AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Under the sea... (Kazuma & Kjell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 642

» points : 71

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Dim 5 Mar - 22:09

Un frigo en plein milieu de l’apocalypse ? Fallait pas être trop exigeant. Tant pis, il mangerait du poisson ce soir. Il ne laisserait pas perdre en tous cas ! Parce que ça faisait vraiment mal de se changer en petite sirène. Il n’allait pas le faire tous les jours. Clairement pas. Il avait pas envie de se sentir intégralement comme passé dans un bain d’acide tous les jours. Il avait ses limites. Même s’il supportait bien la douleur, il n’en était pas pour autant un masochiste. Il mit les poissons dans son sac malgré tout. Et il releva un regard peut-être un peu sauvage vers l’asiatique.

Je croyais qu’on était tombé d’accord sur le fait que j’avais rien de la princesse en détresse. Je peux très bien marcher.” répondit-il simplement avec un haussement d’épaules.

La douleur qui restait, il en faisait son affaire. Mais il aurait très bien pu courir. Il n’avait pas besoin d’aide. Il ne fallait pas que l’autre se fasse d’idées. Il n’avait besoin de personne pour survivre. Ce n’était pas parce qu’il concédait de passer un peu de temps avec le japonais qu’il allait dépendre de lui. Hors de question. Il n’avait pas ce genre de faiblesse. Il avait été suffisamment dépendant pendant sa courte convalescence. Il n’aimait pas cette sensation de faiblesse. Et il aimait pas qu’on le croit faible. Il ne l’était tout simplement pas. Qu’on se le dise.

Il suivit l’autre sans se forcer à lancer une conversation. Le silence ne le gênait pas plus que la solitude. Et puis parler pour ne rien dire, cela l’aurait exaspéré. Il préférait marcher en restant à l’affût. Il ne comptait pas sur l’autre pour lui sauver les miches en cas de trop fort afflux de zombies. Ils n’allaient pas se marier et avoir plein de beaux enfants. Ils allaient juste passer un peu de temps ensemble. Probablement du bon temps. Il l’espérait un peu. Le sexe, c’était l’exutoire du blond. L’apocalypse n’avait pas changé ça.

Le grand blond observa les lieux en rentrant dans l’antre du japonais. Il pensait avant tout à sa sécurité, regardant si l’endroit était complètement sûr. Une fois cela fait, et seulement après avoir bien fait tout le tour, il posa son sac à côté de celui de l’homme. Posant aussi son poncho et son chapeau. Par contre, il ne quitta pas son arbalète qui resta accrochée à sa taille. Kjell attrapa la bouteille et la renifla un peu circonspect. Non. Il s’en passerait. L’alcool bas de gamme, c’étiat un coup à finir avec les boyaux en vrac. Il ne tenait pas à choper la courante. Il reposa donc la bouteille.

Ça ira. J’ai de l’eau. Et je suis pas frileux.

Et toujours un peu méfiant aussi. Il retira son pull. Mais il garda son tee-shirt. Il ne voulait pas le dessiner complètement nu, si ? Il riva son regard vers l’homme. Ce qu’il faisait d’habitude, hein ? Tuer des zombies, chasser sa pitance, clairement, il n’allait pas pouvoir le faire là. Il eut un petit rire, qu’il n’expliqua pas.

Comme chez moi, hein ?” Il eut un petit sourire narquois.

Il se laissa tomber sur le lit sans vraiment de grâce. Bon sang. Les lits. C’était la seule chose qu’il appréciait encore avec volupté. Un bon lit, c’était trop bien. Il se roula un peu sur le matelas à la manière d’un chat qui explore son terrain de jeu. Son furet avait bondit de son cou pour faire de même. Comme chez eux. C’était bien ce qu’on leur demandait. Il se releva, sur le ventre, appuyé sur ses coudes.

“Pourquoi tu continues ? De peindre comme ça ? Comment ça peut encore faire partie de tes priorités ? Sans offense, je trouve ça plutôt séduisant…” demanda-t-il curieux, mais en aucun cas avec jugement. “Je n’aurai jamais cru qu’on m’immortaliserait au milieu de l’apocalypse… C’est plutôt rafraîchissant…

Il eut un petit rire. Il repoussa ses cheveux. Et son regard resta fixé sur les mains de l’homme.

“Tu as toujours été artiste ? Enfin… Avant tout ça… ça ne doit pas être facile cette vie…

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/10/2016

» messages : 769

» points : 594

» avatar : Miyavi

» multicomptes : Connichieur & Morphinou



» pouvoir : Torche humaine

MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Lun 20 Mar - 22:15

Pas d'alcool, hein ? Quel âge avait le blond pour refuser ? Surtout dans un monde d'apocalypse où personne ne savait quand on allait tomber sur la prochaine bouteille. Ou alors c'était une règle personnelle. Ou alors il se méfiait toujours autant de lui. Oui, le blond avait toujours cet air de la créature sauvage qui avait émergé de l'eau quand il s'agissait de le regarder. Kazuma trouvait ça terriblement beau et fascinant. Et ses doigts totalement enduits de charbon réduit en cendres tentaient déjà de capturer ce regard sur le mur qui lui servait de toile. Il s'était déjà amusé à le couvrir par endroit, mais des choses plus abstraites, peu de véritable portrait à part ceux de ses souvenirs. Il jetait des regards par dessus son épaule en voyant la créature et son compagnon poilu se rouler dans ses couvertures. Il les aurait rejoints avec joie, mais curiseument, l'art n'attendait pas, parfois. C'était un peu comme une démangeaison qui ne pouvait pas attendre. Il avait besoin de coucher ses visions sur ce mur. Pour le reste... Un peu de patience n'allait pas le tuer.

« Parce que c'est comme l'air que tu respires. C'est difficile à expliquer avec des mots... C'est aussi un peu une pulsion. »

Et petit à petit, par les ombres et les volumes, le visage du blond émergeait. Aussi sauvage que l'original. Peut être un peu plus sombre que l'original.

« Un besoin d'expression. La vie n'a jamais été particulièrement facile, être artiste ça n'est pas ce qui changeait la donne. »

Au contraire, ça avait toujours été son échappatoire. Un talent, beaucoup de travail bien sûr, mais aussi quelque chose qui lui avait ouvert des portes. On voyait l'extérieur autrement lorsqu'on ouvrait ses yeux à l'art en général. Kazuma avait toujours vu les choses différemment.

« C'est juste un monde différent. »

Il dit, passant à autre chose. Il observait la silhouette qui se roulait dans ses draps comme un chat, et lorsqu'il vit une pose qui l'inspirait, commença à nouveau à barbouiller le mur de noir pour en dégager une silhouette blanche au milieu. La pose était sensuelle, même si l'autre était plutôt côtes apparentes que muscles saillants, il avait une souplesse et une langueur qui plaisait à l'artiste, et ça devait transparaître à travers sa fresque qui prenait vie petit à petit. Au bout d'un moment, l'esprit conscient de travailler qu'était celui de Kazuma s'était mis en marche automatique, et il ne faisait plus autant attention à ce qui l'entourait. Du moins, il n'y portait plus le même regard. Il scrutait son modèle pour mieux le représenter, certes. Mais ses yeux perçaient d'avantage que lorsqu'il ne faisait que l'observer avec la curiosité dont il avait fait preuve depuis leur rencontre. Il continua un moment, comme ça, sans s'arrêter.

« Et toi. Tu as toujours été aussi sauvage ? »

Il demanda, toujours le dos tourné à son invité. Kazuma tomba finalement le T-shirt parce qu'à force de grands mouvements, il crevait de chaud. Ses tatouages parcouraient une grande surface. Et étaient de la même monochromie que ce qu'il était en train de réaliser. Ce n'était pas un reproche et dans son ton, on pouvait le sentir. Sans cette méfiante, il ne serait sans doute pas encore en vie alors il fallait bien le saluer. Mais ça paraissait être un trait né de leur nouveau monde... Enfin, peut être qu'il se trompait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 642

» points : 71

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Sam 8 Avr - 23:36

Le modèle écouta l’artiste. Il pouvait comprendre. Ces pulsions, ces besoins. Même s’il ne les avait pas eu avec l’art. Il avait eu besoin d’apprendre beaucoup de choses. De donner du sens à sa vie. D’étudier, d’observer, d’analyser tout ce qui l’entourait. C’était juste vraiment beaucoup moins poétique. Il avait un côté bien plus rationnel que l’autre homme. Il admirait cela. Cette forme de passion qui semblait animer l’asiatique. Qui lui donnait ce charisme fou. Et puis, il était doué. Il suffisait de voir ce qu’il faisait avec quelques bouts de charbons sur un mur… C’était fou. C’était beau aussi. Il ne se reconnaissait pas vraiment dans le portrait que l’homme avait fait de lui. La ressemblance était là, mais il ne s’était jamais vu si sauvage, si froid. Il y avait quelque chose de féroce dans le dessin qu’il n’avait l’impression de posséder. Mais si l’homme le voyait ainsi… C’était peut-être le cas. Juste qu’il se voyait plus fragile que ça. Il connaissait ses propres faiblesses. Sans doute. On est jamais objectif avec soi-même, non ?

Hmm… Je crois que je comprends… Je n’ai jamais été un grand artiste, mais… J’ai eu d’autres besoins… On a pas les mêmes besoins, mais, j’arrive à comprendre ceux des autres…” répondit-il avec un acquiescement.

Lui, c’était comprendre, décrypter, pas voir différemment. Il resta immobile. Un peu pensif. Il n’avait plus vraiment ce sens dans sa vie. Il avait bien pris quelques notes, observant les zombies pour les comprendre, mais la survie envahissait son quotidien. Ses recherches passaient au second plan. Il enviait peut-être un peu l’asiatique d’avoir la force de vivre encore sa passion. Il ferma les yeux. Se laissant peut-être allé à un instant de lâcher prise, de repos. Mais il se redressa presque dans un sursaut en entendant sa question, léger. Il eut un petit sourire, un brin amusé peut-être.

Je l’ai sans doute toujours été plus que la normale…” répondit-il après un petit temps d’hésitation. “Mais ça s’avère utile maintenant.

Il se laissa retomber sur le lit, son regard ne quittant pas pour autant le brun.

La survie, je pratique depuis longtemps. Ça doit jouer.” ajouta-t-il finalement, un peu évasif.

Il ne tenait pas forcément à s'épancher. Ce n’était pas son genre de parler de sa vie. Elle n’avait rien de glorieux. Il n’aimait pas trop le misérabilisme dont le destin, le hasard ou juste la vie et son chaos lui avait offert. Il en était pas sorti pour l’étaler aux inconnus. Il se tourna sur le dos. Il ferma les yeux.

C’est gênant si je m’endors ? Ton lit est cool…

Oui, Kjell avait un truc avec les lits et le sommeil. Probablement à cause de son don. Il avait besoin de bien plus de sommeil quand il l’utilisait un peu intensément, il avait remarqué ça. Mais bon, il ne dormait souvent que d’un oeil. Et cette fois ne ferait pas exception. Il ne faisait pas suffisamment confiance à l’artiste pour lui confier sa vie. Fallait pas déconner quand même.

Oh… Et tu devrais faire des autoportraits… Tu serais un meilleur modèle que moi… Ta musculature est plutôt esthétique…” lâcha-t-il d’un ton naturel, sans gêne.

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/10/2016

» messages : 769

» points : 594

» avatar : Miyavi

» multicomptes : Connichieur & Morphinou



» pouvoir : Torche humaine

MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Jeu 27 Avr - 15:48

Le besoin intrinsèque d'expression, Kazuma était persuadé que chaque être humain l'avait au fond de lui. Cette flamme qui vous brûlait de l'intérieur. Certains avaient juste construits des murs pour ne pas la laisser s'échapper, et s'en mordaient très certainement les doigts tant elles devaient les ronger de l'intérieur. Quand à d'autres, ils explosaient plus qu'ils ne formulaient quoi que ce soit quand ils s'exprimaient, dans des temps civilisés où l'expression de soi n'était pas souvent voire jamais possible, c'était un grand classique. Kazuma se demandait de quels genres de besoin parlait le blond, mais il laissa filer. Il était concentré sur la vision de l'autre qui évoluait dans les draps sur son matelas et comment la représenter, passionné par chaque mouvement de muscle, torsion du corps et expression que son modèle prenait. Il acquiesça à sa question. Son lit, c'était beaucoup dire. Et il était beaucoup plus intéressant avec lui dedans, ce qu'il ne tarda pas à ajouter avec un sourire tout en continuant ce qu'il faisait.

« Je n'ai pas autant d'intérêt à peindre mes muscles qu'à capter tes courbes et ton regard . »

Il dit en retour. Ce n'était pas parce qu'il était beau -pas tellement de doute de ce côté là- qu'il était forcément intéressant à se représenter.

« Et puis ce qui est intéressant dans un portrait, c'est le modèle, mais aussi la vision que le peintre en a. »

Il avait dit ça tout en continuant sa fresque, ajoutant la pause de celui qui s'endormait au regard sauvage et à ce qu'il avait déjà couché sur le mur, nuancant les premiers avec la douceur qu'il voyait dans la forme du garçon qui s'endormait, autant que sa fragilité. Pour quelqu'un d'aussi sauvage, ce que Kazuma avait constaté depuis le début en tout cas, il devait lui témoigner une certaine confiance pour s'endormir comme ça. Ou alors il savait qu'il était assez malin pour se protéger. Ça fit sourire le tatoueur qui termina son dessin quelques coups de brosse et de main plus tard. Et se rapprochant de quelques pas pour confirmer qu'il dormait, son sourire s'élargit, calme et satisfait.

Kazu alla récupérer un bac d'eau de pluie pour se rincer les mains et s'en passer sur le visage, hésitant à passer un T shirt à nouveau mais abandonnant l'idée, se sentant finalement lui aussi assez calme avec cet invité. Le soleil avait beaucoup baissé, et la lumière qui filtrait à travers les vitres du plafond de l'espèce d'entrepôt qui lui servait de planque serait bientôt remplacée par celle de la lune. Il alla vérifier que la porte en fer était bien fermée et le resterait pour éviter toute intrusion, puis il se rapprocha de son coin peinture et habitat, pour aller mettre le feu à une poubelle en fer comme il l'avait fait de nombreuses fois avant. Il allait devoir chercher du nouveau combustible un de ces quatre. Il puisait dans le charbon froid pour dessiner, mais le feu qu'il produisait mourrait sans ca. Il resta accroupi un moment, observant le corps de l'autre sous les flammes qui dansaient, puis décida d'ouvrir deux des poissons enroulés dans les algues, ceux là même que le blond avaient péchés, et ajouta du vin blanc qu'il avait trouvé en ville et des épices avant de les cuir doucement. Il les sortis du feu et rejoint l'autre sur un coin de matelas pour le réveiller doucement.

« Alors dis moi, comment tu fais pour comprendre les besoins des autres. Et les tiens, qu'est-ce que tu en fait. »

Il dit pour relancer le sujet précédent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 642

» points : 71

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Lun 1 Mai - 17:15

Les compliments de l’asiatique flattait le blond. Il devait l’avouer, mais il n’en montrait rien. Se savoir être une muse en cet instant était probablement le plus bel hommage qu’on lui ait rendu jusque là. On lui avait déjà clamé sa beauté, mais, c’était différent, là. Il se contenta d’un petit sourire en s’allongeant. Il comprenait le point de vue du peintre. Il ne tarda pas à sombrer dans un demi-sommeil. Une somnolence qu’il avait appris à contrôler. Ne dormir que d’un œil était une condition sine qua non pour survivre en solo. Kjell l’avait compris au début de sa fuite et cela n’avait fait que s’avérer vrai. Aussi, il entrouvrit plusieurs fois les yeux en entendant les déplacement du brun. Des coups d’œils furtifs, presque invisibles à dire vrai. Le peintre devait le croire endormi. Pas plus mal. Cela lui permettait de se reposer tranquillement quand l’autre faisait à manger. Feignasse, le Kjell ? Non, opportuniste, c’est pire. Et puis, jouer les princes endormis désirables, c’était dans ses cordes, autant en profiter quand un homme y était réceptif. Ses charmes l’avaient toujours aidés, autant qu’ils continuent de l’aider dans sa survie.

Le blond se laissa donc faussement réveiller, affichant un air endormi des plus charmant, à n’en pas douter. Paraître fragile donnait souvent un avantage. Amadouer un homme de feu, ce n’était pas un mauvais plan. Il s’assit en tailleur, son furet à l’épaule. Il jeta un oeil curieux vers les dessins et ne put s’empêcher d’avoir un petit rire amusé.

Ta vision est bien différente de la mienne…” souffla-t-il en désignant les oeuvres. “Tu m’as arrangé quand même…

Puis il reporta son regard bleuté sur l’homme. Amusé aussi par ses questions.

Pour comprendre, il suffit d’observer, d’analyser, et de faire des parallèles judicieux avec d’autres références. C’est assez facile.” expliqua-t-il avec un haussement d’épaules. “J’étais étudiant en sociologie, comprendre les autres, leurs relations, leurs valeurs sociales, c’est mon domaine.” Il rigola. “C’est moins séduisant qu’être un talentueux peintre, je dois l’avouer.

Il releva un peu le nez, lorgnant vers les poissons. Ça sentait affreusement bon. Et puis, son don le creusait ces jours-ci. Sa blessure aussi sans doute, même si elle se résorbait, son corps avait besoin de carburant pour soigner tout ça.

En parlant de mes besoins, on peut les manger ?... ça sent tellement bon…” murmura-t-il avec une bouille adorable. “Et pour les autres, je me débrouille toujours pour les assouvir. Je sais juste avoir de la patience à la hauteur de mes envies.

Petit sourire, presque félin, regard un peu insistant. Tentateur ? Clairement. Mais juste ce qu’il fallait, il détourna le regard, s’étirant avec souplesse, jusqu’à grimacer légèrement, se mordant la lèvre. Aïe. S’étirer quand on a eu le bide poignardé, c’est toujours une mauvaise idée. Il posa discrètement sa main sur sa blessure, la comprimant un peu. Il retrouva vite une contenance, sa fierté étant bien plus grande que sa douleur.

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/10/2016

» messages : 769

» points : 594

» avatar : Miyavi

» multicomptes : Connichieur & Morphinou



» pouvoir : Torche humaine

MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Sam 6 Mai - 12:02

Quelqu'un qui les voyait à l'instant aurait eu du mal à se dire qu'il s'agissait de la fin du monde, et pas juste d'une petite virée type camping sauvage. Il fallait dire que le lieu était peut être abandonné et rustique, il n'en restait pas moins confortable. Les grands murs les protégeaient de l'extérieur, les vitres apportaient du soleil et quelques fuites de l'eau, il avait de la surface pour s'exprimer, quelques affaires pour le confort comme ce vieux matelas et un fauteuil pouilleux qu'il avait pu transporter, et de quoi vivre. Quelques réserves seulement, parce que Kazuma n'était pas là depuis si longtemps, et qu'il savait qu'il ne resterait pas indéfiniment. Bien que la ville soit plutôt calme et proche de la mer... Il revint à son invité, qui lorgnait avec envie sur les poissons qu'il avait cuisinés. C'était le blond qui les avait pêchés, il avait tous les droits d'être impatient, vu l'effort qu'il avait sans doute fallu.

« Peut être que je te vois comme ça, et que c'est toi qui manques d'objectivité. »

C'était plus qu'évident. On voyait ce qu'on voulait voir, aussi. Il sépara leur repas sur des feuilles qu'il avait nettoyées, et en tendit une à Kjell. Il alla aussi piocher dans un bidon de l'eau dans des tasses disparates pour les apporter autour du feu.

« Je la fait bouillir, si jamais tu te demandes. »

Et après un "bon appétit" japonais qui tenait plus des restes de sa vie d'avant, il entama le sien. La bouteille qu'il lui avait proposée plus tôt trônait à côté d'eux, son catana contre un pilier presque à portée de main. Mais pas tout à fait. Kazuma n'était probablement pas assez méfiant, ou trop confiant. Il n'avait aussi pas remarqué, ou oublié la blessure du garçon sur le ventre. Une fois qu'ils avaient bien entamé leur repas, il repris la parole.

« Tu veux que je regarde si je peux faire quelque chose ? Je peux cautériser. »

Il l'avait fait sur des plaies bénignes, mais il y en avait qui meritaient qu'on leur foute la paix. Il se pencha à nouveau et sans plus de cérémonie, passa sa main pour soulever le T shirt et dévoiler la blessure. Son geste en entraîna un autre, quelque chose qui tenait plus d'une caresse. Suivie d'un baiser dans le cou. On ne pouvait pas vraiment prendre ça comme une façon de prendre le pouls de quelqu'un, ni quoi que ce soit d'autre, c'était pas non plus comme s'il allait faire semblant. Il était juste spontané. Et spontanément, les yeux et le sourire félin du blond lui donnait envie de faire ça. Un moment, le temps de profiter de sa peau, avant de se reculer -avant de s'en prendre une aussi, au cas où. Il planta un regard entendu et lui rendit son sourire avant de se retirer et faire à nouveau face au feu. Ce dernier faisait écho à celui qu'il avait à l'intérieur de lui. Et en même temps, il venait de lui. Le tatoueur jeta la plante et les arrêtes au feu pour le nourrir et rinça le poisson avec un peu de vin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 642

» points : 71

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Sam 27 Mai - 20:24

Peut-être qu’il était effectivement comme ça. Il regarda l’image. Se demandant si Connie l’avait un jour vu comme ça. Cette pensée fugace le perdit quelques secondes dans le passé. Il espérait avoir été aussi beau aux yeux du rouquin. Un peu égoïstement. Parce que le roux était la seule personne qu’il ait jusque là voulu impressionner. Et il l’avait perdu de vue. C’était con l’apocalypse quand même. Il ne revint à la réalité qu’en entendant la voix du japonais. Il sourit en entendant qu’il faisait bouillir l’eau.

Il n’y a pas que moi qui trouve des utilités à ma mutation…” commenta-t-il en réceptionnant tasse et poisson.

Il remercia le brun, et devina que c’était le moment de dire “bon appétit”, chose qu’il dit en anglais, plus très habitué à parler en suédois à quelqu’un d’autre que son furet. Il ne se fit pas prier pour dévorer le poisson. Dieu que c’était bon de bouffer autre chose que de foutues conserves. Il savourait chaque bouchée avec délectation. Le silence s’installa naturellement, et Kjell ne fit rien pour le briser. Quand le japonais lui reparla de sa blessure, il fronça un peu les sourcils.

Hm, non, sans façon, ça va cicatriser tout seul… J’ai pas envie d’une brûlure en plus…” répondit-il en riant un peu.

Il se crispa un peu au rapprochement de l’homme, tenant toujours son poisson et sa tasse, il était un peu pris par surprise. Mais il n’était pas prude. Alors, il ne versa pas sa tasse au visage de l’homme. A dire vrai… Il aurait juste préféré qu’on lui demande son avis. Ce genre de gestes, il aimait être prêt à les recevoir.

Le blond termina sa tasse d’eau sans faire directement un commentaire. Regardant l’homme avec malice. Il finit aussi son poisson et se leva pour faire comme son hôte. S’étirant non sans un brin de sensualité, jouant de son tee-shirt un peu court. Il s’assit plus près de l’homme, se penchant pour lui emprunter quelques gorgée de vin.

Et tu proposes de cautériser tous tes modèles, ou j’ai de la chance que tu t’enflammes pour moi, Kazuma ?” demanda-t-il taquin. “Ou c’est la solitude post-apocalyptique qui commence à te peser ?

Il rendit son verre à l’homme non sans caresser sa main. Il échangea un regard avec lui, et se laissa retomber sur le lit, s’allongeant, tentateur et mutin.

Personnellement, je dois avouer que tu es vraiment charmant, et compte tenu des conditions, je dirai que je n’aurai vraiment rien contre un peu de chaleur humaine ou mutante…

Il eut un regard pour l’homme. Le genre qui dit : “qu’est-ce que tu attends ?” S’il avait pu être légèrement réticent quelques minutes plus tôt, là, il était très consentant. Il avait envie de ne pas être seul. Il avait envie de se sentir désiré. De s’épuiser dans les draps pour oublier le monde.

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/10/2016

» messages : 769

» points : 594

» avatar : Miyavi

» multicomptes : Connichieur & Morphinou



» pouvoir : Torche humaine

MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Sam 3 Juin - 21:53

C'aurait pu être une simple sortie pic nic, et un bon repas au coin du feu, finalement. S'il n'y avait pas eu tous ces rôdeurs assoiffés de chair fraîche qui grouillaient dehors et dont les murs les séparaient tout juste. C'était vrai qu'ils étaient plutôt bien installés, malgré le côté un peu rudimentaire du lieu, des meubles, et l'humidité ambiante peut être. En sécurité au moins, ça donnait l'illusion que rien de particulier n'avais chamboulé le monde en fait. Ce n'était pas la seule chose qui détendait l'esprit de Kazuma birnsûr, bizarrement, il ne s'était pas senti aussi désorienté que beaucoup des gens qui avaient été frappés par tout ça. Peut être que c'était parce qu'il n'avait déjà pas grand chose à perde à part une partie de sa tranquillité. Et des nuits plus ou moins paisibles. Mais à part ça, il avait toujours été un outsider, à marquer les esprit mais à jamais se fixer nul part. Il n'allait pas comparer les quelques nuits qu'il avait passées dehors, ou les altercations avec les anciens membres de clans yakuzas ennemis... Ceux ci devaient soit s'en être assez bien sortis, d'ailleurs, vu qu'ils étaient plutôt bien organisés. Ça où la population de la capitale avait eu raison d'eux... Le japonais avait quelques connaissances qu'il avait appréciées, mais personne à retrouver, finalement. Il s'était senti bien à Londres. Rencontrer de nouveaux gens et regarder devant lui lui allait beaucoup mieux que les regrets. Et quels regrets avoir quand on s'en sortait plutôt bien, et qu'un joli blond comme Kjell se pamait joliment devant lui.

« Pas tous, non. Juste ceux qui m'inspirent. »

Il répondit en partageant son verre d'alcool et en observant les sourires du blond.

« Je n'aurais rien contre l'assurance que ta plaie ne se rouvrira pas si on partage un peu de ce que tu dis. »

Avoir le rôle du romantique lui allait assez bien, mais au final, tomber le masque assez vite lui convenait aussi parfaitement. C'est l'attitude du blond étalé dans ses bras qui avaient déclenché ça, plus évident tu meurs, et qui avaient fait pencher Kazuma pour moins de blabla et plus d'action. Il ne tarda pas à se retrouver sur ses bras tendus au dessus de celui qui s'offrait à lui, lui rendant ce sourire et lui confiant en venant retrouver son cou qu'il comptait la mettre à l'épreuve s'il était partant, sa blessure. Pour peu qu'elle et son porteur tiennent le coup. Parce que son physique ne lui était pas désagréable le moins du monde et lui donnait pas mal d'idées retors, ajouta-t-il. Enfin, c'était le sens général, la formulation laissait peut être un peu plus à désirer. Car oui, il le désirait, aussi félin et ressemblant aux portraits qu'il avait fait de lui. Et il ne tarda pas à le lui démontrer.

Après avoir fait l'épreuve de sa peau, de ses lèvres, et de tout le reste, il s'étala près de lui dans les draps et tourna son visage vers la partie de la verrière qui leur servait de plafond et d'ouverture sur le ciel. Il avait chaud. C'était le moment de reprendre ses esprits, et d'abaisser sa température, chose qui n'était pas si aisée lorsqu'on sentait la feu courrir dans ses veines pour différentes raisons.

« Tu n'es pas en reste finalement... Kjell. »

Il poussa un léger grognement. Le bien être qui suivait l'exercice se mêlait au contrôle qu'il essayait d'exercer sur son don, et ce n'était pas si simple avec le blond à côté de lui.

« Tu as l'habitude de faire confiance aux inconnus de cette façon ? Ou tu sais juste parfaitement que tu aurais le dessus dans une situation... »

Le blond s'était livré à lui autant que lui n'avait pas eu un oeil pour son katana de tous leurs ébats. Mais il n'en avait pas tellement besoin pour se défendre. C'était un bon sujet de conversation pour refroidir un peu ses ardeurs, lentement. Et il était aussi réellement curieux. Il ne s'agissait sans doute pas de confiance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 642

» points : 71

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Lun 5 Juin - 22:35

Quel beau parleur. Kjell ne se laissait pas berner par de telles sornettes, mais… C’était agréable néanmoins à entendre. Il ne se berçait pas d’illusions néanmoins, cet homme disait cela à sans doute à peu près tous ses amants, et vu sa façon d’être, Kjell ne doutait pas qu’ils aient été nombreux. Peut-être moins depuis le début de l’apocalypse, tuer des zombies, c’est moins sympa que boire un verre pour draguer. Mais bon… Kjell s’y faisait et visiblement, il avait pas mal de chance aussi. Parce qu’il croisait souvent des gens consentants. Et ça, c’était cool.

Il laissa l’homme mener la danse au début, mais reprit vite imperceptiblement le contrôle, ne le laissant faire que ce dont lui avait envie. Parce qu’il ne se soumettait jamais vraiment aux désirs de ses amants, il les amenait plutôt à avoir les même que lui, habilement. Des années de pratique intensive pour que cela ne se ressente plus. Cela prouvait aussi qu’il ne lâchait jamais complètement prise. Jamais. Il fallait cependant avouer que l’échange avait été de qualité avec Kazuma. Réellement. Il y avait une connexion sensuelle entre eux à n’en point douter. Et niveau chaleur, il était tout autant servi. Il était bien à côté de cet homme. C’était déjà pas mal ce bien-être là. Il fallait savoir s’en contenter par les temps qui couraient. Il riva vers le japonais son regard. Et laissa sa main glisser sur son torse. Il était chaud. Anormalement chaud. Mais Kjell ne pouvait s’empêchait de vouloir laisser ses doigts courir sur cette peau brûlante. Un peu comme adolescent jouerait avec la flamme d’un briquet tout en sachant que tôt ou tard, il allait finir par se brûler. Il eut un sourire félin.

Tu crois vraiment que je te fais confiance ?” susurra-t-il à son oreille. “Je ne fais jamais confiance aux autres, c’est ça mon secret. Mais je le fais très bien croire. Pas vrai ?

Il sourit un peu plus. Il laissa ses doigts courir dans le cou du brun. Et se permit aussi de s’installer sur les hanches de son amant, vil tentateur et joueur qu’il était.

Et toi ? Tu me fais suffisamment confiance pour que je te voie dans cet état… Tu sembles bien moins guerrier que quand tu portes ton grand katana, beau brun…” Il déposa quelques baisers dans son cou. “Je suis sûr que de nous deux, tu es celui qui a le plus baissé sa garde… C’est imprudent… Mais assez attendrissant… Et tu sais, moi aussi j’ai plein d’idées… Tu as vu, ma blessure n’a pas bougé, au fait…

Et alors que Kjell s’apprêtait à remettre ça, question partage de sensations, la brûlure se fit sentir sur ses mains. Oula. Il s'enflammait vraiment le beau brun. Ça sentait le roussi. Mais avant qu’il ait pu bouger, tout son corps s’était glacé. Du moins, c’était l’impression qu’il avait. Comme si sa peau était brûlé par le froid. Il eut un hurlement de douleur, et roula par terre, contrôlant mal son impulsion. Son corps émettant un bruit métallique sur le béton. Quoi ? Son corps était couverte d’un métal sombre. C’était d’une insoutenable froideur. C’était ça qui l’avait protégé du feu ? Génial. Une nouvelle bizarrerie bien douloureuse. Mais bon, au moins cela lui permis de se traîner jusqu’à la réserve d’eau de l’homme et de la jetter sur le lit qui avait commencé à prendre feu. A bout de souffle, il se laissa tomber par terre, alors que son corps revenait à sa peau habituelle.

Tu… Tu t’enflammes trop vite… Faut t’calmer garçon…” lâcha-t-il en s'effondrant par terre, épuisé.

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/10/2016

» messages : 769

» points : 594

» avatar : Miyavi

» multicomptes : Connichieur & Morphinou



» pouvoir : Torche humaine

MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Mer 14 Juin - 12:19

Durant leur partie de jambe en l'air, celui qui menait la danse n'était apparemment pas celui qu'on aurait imaginé. Cela dit le jeune homme ne dupait pas un gars comme Kazuma. Il avait de l'expérience dans la façon dont l'autre laissait savoir ce qu'il voulait et ce qui lui faisait du bien. En général et dans ce cas particulier. Même s'il y avait trouvé son compte, les années en tant que Host pour gagner sa croûte d'artiste vous apprenait ça que vous le vouliez ou non. Il fallait être aveugle pour ne pas sentir... Mais après, consentir c'était autre chose. Et Kazu, souriant d'un côté, n'avait pas trouvé d'objection à ce que le blond prenne les rennes subrepticement jusqu'à ce qu'ils s'étalent chacun de leur côté, parce qu'il était loin d'être mauvais. C'était une occasion assez rare, de nos jours, trop pour refuser en tout cas. Tout ça pour un répit un peu court finalement. Non pas qu'il lui ait demandé plus qu'il ne pouvait donner quand même, même si ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eu autant de répondant, mais parce que le brun sentait que ce soir, son don lui donnait du fil à retordre. Peut être que l'autre n'y était pas pour rien. Quoi qu'il en soit, il avait chaud. Et sentir ses mains taquines se balader, aussi basique que ce soit, lui donnait du mal à se concentrer.

« You're cute. Tu crois que je baisse ma garde aussi facilement... »

Il dit, avec l'ombre d'un sourire même s'il ignorait ses provocations. Il était amusant celui là. Et inconscient. Autant Kazuma savait lire les envies perverses des autres, autant un tel n'importe quoi face à un pouvoir que le blond avait vu pourtant à l'oeuvre... Ou il ne prenait pas les indices évidents au sérieux ? Il le surprit réellement en lui grimpant dessus et une seconde, il eut l'air ébahi, et un peu apeuré par la provocation qu'il savait néfaste pour la suite du programme. Pour la sécurité de... Sa température monta en flèche alors que l'autre descendait sur sa peau. Il eut à peine le temps de se saisir de ses poignets pour le repousser qu'il était déjà trop tard.

« Descends Kjell ! »

Il avait haussé le ton dans la précipitation, et s'était retrouvé les mains sur deux poignets durcis et...froids. Tout sauf humains. De là où il était il vit le corps de son amant prendre une autre couleur, une autre...texture, avant de l'entendre crier et le voir se jeter sur le côté. Il l'aurait fait pour lui s'il n'avait pas été si surpris. Les flammes s'étaient exportées de ses bras, et la chaleur était palpable autour de lui. Il s'était déjà tenu à proximité de verre qui avait fondu pour moins que ça, là c'était le matelas qui prenait. Kazuma tenta de reprendre le dessus. Son coeur battait fort, mais il était calme, simplement il n'était pas encore parfaitement capable de maîtriser les flammes qui s'échappaient. Il vit l'autre garçon se rapprocher de lui avec l'eau de pluie qu'il récoltait et leva la main pour lui dire de s'arrêter alors même qu'il se la prit en pleine figure. Un nuage de vapeur s'échappa de tout ce foutoir. Au moins, le matelas s'était arrêté de flamber mais l'autre gamin s'était effondré à côté de lui et Kazuma grimaçait. Il détestait cette sensation, lorsqu'un élément extérieur l'éteingnait. C'était trop rapide, violent presque sur sa peau brûlante. Mais au moins c'était fait.

Il se tourna vers l'autre qui revenait à son état normal. Plus ou moins fasciné, même s'il n'en laissait rien voir. Un sourire se dessinant sur ses lèvres.

« Il faut dire... Tu n'as pas cessé de l'allumer. » C'était presque normal, et pourtant dit comme ça... Drôle. Kazuma ne le lâchait pas des yeux. « Tu es unique, toi. »

Il tendit sa main pour effleurer le reste de la substance métallique qui se retirait de la peau blanche de l'autre. Sa peau à lui marquait de rouge les endroits d'où s'étaient échappées les flammes un peu plus tôt. Demain, ou le jour d'après, elles auraient disparues. Selon l'intensité, ou la durée, ça dépendait. Il se pencha pour attirer l'autre sur le matelas mouillé et non le sol de ciment, et malgré la douleur et sa peau qui protestait, il l'embrassa. La douleur faisait probablement partie du plaisir qu'il en retirait. Kjell avait l'air dans le même état, aussi, bien que décidé, les gestes du tatoueur se faisaient plus légers qu'un peu plus tôt, mais l'envie était là, ni feinte ni calculée. A part peut être un peu de provocation dans son baiser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Under the sea... (Kazuma & Kjell)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Kazuma (renom, honneur, prime)
» Kazuma the skyrider.
» Mort de Kazuma
» kazuma shun
» Kazuma Gyatso, la feuille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Whitstable :: Tankerton Beach-
Sauter vers: