AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hey, I've just met you, and this is crazy - Ft. Coleen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 12/12/2016
» messages : 1522
» points : 1089
» avatar : Tom Hiddleston
» crédits : Schizophrenic
» multicomptes : PsychoEmi & Little Ezio

» appartenance : The Black Walkers
MessageSujet: Re: Hey, I've just met you, and this is crazy - Ft. Coleen   Dim 24 Sep - 13:51


Hey, I've just met you and this is crazy

C'était plutôt grisant de pouvoir savourer la peur sur le visage d'un homme, surtout d'un ennemi. Il me suffisait de peu pour me rappeler ce qu'avoir le pouvoir faisait et surtout comment en abuser de maintes et maintes manières. Coleen ne disait rien, se contentant de me juger du regard et même sans ne rien dire, je sentais sa désapprobation d'ici : elle ne devait pas comprendre ce que je trouvais à me comporter ainsi, sûrement parce qu'elle n'avait jamais éprouver cette sensation grisante qu'était celle de détenir le pouvoir de vie et de mort sur de tels petits cloportes comme les bandits qui avaient tentés de nous attaquer. Ou alors ... Elle devait se croire au dessus de tels sentiments et penser que céder à de telles pulsions n'était que le signe d'un abandonnement à mes pulsions animales. En un sens elle n'avait pas tort, je ne pouvais pas le nier, mais tout de même, elle n'avait pas de leçons à me faire, pas elle, qui était comme moi, prête à tout pour obtenir ce qu'elle souhaitait.

Bon au moins un semblant de coopération commençait à se créer entre nous, difficilement, mais ça se faisait. On resterait toujours sur nos gardes l'un en face de l'autre, fallait pas croire, mais disons qu'on serait capables de travailler main dans la main au moins cette fois ci. De là à dire qu'on serait capable de réitérer l'exploit, fallait pas non plus pousser mamie dans les orties ! Un miracle ça pouvait arriver une fois, pas deux non plus, ou du moins pas aussi souvent et pas dans les mêmes conditions. J'avoue que je commençais un peu à m'impatienter, nous étions quand même en train de fouiller partout sans avoir mis la main sur le moindre indice, la moindre preuve de ce qu'avançait la brune, et moi je commençais à ronger mon frein quand au fait de trouver des choses intéressantes sur les cadavres du groupe que j'étais venu chercher. Les pillards que nous avions croisé devaient déjà être tombés sur eux, et vu le peu qu'ils avaient, ça laissait peu d'attentes quand à ce qui devait rester.

" Un code, d'accord ... Bon, au moins, c'est un début, je sais quoi chercher, marmonnais-je, pas particulièrement ravi qu'elle ne me dise ça que maintenant. "

Après avoir forcé le tiroir avec succès, il chuta sur le sol et nous commençâmes à fouiller, nous répartissant les documents qui s'y trouvait de façon plutôt naturelle. Quand d'un coup elle arrêta de brasser ses documents et je sus que c'est bon, elle avait trouvé ce que nous cherchions, ce dont elle parlait. J'abandonnais ce qui occupait mes mains dans la seconde qui suivit et vint m'installer à côté d'elle.

" Alors, la chance nous sourirait-elle enfin très chère ? Direction le sous-sol alors, demandais-je en jetant un coup d'oeil au document qui se trouvait sous ses yeux. J'espère qu'on va enfin pouvoir mettre la main sur des trucs cool, qu'on soit pas venus ici pour rien. On y va maintenant, on va pas trainer ici plus longtemps que ça, surtout maintenant que les zombies doivent être occupés avec les gars qu'on leur a laissé. Faudra pas faire trop de bruits mais on peut le faire. Je te suis par contre, je sais pas exactement comment aller jusqu'au sous-sol. En route ? "

Je ramassais toutes mes affaires, repris mon couteau dans ma main et mon flingue dans l'autre après avoir vérifié le chargeur et jetais un rapide coup d'oeil dans le couloir. Tout semblait calme, mais je ne m'y fiais pas : les zombies étaient là, quelque part, prêts à nous bouffer si on passait trop près d'eux. Nous dûmes esquiver un petit groupe d'entres eux, mais ils semblaient bien trop distraits par l'odeur de sang qui se dégageait des hommes que nous avions malmenés pour nous prêter attention. Nous parvînmes enfin au sous-sol et je dû admettre que j'allais devoir laisser Coleen s'occuper des choses une nouvelle fois : elle savait ce qu'elle cherchait et moi, pas vraiment au fond ...

" Bon, je te laisse faire ton tour de passe-passe, vu que toi seule sait à quoi ce code qu'on a trouvé sert. Mais n'oublie pas notre marché, c'est pas parce que c'est toi qui t'occupe de ça que j'aurais le droit à une part moins importante, ok ? "

Je m'appuyais contre le mur et croisais les bras en la regardant faire.

Bouh ♥:
 


EXORDIUM.

_________________

   

⊹ Don't get in my way

   
I ship ♥:
 
Award:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t303-i-m-not-what-you-
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 18/09/2016
» messages : 3255
» points : 4197
» avatar : Alexandra Daddario
» crédits : Angie (vava), Niniel (sign)
» multicomptes : Elias, James & Aerin
» pouvoir : Voix de sirène
» appartenance : Whitstable Castle
MessageSujet: Re: Hey, I've just met you, and this is crazy - Ft. Coleen   Dim 15 Oct - 18:01



Hey, I've just met you, and this is crazy
Alexander - Coleen
Putain, il était enfin là ce fameux code, Coleen n'en revenait toujours pas. Et il avait fallu que ce soit Alexander qui lui permette de le trouver. Ouai, elle ne l'aurait avoué pour rien au monde mais ça la faisait rager intérieurement. Non qu'elle se sente redevable envers lui, ça non mais elle était bien obligée, maintenant, de le conduire vers la pièce blindée du sous-sol. Impossible de trouver un stratagème ou truc du genre, elle pouvait avoir de nombreux défaut et penser à elle en premier, elle n'en avait pas moins un certain code d'honneur, si on pouvait appeler ça comme ça. Alors oui, elle allait honnêtement le conduire à ce qu'elle avait cherché jusque là, sans même chercher à le doubler. Elle se fendit même d'un sourire à sa remarque sur la chance qui avait tournée. Elle n'aurait pas été jusqu'à dire ça mais bon, fallait reconnaître qu'ils avaient bien besoin d'un coup de pouce du destin avec les zombies qui devaient affluer dans le coin. Et elle passa même sous silence son agacement aux remarques du politicien qui se la jouait chef à lui conseiller de ne pas faire de bruit. Pour qui la prenait-il, sérieux ? Elle était pas née de la dernière pluie, bien sûr qu'elle allait être la plus silencieuse possible, pff. Ce qu'il pouvait être irritant... pire que du poil à gratter et cette pensée eut au moins pour effet de faire sourire bien plus sincèrement la jeune femme. Elle jeta donc un dernier œil sur le plan qui s'étalait sous ses yeux, histoire de bien repérer l'emplacement exact, arracha le coin où le code figurait - disposition sûrement inutile mais elle ne voulait pas que quelqu'un d'autre mette la main dessus - et s'assura une dernière fois que son arme était prête à l'emploi, silencieux inclus. De même qu'une matraque électrique qu'elle garda dans l'autre main. Elle sortit alors de la pièce avec prudence, s'assurant de ne pas croiser d'indésirables, avançant prudemment et sans bruit en rasant les murs comme dans un mauvais film policier de l'époque où il y avait encore des téléviseurs.

Il fallut éviter des morts-vivants heureusement bien trop occupés pour remarquer leur présence mais finalement, ils atteignirent la pièce où Coleen avait mis les pieds une ou deux fois seulement. Suffisamment pour avoir repérer, à l'époque, des traces de frottements sur le sol, devant une lourde bibliothèque. Espionner pour le compte de la Bratva lui avait appris à faire attention à ce genre de détails, le genre de choses que la plupart des gens ne notait même pas. Elle était certaine que le coffre se trouvait donc derrière le meuble et que ça ne devait pas être compliqué de le faire pivoter sinon ç'aurait été bien trop compliqué et surtout bruyant à mettre en œuvre.  Il suffit donc juste de trouver le mécanisme et elle se mit aussitôt à la tâche sans prêter attention à la dernière intervention - agaçant évidemment - de son partenaire du jour. Ce n'était pas elle qui promettait des choses dont on ne voyait jamais la couleur, hein ! Mais chercher à argumenter là dessus leur ferait perdre du temps et ferait bien trop plaisir au politicien, elle en était sûre. Rien que pour cette raison, ça valait le coup qu'elle prenne sur elle. Et au bout de quelques minutes, elle trouva un levier qui fit basculer l'étagère. Tout ce montage, Coleen en était certaine, ce n'était pas le maire de Canterbury qui avait pu mettre ça en place. Nul doute que ça devait dater d'une quelconque guerre et, avec un peu de chance, y'aurait peut-être même moyen de sortir par là. Une fois la porte blindée ouverte en tout cas et la jeune femme entra rapidement le code.

"Sésame, ouvre-toi !"

Ouai, c'était ridicule mais ça la faisait marrer ! Une fois la porte ouverte, elle fouilla dans son sac en en sortit une lampe de poche qu'elle alluma aussitôt. Elle revint ensuite sur ses pas et ferma l'entrée de la pièce qu'elle barricada comme elle put, obstruant au passage le peu de lumière qui arrivait jusque là depuis l'extérieur. Ce n'était pas du grand art mais ça leur éviterait de se laisser surprendre.

"A toi l'honneur, histoire de te prouver ma bonne foi."

De là où elle était, elle sentait de l'air frais arriver jusqu'à elle. Son impression était donc la bonne, y'avait moyen de sortir par là plutôt que de remonter dans la mairie. Sûrement qu'il y avait une sorte de tunnels là dessous mais où est-ce que ça aboutissait ? Mystère. Elle aurait dû prendre tous les plans là-haut, quelle gourde elle avait été. Enfin, un peu d'aventure n'était pas pour lui déplaire de toute façon. Suffisait juste de croiser les doigts pour qu'une fois récupéré tout ce qu'ils voulaient, ils ne tombent pas directement sur une horde.

Elle laissa donc passer Alexander avant elle puis pénétra à son tour dans la pièce qui avait tout de l'abri nucléaire avec des étagères remplies de matériel. Du moins, elles avaient dû l'être et il ne restait plus grand chose, ce qui expliquait que l'ancien maire n'ait rien dit. Enfin, ça ne voulait pas dire qu'il n'y avait rien non plus. Entre autre, la jeune femme repéra des rations alimentaires qui feraient le bonheur des gens du château, pour sûr !

"Alors, tu trouves ton bonheur ?."
egotrip

_________________

All is fair in love and war


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t68-coleen-callaghan#1
 
Hey, I've just met you, and this is crazy - Ft. Coleen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Et sinon il y a des gratteux sur le forum ?
» DE LA DROITE A LA GAUCHE REACTIONNAIRE , ILS SONT DE VENUS CRAZY !
» Les seigneurs de Dreamland
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» [jeu] Crazy Familly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Herne Bay-
Sauter vers: