré le fait qu'il détestait ce qu'était devenu le monde, il tenait quand même encore à sa vie...il n'était pas suicidaire, même si ça en donnait parfois l'impression.

Quoiqu'il en soit, Gabriel eut donc la réponse à sa question. A savoir pourquoi le furet s'était sauvé. A cause du sang...c'était compréhensible. Même pour un nez humain, ce n'était pas agréable du tout, alors un pauvre animal ? Il n'osait pas imaginer !

"Trouvez-lui une laisse..."

Il avait marmonné ces paroles avant de se rendre compte de ce qu'il venait de dire. Peut-être que l'autre n'apprécierait pas et qu'il le lui ferait savoir à sa façon. Oups. Oui, le jeune homme voyait l'intrus comme une menace, quelqu'un qui pourrait lui fait du mal. Peut-être qu'il se trompait lourdement, mais c'était sa première impression en tout cas.
Et puis, ça fit tilt dans sa tête. Ce mec...en fait, il tenait à son furet. Il l'aimait sans doute même, mais il ne savait tout simplement pas comment l'exprimer, alors il préférait choisir les insultes. Du coup, il ne put s'empêcher d'esquisser un petit sourire malgré tout.

"Vous tenez à lui, en fait..."

Il attrapa le petit animal pour lui faire quitter la chaleur de son t-shirt et le tendit à l'inconnu.

"Voilà...Euh...vous voulez...un truc à boire ou à grignoter avant de partir ?"

Sérieux ? Il y a quelques instants à peine, Gabriel avait été terrorisé par ce mec et maintenant, il lui proposait à boire et à manger ? Il avait toujours peur, mais c'était plus fort que lui. Il se sentait limite obligé de faire preuve d'hospitalité.

"Au fait...je...je m'appelle Gabriel."

Pas sûr que ça intéresse son interlocuteur, mais au moins, c'était dit. L'autre pouvait en faire ce qu'il voulait.



_________________

   
Run, Gabe, run !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t373-i-m-not-a-magicia
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 637

» points : 47

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Un furet, du sang et une poule mouillée [Kjellou]   Lun 20 Fév - 12:00

Kjell soupira. Comment pouvait-il parler autrement au furet le plus vulgaire de l’histoire de l’humanité ? C’était juste blasant. Il ne pouvait vraiment pas expliquer ça ? Ou peut-être que si. En fait, tout était tellement parti en cacahuète, qu’il pouvait bien s’expliquer et expliquer son point de vue sur Borealis le pervers. Pire furet de l’histoire de l’humanité. Mignon à l’extérieur, démoniaque à l’intérieur.

Parce que ce furet est un vrai pervers, qui ne pense qu’à se faire une femelle. Et je dis ça parce que j’ai croisé un mec qui parlait aux animaux ! Je suis sûr qu’il est en train de dire que tu pourrais être un bon coup ! Il dit ça dès que je croise un mec ! Et non, Borealis, je me taperai pas ce mec ! Je suis pas un obsédé !

Oui… Bon, il s’était probablement perdu dans ses explications. Il prit une grande inspiration.

Ne te fis pas à sa bouille mignonne ! C’est un démon. Mais c’est le mien. C’est la seule personne qui me supporte depuis des années, alors, c’est pour ça que je tiens à lui… Avant de rencontrer un mec qui parle aux animaux, moi aussi je me faisais avoir par sa bouille trop mignonne !

Trouver une laisse à son furet ? Il n’était vraiment pas sûr d’arriver à lui faire subir ça. C’était pas possible de mettre une laisse à son animal. Il était contre ce principe. Ne fais pas à ton prochain ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse. Il n’aimerait pas être tenu en laisse. Les délires SM, c’était vraiment pas pour lui. Du coup, c’était pas une solution… Kjell soupira.

C’est un con, mais il mérite pas d’être tenu en laisse… C’est ni un clebs, ni un soumis…

Il attrapa le petit animal qui alla s’enrouler autour de son cou. Il frotta sa joue contre la tête du petit animal, son sourire se faisant plus doux. Définitivement, il aimait cette petite bête, même si elle n’était pas toujours très agréable à vivre. Il releva la tête à la question du gamin. Qu...Quoi ? Il lui proposait à manger ? Il rigola un peu surpris.

Tu proposes ça à tous les gars qui te font flipper ?” demanda-t-il incrédule. “Tu empoisonnes la bouffe ? C’est comme ça que tu survis…

Il haussa un sourcil, un peu méfiant.

Kjell. Pour ma part, mais on se reverra probablement pas, alors, est-ce que c’est nécessaire les présentation… A moins…

Il marqua une pause. Son sourire se faisant un peu plus charmant, voire charmeur.

Dis moi Gaby, t’as déjà songé à être baby-sitter pour furet ? Genre, garder un furet en pleine apocalypse et en échange, son maître reconnaissant partage son butin de nourriture ?” demanda-t-il avec un intérêt certain.

C’était la solution parfaite pour gagner en efficacité pour ses ravitaillement. Et sans aide, ce gamin allait crever plus vite que prévu. Il était pas un bon samaritain, mais le laisser seul ici sans nourriture alors qu’il venait de lui en proposer… C’était pas cool. Et même s’il n’avait aucune morale, il pouvait avoir un brin d’éthique.

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 06/01/2017

» messages : 678

» points : 1779

» avatar : Tyler Young

» crédits : mermaid tears

» multicomptes : Kyle & Nathaniel



» pouvoir : invisibilité


Who I Am
» état de santé : mort de trouille, mais en bonne santé
» inventaire :
» compagnons de route :
MessageSujet: Re: Un furet, du sang et une poule mouillée [Kjellou]   Mar 28 Fév - 4:05

Gabriel & Kjell
Un furet, du sang et une poule mouillée

Gabriel n'en revenait pas. Il avait limite l'impression d'assister à un sketch, là. Il observait ce mec et son furet, ne sachant pas trop quoi en penser. On aurait limite dit un vieux couple qui se chamaillait. Sauf que Gabriel ne savait pas ce que pensait le petit animal. Animal qu'il trouvait vraiment trop mignon et qu'il avait envie de couvrir de câlins et de papouilles. Du coup, imaginez sa tête lorsque son interlocuteur le qualifia de pervers ! Comment pouvait-il dire une chose pareille de cette adorable créature ? Il lui expliqua alors qu'il avait rencontré quelqu'un capable de parler aux animaux et que cette personne lui avait dévoilé la vraie nature du furet. Gabriel écarquilla les yeux. Certes, il était bien sûr au courant des mutations puisqu'il en avait subie une, lui aussi, mais il n'avait encore jamais entendu d'une telle mutation. Ce devait être marrant ! Sans doute plus que d'être invisible...mais il imaginait aussi que si on ne pouvait pas contrôler ce pouvoir, ce devait être bien embêtant.

Il ne savait pas du tout quoi répondre, alors il ne dit simplement rien. Il essayait même bêtement d'imaginer à quoi pouvaient ressembler les pensées d'un furet pervers, sans grand succès. En même temps, Gabriel était des plus innocents et ne connaissait pas trop ce genre de pensées. Presque pas. Il se sentit rougir légèrement, mais tenta de se reprendre et proposa alors un petit quelque chose au jeune homme qui semblait assez surpris. L'empoisonner ? Que pensait-il donc de lui ? L'adolescent secoua vivement la tête.

"Non, bien sûr que non ! Je me disais juste que...ce ne serait pas très cool de vous laisser repartir comme ça."

Oui, il était bizarre, très bizarre. Mais il avait déjà moins peur de ce type. S'il avait voulu l'attaquer, il l'aurait déjà fait, non ? Et puis, le furet semblait bien l'aimer et ça, c'était la meilleure garantie. Quelqu'un qui aimait les animaux ne pouvait pas être foncièrement méchant. Voilà ce qu'il pensait.
Gabriel se présenta alors avant d'apprendre le prénom de son interlocuteur à son tour. Hein ? C'était quoi, ce nom ? Trop bizarre et sans doute difficilement prononçable. Du coup, il se garda bien de le répéter, ne voulant pas se ridiculiser inutilement. A moins que quoi ? Le jeune homme écouta ensuite la proposition de Kjell, surpris. Il ne s'était pas du tout attendu à ça. Mais l'idée lui plaisait assez, à vrai dire. Ils avaient tous deux à y gagner. Et surtout Gabriel, en l'occurrence.

"Vraiment ? Vous êtes sérieux ?"

Il observa un instant le furet, puis reporta son attention sur son interlocuteur.

"Eh bien...oui. Pourquoi pas. C'est vrai que je galère à trouver de quoi manger..."

Il se mordit nerveusement la lèvre inférieure. Il avait honte. Tellement honte. Car il ne savait rien faire tout seul et il était totalement désarmé face aux dangers de l'extérieur. Zombies ou humains, c'était pareil. A part courir, il ne savait rien faire.

"C'est vraiment sympa de me proposer ça. Désolé pour tout à l'heure...je me suis trompé sur vous..."

Il rougit légèrement, gêné, mais parvint à esquisser un petit sourire d'excuse. Oui, ce type n'était pas un mauvais bougre, il en était sûr maintenant. Sans plus attendre, il se dirigea vers la cuisine avant de revenir avec un verre d'eau - rempli avec de l'eau en bouteille, évidemment - et quelques petits gâteaux.

"C'est pas grand chose, mais...tenez."



_________________

   
Run, Gabe, run !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t373-i-m-not-a-magicia
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 637

» points : 47

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Un furet, du sang et une poule mouillée [Kjellou]   Mar 28 Fév - 17:40

Le gamin était relativement incompréhensible. Un coup il lui hurlait dessus comme s’il avait vu un monstre. Un coup il le prenait pour un maître indigne. Et maintenant, il jouait les parfaits petits hôtes. C’était quelque peu perturbant, il fallait bien l’avouer. Question logique et stabilité émotionnelle, on avait vu mieux quand même. Mais bon. C’était mignon de le voir outré qu’on puisse le prendre pour un empoisonneur. Vraiment mignon. Comment il avait fait pour survivre sérieusement ? Kjell se posait vraiment la question. Parce que là…

Il eut un petit sourire en voyant sa tête à son prénom. Les anglophones et les prénoms nordiques, c’était toujours drôle. Ils auraient sans doute moins de mal à l’appeler Ernst, mais ce prénom était bien trop moche. Et puis, il n’y avait eu que sa mère pour l’appeler ainsi. Il ne voulait pas que quelqu’un d’autre l’emploie.

Je suis sérieux, oui, mais pas au point que tu continues à me vouvoyer, tu sais…” dit-il avec un sourire taquin. “J’imagine vu comme tu as déjà du mal à ne pas flipper devant un mec non hostile…

Il lui fit un petit clin d’oeil. Il chariait. Mais il pouvait comprendre que tout le monde ne soit pas fait pour ce genre de vie. Lui, il avait toujours dû se battre pour exister, alors que ce soit dans la société humaine, ou face à des zombies, ça ne changeait pas tant de choses. On employait pas tout à fait les même méthodes. Mais la finalité était la même : lutter pour ne pas crever.

“Je le proposerai pas si ça m’arrangeait pas… Je suis pas un genre de superman, vas pas te faire d’idée…” lâcha-t-il avec un regard franc.

Il aimait pas trop qu’on le prenne pour quelqu’un de bien. C’est trop facile de décevoir quand les gens ont des attentes. Il préférait du coup, les détruire dans l’oeuf. Casser toutes les illusions des gens qui le croisaient. Même si dans le fond, oui, il n’était pas foncièrement mauvais, il n’était pas forcément une bonne personne pour autant. Il était entre les deux, et oscillait d’un côté ou de l’autre sans trop se soucier de quel côté de la balance il se trouvait à l’instant T.

Il leva les yeux au ciel en voyant le jeune homme revenir avec des biscuits. C’était gentil, mais franchement pas nécessaire. Kjell prit juste le verre d’eau qu’il descendit d’une traite. Il avait soif quand même, ça, il pouvait pas le nier.

Garde les gâteaux, c’est gentil. Tu sais, j’suis un mec coquet, j’essaie de garder la ligne, tout ça.” plaisanta-t-il avec un sourire amusé.

Il caressa Borealis du dos de la main avant de l’attraper doucement, pour le tendre au gamin. C’était une grosse marque de confiance dont il faisait preuve là. Tout le monde n’avait pas le droit de gérer son furet… Vraiment. Il voulait faire confiance à ce gamin. Et peut-être le valoriser un peu. Lui prouver qu’il était pas qu’une poule mouillée.

Tu le laisses pas manger n’importe quoi, hein. Je vais te laisser des croquettes pour lui… Et… Le laisse pas aller dans les conduites d’aération, il serait fichu de se perdre… Prends pas cet air, Bobo, tu sais que j’ai raison… Et t’es sage, si tu embêtes Gabriel, je te pêcherai plus de poisson…

Ouais. Kjell et son furet, c’était une vraie belle histoire d’amour en vrai. Il caressa son petit museau avant de le lâcher. Il retourna vers ses affaires pleines de sang pour les enfiler à nouveau.

Je devrai être revenu d’ici deux ou trois heures. Histoire de ramener suffisamment de choses… T’as besoin de trucs en particulier ? T’as un réchaud ici ? Pour la bouffe sèche à cuire à l’eau, genre riz, pâte ?

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 06/01/2017

» messages : 678

» points : 1779

» avatar : Tyler Young

» crédits : mermaid tears

» multicomptes : Kyle & Nathaniel



» pouvoir : invisibilité


Who I Am
» état de santé : mort de trouille, mais en bonne santé
» inventaire :
» compagnons de route :
MessageSujet: Re: Un furet, du sang et une poule mouillée [Kjellou]   Sam 8 Avr - 4:25

Gabriel & Kjell
Un furet, du sang et une poule mouillée

Gabriel devait se rendre à l'évidence. Il s'était trompé sur ce mec. Certes, il ne lui apparaissait toujours pas très commode, mais il était loin d'être méchant et effrayant comme l'avait cru le jeune homme tout au début. La meilleure preuve était sans doute qu'il n'avait pas essayé de le tuer pour ensuite le dépouiller de ses maigres possessions, voire prendre l'appartement comme squat ou un truc du genre. Mais peut-être agissait-il ainsi pour endormir sa méfiance ? Non, c'était ridicule. Car ce gars n'aurait sans doute aucun mal à le maîtriser s'il le voulait. N'importe qui aurait pu maîtriser Gabriel tant il était faible et ridicule. Quoiqu'il en soit, la proposition de son interlocuteur le surprit, mais il était aussi content dans un sens. Il pourrait peut-être mieux s'en sortir...tout en s'occupant d'un adorable petit animal. Franchement, c'était tout bénef' pour lui ! Il n'était toutefois pas encore tout à fait rassuré et il se mit à marmonner un petit "oui" lorsque Kjell le gronda limite parce qu'il le vouvoyait. Ben quoi ? C'était pas ça qu'on appelait le respect ? Mais au fond, il n'avait pas tort. Après tout, ce gars n'avait pas l'air beaucoup plus âgé que lui.

Le jeune homme ne put cependant s'empêcher d'esquisser un petit sourire amusé lorsque son interlocuteur refusa les biscuits en prétendant faire gaffe à sa ligne. Ce genre de chose était devenue tellement futile à présent que oui, c'était drôle. A vrai dire, Gabriel était sans doute surtout content de pouvoir discuter avec quelqu'un qui ne cherchait pas à le tuer pour changer. Il commençait à se sentir un peu seul... du coup, ce petit arrangement lui permettrait peut-être d'avoir un contact humain plus régulier et ce ne serait pas plus mal. "Je pense que tu n'as pas franchement besoin d'un régime." Il avait tenté d'être drôle aussi, mais bon, c'était un peu loupé et il se sentait ridicule. Du coup, il ne peut s'empêcher de rougir légèrement. Ah, il était vraiment incorrigible !
Il prit ensuite le furet, tout doucement, et le gratifia d'une caresse pendant que Kjell lui donnait quelques directives. Le brun prit alors pleinement conscience du fait que ce mec lui confiait vraiment son animal adoré. Il lui faisait confiance. Il avait donc intérêt à assurer s'il ne voulait pas se faire étriper. Il hocha la tête, puis sourit légèrement. C'était mignon, tout ça. Oui, ce gars adorait son furet, ça crevait les yeux. Et c'était juste adorable.

"T'en fais pas, je vais prendre bien soin de lui et je ne le quitterai pas du regard une seconde !" Oui, bon, c'était peut-être un peu exagéré, mais il ferait tout pour ne pas décevoir Kjell. Il hocha une nouvelle fois la tête aux paroles de son interlocuteur, se demandant déjà comment occuper le temps pendant lequel Kjell serait absent. Oh, nul doute qu'il ne verrait pas les heures passer avec ce petit animal trop mignon ! Il passerait tout son temps à gagatiser, sans doute. "Hmm...Oui, je dois avoir ça quelque part." Bon sang. Des pâtes. Du riz. Avant, ces aliments avaient semblé si basiques. A présent, Gabriel aurait limite tout donné pour en manger. En même temps, ça faisait un moment qu'il vivait sur ses maigres réserves et qu'il n'avait plus avalé de repas digne de ce nom. "Sinon, je n'ai besoin de rien en particulier...je ne suis pas difficile, alors je me contenterai de n'importe quoi, pour tout te dire." Vraiment n'importe quoi. Il avait faim, même s'il ne le disait pas. Il allait quand même vraiment bientôt devoir trouver un moyen de trouver lui-même à manger s'il ne voulait pas crever de faim dans un coin, comme l'idiot incapable qu'il était. "En tout cas, tu peux partir tranquillement ! Ce petit gars va rester sagement avec moi. Hein, Borealis ?" Il caressa une nouvelle fois l'animal qui finit par trouver à nouveau refuge sous son t-shirt. Décidément, il semblait aimer s'y cacher.

Il adressa ensuite un petit sourire sincère à Kjell. "Merci encore ! Les gars comme toi, c'est rare de nos jours." Sans doute l'autre allait-il râler ou répliquer comme quoi Gabriel se trompait à son sujet ou un truc du genre, mais honnêtement, ça n'avait pas d'importance. Aux yeux du jeune homme, ce mec était quelqu'un de bien et il ne changerait pas d'avis tout de suite.




HRP:
 

_________________

   
Run, Gabe, run !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t373-i-m-not-a-magicia
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 637

» points : 47

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Un furet, du sang et une poule mouillée [Kjellou]   Lun 1 Mai - 17:15

Laisser Borealis à ce gamin, c’était pas si simple que ça pour Kjell. Franchement, c’était même une épreuve. Faire confiance à un trouillard pour veiller même quelques heures sur sa boule de poils, c’était pas rien. Mais c’était la meilleure solution s’il ne voulait pas avoir à courir après l’animal. Kjell acquiesça en entendant qu’il avait ce qu’il fallait pour préparer à manger. Au moins ce gosse ne mourrait pas de suite de faim grâce à lui. Mais… Ouais, c’était à se demander comment il n’était pas déjà mort en fait.

Ça marche. Je te ramène ce que je trouve. Et toi tu le lâches pas…” dit-il avec sérieux.

La suite… Il ne s’y attendait pas trop et resta un peu surpris. Lui, un chic type ? S’il savait. Non, il était pas un chic type. C’était tout sauf un chic type. Il faisait que tenter de se retrouver une conscience en agissant comme ça.

Dis pas n’importe quoi. Tu me rends un service, je t’en rends un. Me prends pas pour un mec sympa, tu pourrais avoir des surprises.” répliqua-t-il en finissant de s’habiller. “Je reviens maximum dans 4h. Ferme à clef, je frapperai deux coups courts, un long. Histoire que tu ouvres pas à n’importe qui.

Il y avait un brin de reproche dans sa dernière phrase. Parce qu’il fallait que le gamin prenne conscience qu’ils étaient loin de vivre dans le monde des bisounours. Il sortit de l’appartement son arbalète à la main.

Et alors, il attaqua la chasse aux vivres. C’était presque devenu habituel de piller. D’aller de maison en maison. De savoir presque instinctivement où fouiller dans les cuisines. C’était assez fou, mais on range tous sensiblement nos maisons de la même manière. Il trouva quelques trucs plus ou moins intéressant. Se permit même de croquer à pleine dents dans une tablette de chocolat isolée. Damn, c’était si bon. Il ne courrait pourtant pas après le chocolat au départ, mais là, c’était la félicité. Il n’en garda même pas pour le gamin, monstre d’égoïsme qu’il était. Mais bon, il avait aussi quelques boîtes de conserves, des pâtes, du riz. Franchement, la récolte était bonne. Cela lui changerait du poisson. Il commençait à en avoir marre de se la jouer roi de la pêche. Il boucla son tour en 2h45 précisément. Le temps d’éviter quelques survivants et il revenait au point de départ, toujours couvert de ses fringues sanglantes. Il frappa comme annoncé, et une fois la porte ouverte, se détendit un peu.

Il posa son sac à dos plein par terre. Et ôta ses nippes dégueulasses.

Borealis n’a pas été trop chiant ?” demanda-t-il doucement.

Il vida son sac, posant pas mal de choses par terre. Relevant son regard vers le gamin.

On mange ensemble pour fêter notre glorieuse collaboration ?”demanda-t-il avec un léger sourire.

Ce gamin n’était sans doute pas contre un peu plus de compagnie. Kjell se demandait depuis combien de temps il était reclu ici. Comment allait-il vivre ? Comment l’aider ? Il n’était pas vraiment prêt à le prendre avec lui. Il n’était pas doué pour s’occuper à long terme des autres. Il avait bien vu ce que ça donnait avec Oscar et Ian. Il ne voulait pas qu’une personne de plus s’attache à lui.

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
 
Un furet, du sang et une poule mouillée [Kjellou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Président Obama : Catalyseur ou poule mouillée
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Canterbury-
Sauter vers: