AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Under the sea... (Kazuma & Kjell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 637

» points : 47

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Jeu 29 Déc - 2:11

La convalescence avait pris du temps. Trop au goût de Kjell. Rester plusieurs jours au même endroit, ça l’agaçait. Il se sentait comme un lion en cage. Et il ne voulait pas s’attacher. Ni à Andy. Ni à la vie sédentaire. Ni à rien en fait. Il avait Connie à retrouver. Il voulait que son ami soit encore vivant. Il ne voulait pas cesser d’y croire. Et puis, il avait toujours une mer à voir, non ? Alors il avait dit au revoir à Andrea, il avait repris son furet pervers -au moins autant qu’eux- et ciao, bella. Bello ? Il ne savait pas trop, il avait pas de base en italien. Bref.

Il avait encore mal au niveau de ses points mais ils cicatrisaient plutôt bien. Et son don semblait instinctivement protéger la plaie avec une sorte de membrane. C’était plutôt pas mal. Mais il se sentait fatigué plus qu’en temps normal. Pas assez pour repousser ses projets. Il en fallait plus pour le retenir dans une cave avec un beau mec. Quoique non. C’était juste que passer trop de temps avec un beau mec dans une cave, c’était aussi épuisant, et puis, on s’attache vite aux bestioles affectueuses. Il ne voulait pas s’attacher. Il avait déjà son lot d’attaches à retrouver.

Et la mer. A voir. Objectif numéro 1. Il avait déjà trop tardé à y aller. Et puis, il avait envie de pécher. De manger du poisson. Façon sashimi. Oui, on pouvait être suédois et adorer la bouffe japonaise. En même temps vous connaissez les spécialités suédoises ? Non. Parce qu’elles sont pas géniales. Pas aussi mauvaises que la bouffe anglaise mais…

Il avait réussi à arriver plus vite que ce qu’il pensait sur la plage. Il faisait encore un peu frais. Mais, ça lui faisait du bien le grand air. Et le bruit des vagues. Ce bruit immuable qui se foutait bien des zombies autour d’eux. C’était bien de voir que certaines choses ne changeaient pas du tout. C’était calme. Paisible. Et les zombies semblaient ne pas trop apprécier le bruit des vagues. C’était un peu comme claquer dans les mains face à une chauve-souris non ? Enfin, Kjell n’allait pas s’en plaindre. Il se laissa tomber dans le sable, Borealis sortant de son col, allant se dégourdir les pattes dans le sable. Le blond profita du calme un moment, puis, il retira ses vêtements, les cachant dans une cabine de plage. Il attrapa un espèce de sac en toile, et une épuisette. Il devrait pouvoir réussir à faire quelque chose… Borealis se planqua dans la cabine. Et son maître avança sans hésitation vers l’eau, couteau à la main. Il aimait nager. Et son don lui avait déjà prouvé qu’il s’adaptait à l’eau. Alors cela allait bien fonctionner une fois de plus.

Le blond eut un peu froid en s’immergeant, mais en nageant son corps compensa le froid. Son cou se para de branchies. Ses doigts se palmèrent dans les premières minutes. Puis, ses jambes se collèrent jusqu’à faire comme une queue de sirène. Ça, c’était nouveau. Et franchement bizarre au début. Mais efficace. Il gagna en vitesse. Il put attraper plusieurs gros poissons, des crustacés, c’était un peu la fête. Il allait pouvoir faire un festin digne de ce nom… Il remonta à la surface, sentant la fatigue l’étreindre un peu trop. Il respira à plein poumons, les branchies disparaissant avec douleur. Bon, ça faisait mal, mais il avait à bouffer. Ça, c’était trop cool. Enfin, il faudrait bien ça, parce que là, il se sentait comme un diabétique au bord de l’hypoglycémie. Il retourna vers le sable…. Mais il n’avait pas prévu que ses jambes restent liées et couvertes d’écailles. Paie ta vie de merde. Putain. Il se retrouvait, échoué, tel un cachalot sur la plage. Il se traîna un peu sur le sol, mais ses jambes étaient encore dans l’eau, et pas décidées à changer. Merde. Il avait pas de vocation de Petite Sirène. C’était Andresson son nom, pas Andersen. Il jura en suédois. Avant de voir qu’une silhouette humaine avançait dans sa direction. Merde. Re-merde. Et re-re-merde.

Il avait réussit à s’asseoir à peu près correctement quand l’homme arriva à sa hauteur. Il le toisa avec méfiance, le couteau à la main, son sac de vivres posé à côté de lui.

Je vous jure que même sans mes jambes, je vous tue quand je veux…” lâcha-t-il avec véhémence. “Alors vous avez pas intérêt à faire le con…

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/10/2016

» messages : 726

» points : 540

» avatar : Miyavi

» multicomptes : Connichieur & Morphinou



» pouvoir : Torche humaine

MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Ven 30 Déc - 0:47

L'avantage d'être un indépendant comme Kazuma, c'était qu'on pouvait changer de lit comme de chemise, et que les nouveaux paysages ne vous laissaient jamais. La route, non plus. Combien de voyage l'artiste avait il fait par envie de nouvelles inspirations ou juste pour goûter toujours plus à la liberté à laquelle il avait trop longtemps aspiré ? Londres avait été un de ses points de chutes récurrents, parce qu'il aimait l'ambiance de la ville et de ses quartiers punks et décadents à souhait. Chose qu'il avait bien sûr aussi goûté sur son archipel, mais qu'il connaissait peut être trop bien. Ici aussi, il avait fini par connaître comme sa poche. C'était peut être ça et l'envie d'être moins H24 sur ses gardes -car capitale signifiait bien plus de monde sur les talons- qui l'avait poussé à se rapprocher de la côte. Et là mer. On ne pouvait pas dire que la Grande Bretagne était réputée pour son soleil et ses plages de sable fin, mais même des vagues sous un ciel orageux avaient leur mérite d'avantage même. Ça lui ressemblait mieux.

D'abord avec un taco démarré aux fils électriques, puis à pieds lorsqu'il était tombé en rade d'essence, Kazuma avait prit le minimum syndical pour rejoindre la mer à un peu plus d'une heure de là et il était tombé en émoi en la découvrant. Ce n'était pas un endroit pour les baigneurs tellement, le paysage ne s'y prêtait pas et les vagues étaient agitées mais l'ambiance qui se dégageait du tableau le faisait frémir. Et l'air qui fouaittait son visage et emplissait ses poumons le transportait. Son sabre attaché à la hanche il se débarrassa de ses chaussures pour aller enfoncer ses pieds dans le sable puis dans les embruns. Il n'avait pas remarqué les vêtements abandonnés un peu plus loin sur la même plage. Il n'en aurait pas fait grand cas, après tout ce qu'on voyait de nos jours. Il sorti sa lame et protégea son fourreau de l'eau salée. Il ne souhaitait pas que sa meilleure amie rouille. Même si l'idée d'un poisson pêché tout frais lui mettait l'eau à la bouche. Il entendit avant de voir le drôle de substitu qui faisait surface, un peu plus bas. Kazu n'avait pas tout de suite compris, le prenant d'abord pour une créature tout droit sortie de toiles mystiques, ses cheveux fouettant l'air, sa peau une et blanche. Le voir ramper ou presque sur la fin sur la rive brisa l'image et le fit revenir à la réalité.

Il s'approcha dans tellement craindre une quelconque représailles, l'artiste rangea même son sabre avant de le vixer à sa taille et arriver à la hauteur du garçon... Poisson. Il aurait fait une superbe illustration, Kazuma ne put s'empêcher de noter. Avant de l'entendre parler, son language contrastant d'un coup net avec sa beauté. Ça l'avait fait sourire, un sourire en coin amusé.

« Pas la peine d'en arriver là, beauté. J'ai faim mais pas assez pour... Tout ça. »

Il y aurait eu de quoi faire avec une queue de poisson pareille. Mais ça se rapprochait -bizarrement- trop du cannibalisme à son goût. Il plia les genoux et passa ses bras sous son dos et la pliure à l'endroit où auraient du se trouver ses genoux, et ne scilla qu'à peine quand il se retrouva le couteau sous la gorge. Il en avait vu d'autres, des lames près de son visage. Au lieu de ça il souleva la prise du jour pour l'emmener avec son butin un peu plus haut au sec. Ça ressemblait à une bonne idée. Il fini par le redeposer, non sans l'avoir fait attendre.

« Tu sais comment préparer tout ça ?»

Il demanda sur un ton égal mais toujours souriant et amusé, en visant la poisscaille. Parce qu'il pouvait lui vider et préparer un poisson les yeux fermés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 637

» points : 47

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Lun 2 Jan - 13:07

Ok, normalement, quand on menace quelqu’un, il n’est pas sensé sourire. Ni même rester, ou approcher. Kjell avait la sensation d’être à la merci de ce type. C’était fort désagréable. Et même si l’autre n’avait pas l’air franchement menaçant. Il n’aimait pas. Il n’aimait absolument pas. Quand l’autre désigna ses jambes, ou sa nageoire, il ne savait pas trop, il ne put s’empêcher de ramener un peu ses jambes contre lui. Il comprenait un peu pourquoi Ariel était si gourde dans ce foutu disney qu’il avait toujours détesté. Avec une nageoire, on perd en crédibilité apparemment. Et en vilenie. Et en glamour selon lui.

Tant mieux, j’ai pas envie que tu bouffes ce qui me sert de jambes… Ou de nageoire. Ou quoi que ce soit en fait.” rétorqua-t-il froidement.

Il ne comprit pas ce que ce mec faisait. Qu’essayait-il de faire là ? Hey ! D’où il le touchait ? Qu’est-ce qu’il fichait ? Le blond ne pouvait en réalité guère l’empêcher de le porter. Alors, plutôt que de se débattre et de risquer de se briser le cou, son couteau alla se poser contre la gorge de l’asiatique. S’il tentait quoi que ce soit, il se retrouverait avec la trachée et la jugulaire tranchées sans scrupule. Se sentir soulevé par un inconnu aussi facilement, c’était limite vexant. Il ne quitta pas l’homme du regard, toujours aussi méfiant. Le temps lui paraissait vraiment long dans les bras de l’inconnu. Il allait le garder là longtemps ? Non mais sérieusement, il va pas le lâcher ? Seulement, Kjell ne montra rien de son impatience, restant impassible. Il attendait juste qu’on pose ses fesses par terre.

Kjell ne put s’empêcher d’avoir un soupir alors que ses fesses se posaient dans le sable. Mais sa nageoire était encore là. C’était juste ridicule. Il avait presque envie de trancher la membrane qui reliait ses jambes. Il soupira à nouveau, et releva la tête vers l’homme.

En théorie. Oui. Après, je n’ai jamais été poissonnier, j’avais mieux à faire de ma vie avant.” répondit-il d’un ton calme.

Il regarda l’homme. Et se demanda si en posant cette question, il essayait de confirmer tous les clichés qu’on est sensé avoir face à n’importe quel asiat.

Si tu me dis que tu étais sushiman avant, je pense que tu confirmeras tous les clichés racistes autour de ton ethnie, et ce serait sacrément moche. Encore plus que le zombie qui tourne en rond là-bas.” dit-il d’un ton tout aussi calme, un brin sarcastique.

Mais le plus problématique, c’était que ses jambes revenaient “à la normale” et c’était franchement douloureux. Il détourna la tête, serrant les poings, et les dents pour ne rien montrer du calvaire sensoriel qu’il vivait là. Chaque écaille se rétractant sous sa peau, c’était comme une déchirure dans ses muscles. A choisir, il préférait peut-être quand sa peau brûlait. Là, c’était multiple, et franchement difficilement supportable.

On peut partager… J’en ai largement pour deux… En échange, t’éviteras de dire que t’as croisé la petite sirène… Ma dignité te remerciera.” souffla-t-il en masquant difficilement sa souffrance, sa voix tremblant légèrement.

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/10/2016

» messages : 726

» points : 540

» avatar : Miyavi

» multicomptes : Connichieur & Morphinou



» pouvoir : Torche humaine

MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Ven 13 Jan - 21:39

C'était presque décevant de ne pas avoir eu raison, Kazuma se faisait la réflection en posant les fesses écaillées sur le sable un peu plus haut. Il avait repéré en le portant les vêtements probablement abandonnés par la sirène échouée, donc il pouvait être sûr qu'il était venu en marchant, mais... Non il aurait cru que ça marcherait. Apparemment l'autre aussi ou il n'aurait pas eu l'air aussi dépité. Avant de se montrer sarcastique. Sushiman, pas vraiment. Mais il avait appris en cuisine lors d'un de ses nombreux jobs au noir quand il avait volé de ses propres ailes. Et il avait aussi à manier le couteau autrement. Il sourit poliment, et se montra autrement plus curieux lorsque les écailles commencèrent à bouger et se rétracter. C'était un spectacle fascinant. Tout aussi fascinant que d'avoir vu cette créature surnaturelle émerger de l'océan un peu plus tôt. Si fascinant que Kazuma en avait oublié les civilités, et que l'autre était maintenant bien nu. Il devait avoir l'habitude des températures fraîches, et pour s'être fichu en tête l'idée de pêcher par ce temps même s'il y avait un soleil approximatif ces jours ci, il faisait frisquet. Il eut un sourire appréciateur et tourna les talons le laissant se rendre compte de son impudeur, lui qui parlait de dignité. Il jeta un oeil au zombie que l'autre désignait et empoignant son sabre à nouveau, il se rendit tranquillement, sans se presser là bas pour séparer la tête du reste de son corps. Pas d'autre interruption dans les environs apparemment. Il alla rincer sa lame et attrapant les vêtements qui avaient été sans doute abandonnés par le blond avant sa petite baignade, il le rejoint et lui tendit.

« Je dois pouvoir faire quelque chose, tu les préfères cuits ? Ou en sashimi ? »

Il eut un petit sourire en coin. Pour sa part, il n'avait pas particulièrement envie de risquer les bactéries inutilement. Aussi il alla ramasser quelques morceaux de bois, les rinças à leur tour, revint s'asseoir en tailleur à côté de lui et commença à opérer sa magie. Le bois allait fumer un moment mais une fois qu'il serait bien sec, il y aurait de quoi faire. Pas un grand feu bien sûr. Le but n'était pas d'attirer l'attention, mais de quoi faire l'affaire. Il avait appris que les brûlures dans ses mains mettaient un certain temps à disparaitre en fonction de ce qu'il demandait à sa nouvelle capacité, aussi il se contenta d'utiliser la gauche. Les morceaux de bois chauffèrent vite et quelques temps et un peu de patience et de concentration plus tard, ils avaient un petit feu, et des poisons au bout d'un morceau de bois ne demandaient qu'à être grillés.

« Tu veux que je t'en vide un ? »

Lui ? Il n'en perdrait pas une miette, on n'était pas difficile quand il était dur de se mettre sous la dent de la bonne chair, même les abats étaient bons à prendre et il en avait souvent mangé des comme ça sur les festivals au Japon en été. Mais ça ne plaisait pas à tout le monde. Il sorti un opinel pour joindre le geste à la parole, si Ariel voulait faire la fine bouche, il pouvait le lui préparer.

« Kazuma. C'est mon nom si tu veux autre chose que sushiman... Et toi princesse ? »

Il arracha la chair du ventre de son poisson parfaitement cuit à l'intérieur. Un plus gros poisson aurait mérité d'être étêté mais Kazuma n'était pas à ça près. Il observait la personne assiste à côté de lui avec une curiosité qui se lisait sur son visage calme mais intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 637

» points : 47

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Dim 15 Jan - 12:45


Le regard d’un autre sur son corps, Kjell n’en avait vraiment rien à faire. Il y était habitué. Il n’avait pas honte de son corps. Et il ne voyait pas ce que sa nudité pouvait avoir de problématique. Il savait qu’il était beau. Nu, ou habillé. Aucune différence, c’était juste un emballage ou non autour d’un beau produit. Rien à voir avec sa dignité. Par contre être vu en état d’extrême faiblesse, ça, ça blessait sa dignité. Si le spectacle plaisait à l’asiatique, tant mieux. Il ne ferait pas plus de remarques. Il était trop occupé à ne pas crier qu’il avait mal putain. C’était plus compliqué que d’accepter de se faire mater à poils. Il fut bien content que l’autre s’éloigne. Cela lui permit de grogner toute sa douleur en frappant le sable. Qu’est-ce que ça faisait mal bon sang ! Quelques larmes lui échappèrent même. Mais il sécha très vite son visage en voyant l’homme revenir, revenant à son masque d’impassibilité. Il récupéra ses affaires. Enfin juste son boxer et son tee-shirt, le reste étant planqué avec son furet dans la cabine de plage. Il n’enfila pas pour autant ses vêtement. Il était encore mouillé. Il avait pas envie de se coltiner des fringues humides. Il irait chercher une serviette dans la cabine de plage.

J’ai pas trop de préférence… J’aime bien les sashimis, mais… Si je fais une indigestion, j’aurai pas l’air très fin…” dit-il en haussant les épaules.

Il remua un peu les pieds. Aie. Il sentait tous ses os craquer. Comme s’ils retrouvaient leur place. C’était carrément désagréable comme sensation. Il se mordit la lèvre pour étouffer un gémissement de douleur. Ok. Il allait devoir encore attendre un peu avant de se lever. Parce que là, il risquait de se lever, et se vautrer comme un con. Alors il attendit. Il préférait pas passer pour une proie trop facile aux yeux de ce type… Qui restait une menace potentielle.

Plus encore maintenant qu’il savait son don à lui. C’était puissant. Et probablement qu’il n’avait utilisé qu’une part infime de sa puissance. La méfiance de Kjell restait donc entière. Si ce n’est plus forte. Qu’on aille pas lui faire croire que les samouraïs bon samaritains couraient les rues. Ou les plages. Il n’était pas dupe. Ce mec ne valait sans doute pas mieux que lui. Il laissait son regard posé sur l’autre. Son couteau toujours à la main.

Oui, pourquoi pas…” répondit-il calmement. “Jetez pas les restes… J’ai quelqu’un que ça va intéresser…

Il se leva, prenant le temps de trouver ses appuis sur le sable, ses jambes un peu tremblantes, mais soutenant son poids. Il se frotta les fesses, histoire de ne plus avoir trop de sable dessus et enfila son boxer. Il fut étonné d’entendre l’autre se présenter. Il n’en attendait pas tant. Et puis, les présentations, maintenant…

Kjell. Et princesse, c’est mort. Même pas en rêve tu m’appelles comme ça.

Il s’éloigna d’un pas… moyennement assuré. Mais il gagnait en assurance à chaque pas. Il alla jusqu’à la cabine et se sécha avec une serviette qui trâinait là. Il enfila son pantalon, et récupéra ses affaires, accueillant dans son cou le furet. Il revint ses affaires à la main jusqu’au petit feu. Son arbalète en évidence à sa ceinture. L’autre frimait peut-être avec son sabre, mais il n’était pas face à un chaton. Si on devait filer la métaphore, Kjell était bien plus proche du lynx. Il déposa son furet à côté des restes de poisson. Et la diva a fourrure ne cracha pas dessus. Kjell enfila son tee-shirt et son pull.

Il prit le poisson que l’homme lui avait préparé. Il avait faim. User de son don le fatiguait, mais le mettait aussi en appétit. Mais bon, là, il avait de quoi faire. Il mordit dans son repas avec appétit. Il regardait le brun, sans s’en cacher. Et il sentait l’intérêt de l’autre. Sans pouvoir réellement déterminer sur quoi son intérêt s’était fixé.

Tu voyages seul ?” finit-il par demander.

Peut-être un peu pour essayer de voir s’il devait craindre qu’un pote à lui débarque pour le dépouiller.

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/10/2016

» messages : 726

» points : 540

» avatar : Miyavi

» multicomptes : Connichieur & Morphinou



» pouvoir : Torche humaine

MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Mer 25 Jan - 0:13

Si on oubliait la facilité et la rapidité avec laquelle Kazuma pouvait mettre un adversaire à terre avec un poing, un retourné de jambe ou son arme de prédilection... Il était plutôt de nature calme, comme garçon. Aussi quand il voyait la méfiance avec laquelle le blond se demenait pour ne pas se montrer trop vulnérable, quitte à se dépêcher de se rhabiller et garder ses distances. C'était amusant. Ils avaient tout leur temps, ici. A part le vent qui ne devait pas réchauffer l'autre, c'était un endroit plutôt désert... Peut être que les morts n'aimaient pas le bruit ou l'odeur de l'océan. Kazu lui le venerait d'une certaine façon. Il lui avait inspiré beaucoup de ses soirées et créations.

D'un oeil, tandis qu'il arrachait ses premières bouchées au poisson sur son bâton, il observait le visage méfiant de l'autre et souriait à ses tirades, sans en faire grand cas. Il haussa par contre un sourcil surpris lorsqu'il vit la bestiole se faufiler hors de sa cachette. Décidément la petite sirène -Kjell donc- avait envie de le surprendre jusqu'au bout. Il trouvait mignon son ardeur à le menacer, tout autant qu'à se lever alors que ses jambes ne supportaient qu'à peine son poids. Il était clairement à sa merci, et pas seulement dans le cas où il aurait eu de mauvaises intentions mais dans le cas où d'autres dangers pouvaient se déclarer. Le blond devait le savoir, c'était peut être même la source de son agressivité.

« Kjell. C'est ta bestiole à fourrure que j'appellerai princesse, alors. Histoire de ne pas confondre avec le dîner. »

Il lui sacrifia les abats et regarda le rongeur se jeter dessus. A part un élément de surprise et protecteur... Quel intérêt pouvait avoir l'autre de s'ajouter une bouche à nourrir franchement. Kazuma avait pioché un deuxième poisson pour lui et grattait ses écailles pour les retirer avant de le fumer. Il n'attendit pas que le joli blond demande pour faire de même avec le sien, les abats en moins. Lui et sa bestiole avaient un regard sauvage en commun...

« Généralement. Sauf quand je croise de la compagnie, comme maintenant. J'aime rencontrer des personnalités nouvelles... C'est inspirant. »

Il désigna les créations qui parcouraient son corps et recoiffa ses mèches noir corbeaux en arrière en souriant doucement.

« Et puis c'est un peu l'une des seules activités qui vois garde vivant, ces jours ci. A part la chasse, ou l'art...Ou les deux. »

Il finit pensivement. L'un et l'autre se confondait pour certains. Il n'était pas de ceux qui chassent pour la gloire, même s'il devait s'avouer à lui même que l'activité malsaine qu'il pratiquait sur les morts vivants s'y apparentait un peu. Peut être qu'il perdait la tête, a s'ennuyer seul dans l'apocalypse ambiant. D'où le fait qu'il était ravi d'une nouvelle rencontre. Il planta son bâtonnet et se frottant les mains pour les débarrasser de résidus de repas, les posa en arrière pour s'étirer un peu. Il porta son regard un peu plus alanguis vers le blond.

« Et toi ? Tu parcours les routes ou tu t'es implanté dans le coin ? Je ne suis pas là depuis longtemps mais j'ai l'impression que ça s'organise par endroit. »

Il regarda la direction d'un des rassemblements d'humains de la ville.

« Tu vas pouvoir rentrer chez toi ? Cette transformation... Impressionnant mais demandeur, j'ai l'impression. »

L'image de l'autre sortant de l'eau ne le quittait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 637

» points : 47

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Sam 28 Jan - 21:46

Étrangement, l’asiatique prononça plutôt bien son prénom. Ça le changeait d’Andy qui ne faisait que l’écorcher. Il était habitué aux écorchures ceci-dit. Et Borealis, une princesse ? Mouais. Un peu vulgaire la princesse apparemment.

C’est un mâle, mais ouais, Princesse, ça pourrait lui aller vu ses goûts de luxe…” souffla le blond, un peu amusé, son visage se fendant enfin d’un léger sourire. “Et si tu essaies de le bouffer, tu auras pas grand chose à te mettre sous la dent. Et puis, il est hargneux.

Et Kjell ne laisserait personne bouffer son animal de compagnie. Fallait pas abuser. Il tenait à sa petite diva. Ils avaient une drôle de relation tous les deux. Mais ils avaient besoin l’un de l’autre pour survivre : Kjell pour ne pas être seul, et Borealis pour ne pas se faire croquer par mégarde par des zombies. Le regard clair de Kjell surveillait l’animal qui semblait se régaler lui aussi. Ils n’avaient pas fait un tel repas depuis plusieurs jours. Cela leur faisait du bien sans aucun doute. Les protéines fraîches, ça leur avait manqué. A tous les deux.

Kjell écoutait, mangeant avec un peu plus de lenteur les premières bouchées passées. Il haussa un sourcil un peu intrigué. Inspirant ? Il avait donc affaires avec un artiste. C’était marrant, parce qu’à le voir manier le sabre, artiste, n’aurait pas été le premier métier qu’il aurait envisagé pour ce type. Assassin pour les Yakuzas aurait sonné plus réaliste. Mais maintenant qu’il l’entendait et qu’il voyait son corps tatoué. Il était effectivement peut-être tatoueur… Un tatoueur foutrement efficace avec un sabre quand même…

Tout dépend des rencontres…” lâcha le blond. “Je suis pas sûr de vraiment comprendre ce dont tu parles, je n’ai jamais eu la fibre très artistique…

Lui, son obsession était de comprendre toute cette situation. Comprendre les zombies. Comprendre ce à quoi il avait participé en un sens. Mais cela n’était pas aussi poétique que de dire que l’art le maintenait en vie. Il n’y avait pas grand chose pour le maintenir en vie. L’espoir de retrouver un proche aussi. Même si l’espoir s'amenuisait un peu plus chaque jour. Il termina son poisson mais… Il avait toujours faim. Il attrapa donc un autre poisson de sa pêche du jour, et son couteau qu’il planta vachement moins adroitement que l’autre dans le ventre de l’animal. Il fit un peu gicler les entrailles du poisson sur Borealis qui couina. Roh ça va, la diva, pensa le blond en continuant de se battre avec son poisson. Demander l’aide de l’autre ? Hm, non, il avait besoin de personne pour vider un poisson. Il était juste pas habitué à le faire. Ça viendrait. Il releva quand même le nez en entendant l’autre l’interroger.

J’ai jamais été vraiment très doué pour m’implanter où que ce soit.” dit-il évasif. “Et la vie de groupe, j’ai du mal avec. En temps de crise, les comportements se modifient. Deviennent instables. Violents. Et autoritaires. Pas vraiment ce que je recherche.” Il haussa les épaules. “Oui. Un groupe de militaires dans la cathédrale. Des civils vers le château. Quelques groupes plus réduits dans les fermes environnantes. Dans la ville aussi. Ils ne tarderont sans doute pas à se tirer dans les pattes pour les ressources. C’est dans l’ordre des choses.

Il acheva de vider le poisson. C’était moins propre que le travail de l’asiatique, mais ça irait très bien. Il piqua le poisson et le mit au dessus du feu.

Je saurai me débrouiller. Pourquoi ? Tu voudrais faire les princes charmants et me raccompagner dans mon château ? Tu sais, je suis pas très “ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants”...” ironisa-t-il avec un sourire malicieux. “Mais j’ai rien contre ta compagnie. Si tu veux, on peut rester un peu ensemble.

Il eut un regard pour l’homme. Le détaillant de bas en haut. Pour finir par une petite moue. Le genre de moue qui voulait dire qu’effectivement, il n’aurait rien eu contre sa compagnie. Et il avait déjà capté les regards de l’homme. Donc, il savait que la proposition ne tomberait pas dans l’oreille d’un sourd. Mais il n’allait pas lui forcer la main. Il se contentait juste de faire une proposition. Dans laquelle il pouvait avoir un intérêt.

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/10/2016

» messages : 726

» points : 540

» avatar : Miyavi

» multicomptes : Connichieur & Morphinou



» pouvoir : Torche humaine

MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Lun 6 Fév - 23:55

Il y avait peu de gens que la nudité perturbait aussi peu qu'un japonais au Sento, et ce garçon là avait l'air d'en être. Peut être un gars du Nord. Kjell... C'était Norvégien ? Suédois ? Il devait y avoir de ça. Parce qu'aussi, le blond n'avait pas l'air plus que ça dérangé par le froid. A moins que ç'ait plutôt été dû à sa prouesse précédente pour le coup, il résistait peut être toujours grâce aux écailles qui venaient de disparaître. Ils dégustaient leurs poissons dans l'observation mutuelle. Il déclenchait toujours beaucoup de curiosité, même avant la fin du Monde tel qu'ils le connaissaient. Sauf que généralement les gens essayaient d'être discret. A Londres, il passait même presque inaperçu, contrairement à son pays natal où son apparence clairement le faisait mal voir. Ou défaillir, dans le bon ou le mauvais sens.

Le blond avait l'air sauvage comme jamais, mais il s'ouvrait un peu, Kazu en avait l'impression. Une beauté pareille, il avais eu de la chance de tomber dessus par hasard. Quel dommage ça aurait été qu'il se fasse bouffer par le rôdeur qu'il avait stoppé juste avant. Quoi que vu les réflexes au couteau du blond... Il y avait quelque chose de beau là dedans, même sans parler de création, le chaos avait son charme aussi. Le tatoueur acquiesça sans faire plus de commentaire et attendit qu'il le questionne pour parler à nouveau. Il aimait d'avantage observer.

« J'ai rien du prince charmant. »

Il dit, sans prétention. Il regardait l'horizon et laissait l'autre en juger par son coup d'oeil le détaillant. Chacun son tour, hein.

« Mais j'adorerais t'immortaliser. Pour peu que je trouve de quoi et que t'aies la patience. »

Kazuma sorti de sa poche arrière un des rares paquets de cigarettes qu'il avait pu looter, et l'alluma du bout des doigts sans vraiment y réfléchir. Ce niveau là était devenu plutôt intuitif. Faire de vrais dégâts il devait encore bosser pour parvenir à quelque chose. Il tira une longue bouffée salvatrice avant de diriger son regard vers Kjell. II se pencha vers lui pour lui proposer de partager, avec la langueur d'un type qui respire la classe. Lui non plus sa présence ne le dérangeait pas le moins du monde pour l'instant. Il avait son indépendance, mais qui refusait de partager du temps avec une venus sortie des eaux, hein.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ; Cherokee Rose
» inscrit(e) le : 04/11/2016

» messages : 637

» points : 47

» avatar : Maurice Sinclair

» crédits : Ilyria, alaska.

» multicomptes : Kaleb, Cupidon, Suraj, Iris.



» pouvoir : Adaptation corporelle évolutive.

» appartenance : Indépendant.


Who I Am
» état de santé : Bon.
» inventaire :
» compagnons de route : Borealis, son furet ?
MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Lun 20 Fév - 13:39

C’était plutôt de la chance que de tomber sur un homme sexy, qui sait cuisiner et… Qui sait admirablement manier le katana. Au sens propre. Au figuré, c’était pas sûr. Fallait vérifier. Kjell n’allait pas se presser, mais il pressentait que ça finirait par arriver. Parce que l’homme avait ce petit quelque chose qui lui faisait se dire que l’apocalypse n’était pas une castration. Plutôt même l’inverse. Savoir qu’on peut mourir à chaque seconde le rendait franchement… En chien. Quoique, il savait quand même se tenir. Et puis… Il avait aussi passé un moment chez Andy alors. Il sourit en l’entendant. Un sourire amusé.

J’ai jamais aimé les princes charmants…” lâcha-t-il avec flegme. “Ils finissent par préférer la première greluche venue, ils veulent fonder une famille, l'horreur absolue. J’imagine même pas comme ça doit être chiant de survivre avec un marmot. Surtout en bas âge.

Il eut un petit rire. Son poisson était fini. Il regarda les autres. Ils devraient peut-être les faires cuire pour qu’ils se conservent un peu ? Mais l’autre le coupa dans ses pensées. C’était franchement bizarre ce qu’il disait là. Enfin… Tout était relatif. La bizarrerie quand on vit dans un monde peuplé de zombie, c’est assez surfait. Disons plutôt que c’était surprenant. Il haussa un sourcil. C’était aussi assez flatteur. L’immortaliser dans un monde où on peut mourir à chaque seconde… C’était tentant. Histoire de laisser une trace de son passage sur terre.

Si tu veux. J’ai jamais posé pour qui que ce soit… Mais après tout, pourquoi pas.” lâcha-t-il malgré la surprise.

Il hésita, puis mit à griller les trois poissons restant. Histoire qu’ils aient un peu de réserves. Il n’avait pas envie de se la rejouer petite sirène de suite. C’était vraiment trop fatigant. Mais bon, au moins, il avait pu croiser cet homme. Bref. Il regarda la cigarette et… Hm, pourquoi pas. Il n’était pas un gros fumeur, mais c’était la fin du monde, alors… Il se pencha vers l’homme et avec la même langueur que lui, il tira une longue taffe sur la cigarette. Et souffla doucement la fumée. C’était plutôt agréable de retrouver cette sensation. Mais bon, il n’allait pas en fumer plus. Il préféra se pencher vers les poissons qu’il retourna. Et finalement, il les retira du feu.

Tu aurais un truc pour les transporter ? Ils seront bons ce soir… J’ai pas envie de retourner en pêcher façon petite sirène… C’est vraiment désagréable les transformations…

Il se releva, prenant son furet sur l’épaule. Il avait encore quelques affaires à récupérer dans la cabane.

Je reviens.

Il alla vers la cabane. Et finit de s’habiller. Son blouson revenant sur ses épaules, et son poncho par dessus. Ouais, c’était kitsh, et alors ? Y’a que lors de l’apocalypse qu’on peut se permettre de s’habiller comme un cow-boy. Parce que les zombies ne sont pas des critiques de mode. Et les survivants ont autre chose à penser. Il jeta son sac sur son épaule, et chopa un sac plastique qui traînait dans le cabanon. Pour transporter le poisson ?

Tu crois que ça irait pour transporter ça ? Je crois que c’est vaguement pire que les laisser à l’air libre…” Il eut une moue perplexe. “Tu as une meilleure idée ? On va pas laisser de la bouffe moisir quand même… Pas maintenant…

Un râle lui fit relever la tête. Fallait toujours que les zombies pourrissent les conversations, hein. Il arma son arbalète. Et décocha un carreau qui lui arriva en pleine tête. C’était un peu une façon de montrer qu’il n’était pas une demoiselle en détresse. Du tout.

“Faut que je récupère ma flèche… On bouge après ça ? Tu as une idée d’endroit ? Où tu pourrais trouver de quoi m’immortaliser comme tu dis ?

Il alla vers le cadavre, retirant le carreau sans état d’âme. L’essuyant sur les vêtements abîmés du zombie. Attendant son compère du moment, les bras croisés, le regard un peu narquois.

_________________
Now I'm a warrior
All the pain and the truth, I wear like a battle wound. So ashamed, so confused, I was broken and bruised. Now I'm a warrior. Now I've got thicker skin. I'm a warrior. I'm stronger than I've ever been. And my armor, is made of steel, you can't get in. I'm a warrior and you can never hurt me again. •• ALASKA (Demi Lovato)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://betterhidebetterrun.forumactif.org/t226-kjell-i-don-t-nee
avatar
membre ; Days Gone Bye
» inscrit(e) le : 26/10/2016

» messages : 726

» points : 540

» avatar : Miyavi

» multicomptes : Connichieur & Morphinou



» pouvoir : Torche humaine

MessageSujet: Re: Under the sea... (Kazuma & Kjell)   Mer 1 Mar - 19:56

La première greluche venue, carrément. Ça n'était pas tellement son genre, libre et volage qu'il était, se fixer n'était pas dans ses plans même futurs. Kazuma était d'avis que la monogamie était dépassée. Ça se saurait, si l'humain était fait pour les routines planplan. En tout cas lui n'était pas de ceux là. Mais il soupçonnait de la vexation dans le ton du blond. A croire qu'il avait déjà été délaissé pour une "greluche" ou un enfant. Enfin, ça n'était pas ses affaires. Tant que sa présence était désirée, et qu'il désirait être là, peu de choses importaient. Ah, si, d'avoir son approbation pour lui servir de modèle le temps de quelques poses, ça avait son importance. Un artiste sans inspiration était un artiste mort. Et l'inspiration, on ne la sortait pas de son nombril. Ses créations allaient dépérir et lui avec s'il ne trouvait pas autre chose que la mort et la dégradation de leur Monde comme sujet. Même si ça apportait son lot de surprise quand on était sur la route. La décadence dans laquelle il avait vécu parfois aussi l'avait porté un temps. Il sourit d'un air calme et finit sa cigarette avant de l'écraser dans le sable.

« Je vais voir ça. »

Il dit en laissant l'autre se relever et le quitter une nouvelle fois. Il y avait une grâce brute chez ce type, quelque chose de sauvage qui devait déjà être là avant que tout ça commence. Il avait de la chance, si un truc pareil existait, ou disons un avantage par rapport à d'autres qui se retrouvaient livrés à eux même incapables de s'adapter. Kazu nota ce qu'il lui avait demandé et descendit près de l'eau dans le sens inverse, retira ses chaussures et retroussa son pantalon avant de s'avancer dans l'écume. A l'ancienne, ça devrait marcher. Il ramassa des algues et les débarrassa autant que possible de leurs saletés, les rinçant abondamment, puis revint vers le blond et emballa devant ses yeux les poissons restant.

« Cuits et au frais, ils doivent pouvoir tenir quelques jours. Mais pas là dedans. »

Il commenta, lui rendant son butin. Il pouvait toujours se débrouiller pour en pêcher aussi, et puis ils ne se quittaient pas immédiatement.

« Tu peux marcher ? »

Il lui demanda, vu combien il tanguait un peu plus tôt. Mais vu la fierté de l'autre il était à parier même s'il avait du mal, Kjell ne le montrerait pas. Kazuma pris donc les devants, l'oeil à l'affût des fois qu'ils se retrouvent encerclés, et le guida vers le petit entrepôt qui lui servait plus ou moins de point d'encrage ici. Les murs étaient assez grands et il avait déjà peint sur plusieurs d'entre eux, ce qui lui venait. Des choses abstraites principalement, parfois avec du charbon quand il ne trouvait rien d'autre. C'était ce qu'il allait utiliser d'ailleurs pour l'immortaliser, les images qui lui venaient en tête étaient bien trop chaotiques pour autre chose. Il posa sa besace, sa veste sur une table faite d'un tonneau et d'une planche, et alla tirer sa réserve de charbon maison près d'un mur pâle de choix. Puis il alla récupérer ce qui lui servait de lit, mis en hauteur pour éviter les rongeurs mais assez confortable pour lui pour le mettre dans un coin où la lumière baignerait partiellement son modèle. Il y avait des couvertures qu'il posa là. Il fit sa petite tambouille un moment avant de revenir à son invité, en s'attachant les cheveux en arrière haut sur son crâne pour ne pas être gêné.

« Si ça te va et si tu es prêt... Tiens, si jamais tu as soif ou froid. »

Il lui tendit une bouteille entamée d'un alcool indescriptible -mais qui allait faire le difficile franchement.

« Tu n'as qu'à faire ce que tu fais d'habitude. Pas besoin de t'asseoir, ou de me regarder, juste... évolue dans l'espace et fais comme chez toi ok ? »

Beaucoup d'artistes mettaient leurs modèles à l'aise avec une blague ou une discussion avant de commencer, histoire de les avoir le plus naturels possible, pas coincés. Kazu se remémorait parfaitement la scene du blond sortant de l'eau et eu un sourire sur le coin de ses lèvres. Il alla voir son mur et commença par un simple portrait sur le vif.

« Si tu as des questions, t'as qu'à me les poser. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Under the sea... (Kazuma & Kjell)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Kazuma (renom, honneur, prime)
» Kazuma the skyrider.
» Mort de Kazuma
» kazuma shun
» Kazuma Gyatso, la feuille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Better Hide, Better Run :: Canterbury :: Whitstable :: Tankerton Beach-
Sauter vers: